Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2015 2 21 /07 /juillet /2015 15:30
Transparence.

Savez-vous les mutations dont votre corps est capable ? Qui n’a jamais remarqué l’art suprême des atomes de sa chair qui consiste à former de nouvelles molécules avec ses congénères ? Tout le monde éprouve au moins une fois dans sa vie une de ces sensations de mutations organiques qui sont répertoriées dans nos expressions traditionnelles. En effet, qui n’a jamais eu l’estomac dans les talons ? La langue dans sa poche ? Qui n’a jamais remarqué qu’il n’avait plus la tête sur les épaules ? Sans compter tout ce que nous avons comme corps étranger dans notre cœur : un homme, un village, une partition de chanson, un waedele au raifort et j’en passe.

Ne sous-estimons pas notre corps. Il se plie à nos exigences. Il gonfle ses muscles pour nous récompenser de nos efforts en salle de gym. Il rétrécit pour correspondre à la silhouette que nous sculptons avec une surdose de blanc de poulet salade ou de protéines animales tri-quotidiennes. Il se crispe dans la position du fœtus quand nous cherchons à nous cacher dans un recoin. Et je ne vous parle pas de toutes les prouesses dont il est capable quand le cœur déborde d’amour: « Mon cœur te dit je t’aime. Il ne sait dire que ça ». Les ailes se mettent à pousser : « Je vole, mes chers parents, je vole ». Les pieds prennent un autre rythme : « Alors je danse ». Que d’expériences psychédéliques noircissent les carnets de l’étrange. Mais vous avez certainement vu de vos yeux qui n’en croyaient pas leurs yeux ces êtres fantasmagoriques composés soit d’une tête seule, soit d’un corps sans tête, soit d’un tronc seul s’exhiber dans ces cabinets des petites horreurs qui fleurissent encore ça et là et surtout sur la Theresienwiese à Munich lors du Oktoberfest.

Je vous le dis : le corps humain a des possibilités infinies. Y compris celle de devenir immatériel. Je l’ai éprouvé moi-même. Nous avons la possibilité de devenir transparents. Comme le chevalier du Bal des douze princesses. Comme Illya Kuryakin dans l’Homme Invisible. Comme Johnny Depp dans la vie de Vanessa Paradis.

Visiblement personne ne me voyait

J’ai eu ce quart d’heure d’immatérialité. J’ai été transparente pendant 15 minutes. Après une chute sur un trottoir. À Strasbourg. Dans une rue passante. Visiblement personne ne me voyait (bel oxymore). Pourtant j’existais. Mon genou gauche était en feu. Mon bras gauche aussi. On ne sent plus rien quand on n’existe plus. Si je n’avais pas rampé sur 10 m à l’aide de mon genou sain vers une clôture en fer pour pouvoir me mettre debout malgré le genou invalide, je pourrais toujours bénéficier de cet état de transparence. Il semblerait que les yeux perdent de leur acuité visuelle. Cette mutation physiologique n’est d’ailleurs pas récente. Elle est déjà répertoriée dans la Bible : « Ils ont des yeux et ne voient point ; ils ont des oreilles et n’entendent point » (Jérémie 5/21).

Hélas ! Tout a une fin. Je suis retournée très vite dans le monde des visibles. Puisqu’à 100 m de mon lieu d’immatérialité quelqu’un m’a touché le bras et m’a dit : « Hé, t’as pas deux euros ? »

 

 

 

Huguette Dreikaus ?  non ....ce n'est pas moi....
mais toutes les deux... alsaciennes  ....

Transparence.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Annick 05/08/2015 03:52

coucou Simone!
merci pour ta fidélité malgré mes absences.....longues!
et oui, invisible....je comprends Huguette qui était tombée et que personne ne voyait!
j'espère que toi,Simone, tu vas bien! perso, je me maintiens!
bisous de Cayenne.

Marylou 03/08/2015 12:22

eh non on s'est arrêté à Pfaffenhoffen...Niederbronn je l'ai vue dans ma prime jeunesse

écureui bleu 30/07/2015 11:31

Je suppose que tu t'es fait mal. Moi je me suis étalée dimanche en marchant sur un plancher. Je n'avais pas vu qu'il y avait une marche. Deux personnes m'ont aidée à me relever. J'espère que ton genou ne te fait pas trop souffrir. Bisous

dédé 28/07/2015 18:28

Bonsoir ma chère Simone,

Le corps humain est très sensible à l'environnement.
Tout d'abord il n'aime pas avoir froid....sinon il nous le fait comprendre par des frissons.
Si nous n'avons pas compris, il se met en colère. Il nous fait grelotter d'une manière incontrôlable.
En général, les méninges travaillent au ralenti...comme si elles étaient en hibernation. Elles assurent tout de même le service minimum...comme certains grévistes.
Heureusement que nous pouvons réchauffer notre corps...en lui ajoutant des couches de vêtements.
Avant, l'homme de Néandertal était plus velu...pour lutter contre le gel. Il faisait des économies vestimentaires....car il était recouvert de poils.
A présent, la pilosité qui nous reste sur le dos est dérisoire. De plus, les hommes chauves ont froid aux oreilles.
Il existe pour cela de jolies casquettes... où on peut y glisser les esgourdes.
Les doigts aussi craignent les températures, en dessous du zéro.
Nous pouvons alors les ganter, dans des protections adaptées.

Le corps humain n'aime pas avoir trop chaud. C'est par la sueur...qu'il nous montre qu'il désire un ventilateur.
Les neurones s'agitent car ils paniquent...à un certain niveau de température.
Le seul moyen de refroidir le système électronique est uniquement une grosse suée... pour rafraîchir la personne lorsque la sueur s'évapore.
En même temps, la glotte lance des SOS de partout...car il faut hydrater les systèmes. C'est seulement à la première gorgée de bière....que le palais demeure satisfait.
Il nous le fait savoir indirectement...en nous influençant pour en boire une autre.
La chaleur peut produire un court circuit dans l'électronique...qui peut envoyer les gens aux urgences.
Dans le pire des cas, la canicule peut être irrémédiable pour tous les organes sensibles.
L'idéal est une température qui se situe entre 22 et 27 degrés...pour que tous les systèmes soient performants.
L'île de Madère est un endroit de rêve pour le corps humain...avec un climat tempéré.
Malgré tout, les personnes qui y résident...meurent tout de même à un âge équivalent au nôtre.
Ce qui prouve que le corps humain s'adapte...même dans des circonstances extrêmes.
Mais il est nécessaire d'être en bonne santé...et de ne pas avoir trop d'années.

Bonne fin de journée, mon amie.
Bisous. dédé.

cricri d amour 28/07/2015 09:47

Toujours chaud ici,
un peu plus supportable grâce au mistral.
Bisessssss

lady 28/07/2015 04:58

...petit tamy ne mourra pas de faim....il est vif et débrouillard...;) tellement mignon..!

bonne journée..

ly xx

ulysse 27/07/2015 23:36

Hélas tout revient toujours à l'argent..

dédé 27/07/2015 19:42

Bonsoir ma chère Simone,

Le corps humain est une machine extraordinaire...surtout lorsqu'elle n'a pas trop de kilomètres au compteur.
Au bout d'un certain temps, le poids des ans commence à user la mécanique. Les articulations grincent dangereusement. Un peu comme si l'arrivée d'huile ne se faisait plus. Toutes les jointures qui étaient si souples...sont devenues raides. Ce ne serait pas grave...si la douleur n'accompagnait pas ces mauvais fonctionnements.

La boîte électronique a des moments où elle disjoncte.
Dans ce cas, nous ne savons plus qui nous sommes...et où nous nous trouvons. Nous restons là hagard...à attendre qu'on s'occupe de nous.
Un coup circuit dans les méninges...et c'est l'amnésie pour la vie. Enfin...pour ce qui reste de vie.
Car la bécane a réalisé plus de chemin...que celui qui reste à faire.

lorsque la grosse panne de moteur arrive...il vaut mieux avoir un mécano doué sous la main. Un bon cardiologue le fera repartir.
De toutes façons, il ne tourne plus comme une montre suisse.
Certaines personnes ont la chance d'en avoir un de qualité. C'est à ce moment précis que le fameux publiciste peut dire, on a raté sa vie si on à pas une Rolex.
Car il n'y a que la Rolls des coeurs...qui peut mener loin sa monture.

Avant, la carrosserie était belle...avec de jolis enjoliveurs. A présent, la voiture de course ressemble à une carriole...où tous les éléments s'affaissent.

Les jambes sont usées par le chemin parcouru.
C'est pour cette raison que l'on dit : "nous sommes sur les rotules".
Ce qui ne signifie pas que l'usure a éliminée nos pieds...puis nos jambes.

Au niveau sexuel, il y a longtemps que le jardin est un désert.

Le dos plie comme un essieu brisé, où les amortisseurs n'ont plus aucun effet. Tout est raide dans l'ossature...comme la carcasse d'une ancienne auto. Le cuir y était magnifique. Aujourd'hui il est parcouru de sillons profonds.

Le principal est de ne pas perdre la tête. Pour le reste, les pros en blouse blanche font des miracles. Ils remplacent une pièce dans la hanche....ou dans le genou.
Il parviennent même à mettre certains mécanismes des autres...à l'intérieur de nos corps.
Bientôt, tout sera réparable.
Mais nous ne resterons que des occasions... avant de nous retrouver à la casse.

Bonne soirée, mon amie.
Bisous. dédé.

Noisette16000 27/07/2015 12:59

Bonjour Simone
J'espère que tout va bien pour toi, tu es en vacances !!!!!
Je te souhaite une bonne journée, bisous

marithé 27/07/2015 12:39

coucou simone

alors là oui je suis d'accord avec cet article, le gens sont peureux, couards et surtout égoïstes car tant que cela ne les touche pas..ils s'en fichent de ce qui peut t'arriver ..la police n'est pas aimée mais lorsqu'on en a besoin, faut voir l'attitude des gens hihi

roo bisous sous la pluie et le vent i

lady 27/07/2015 04:47

......beau dimanche tout en douceur....as-tu trouvé tes chaussettes?...;) bientôt ce sera les bottes...;)

bonne journée

ly xx

tiot le mineur 26/07/2015 22:07

salut
il pleut encore ce soir , ca rafraichit et ca arrose la pelouse
bonne semaine

Dgidgi & Michel 26/07/2015 22:05

Un humour sans chute pour quelqu'un qui a chu ...
Que veux tu l'entraide n'existe plus, tous des autruches !!!
gros bisou

Jacqueline 26/07/2015 18:12

Bonsoir, Simone
Remerciez Huguette pour ses délicieux moments, mais aussi Dédé pour ses écrits .Je dois reconnaître que nous aimons mon époux comme moi même le lire .
Merci pour le partage de votre espace
Agréable moment que ce partage sur votre blog .
Bisous pour vous et belle et douce soirée Simone

faustine2 26/07/2015 12:10

Bonjour ,les gens marchent ,ne voient rien ,n'entendent pas ,c'est triste ,on ne peut compter sur personne.j'espère que le genoux d'Huguette est guéri ...bon dimanche ,bises.

mamiekeke 26/07/2015 10:14

OUPS quelle histoire , pauvrette comme quoi nous ne faisons plus attention ni aux uns ni aux autres à notre époque , maintenant c' est chacun pour soi . Personnellement la dernière fois que je me suis cassée le nez par terre j' avoue honnêtement que plusieurs personnes se sont gentiment précipitée , un vrai bonheur mais je suis sans doute tombée sur des extras terrestres ha ha ha .

Bon dimanche ma chère Simone et gros bisous marseillais .
Renée (mamiekéké)

bientôt , très bientôt la suite des aventures de Dimitri en vacances ....

lady 26/07/2015 06:29

...oui un peu de fraîcheur doit faire le plus grand bien...! tu as retrouvé ton chandail...?..;)

bon dimanche

ly xx

dédé 25/07/2015 18:44

Bonsoir ma chère Simone,

Le corps est une machine incroyable...qui même la nuit travaille.
Le cerveau ne se dit pas j'en ai fait assez...en allant voir son syndicat, sinon nous sommes très mal.
Au contraire, il est le commandant à bord de notre personne... et ne cesse d'envoyer des ordres.
Tout d'abord au coeur... afin qu'il brasse le sang pour irriguer le poste de commandement. C'est normal que ce service, soit le premier servi.

Les pompes à air aèrent et apportent l'oxygène au sang. Ce dernier est le carburant des neurones. Les deux services sont totalement en osmose...pour un bon fonctionnement général.

Pendant que l'on dort, les reins traitent le sang...afin d'en extraire toutes les impuretés. Même lorsqu'on est éreinté d'un de ces filtres, celui qui se retrouve seul...fait le travail pour deux. Il ne va pas faire grève pour autant...sinon nous sommes très mal.
Lorsque nous sommes dans les bras de Morphée, la vessie peu à peu se remplit. C'est pour cette raison qu'elle est gonflée le matin.

L'estomac normalement a terminé son boulot. Il se contorsionne malgré tout...pour bien assurer le job. C'est pour cette raison qu'il se tord douloureusement...lorsqu'il n'a rien à broyer.
On dit alors que le ventre est vide.

Le foi élimine de nombreux éléments toxiques.
Il détruit même les globules rouges et les globules blancs trop âgées.
Il intervient dans le métabolisme des glucides et des lipides. Il a un rôle essentiel pour la coagulation sanguine. Il stocke le sucre et le distribue...si l'organisme en a besoin.
Lorsqu'un problème survient dans notre vie...on se fait de la bile. Ce sont les soucis qui se répercutent sur ce bel organe... qui craint l'alcool. Surtout lorsque ce dernier est ingurgité sans modération.
Il est sympa, car il prévient le buveur...tout d'abord en lui donnant la nausée.
Si l'assoiffé ne cesse pas sa consommation excessive...il est capable d'arrêter son travail. On dit alors que l'individu est atteint d'une cirrhose.

La mémoire de notre centre électronique...fonctionne sans arrêt. C'est pour cette raison que nous nous rappelons parfois de belles images...ou de choses atroces, lors de nos réveils..
Les neurones sont toujours actifs...en ayant l'oeil sur tout.

Le système immunitaire ne dort pas non plus. Il défend l'organisme dans le cas d'une attaque... par des squatters venus de l'extérieur. Il veille constamment aux grains. Lorsqu'il n'est plus capable d'assumer son boulot...on est très mal.

Toutes ces différents services, s'agitent sans arrêt pour notre santé.
Cet ensemble très bien organisé... me fait penser à l'équipage d'un navire.
Nous avançons inexorablement vers une escale...qui nous sera fatale.
Mais nous pouvons encore espérer voir de nombreux pays...avant le naufrage.
Comme pour le bateau, nous subissons des tempêtes...qui peuvent écourter le voyage.

Avoir une bonne santé, ressemble beaucoup au fait de bénéficier d'un canot de sauvetage...pour aller plus loin.
Lorsqu'il prend l'eau, c'est le moment où il faut rendre son âme.

Bonne fin de journée, mon amie.
Bisous. dédé.

tiot le mineur 25/07/2015 17:21

salut
on a eu de gros orages cette nuit
maintenant l'air est plus supportable
bon dimanche

Nature Sereine 25/07/2015 12:18

Beaucoup d'humour pour une histoire qui ne devrait pas faire sourire, l'indifférence dans toute sa splendeur, quelle tristesse. bises Simone

lady 25/07/2015 05:02

.....oui on se respecte....si je l'approche un peu trop, elle disparaît en douceur...;)

bon samedi..

ly xx

gérard 24/07/2015 23:16

c'est bien vrai, parfois on est fait d'air, personne ne réagit.
Trop bien la Huguette
Bise
Gérard

tiot le mineur 24/07/2015 22:41

salut
Quelle mésaventure qui n'est pas marrante à part la fin!
bon week-end

Marylou 24/07/2015 18:33

mon neveu achète aussi son vin à Beblenheim...par chez moi il fait chaud, toujours plus de 30° c'est pénible...bonne soirée

l'angevine 24/07/2015 12:31

ça je peux le dire que mon corps parle plus que moi!!!lol

lady 24/07/2015 05:00

....oui...quand une femme prend un peu d'âge, elle devient parfois de plus en plus invisible...;)

un autre article extrêmement bien composé...humour présent ...et fin "punchée"..;)

super d'avoir des croquettes pour les petits amis itinérants..;)

bonne journée

ly xx

Jacqueline 23/07/2015 19:52

Aïe .........
J'espère qu4huguette ne s'est pas fait trop mal.
Bisous Simone et douce nuit

Jacqueline 23/07/2015 19:51

Aïe............
J'espère qu'Huguette ne s'est pas fait trop mal .
Bisous du soir Simone et douce nuit

dédé 23/07/2015 18:44

Bonjour ma chère Simone,

La mutation extraordinaire du corps est inouïe.
Après les premiers pas de bébé, peu à peu l'enfant trouve un équilibre plus stable...et ne tombe plus sur ses fesses. Comme le vélo, une fois que son pas est sûr...c'est pour la vie.
A moins de subir un accident handicapant...ou un vilain microbe.

Lorsque l'enfant fait travailler ses méninges, il muscle son cerveau afin de pouvoir jongler avec les maths ou les mots.
Malheureusement, certains adultes ne sont pas capables de faire le moindre calcul. Plutôt que d'étudier, ils préféraient manquer à l'appel. Ils sont de plus en plus nombreux à s'abêtir...et portent la glorieuse appellation de « décrocheurs ». Ce n'est pas toujours de leur faute...car tous les gens ne sont pas égaux devant les études.
Il arrive que les ados traînent des difficultés...parce qu'ils ont la phobie de l'école. Dans ce cas, il n'y a pas grand chose à faire...à part les dispenser de ce qui les rend malade.
Evidemment, ce manque de connaissances sera lourdement porté, lorsqu'il s'agira de gagner sa croûte.

Tous les gens ne sont pas semblables...avec les critères de la beauté.
La mode est en forme de fil de fer pour les femmes. La société accepte les obèses...parce qu'ils sont là. Et puis on ne sait jamais comment nous serons...en vieillissant !!!
Ce corps doit être modelé selon les goûts des pros... du vêtement de luxe.
Le mâle au contraire doit avoir de jolis muscles...quitte à passer trois heures à porter bénévolement des poids.
Au boulot, il se plaindra de tâches ingrates. Au repos, il cumulera des tonnes d'acier soulevées...pour gonfler ses biscotos.
La chemise sera bien remplie...presque jusqu'à la rupture. Le pantalon aussi.
Il faut aussi montrer les jolis tatouages...qui feraient rougir les anciens marins de la marine à voiles.
Même les femmes sont comme les camionneurs...avec un dessin sur la peau.
Il faudra donc se vêtir, de manière à ce qu'il soit visible. Quitte à passer pour une imbécile...parce qu'il fait froid.

Ce corps c'est adapté à la position verticale...avec l'évolution des espèces.
Cependant, le centre de gravité n'est pas encore parfait...depuis que nous avons quittés la marche à quatre pattes. Notre colonne vertébrale est fragile. Elle n'est pas encore parvenue à son renforcement... pour être confrontée à la position du bipède. Ce fait est la cause de nombreuses lombalgies...que subissent la population.
Tout le monde y passe. Même celui qui ne porte qu'un stylo...car la position assise n'était pas prévue dans la programmation évolutive de l'être humain.
D'où cette nouvelle manière pour les bureaucrates...de travailler debout, en marchant sur un tapis roulant.
Heureusement que nos ancêtres néandertaliens ne nous voient pas. Ils ne comprendraient pas du tout ce monde un peu fou.
Faut dire que les hommes leurs ressemblent de plus en plus...en étant trapus et barbus.
C'est un peu un retour à la source.

Léger comme une plume, les trapézistes font leur numéro. Ils semblent voler sous le chapiteau, avec une grande facilité.
Le contorsionniste fait un huit avec son corps. Il n'a pas peur de s'emmêler les pédales. Souple comme un élastique, il forme des figures qui défient le vertébré qu'il est.
Toute cette agilité est le fruit d'un travail continu.
Pour le lambda commun des rues, cette agilité du corps...le laisse admiratif.
Il envie ces phénomènes qui semblent se mouvoir comme des vers de terre, en faisant fi des os qu'ils contiennent.
Mais rien ne prouve que ces personnes si habiles de leur corps, ne souffriront pas de tous les mots...du commun des mortels.

Bonne fin de journée, mon amie.
Bisous. Dédé.

khanel3 23/07/2015 18:10

sacrée mésaventure ! bonne soirée

Marylou 23/07/2015 16:37

c'est honteux mais plus personne vient en aide...bel article...mon frère est de nouveau à l'hôpital..mine de rien cela m'affecte plus que je ne le pensais du coup je me suis trompée hier dans la programmation de mes billets...il fait moins chaud...j'apprécie beaucoup cette baisse de température...malgré tout je suis encore bien fatiguée...mais après une bonne nuit de sommeil ça ira mieux...bise d'amitié

Noisette16000 23/07/2015 13:45

Bonjour ma Simone
Ça ne m'étonne pas maintenant c'est chacun pour soit on le voit bien dans les rues
Je te souhaite une bonne journée, bisous

wolfe 23/07/2015 10:33

Bonjour
C'est vrai que c'est une drôle d'histoire que notre corps nous raconte...
Il faudrait l'écouter plus souvent, surtout quand il nous dit que c'est l'heure de faire une pause! LOL
Mais malheureusement, on ne peut pas toujours...
Bisous

lady 23/07/2015 06:20

....oui..le corps a de grandes possibilités...peut-être ns ne l'utilisons pas toujours à son plein rendement..;)

merci pour l'info..je ne savais pas pour les pendaisons......pas jojo...mais dans ce temps là ce devait être la loi punitive...!

bonne journée

ly xx

durgalola 22/07/2015 17:20

c'est un peu triste ... heureusement que souvent les gens sont là. Il y a 2 ans, je me suis pris un poteau en pleine figure ... j'ai encore les cicatrices ... moi j'étais dans le gaz mais plusieurs personnes sont venues aider pour mon mari un peu perdu et les pompiers étaient très rapidement là pour m'emmener dans un hôpital privé pour me faire une jolie couture (car la queue d'attente de l'hôpital public était immense ... plusieurs heures). Cela m'étonne à Strasbourg, ville bien sympathique. Bises

LADY MARIANNE 22/07/2015 11:43

pas possible !! on t'a demandé des sous !!
les gens voient tout mais ne s'engagent pas pour aider ! il tournent la tête et filent-
ils aimeraient pourtant en cas d'accident qu'on leur porte secours !!
triste réalité !
mon fils est pompier pro à Strasbourg, lui serait venu aider !!
bisous et bonne journée-

Framboise à Pornic 22/07/2015 10:37

Je suis écroulée de rire avec cette chute , enfin cet fin d'article ...
excellent comme d'habitude

lyly 22/07/2015 08:01

Bon mercredi et a bientôt
lyly

lady 22/07/2015 05:26

...un humour sublime ..j'adore...! je lirai un parag. par soir..;) auj. je retiens les mutations comme avoir l'estomac dans les talons...ce que j'éprouve une fois par jour...;) et développer la capacité d'être consciente des corps étrangers dans le cœur...;)

bonne journée..

ly xx

velutine 22/07/2015 00:59

Dur dur la transparence!
En panne d'anti-virus, je suis sur ma tablette. Pas facile !
Bises

cathycat 21/07/2015 21:43

Dommage que l'invisibilité ne s'accompagne pas d'un fouet ! tu imagines la leçon que tu aurais pu leur donner à tous ces moutons !... Rien de cassé j'espère...
Ton article est vraiment excellent ! j'aime ta façon de voir la vie... avec précision, dérision et humour... Bisous

cricri d amour 21/07/2015 21:43

Nous allons.........
chaudement, cuit à point comme les merguez.
La piscine est installée, dimitri en profite à fond.
Mamie va sans doute faire un article sur le sujet.
C'est vrai que ça devient dur cette chaleur.
En Alsace il a l'air de faire très chaud aussi.
Bisesssss

dgidgi & michel 21/07/2015 21:40

je ne sais de quoi notre corps est capable, mais ce que je sais c'est que l'on doit le respecter si on veut bien vivre !! voui voui
gros bisou

fifi 21/07/2015 20:58

Merci Huguette et Simone pour tous les invisibles de la terre !!!

cheznous62 21/07/2015 20:04

J'ai relu deux fois pour mieux comprendre et j'ai apprécié ... une belle description de la réalité des choses !!
Nicole
Mes pensées du soir rafraichies après les petites pluies d'hier !!

jean 21/07/2015 18:34

Finalement j'ai compris, il était transparent ?
Bonne soirée...
Jean

dédé 21/07/2015 18:30

Bonsoir ma chère Simone,

Parfois, je me demande si j'ai encore la tête sur les épaules. Surtout à cette époque ...où les décapitations sont à la mode.
Paniqué, je me précipite alors dans la salle de bains. Dans le miroir je constate avec apaisement...que mon faciès est toujours là.
Pour en être vraiment convaincu, je me touche le visage...ainsi que l'image qu'il reflète.
Du coup, je suis obligé de nettoyer la paroi de la glace.
Ce qui me permet de me demander si dans cette tête, il y a encore des neurones qui cogitent. Je me pose alors une question en silence. J'y réponds par un murmure timide.... qui s'échappe de mes lèvres. Ce petit balbutiement m'apaise, en me disant que si je pense...c'est donc que je suis en vie !

Depuis que je commence à prendre de l'âge, je constate que ma langue reste difficilement dans sa poche. Il faut toujours qu'elle la ramène. A croire que tout à coup, celle qui était muette comme une carpe...est devenue un moulin à vent.
J'étais reconnu pour garder les secrets...avec le silence d'une tombe. A présent, il vaut mieux ne rien me dévoiler...pour éviter que tout le canton y tombe.
L'âge délie la langue...comme se déploie un serpent.
Parfois, un vieux reste de discrétion parvient à me projeter dans un autre temps. Epoque où tous les mystères rentraient par les oreilles...sans jamais en sortir.
Pourtant, je ne suis pas enflé de la cafetière. Il y a encore de la place pour de nombreuses confidences...qui risquent de ne plus l'être bien longtemps.
C'est fou se que l'on change...en vieillissant.

Si mon corps se plie encore avec une certaine agilité, il n'en est pas de même lorsqu'il doit se redresser.
Des craquements s'échappent des articulations. Le squelette commence à s'essouffler, fatigué de porter depuis si longtemps... le poids d'un coeur énorme et de tout le reste.
Les tendinites démontrent que les mouvements sont encore possibles. Malheureusement, ils se font dans la douleur. Pourtant le corps s'agite... aussitôt que le matin s'invite.
Il n'est plus élastique comme par le passé...mais il demeure encore agile. Il est tout de même préférable de délaisser certaines figures artistiques. Tout d'abord par sécurité, et aussi par un manque d'esthétisme. Le petit rat est devenu lourd...sans pouvoir lever les gambettes.

Je ne gonfle plus mes muscles...pour la simple raison que je ne les ai jamais entretenu. Je ne suis pas un adepte de la musculation. Mon corps s'est formé tout seul...par le travail.
Je n'ai jamais fait d'effort, pour posséder les même abdominaux que mes voisins. Mon image fut toujours sans importance...même si elle eut du succès auprès des dames.
Le temps est précieux. Je ne peux pas admettre que l'on puisse perdre trois heures...que pour caresser son égo.
De toutes manières, il est trop tard pour sculpter ma silhouette...qui se rapproche de plus en plus de celle de bouddha.
Plus proche du boudin, mon ombre chinoise s'affaisse...un peu plus tous les jours.

Le corps humain possède des pouvoirs sublimes.
Rien qu'en écoutant certaines personnes, je parviens à voir leur transparence.
Un peu comme si elle étaient vides, mais chargées d'ignorance.

Bonne fin de journée, mon amie.
Bisous. Dédé.

flipperine 21/07/2015 18:21

dans notre monde actuel il y a beaucoup d'indifférence

nays 21/07/2015 17:31

oups drôle étrange " aventure " Simone....

t'as pas deux sous et la réalité est revenue

bonne soirée Simone et bravo ton texte j'en frissonne

bisous **

dédé 21/07/2015 17:30

Bonsoir ma chère Simone,

Parfois, je me demande si j'ai encore la tête sur les épaules. Surtout par les temps qui courent...où les décapitations sont à la

Texte Libre

deytsc

Articles Récents