Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 10:52

 

 

 

Journal intime d’un Chat.

983e jour de ma captivité
Mes ravisseurs continuent de me provoquer avec des petits objets bizarres pendouillant au bout d'une
corde. Ils se gavent de viande fraiche pour souper pendant qu'ils me forcent à manger des criss de céréales déshydratées à m....
La seule chose qui m'aide à tenir le coup est l'espoir d'une évasion, et la maigre satisfaction que je retire de
temps à autre de la destruction d'un meuble. Demain, je mangerai probablement une Plante...

987e jour :
Aujourd'hui ma tentative d'assassiner mes ravisseurs en me glissant entre leurs pieds pendant qu'ils marchaient
a presque réussi. Il faudra que j'essaie encore depuis le haut de l'escalier. Dans l'espoir d'induire dégoût et répulsion chez ces oppresseurs, je me suis encore forcé à vomir sur leur fauteuil préféré. Il faudra que je recommence sur leur lit.

999e jour :
J'ai décapité une souris et leur ai apporté le corps, afin de leur faire comprendre ce dont je suis capable.
Mais ils se sont juste extasiés et se sont répandus en paroles onctueuses et condescendantes, me disant à quel
point j'étais un bon petit chat. Hmmm... Ça ne fonctionne pas conformément au plan.

1681e jour :
Leur sadisme à mon égard n'a pas de limites. Sans aucune raison, j'ai été choisi pour le supplice de Peau. Cette
fois, de plus, il comprenait une substance chimique mousseuse appelée "shampooing". Quel cerveau malade a bien pu inventer un tel liquide ?

1718e jour :
Aujourd'hui s'est tenue une sorte de réunion de malfaiteur. J'ai été placé en isolement pendant l'événement. Cependant, j'ai pu entendre le bruit et sentir l'odeur nauséabonde de ces tubes de verre qu'ils appellent "bière". Plus important, j'ai réussi à obtenir l'information que la raison de ma réclusion était mon pouvoir "allergisant". II va falloir que j'apprenne de quoi il s'agit, pour que je puisse l'utiliser à mon avantage.
1745e jour :
Je suis persuadé que les autres prisonniers sont des comédiens. Le chien est relâché tous les jours et semble anormalement heureux de revenir. C'est visiblement un attardé mental. D'un autre côté, l'oiseau doit
être un informateur puisqu'il leur parle constamment. Je suis certain qu'il leur rapporte mes moindres mouvements. Tant qu'il restera dans cette pièce de métal, sa sécurité est assurée. Pour le moment....

 

Journal intime d’un Chat.
Repost 0
Published by Simone
commenter cet article
9 septembre 2017 6 09 /09 /septembre /2017 11:06

 

 

 

Château de Reichshoffen

Château de Reichshoffen

 

Les touristes sont comme les éoliennes. Ils sont nécessaires pour l’économie d’un pays mais s’il y en a trop, ils finissent par dégrader le paysage et produire des nuisances dans l’environnement humain.

Les touristes, vous les avez vus ? Ceux qui se promènent en shorts et en chaussures en toile avec une casquette sur la tête ? Ceux qui exhibent des t-shirts militants « I love New York », « Vive la pétanque ! », « Je laisse vivre le fainéant qui est en moi ». Tous en uniforme en été alors que si on leur imposait un uniforme pour le travail, ils brailleraient dans les rues et feraient appel aux défenseurs des droits de l’homme au nom du respect des libertés individuelles. L’humanité aurait donc une face été ? Il semblerait.

Des mutations chromosomiques

L’été on oublie qu’on a milité contre les graisses et les sucres dans l’alimentation pour se goinfrer de churros et de chichis sur les plages, pour parcourir les rues encombrées des endroits « à voir » en léchant des glaces pantagruéliques qui font grimper le chiffre de la glycémie ! L’été on oublie qu’on a signé une pétition pour interdire dans les constructions à usage d’habitation les pièces de moins de 11 m² et on se vautre à 6 dans une caravane de 8 m² cuisine et dépendances comprises où dans une chambre de 4 m² avec vue sur la mer.

Quelles mutations chromosomiques subissent les quidams sous les effets du Râ et de Léon Blum ? Bref, comment est-il possible que l’être humain, sous l’influence du soleil et parce qu’il a des congés payés, change autant et agisse même contre ses convictions les plus intimes ? Pensez à tous ces athées qui luttent pour la laïcité et pour la suppression des vignobles comme Saint-Émilion ou Saint-Amour, mais qui se précipitent derrière un guide pour explorer des églises et brûler des cierges afin de guérir leur psoriasis ! Comment est-il possible que ces anars qui préconisent l’abolition de tout pouvoir politique se ruent dans les châteaux, ces palais du pouvoir absolu et tyrannique ?

Overdose de touristes

La face été de l’humanité gagne du terrain. Les touristes ? « Ils viennent jusque dans nos draps ». Avec Airbnb nous sommes devenus comme les Tyroler : « Sie verkaufen ihr Bettlein und sie schlafen auf Stroh » (Ils louent leur lit et dorment sur la paille). Ici, on loue son appartement et on dort sur le clic-clac des beaux-parents si on ne dort pas dans une caravane posée dans un camping. Comme quoi les touristes venus d’ailleurs peuvent nous transformer en touristes endémiques.

Il y a overdose de touristes ! Des plaintes se lèvent partout. Les habitants d’Ibiza font la chasse aux fêtards sur les plages. À Barcelone, on crève les pneus des voitures de location. À Venise, les âmes de la cité des Doges bloquent les rues. Même les touristes se plaignent de l’overdose de touristes. Ainsi à la une de quelques gazettes allemandes on peut lire « Les touristes allemands des Baléares se plaignent. Ils trouvent qu’il y a trop de touristes allemands dans les Baléares ».

 

La chasse aux maris est ouverte.

Huguette Dreikaus ?  non ....ce n'est pas moi....
mais toutes les deux... alsaciennes  ...

 La face estivale de l’humanité !
Repost 0
31 août 2017 4 31 /08 /août /2017 10:48

 

 

 

 Recommandations pour parents.

 

 

Dès l'enfance, donnez lui tout ce qu'il désire : il grandira ainsi en pensant que le monde entier lui doit tout.

S'il dit des grossièretés, riez : il se croira très intelligent.

Ne lui dites jamais c'est mal : il pourrait en faire un complexe de culpabilité.

Ramassez ce qu'il laisse traîner.  Ainsi, il sera sûr de la responsabilité des autres !

Laissez-lui tout dire. Stérilisez sa vaisselle mais laissez son esprit se nourrir d'ordures : son jugement se formera ainsi !

Disputez-vous toujours devant lui : faire l'arbitre lui fera croire à sa maturité.

Prenez toujours son partie contre votre conjoint, les voisins, les profs ou la police "Ils lui en veulent à ce pauvre petit"

Donnez-lui tout l'argent qu'il réclame.  Qu'il n'ait pas à le gagner  ..il ferait beau qu'il connaisse vos difficultés juvéniles.

Que tous ces désirs soient satisfaits : nourriture, habits.... sinon, il sera frustré.

Et quand il sera un vaurien, proclamez bien vite que vous n'avez jamais rien pu en tirer !      

 

 Recommandations pour parents.
Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
27 août 2017 7 27 /08 /août /2017 12:13
Marie-Luce

 

 

 

 
Marie-Luce chez  Over blog..... 
 
  clic
CoeursCoeurs
 
 
 

 

 

 

 

Marie-Luce
Repost 0
Published by ml - dans news
commenter cet article
26 août 2017 6 26 /08 /août /2017 00:18
Patience !

 

 

En te levant le matin, rappelle-toi combien
précieux est le privilège de vivre de respirer d'être heureux

Marc Aurèle
Le meilleur remède pour tous les problèmes, c'est la patience.
Plaute
Si ce n'est aujourd'hui, ce sera demain : rappelons-nous que la patience est le pilier de la sagesse.
Frédéric Mistral

 

L'amour se nourrit de patience autant que de désir.  
Amin Maalouf

La femme idéale, pour l'homme, est une colombe qui a les qualités de la fourmi ; et l'homme idéal, pour la femme, est un lion avec la patience de l'agneau.
 

 

Et il ne suffit pas d'avoir des souvenirs. Il faut savoir les oublier quand ils sont nombreux et il faut avoir la grande patience d'attendre qu'ils reviennent.
Rainer Maria Rilke

La patience est la vertu des forts ; elle aplanit bien des fois les difficultés, met un baume sur les blessures et garde encore l'espérance, aux jours sombres.   Emile Gagnon

 

La patience a beaucoup plus de pouvoir que la force.
Plutarque
Patience !
Repost 0
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 11:59

 

 

 

Les mots.

 

D’un commun accord, tous les villageois ont décidé de prier pour avoir de la pluie. Le jour de la prière, tous les gens se sont réunis … Peu de temps après il tombait des cordes, mais ... seul un petit garçon avait un parapluie.  C'est ça la FOI.


Quand vous lancez un bébé en l'air, il rit parce qu'il sait que vous l’attraperez. C'est ça la CONFIANCE.

Tous les soirs nous allons au lit, sans aucune assurance d'être en vie le lendemain matin, mais nous réglons les réveils pour nous réveiller.  C'est ça L'ESPÉRANCE.

Nous prévoyons de grandes choses pour l'avenir sans vraiment connaître ce que sera cet avenir.  C'est ça L'ESPOIR.

Nous voyons le monde divorçant, souffrant, injuste, un peu partout, mais nous nous marions . C'est ça L’AMOUR.

Sur une vieille chemise de retraité une phrase est écrite : "Je ne suis pas un ancien de 70 ans ... Je suis un jeune de 16 ans, avec 54 années d'expérience " C'est  ça le POSITIVISME.

Les mots.
Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 12:48

 

 

 

Et si c'était la dernière fois...

 

Et si c'était la dernière fois...

Et si c'était la dernière fois que tu voyais, tu regarderais avec une telle attention que ton regard d'un seul coup d'œil embrasserait tout l'horizon.
 

Et si c'était la dernière fois que tu marchais, tu poserais tes pieds avec tant de douceur et de légèreté qu'ils deviendraient des ailes et tu pourrais voler.
 

Et si c'était la dernière fois que tu respirais, tu humerais l'air avec un tel allant que tu te trouverais vivant jusqu'à la fin des temps.
 

Et si c'était la dernière fois que tu t'éveillais, ce moment d'ultime conscience aurait tellement de force et de clarté qu'il éclairerait tes nuits jusqu'à l'éternité.
 

Et si c'était la dernière fois que tu pensais, la plus vulgaire de tes pensées s'auréolerait de tant d'innocence qu'elle te conduirait jusqu'à la source : au pays du silence.
 

Et si c'était la dernière fois que de la solitude tu souffrais, tu serais si reconnaissant de connaître l'absence que tu percevrais le parfum de l'éternelle présence.
 

Et si c'était la dernière fois que tu jugeais, tu serais si confus de ce penchant coupable que tu verrais le beau au sein du condamnable.
 

Et si c'était la dernière fois que tu te remémorais les bons moments et les mauvais, tu remercierais si fort de les avoir connus que tu verrais les fils entre les deux tendus.
 

Et si c'était la dernière fois que tu créais, ton inspiration serait si féconde que tu pourrais comprendre l'origine du monde.
 

Et si c'était la dernière fois que tu aimais, tu glorifierais l'instant avec un tel zèle qu'il emplirait ton cœur à jamais d'amour universel.
 

Et si c'était la dernière fois que tu riais, ton esprit tant se dilaterait qu'au mirage du petit "je" jamais plus ne se prendrait.
 

Et si c'était la dernière fois que face à toi-même tu te trouvais, tu rentrerais tant dans ce jeu de miroir que tu pourrais percer le secret de ton histoire.
 

Et si c'était la dernière fois que tu lisais les mots au fond de toi prendraient âme et corps et donneraient naissance à l'Être que tu n'es pas encore.
 

Si tu fais toute chose avec autant de passion, d'attention et d'amour que si c'était la dernière fois, alors, ce sera la première fois où tu SERAS.

 

 

Gérard Bellebon

 

Et si c'était la dernière fois...
Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
31 juillet 2017 1 31 /07 /juillet /2017 23:45

 

 

 

Le bonheur n'est pas accroché à la lune  !

 

 

Le bonheur n'est pas accroché à la lune,
Suspendu à quelque astre lointain ;
Il n'est pas sur Jupiter, Mars ou Neptune,
Mais à portée de main.
Le bonheur n'est pas au-delà des mers,
Dans un monde céleste, merveilleux, incertain
Il est sur notre propre terre,
A portée de main.

Le bonheur n'est pas sur une île lointaine,
Quelque part sur l'Océan terrible :
Il est chez nous, dans la plaine,
Dans ta maison paisible.

Le bonheur n'est pas dans un château grandiose,
Habité par des reines et des rois ;
Il est dans ton jardin de roses,
Dans ta maison de bois.

Le bonheur n'est pas dans une nuit vénitienne,
Faite de musique et d'amour,
Il est dans les choses quotidiennes,
Que tu retrouves chaque jour.

Le bonheur n'est pas dans quelque grande ville,
Où l'on parle de richesses et de joie ;
Il est dans ta chambre tranquille,
Tout près de toi.

Le bonheur n'est pas dans les choses qu'on espère,
Et qu'on réclame du lendemain  ;
Il est dans celles qui nous entourent,
Et qui reposent entre nos mains.

Tiré du Livre de Lézard, Georg éditeur (Genève) 

 

Le bonheur n'est pas accroché à la lune  !
Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
23 juillet 2017 7 23 /07 /juillet /2017 23:02

 

 

 

Le chat et la création.

 

 

Le premier jour de la création, dieu créa le chat, qui l'ignora aussitôt.
Le deuxième jour, dieu créa l'Homme pour servir le chat.
Le troisième jour, dieu créa les animaux et les végétaux afin qu'ils puissent servir de nourriture ou de jouets pour le chat, et il créa le chien, le faire-valoir du chat.
Le quatrième jour, dieu créa le gagne-pain, afin que l'Homme puisse travailler pour le bien du chat.
Le cinquième jour, dieu créa le moelleux panier de grand luxe, afin que le chat puisse persister à dormir dans une boîte en carton.
Le sixième jour, dieu créa la science vétérinaire afin de garder le chat en santé et l'Homme cassé comme un clou.
Le septième jour, dieu essaya de se reposer, mais il lui fallut de toute urgence nettoyer les litières.

Auteur inconnu

 

Le chat et la création.
Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
18 juillet 2017 2 18 /07 /juillet /2017 11:41

 

 

 

Bizarre...

 

 

   

 

 

  • “La télévision ouvre bien des portes, notamment celles des réfrigérateurs.”

 

  •   “Il faisait si chaud que, sur le thermomètre, on pouvait lire : voir colonne suivante.”

 

  •     “Les préliminaires, c’est mettre le corps à l’ouvrage.”

 

 

  •     “Déblatérer : parler beaucoup pour chasser le cafard.”

 

  • “L’amour est comme une pellicule. Il se développe dans le noir.”

 

  •        “On affirme que l’homme descend du singe... Mais j’en connais qui sont descendus moins vite que d’autres.”

 

  • Un boomerang, c’est un bâton qui a le mal du pays.”

 

  •   “Le vrai superstitieux, c’est celui qui est persuadé que passer sous un chat noir porte malheur.”

 

  •   “Pour avoir l’air mince, ne sortez qu’avec des obèses.”

 

 

  • “Sa ferme est si petite que ses vaches ne donnent que du lait condensé.”

 

  • “Une partouze, c’est l’amour avec un grand tas.”

 

  •   “L’âge critique pour un homme ? Celui de sa femme...”

 

 

 

Extrait du dictionnaire des mots qui n'existent pas
de Jean-Loup Chiflet
- Juriste - né en 1942.

 

Bizarre...
Repost 0

Texte Libre

deytsc

Articles Récents