Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2016 1 29 /08 /août /2016 15:52

 

 

Frank Alamo, de son vrai nom Jean-François Grandin, né le 12 octobre 1941 est un chanteur français qui connaît le succès dans les années 1960. Frank Alamo est le fils de l'industriel fondateur de la marque Grandin de téléviseurs.
Il débute dans la chanson en étant le soliste des Petits Chanteurs à la croix de bois. Il meurt le 11 octobre 2012 des suites d'une sclérose latérale amyotrophique (maladie de Charcot).

File File File - Frank Alamo

Elle file, file, file, file
La route qui va vers toi
Elle file, file, file, file
Cette route là
Plus elle file, file, file, file
Et plus je suis fou de joie
Car je sais bien qu'au bout de cette route
Tu te jetteras dans mes bras

 

L'aiguille marque deux cents au compteur
Tiens bon mon moteur
Car il y a urgence dans mon coeur
Je fais la course au bonheur

Tout défile, file, file, file
Là dans mon rétroviseur
Les grandes villes, villes, villes, villes
Les bois, les champs et les fleurs

Je ne viens pas t'enlever sur mon cheval
Comme un Roméo
Moi je viens sur une machine infernale
Un cabriolet 300 chevaux

Et je file, file, file, file
T'offrir de t'aimer toujours
Oui je file, file, file, file
Sur la route de l'amour

 

1963

 

File File File - Frank Alamo
Published by Simone - dans Vidéo
commenter cet article
25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 16:09
Manger apaise.

 Vaste sujet : « Quelles relations entre cuisine et culture ? »

                   

On sait que les rites ancestraux et les traditions religieuses tiennent une grande part dans les habitudes culinaires.
La pratique du jeûne périodique et la liste des aliments interdits par les curés, rabbins et imams influencent nos menus.

Ne négligeons pas non plus l'aspect patrimonial des repas propres à certaines couches sociales ou professionnelles : la soupe de pois des marcheurs, les Röjgebradelti des marcaires, les fromages des bergers, les salaisons des paysans. 
De nos jours, culture et nourriture riment d'autant plus qu'on ne fait pas de vernissage sans pain-surprise, de conférence scientifique sans collation, de congrès d'anthropologues sans buffet dînatoire.  Et pas d'exposition d'artistes villageois sans tarte flambée !

Le Moyen Age est de retour avec ses ménestrels et ses tournois mais aussi avec sa soupe d'épeautre et ses pièces de vénerie à la broche.

 Même les séances théâtrales de 21 h débutent à 19 h avec des knacks et des merguez. Shakespeare, Dario Fo ou Raymond Weissenburger entrent mieux dans nos cellules grises si une profusion de suc gastrique leur sert de vecteur.

Culture rime avec nourriture et nourriture rime avec littérature. Dans les salons du livre, l'auteur des Soupes de tante Germaine et des Mille Visages de la Pomme de Terre trône à côté de l'écrivain élu au Goncourt ou de l'auteur de ventes magnifiques, Marc Lévy.

Les collecteurs de recettes ont droit au label « écrivains » au même titre que les romanciers, les philosophes et les sociologues, selon le principe « qui écrit est écrivain » !


Cultiver la cellulite, c'est lutter pour la paix sociale

 Les philosophes, eux, se targuent de donner des leçons de diététique, au nom de la nouvelle religion du bien-être.

Quant aux sociologues, ils expliquent les grands événements par des carences alimentaires exceptionnelles. La révolution est dans l'air quand le peuple a faim. Cultiver la cellulite, c'est lutter pour la paix sociale. Manger apaise. Pas de violence dans les romans de Simenon. Pourquoi ?

Jules Maigret mange entre meurtres et interrogatoires.  « Food Culture » !
Voilà un festival qui va nous réjouir. Personnellement j'attends beaucoup de cette réunion au sommet entre éminences grises et toques blanches.
Qu'on me fasse enfin connaître la formule physique de la cuisson parfaite d'un oeuf à la coque mou ! Quel calcul faire entre le poids de l'oeuf, sa date de ponte et la taille de la casserole pour trouver le temps exact indispensable à l'immersion dans l'eau ?
En attendant, je vais me régaler avec des Mozart-Kugeln. Amadeus a laissé des symphonies, le Mozart du commerce gourmand a laissé des boules de chocolat.

 Comme dirait Léontine, grande mélomane, « si Beethoven avait su faire des chocolats, il aurait encore pu jouir d'une partie de son oeuvre après sa surdité ».

depuis 2008 dans les "bouillons" mais toujours d'actualité

Huguette Dreikaus ?  non ....ce n'est pas moi....
mais toutes les deux... alsaciennes  ..

Manger apaise.
Published by Huguette - dans Huguette Dreikaus
commenter cet article
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 15:52
Marie-Luce
 
Marie Luce
chez
 Over blog..... 
  clic
CoeursCoeurs

 

 

 

 

Marie-Luce
Published by ml - dans news
commenter cet article
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 11:23
L'erreur est humaine.


 
S'utilise lorsqu'on cherche à atténuer la responsabilité de celui qui a commis une erreur
 Elle signifie qu'il est parfaitement normal que l'homme puisse se tromper. Mais si se tromper une fois est parfaitement excusable, il devient impardonnable de persévérer ou, autrement dit, de reproduire la même erreur. Si l'homme est imparfait et donc forcément faillible, nous sommes censés apprendre de nos erreurs.
Voilà donc une excuse que l'on est bien content de pouvoir faire sienne lorsqu'on a commis une bévue, la première (et, bien sûr, la seule) fois où on la commet.

Cette expression est généralement attribuée à Sénèque, même si certains la considèrent comme postérieure, le latin de cette époque n'utilisant généralement pas le terme diabolique, paraît-il.
 

Normal que l'homme puisse se tromper. Ce qui n'est jamais le cas de la femme, cela va de soi, car, comme le chef, elle a toujours raison.

 

L'erreur est humaine.
Published by Simone - dans news
commenter cet article
16 août 2016 2 16 /08 /août /2016 09:09


 

 
 

     



L’âge mûr c’est être toujours jeune

mais avec beaucoup plus d’efforts.
Vieillir c’est « passer de la passion à la compassion ».
Plein de gens n’arrivent pas à 80 ans car pendant
trop longtemps ils se sont battus pour rester à 40 ans.
Passé le cap de la soixantaine
peu de choses paraissent absurdes.
Les jeunes pensent que les vieux sont fous,
les vieux savent que les jeunes le sont.
Personne ne va plus vite que les années.
Dans les yeux d’un jeune brille la flamme,
dans les yeux d’un vieux brille la lumière.
L’initiative des jeunes vaut autant
que l’expérience des vieux.
Derrière chaque homme il y a un enfant.
Les jeunes vont en groupe, les adultes en couple,
les vieux vont seuls.
Heureux celui qui a été jeune pendant sa jeunesse.
Et sage l’âge venu.
Nous désirons tous vivre vieux
mais refusons de l’être.
C’est plaisant d’arriver à un grand âge
mais pas de l’avoir.

 






 

 

 

10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 16:00
8 août 2016 1 08 /08 /août /2016 15:41
Marc Escayrol  !

 


Marc Escayrol
Auteur et humoriste français 
né 1957

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous nagez dans le bonheur, soyez prudent, restez là où vous avez pied .

 

 

 

 

 

Une femme qui veut que son mari lui achète une robe dernier cri aura toujours le dernier mot.

 

Un homme plein de vices finit un jour ou l’autre sous écrou .

Dans un régime fasciste, on n’apprend pas "je suis, tu es" mais "je hais, tu suis” .

Mieux vaut habiter une maison en L qu'un château hanté.

La ménopause, c’est la date limite de ventre .

Pour assurer le quotidien, un milliardaire vit de ses rentes alors qu’un SDF vide ses poches

Le confort ménager corrompt; un homme droit est un homme qui n'a pas d'évier .

Les sado-masos sont particulièrement fidèles, car ils n’oublient jamais de se fouetter un bon anniversaire

 

Au théâtre, il faut toujours s'asseoir au premier rang, car si la pièce est ennuyeuse, au moins on en sort rasé de près.

"Tueur à gages", c’est un métier comme un autre; tous les jours, on pointe, la seule différence, c'est qu'après, on tire

Un a posteriori est un a priori favorable d’un homme envers une femme qui a un beau postérieur.

A la fin d’un repas dans un restaurant, un chanteur d’opéra ne dit pas “donnez-moi la note” mais “donnez-moi le la”.

L’avantage d’être une star, c’est qu’on n’a pas besoin de se peser. Il suffit de lire la presse pour savoir si on a grossi.

Je suis un acheteur compulsif : un nouveau modèle de femme vient de sortir, il faut que je l’achète aussitôt.

Quand on est prudent, on ne dit pas « Dieu soit loué » mais « Dieu soit mis en location ».

 

Un analphabète est mort d'avoir cherché toute sa vie l'amour avec un grand H.

La boxe est réputée être le plus dur de tous les sports alors qu'en fait c'est juste un coup à prendre

Cour de cassation : Tribunal qui représente le dernier espoir pour un condamné de pouvoir se casser.

Décan : terme astrologique dont il faut seulement retenir que le dernier est loin d’être le plus brillant.

 

 

Marc Escayrol  !
2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 14:51
T’es OK ?

T’es OK ? Question de fond qu’on se pose tous les jours en se croisant dans la rue. Furtivement. Sans attendre de réponse. Juste pour témoigner son attention. « Ça va ? » Petite phrase interrogative qui engage des conversations devant la machine a café de l’entreprise. Dans ces moments-là, on tempère : « Un peu de grippe mais ça ira ». On se résigne : « C’est dur en ce moment. Hop ! C’est dur pour tout le monde ! » On relate les opinions des autres : « Dans le journal, ils disent que l’économie va mieux ».

Oui ! Mais c’était avant ce mois de juin. Avant tous ces événements qui se bousculent.

Qui oubliera ce mois de juin ? Cette barbarie nouvelle ? Ces terroristes « maison » qui commettent des exactions par eux-mêmes, qui clament : « Je l’ai fait par moi-même », comme on le dirait d’une pizza ou de la peinture d’une façade. La guerre devient-elle individuelle et consommable selon l’envie du moment comme un pot de soupe en poudre ?

Faut-il avoir peur de tout le monde ? La voisine Germaine pourrait-elle un jour devenir « La folle du Pétunia » et poser une bombe dans nos parterres de fleurs parce que nous avons planté des zinnias ?

Quand la pluie passe de la météorologie à la théologie…

Je vous le dis, les questions qu’on se pose en ce mois de juin sont terribles. C’est comme pour le bac ! OK, Kevin va avoir le bac comme 90 % des candidats. Oui mais que fera-t-il avec le bac ? Il est refusé dans les 8 BTS qu’il a demandés et il n’a pas envie de se faire massacrer à la fac.

Et alors ? Alors les ados préfèrent faire le casting de « The voice » ou de « Immer wieder sonntags », car là, même s’ils échouent, ils auront eu leur quart d’heure de gloire à la télé et des années de gloire dans les rangs de ceux qui regardent la télé.

« Alors, ça va ? » Qui osera poser cette question aux sinistrés de la pluie ? Ceux qui ont vu leur voiture ou leur maison emportées par les flots. Ceux qui ont vu leurs objets doudous ensevelis dans la boue ?

Mamema a dit : « Was lauft denn daade ? » (Quel est notre destin ?), une de ces questions qu’on se pose quand la pluie passe de la météorologie à la théologie. « Was lauft denn doo ? » Question sur notre devenir !


Même les gens de notre entourage nous posent des questions qui nous plongent dans le désarroi : « Maman, j’ai quitté ma copine, je peux revenir vivre à la maison ? », « Madame, je suis chargée de votre suivi médical. Votre dernière radio des seins, vous l’avez faite quelle année ? » Sacré mois de juin. Vivement le mois de juillet, qu’on parle d’autre chose !

DNA 18 juin 2016

 

 

 

 

Huguette Dreikaus ? 
non ....ce n'est pas moi....

mais toutes les deux... alsaciennes  ..

T’es OK ?
26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 06:30

Les Parisiennes est le nom d'un groupe de musique yéyé des années 1960 réuni sur une idée de Claude Bolling. Quatre danseuses — Raymonde Bronstein, Anne Lefébure, Hélène Longuet et Anne-Marie Royer — chantent à l'unisson, accompagnées par un orchestre. La mise en scène, lorsqu'elles se produisent, est de Roland Petit.

Elles se sont séparées au cours des années 1970, bien qu'on ait pu, jusqu'en 2005, les entendre interpréter le générique du Pop-Club sur France Inter.

L'argent ne fait pas le bonheur - Les Parisiennes

L'argent Ne Fait Pas Le Bonheur ?
Celui qui a dit ça est un sacré menteur !
L'argent Ne Fait Pas Le Bonheur ?
Allez racontez ça à votre percepteur !

L'argent Ne Fait Pas Le Bonheur ?
Celui qui a dit ça est un sacré farceur !
L'argent Ne Fait Pas Le Bonheur ?
Nous, quand on nous dit ça, on ferait un malheur !


Allez choisir des robes et des chaussures
Dans un magasin,
Et la petite cape de fourrure
Qui vous irait bien,
Prenez gaiement tout ça sous votre bras,
Et partez sans payer...
On vous apportera les oranges à la Santé!

L'argent Ne Fait Pas Le Bonheur?
Celui qui a dit ça est un sacré menteur!
L'argent Ne Fait Pas Le Bonheur?
Nous, quand on nous dit ça, on répond: "Et ta soeur?!"


Allez passer huit jours dans un palace
Pour les milliardaires,
Dans la plus belle chambre, avec terrasse
Donnant sur la mer ;
Si, au moment de passer à la caisse,
Vous n'avez que vingt francs,
Vous irez laver la vaisselle pendant dix ans!

L'argent Ne Fait Pas Le Bonheur ?
Celui qui a dit ça est un sacré menteur!
L'argent Ne Fait Pas Le Bonheur ?
Nous, quand on nous dit ça, on s'écroule, et on pleure!

1964

 

 

L'argent ne fait pas le bonheur - Les Parisiennes

 Frank Gérald (paroles) 1928-2015
 Claude Bolling (musique) 

 

Published by Simone - dans Vidéo
commenter cet article
19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 15:42
 " Je t'aime, mon chéri "


Un groupe de femmes se trouvaient à un séminaire intitulé : "Comment vivre une véritable relation amoureuse avec votre mari "
On leur a posé plusieurs questions :
 Combien parmi vous aiment leurs maris ?  Toutes les femmes ont levé la main.
 Ensuite on leur a demandé : quand avez-vous dit à votre mari que vous l'aimiez pour la dernière fois ?
Certaines ont répondu aujourd'hui, quelques-unes hier et d'autres ne s'en rappelaient plus.
On leur a ensuite demandé de prendre leurs GSM et d'envoyer le texto suivant à leur mari : "Je t'aime, mon chéri"
Dans les 10 minutes suivantes, les femmes ont ensuite été invitées à lire à voix haute le message reçu en retour.
  Voici 11 réponses :

1. C'est qui ?
2. Hé, la mère de mes enfants, t'es malade ou quoi ?
3. Oui, je t'aime aussi. Mais qu'est-ce qui ne va pas ?
4. Je suppose que tu as encore crashé la voiture.
5. Je ne comprends pas ce que tu dis, message incomplet.
6. Qu'as-tu encore fait ?
7. Ne tourne pas autour du pot ! Dis-moi combien tu veux ?
8. Je rêve ou quoi ?
9. Si tu ne me dis pas à qui est destiné ce message, ça va barder.
10. Je pensais que nous étions d'accord et que tu ne boirais plus de la journée.
11. Me dis pas que ta mère vient s'installer chez nous


  

 " Je t'aime, mon chéri "
Published by Simone - dans news
commenter cet article

Texte Libre

deytsc

Articles Récents