Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 18:00

 

 

 

Je suis dans mon bureau

 

« Pas le temps de prendre un café avec toi, Lili ! Je suis overbookée, j’ai mes entreprises à gérer. » De toute façon, les seuls cafés que je prends c’est lors de rendez-vous d’affaires pour détendre l’atmosphère avant de discuter le bout de gras.
Letemps n’est plus aux occupations ludiques et superficielles. Comme tant de concitoyens j’ai de multiples start-up. L’ordinateur me meut. Un clic, un client. Un client pour partager ma voiture samedi pour aller à Paris. Oui ! Je suis une agence Bablacar. Un client pour louer ma voiture la semaine prochaine. Je suis une agence Koolicar. Dimanche trois clients pour chercher leur Schwarzwälder. Je suis auto-entrepreneur « Kuchenko ». Mercredi prochain je promène les lévriers de Madame Sounso. Je suis patronne de l’entreprise « Toutoutour ». Le soir je fais le coucher de cinq octogénaires. J’ai une entreprise d’aide à la personne « Mémédodo ».

Par les temps qui courent, si on veut du travail, il faut le créer
Après « Mariage pour tous », c’est « Entreprise pour tous ». Chacun peut devenir patron. Par les temps qui courent, si on veut du travail il faut le créer. Comme dit Confucius : « Si la pluie ne tombe pas sur toi, pose-toi sous ta douche ».
La seule nécessité absolue : avoir un ordinateur et hop c’est parti ! Kevin fait son business avec le Bon Coin. Il vend et vend encore. Les meubles de mamie. Les pâtes à sel de sa sœur. Les autographes qu’il glane à la sortie du Zénith. Il achète aussi pour revendre. Il a un chiffre d’affaires de 1 300 euros par mois.

Kevin se prend pour le Trump de l’article de seconde main sauf qu’il ne pose pas ses mains sur les filles. Il se pavane avec une voiture allemande enrichie d’un tuning « Formule 1 » et le magazine Challenges a consacré un article à cet homme d’affaires « nouvelle génération ».

Etre son propre patron est très tendance. Avancée économique ou régression ?

Regardons ce phénomène par le petit bout de la lorgnette. Avec cet état de fait on est loin de l’ère Steve Jobs ou Dassault, ces temps où l’entreprise vendait les réalisations techniques époustouflantes de ses patrons. Le monde entier avait l’œil rivé sur Apple et sur les usines de l’aviation.
L’économie populaire à l’africaine
Kevin est l’illustration d’un monde de revente. Pas de création. Pas de production.
Nous sommes dans un monde de « Tous vendeurs » propre à l’économie populaire africaine. Là-bas on est propriétaire d’un tabac : un tapis posé sur le sol pour proposer des cigarettes à l’unité. On gère un commerce ambulant avec un cabas renfermant des mouchoirs en cellulose. On a une entreprise d’entretien des chaussures : une chaise pour le client et une brosse pour ses chaussures. On a un magasin de fruits en posant ses pastèques au bord de la route.
Pas de pas-de-porte. Pas de vitrine. Tout comme Kevin.
Alors, intéressé ? Dites-moi ce que vous avez à vendre et je vous dirai comment appeler votre « boîte ».
Pour les marchés de Noël, il est juste encore temps de créer « Bredelshop », ou « Candle-Candy » (des bougies en forme de bonbons géants), « Cannelle – Brestchdel » (bretzels à la cannelle) sinon Finger-spitze (dentelles faites à la main).
C’est no limit !
Ne criez pas haro sur ces nouvelles entreprises. Elles sont si importantes qu’elles ont l’honneur de figurer sur les listes du fisc, ce Who’s Who de la réussite sociale

 

Je suis dans mon bureau
 

Huguette Dreikaus ?  non ....ce n'est pas moi....
mais toutes les deux... alsaciennes  ..

Je suis dans mon bureau

Partager cet article

Repost 0

commentaires

faustine2 12/11/2016 13:42

Bonjour ,pas facile d'être auto-entrepreneur,surtout qu'il y a tellement de gens qui ne sont pas déclarés.il y a beaucoup de concurrence ....c'est la galère.bon week-end,bises.

Noisette 10/11/2016 11:03

Bonjour Simone
Je passe te souhaiter une bonne journée et un bon week-end, bisous

cricri d'amour 10/11/2016 08:28

J'ose ?
Soleil à fond.
Bises

aman bou 09/11/2016 14:10

hello sim

cricri d amour 09/11/2016 10:37

C'est Trump, il pleut.
Aucune relation.
hihihihihi
Bises

Santounette 08/11/2016 18:27

Parfois il vaut mieux créer sa petite entreprise plutôt que rester au chômage, les services d'aide à la personne ont le vent en poupe.
Que fait-on quand on doit amener son animal de compagnie chez le vétérinaire si l'on n'a pas de véhicule et pas d'amis pour conduire.
Que fait-on quand on ne peut plus cuisiner ou sortir faire ses courses...
J'ai plein d'idées...
Contente de te retrouver.
Bonne soirée

Maria Dora 08/11/2016 16:27

Coucou Simone de retour mais pas trop longtemps a cause de mon dos qui est toujours douloureux , je répond aux coms aujourd'hui et je reviendrais lorsque j'irais mieux ! C'est bien d'essayer de faire des affaires par internet , j'ai un compte sur Le Bon Coin et j'arrive a vendre des bricoles ( livres , bijoux et autres ) bon ce n'est pas le Pérou car ce sont des petites sommes mais qu'importe de nos jours le moindre sou est le bienvenu . Bonne fin de semaine et a bientot je l'espére , bisous

tiot le mineur 08/11/2016 16:08

Salut
C'est bien de créer mais ensuite il faut assumer.
Pour ma part je m'occupe du blog et c'est déjà pas mal.
Bonne journée

aman bou 08/11/2016 12:40

hello ce mardi bises

écureuil bleu 08/11/2016 11:23

Bonjour Simone. Comme c'est vrai ! Et pendant ce temps des artisans-commerçants qui ont investi dans leur affaire périclitent. Salarié c'est pas mal quand même... Bisous

cricri d'amour 08/11/2016 09:57

8° mais bô.
Bisessssssssssss

Jacqueline 08/11/2016 09:45

Etre surbookée " preuve que les affaires fonctionnent "
Que du plaisir .
Ainsi on ne voit pas le temps passer .
Bisous déposés pour la semaine (j'suis aussi surbookée)

Simone 08/11/2016 12:45

quelques flocons ce matin....

Simone 08/11/2016 12:43

et bon mardi....

=^..^= 07/11/2016 20:32

Par les temps qui courent, chacun tente sa chance et y croit .
Qu'ils puissent profiter longtemps de leur bureau .
Bonne soirée ma Simone
Je t'embrasse

jibie 07/11/2016 20:15

bonne soirée Simone
c vraiment dur pour beaucoup de gagner de quoi survivre

fifi 07/11/2016 20:14

J'adore "l'ordinateur me meut" :o)
Je crois l'avoir déjà dit, elle est belle avec ses lunettes ♥

durgalola 07/11/2016 20:06

finie l'industrie, comme elle le dit si bien c'est du commerce à l'africaine. D'ailleurs, le fisc veut mettre son nez sur le bon coin. C'est toujours bien fait et j'adore la lire. Mets ton cache-nez, il fait froid !!! bises

normandy50 07/11/2016 19:35

à partir d'aujourd'hui et jusqu'à la fin de l'année les femmes travaillent gratos par rapport à un homme au même poste ... bonne soirée Simone

Marylou 07/11/2016 15:45

un article comme je les aime...mon neveu fait du covoiturage lorsqu'il se déplace... une manière comme une autre pour économiser ...☆☆ Bonne semaine ☆☆

rolande 07/11/2016 15:05

Ah des bureaux comme ceux là ... on se demande si cela en vaut la peine .... il faut phosphorer pour trouver quoi " vendre " et toujours courir après les sous ... mieux vaut un patron et être libre le reste du temps .... bises

aman bou 07/11/2016 14:24

belles bisesssssssssssssssss

dédé 07/11/2016 12:28

Bonjour ma chère Simone,


Par les temps qui courent, il vaut mieux créer sa petite entreprise... lorsqu'on a perdu son job.
D'ailleurs, si tous les chômeurs ouvraient leur boîte... il y aurait plus de patrons que d'ouvriers dans notre pays.

Au début, le nouvel homme d'affaires roule un peu des mécaniques.
Mais au bout d'une année, ils sont nombreux à retourner au Pôle emploi.

Certains néanmoins avaient trouvé une nouvelle manière de se faire du blé. ( sans parler des céréaliers ).
Aussitôt,
ils sont singés par d'autres patrons.
La part du gâteau rétrécit aussitôt.

Lorsque l'entreprise commence à faire un petit bénéfice...le fisc tombe sur le propriétaire pour le rançonner.
Malgré tout, certains nouveaux patrons parviennent à garder la tête hors de l'eau.
Il ne faut pas compter travailler 35 h, pour se faire un salaire de misère.
C'est en trimant...que ces chefs d'entreprise parviennent à survivre.

Les livreurs de pizzas à leur compte, arrivent à se verser un salaire.
Mais ils ne possèdent aucune couverture sociale...en cas de maladie ou d'accident.
Ce sont les nouveaux forçats de la société.

Le pire est qu'ils ne cotisent pas pour leur retraite.
Alors ils déposent leur tablier au bout d'un certain temps...en espérant trouver un patron.

Cette mode patronale est le dernier recours...pour tenter d'essayer de vivre.
Tant mieux si un petit nombre connaît un essor.
Mais les personnes sont nombreuses... à déposer la clé de leur petite entreprise.

Bonne journée, mon amie.
Bisous. dédé.

cricri d amour 07/11/2016 09:31

Ha mais c'est pas bête ça,
des Cannelle – Brestchdel;
tu as goûté ? C'est bon ?
hihihihihihi
Temps superbe, sec et ensoleillé.
Bises

Framboise à Pornic 07/11/2016 09:25

Finalement c'est une bonne solution ... ils rechignent tous pour travailler 35h pour un patron mais ils travaillent 70h parce que c'est pour eux et ne gagnent pas vraiment plus , il y a un seuil à ne pas dépasser donc beaucoup de boulot pour pas grand chose mais à part la liberté de faire à sa guise

Clara65 07/11/2016 07:52

C'est plutôt alarmant tout ça ! hier j'ai vu un reportage "les forçats du vélo", des livreurs en tous genres, à leur compte, qui parcourent les villes ! Ils gagnent des clopinettes, n'ont pas de congés ni d'assurance chômage et c'est ça qu'on appelle progrès ?
Amicalement.

dom 07/11/2016 06:41

Heureusement je n'ai pas de bureau et surtout, aucune envie de créer quoi que ce soit.
Pas envie de devenir folle ...
Bon début de semaine.
Bisoux, chère simone

khanel3 07/11/2016 06:40

nous vivons comme des fous ! à 200 km/h

lady 07/11/2016 02:57

Bonjour Simone,

oui, internet offre une belle vitrine à ceux qui ont le sens des affaires...;)

bonne journée

ly xxx

Noisette 06/11/2016 22:39

Bonsoir Simone
On est dans un monde de fou, tu as raison que maintenant il faut monter son entreprise pour avoir du travail, mais ce n'est pas normal n'importe qui fait n'importe quoi et sans diplôme dans le temps il fallait au moins le brevet professionnel pour s'installer.
Mon voisin travail dans le bâtiment a son compte il n'y connait rien dû tout, avant soit disant qu'il était dans la couture, je voudrais que tu vois comment il pose un parquet pfff c'est mon mari qui a été lui monter et sans te raconter le reste
Je te souhaite une bonne soirée, bisous

Aimée 06/11/2016 20:28

C'est du n'importe quoi, mais, cela marche, me suis-je laissé dire.
Pour moi, beaucoup de difficultés a me mettre a toutes ces nouveautés.

Bisous a toi, Simonèlè

Nell 06/11/2016 19:29

Eh! oui, le bistrot du coin n'est plus ce qu'il était. Au moindre appel téléphonique, c'est tous les portables qui sortent d'un seul coup, avec le sourcil qui sursaute et qui retombe aussitôt. On est et on vit sur une autre planète à présent, et tant pis si le petit marchand du coin n'a pas son smartphone. Il est libre, Max, il est libre...

Texte Libre

deytsc

Articles Récents