Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 16:11

 

 

 

Ne pas déranger, je suis dans l’isoloir.

 

 

Il y a peu d’endroits où nous sommes face à nous-mêmes. Hormis l’utérus, les toilettes, l’appareil de radiographie et l’isoloir du jour de vote qui sont des lieux de solitude éphémères, il n’y a guère que le cercueil qui nous isole à jamais.
Mon copain Louis-Albert a fait une thèse en sociologie sur le comportement des gens dans les transports verticaux, les ascenseurs quoi. A l’aube de ce scrutin national, il serait judicieux de se pencher sur le comportement des gens dans les lieux exigus et à vocation unique : les toilettes et l’isoloir.
Ce sont des lieux d’angoisse. La vie s’y joue. L’avenir aussi. On y vit la peur de découvrir les signes d’une maladie grave, on y vit la peur de produire quelque chose de grave pour le pays avec le bulletin que l’on pose dans l’enveloppe puis dans l’urne. Assis sur la cuvette ou debout devant la tablette de l’isoloir, on est dans des questions existentielles.
« Entre mes mains, je porte votre espoir ou votre désespoir. Je suis dans l’isoloir. »
Avez- vous seulement pensé au pouvoir que vous donne votre bulletin de vote ? Dans l’isoloir tu es César, habilité à lever ou à baisser le pouce pour décider de la vie ou de la mort d’un de ces onze gladiateurs en lutte dans l’arène.

Tu es la goutte d’eau qui peut faire déborder le vase

Dans cette alcôve improvisée, l’esprit des candidats est là pour te supplier : « Vote pour moi ! ». Et tu te rends compte que tu es la goutte d’eau qui peut faire déborder le vase…
Tu es le cil qui fait pencher la balance, qui met une Miss en surpoids et la renvoie dans ses foyers sans lui donner la chance de parader devant les vainqueurs des étapes du Tour de France.
L’isoloir te transforme, toi le naïf Clark Kent, en Superman. Tu peux brandir l’enveloppe comme un trophée. « Ma voix est là – dedans. La politique du pays est entre mes mains. Toi l’énarque bon teint, toi l’idéologue et ton baratin, tu n’es rien sans mon bulletin. »
Peter Handke a écrit Die Angst des Torwarts vor dem Elfmeter ( L’angoisse du gardien de but au moment du penalty ) pour décrire toutes les phases de la peur d’un joueur au moment de la phase décisive d’un match. Qui a déjà éprouvé cette peur étrange qui t’envahit entre le moment où tu entres dans l’isoloir et le moment où tu glisses ton zettele dans l’enveloppe ?
Ami électeur, as-tu ressenti le regard posé sur toi de ta défunte mère, ce regard critique qui te fustige pour avoir fait un choix en dehors des convictions familiales, pour avoir dérogé à la règle séculaire : « Même nom, mêmes adhésions idéologiques, même couleur politique, même religion, même recette de kaaskueche » ?

Tes motivations profondes sont-elles pures ?
Ami électeur, as-tu ressenti les secousses de ta conscience qui te pose cette question de fond : « Sais-tu vraiment quelles sont tes motivations profondes et si oui, sont-elles pures ? »
Le moment passé dans l’isoloir est court. Mais il prend aux tripes. Pour un instant « tu tiens le monde entre tes mains ». Ce n’est pas anodin.
Mamema dit « Du verzählsch quatsch ! ». Tu racontes des inepties. Mamema n’a jamais connu les affres de l’isoloir. C’est Babeba qui lui préparait l’enveloppe à la maison. Elle n’avait qu’à la mettre dans l’urne. Elle n’a jamais su pour qui elle votait.

 

La chasse aux maris est ouverte.

Huguette Dreikaus ?  non ....ce n'est pas moi....
mais toutes les deux... alsaciennes  ..

Ne pas déranger, je suis dans l’isoloir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

velutine 11/05/2017 20:52

J'ai l'impression d'être la seule à avoir moins peur de l'isoloir que de l'ascenseur ! L'angoisse du choix pour moi se fait avant, après bien des recherches , lectures, écoutes des infos sur les personnes et les programmes ...puis on fait son devoir avec son intime conviction...et ce n'est pas encore fini ! Bises

fifi 09/05/2017 18:47

J'adore la bouille du pt'it intello :o)

fifi 09/05/2017 18:46

Autres temps, autres moeurs, même les femmes osent faire leur choix :-) enfin je pense
Mamema avait d'autres chats à fouetter !
PS
Je viens de m'apercevoir que ton poème a atterrit dans les spams ainsi que le commentaire de photoplap. Tu étais en charmante compagnie mais quand même :-)
Cela fait des lustres que blogspot a bien résolu le problème des spams donc je ne regarde que très rarement. Va falloir vérifier plus souvent. En tout cas je t'ai accrochée sous la manifestation de pâquerettes :-)
Toutes mes excuses, Simone un e diguer schmoutz !

lady 09/05/2017 05:19

...on dirait que de ces temps-ci il pleut partout sur la planète...!

bise

ly xxx

MamyAnnick50 08/05/2017 14:24

10/10 car tu vois j'ai suivi ton lien et je suis ici ................mdr ................... l'isoloir je ne fais pas de commentaires pour les élections de cette année ..........bisous Mamy Annick

écureuil bleu 08/05/2017 10:59

Bonjour Simone. J'ai eu peur dans 'isoloir au 1er tour, mais au second je n'y ai pas été. Bonne journée

Nell 08/05/2017 10:50

Un grand merci pour ton passage, ma chère Simone. Je t'embrasse. A bientôt.

aman bou 08/05/2017 10:02

waouw le texte lol bin mtn on c qui c qui dirigera lol bibiz sim

aman bou 07/05/2017 13:47

promis je reviens lire tout des que je peux, j'adore ta photo biz

nays 07/05/2017 11:11

trop fun ton texte
j'ai pas d'angoisses aux toilettes au contraire hihi
par contre l’ascenseur là angoisse assurée
bof l'isoloir avec le rideau qui flotte pas trop claustro-phobique

bon dim Simone
bisous ☺

dédé 07/05/2017 10:48

Bonjour ma chère Simone,

Il était 9 h 25 lorsque je fus dans l'isoloir...avec les deux noms présidentiables dans mes mains.
Seul dans la petite cabine aux rideaux noirs, je n'ai pas hésité pour glisser le patronyme dans l'enveloppe... qui me semblait le plus présentable.
Il y avait trois guichets pour accueillir les citoyens.
A cette heure où nombreuses sont les personnes qui font la grasse matinée, il n'y avait pas grand monde.
Aucune file d'attente ne me contraignait à patienter.
Lorsque la prononciation de mon nom fut divulguée...je lâchais l'enveloppe dans l'urne, puis je signais le livre des votants.

A présent que j'ai pris seul ma préférence...je suis retourné dans mon nid.
Là aussi, je prends mes décisions dans la solitude.
Ce soir je serai devant le petit écran...pour suivre l'élection présidentielle.

A vingt heures, nous connaîtrons le chemin que prendra la France.
J'attends donc ce moment...en étant entre les quatre murs de mon appartement.

Bonne journée, mon amie.
Gros bisous. dédé.

lady 07/05/2017 06:00

bonjour Simone....

demain grande décision à prendre pour toi et tous les Français...je vais suivre ça à la télé...émission spéciale....et élection importante pour la suite ..


bon dimanche

ly xx

hibernatus 07/05/2017 00:13

hello;... une marmotte a posé ses charentaises sur ton blog..... amicalement

Jacqueline 06/05/2017 21:18

La politique, isole déjà
Alors, l'isoloir , plus vite on en sort ,
mieux on se porte .
Demain , nous 2 pour la première fois on y va à contre cœur .
Et ne devons pas être les seuls.
Bises de nous 2 .@ bientôt

Simone 07/05/2017 08:36

le droit de voter....on y va...

"Votez Jésus-Christ !".
Le seul qui n'a jamais changé de programme !

rolande 06/05/2017 16:42

Amusant en effet, on se demande parfois ce que certains vont faire dans l'isoloir ..... car ala sortie ils donnent leur vote !!!!!!!!! mais bien vu, nous sommes toujours seuls quel que soit le lieu... enfin on attendra demain ..... bises

aman bou 06/05/2017 14:16

coucou on a enfin un peu de chaleur mais paraît que cela va pas durer lol biz

Santounette 06/05/2017 13:36

J'adore ton humour, il fallait oser le comparatif entre les toilettes et l'isoloir...
Il n'y a pas que dans ces lieux ou l'on peut éprouver un moment de solitude.
Bon samedi
Bises

tiot le mineur 06/05/2017 13:34

Salut
Pas de réel motivation pour passer par l'isoloir demain.
Je me demande toujours pourquoi j'y vais.
Mais je ferais mon devoir de citoyen pour cela je prépare mon bulletin de vote perso.
Bon week-end

Framboise à Pornic 06/05/2017 13:10

Quand on vote par conviction, on ne connait pas cette angoisse dont tu parles
mais là pour ses élections, c'est différent assurément
dur dur

dédé 06/05/2017 11:00

Bonjour ma chère Simone,


L'isoloir est un lieu d'isolement...au-milieu de la foule.
C'est un peu comme lorsqu'on se trouve dans le confessionnal...à attendre le curé.
Dans ce bel article concernant l'isolation... les WC sont cités en exemple.
Hélas, dans certains bateaux de la marine, les latrines étaient en rang de six...sans aucun petit paravent pour s'isoler.
A la prison de Dakar, c'était encore pire. Il fallait utiliser un seau hygiénique au milieu de la chambrée....au-milieu des quatre autres détenus.
De nos jours, je pense que ce genre de chose n'existe plus.

Il y a des endroits où l'on aime être seul.
C'est le cas pour voter...sans dévoiler à tout le monde nos penchants politiques.
Nous sommes seul avec notre conscience...pour choisir celui qui nous convient le mieux.
Mais ce n'est pas toujours le cas.
En effet, parfois nous votons pour faire barrage...comme l'on dit dans le jargon populaire.
Nous choisissons parfois un candidat qui n'a rien à voir...avec nos espérances politiques.
Mais lorsque l'on a une certaine vision de notre pays...nous ne laissons pas les clés de celui-ci à n'importe qui.
L'isoloir sert à honorer notre acte citoyen.
Nous votons alors pour rejeter des idées totalitaires...en choisissant le moins pire.
Certaines personnes considèrent qu'entre la peste et le choléra ...elles ne feront aucun choix.
Personnellement, l'image entre les deux postulants est fausse.
Il faudrait dire entre la peste et la grippe.
Dans ce cas, une grande partie des gens voteront toujours contre la maladie la plus grave.

L'isoloir permet donc de se cacher... pour glisser un nom dans la petite enveloppe.
Puis de s'extirper du lieu pour voter.

Ce geste est une manière de participer à la vie collective.
Il faut voter même... si le préféré a été disqualifié.
C'est un devoir pour participer à la démocratie.
Mais c'est aussi un grand honneur... de pouvoir s'exprimer.

Bonne journée, mon amie.
Gros bisous. dédé.

khanel3 06/05/2017 08:59

pas facile de prendre une décision juste ! souvent les gens font au petit bonheur la chance

lady 06/05/2017 05:12

bonjour Simone..

oui...dans l'isoloire, c'est une solitude éphémère...j'aime la comparaison avec César et le pouce en haut ou en bas....ainsi qu'avec la goutte de trop..;)

le moment est court, mais rendue là, la réflexion et l'analyse des programmes des candidats doivent être cccfaits...!

merci pour tes gentils com chez moi...

tu as bien fait tes devoirs comme d'habitude avec la prêle et sa réputation de plante de guérison....

bon samedi

bise
ly xx

cheznous62 05/05/2017 20:28

Même dans l'isoloir on a l'impression de tourner en rond ....(lol)
Mes bises frileuses Simone pour un bon long week end !
Nicole

LADY MARIANNE 05/05/2017 18:22

bof je ne ressens rien dans l'ascenseur--- sauf que parfois les autres gens sont beurk !
le vote rien , je vais voter blanc ou humoristique-car personne pour moi-
Bisous et bon week-end-

Ghislaine 05/05/2017 17:58

Bonjour Somone
Je vodrais juste que tu saches que si je ne viens pas sur ton blog
c'est que je ne vois rien de ce qui est écris
car trop petit or mes yeux,
je recois bien tes news mais mes yeux ne voient pas quand c'est petit
desolee

Nell 05/05/2017 17:33

Je pense que plus encore que d'habitude nous l'avons aux tripes, cette peur étrange. Jamais, au grand jamais je ne l'avais ressentie aussi forte. Je te souhaite un excellent week-end, Simone, et t'envoie de gros bisous

Martine 85 05/05/2017 17:31

Même si on est claustrophobe comme moi il faut voter donc entrer dans l'isoloir. Dimanche cela ira vite je sais pour qui voter et je vais le faire avec enthousiasme comme au premier tour. Bisous.

Texte Libre

deytsc

Articles Récents