Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 11:01
Le facteur s’appelle Lulu.

Je suis la fille du facteur, comme dans la chanson de Montand.  C’était écrit.

Pourtant, dans un premier temps, il semblait écrit que je devais naître à Honolulu, comme fille d’un citoyen américain et de maman. Mais les voies de la Providence sont impénétrables. Maman a épousé celui qui lui apportait chaque jour les lettres postées aux États-Unis !

L’homme des postes a toujours été important. On l’attendait pour ses mandats. Ou pour un magazine. Ou pour tuer un lapin, ouvrir une boîte de conserve récalcitrante, changer une ampoule, goûter la Quetsch fraîchement sortie de l’alambic. Et voilà que sa compassion spontanée devient cahier de charges.

Le facteur démuni de lettres pour cause d’usage intensif de SMS et de courriels a une fonction nouvelle : « aide à la personne chez les anciens ». Le facteur ou la factrice. L’employé au képi (devenu l’employé au casque tant il se déplace sur sa poste-mob) est prié de voir Marie-Jeanne ou Ernest pour vérifier si les volets sont ouverts, si une voix répond à son coup de sonnette et si une main se met dans la sienne pour le « bonjour du jour ».

Suivra un entretien sur le thème de la santé où on énumérera les viscères comme dans la chanson « et l’colon, et les reins, et le foie, et la tête, alouette, alouette ». La séance se terminera par une évocation de souvenirs, un égrènement de griefs contre l’arthrose, le chien du voisin et le vent de la veille.

Et puis ? Et puis le facteur (ou la factrice) enverra un SMS à Bertrand, fils de Marie-Jeanne : « Elle va bien, vous pouvez continuer votre voyage autour de monde » ou à Ludivine, fille d’Ernest : « Il est égal à lui-même. Il vous a fait des confitures, je les ai mises au courrier par colis. Je sais que vous n’avez pas le temps de vous déplacer ».

Papi et Mamema sont de bons créneaux !

C’est fou ce que les vieux sont l’objet de sollicitudes ! Les bacheliers en parlent même devant leur lycée : « Je pourrai toujours m’occuper de personnes âgées, c’est un bon créneau ». Et voilà Papi et Mamema devenus des « créneaux » !

Maxime a investi dans un minibus pour emmener « des aînés » au mont Sainte-Odile, aux cochonnailles, au Kaffee-Kuchen en Forêt-Noire, au concert des Kastelruther Spatzen ou chez l’acupuncteur. Célia a une micro-entreprise et fait « coiffure à domicile pour séniors » avec la certitude de vendre un max de shampoings colorants et de toupets. Harald est arroseur ! Les Heinzelmännchen ne sont pas morts. On pourrait même dire « Les Heinzelmännchen » s’appellent Lulu. Le facteur aussi.

Quoi ? Vous ne connaissez pas les Lulus ? Les Lulus sont des fournisseurs d’aide à la personne, ils proposent leurs services dans les kiosques « Lulu dans ma rue ». Tu as un problème, tu vas chez un Lulu qui te débarrasse de ce souci, c’est magique.

Les Lulus repassent pour vous, promènent votre chien, font une marche nordique avec vous, cueillent vos haricots pour soulager votre dos, bref il y a quelqu’un qui est prêt à vivre les parts noires de votre vie.

À quand les Lulus qui auront mal aux dents à votre place, qui iront se faire enlever l’appendice ou les calculs biliaires à votre place ? Quel est ce monde où il faut vivre la vie des autres pour exister ?

Mamema est heureuse avec ses Lulus. Elle se sent DRH d’une multinationale : « Aujourd’hui, je vais faire le salaire de Louise, de Riton, de Sonia et de Hubert ».

Hubert, c’est mon taxi. Le taxi Hubert.

 

La chasse aux maris est ouverte.

Huguette Dreikaus ?  non ....ce n'est pas moi....
mais toutes les deux... alsaciennes  ...

Le facteur s’appelle Lulu.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

écureuil bleu 02/07/2017 15:16

Dans quel monde vit-on ? Les Lulu ne m'intéressent pas trop mais si tu connais un Michel Morin je suis preneuse... Bisous

dédé 26/06/2017 12:07

Bonjour ma chère Simone,


Il est possible d'être un grand homme...tout en étant un lilliputien.
Il suffit de faire quelque chose...qui laisse une trace dans l'histoire.
Le proverbe dit bien : la valeur n'attend pas le nombre des années.
Un petit génie laissera son nom dans l'histoire.

Napoléon lui-même n'était pas un grand homme par la taille.
Pourtant, ce fin négociateur militaire...est connu de tous.

Ce qui n'empêche pas un homme petit... de demeurer dans les livres d'histoire.

Aujourd'hui, des cinglés espèrent faire parler d'eux.
Comme ils n'ont pas inventé l'eau chaude...ils commettent des horreurs pour faire la une des médias.
Mais ces pauvres types ne seront jamais grands...en laissant leur nom dans les annales judiciaires.
Même si tout le monde connaît Landru à cause de ses nombreuses victimes. Il ne laisse pas une image sympathique.
Certes, il demeure inscrit à jamais dans le dictionnaire...mais pour de vils faits.
Je préfère rester dans l'ombre.. plutôt que d'être dans la lumière à cause d'odieux crimes.

La taille a donc vraiment peu d'importance...dans la vie de tous les jours.
Le géant pourra se vanter de voir loin. Mais il sera aussi le premier à se payer une poutre un peu trop basse...pour lui.

Bonne journée, mon amie.
Bises. Dédé.

=^..^= 25/06/2017 09:42

Et moi, j'étais la fille de l'instituteur .
Et mon Lulu, je l'attends tous les ans à la même époque pour le calendrier avec bien-sûr des chatons !
Les temps changent et les lulus d'aujourd'hui vivent avec leu temps
Bon dimanche ma Simone .
De nouveau un peu absente en ce moment mais c'est pas d'ma faute , c'est celle du temps .
Je t'embrasse

lady 25/06/2017 05:52

...des gens comme les Lulus sont importants pour beaucoup de personnes...!

Bravo à ces gens de coeur..

bon dimanche

ly xx

ulysse 24/06/2017 22:14

Les lulus sont faits pour ceux qui ne peuvent plus croquer dans leurs petits Lu !!! Mon grand père était facteur et je crois que j'ai pas mal de d'arrières petits neveux dans le village où il officiait

normandy50 24/06/2017 20:19

y'en a un qui m'aime pas l'uniforme de la poste , c'est Falco mon jack russel .... bon dimanche Simone

aman bou 24/06/2017 13:56

KIKOU

dédé 24/06/2017 11:40

Bonjour ma chère Simone,


Nous commençons à prendre de l'âge.
Nous sommes l'avenir des jeunes générations...pour qu'elles parviennent au plein emploi.
En effet, les vieux seront nombreux à demander des services....divers et variés.
Ce que l'on nomme déjà les services à la personne...sous-entend que celle-ci est âgée.

Les micro-entrepreneurs seront nombreux pour assister les vieux.
Certains achèteront un minibus...pour transporter cette clientèle aux cheveux argentés.
Le filon est bon...surtout après le baby boum des années cinquante...et la population que celui-ci a engendré.

Les lulus sont à nos services, pour promener notre toutou...ou pour réaliser notre repassage.
J'ai justement des draps à repasser. Mais pour l'instant, je sais encore le faire moi-même.
C'est rassurant de savoir que nous seront encore utiles...lorsque nous seront âgés.
Nous les vieux, nous sommes un peu les sauveurs...de l'économie française.

J'ai presque une grande envie de chanter la Marseillaise...en pensant que je participerai au redressement financier ,de notre beau pays.

Bonne journées, mon amie.
Gros bisous. dédé.

lady 24/06/2017 06:42

....on peut dire que les lulus rendent bien des services aux aînés....est-ce du bénévolat ou ce sont des services à payer?

bon samedi

bise
ly xx

LADY MARIANNE 23/06/2017 17:22

c'est bien beau tout ces services !! Lulu ou nono !
ça coute un bras voir les deux- pas les moyens ! lol
bonne fin de journée- bisous-

aman bou 23/06/2017 16:25

bisessssssssssssssss

Jerry OX 23/06/2017 12:35

Oh !! Le final est aussi inattendu que croustillant !! Le facteur sonne toujours deux fois et Honolulu s'est tout de même un peu loin pour avoir son courrier à temps.

dédé 23/06/2017 12:06

Bonjour ma chère Simone,


Etre la fille du facteur, demeure souvent un drame.
Surtout en ville où celui-ci... est pour ainsi dire inconnu.
En effet, en plus du courrier, le préposé livre aussi ses charmes.
Puis bien souvent il est muté...en ignorant que la graine semée est devenue une belle plante.
Parfois, sa mutation est volontaire...pour ne pas assurer sa paternité.

L'enfant se retrouve sans père.
C'est beaucoup plus simple d'être la fille de la factrice.
A moins qu'au bout de neuf mois, elle n'abandonne un petit colis dans une maternité.
Mais ce fait est bien plus rare que l'homme qui n'assume pas d'être papa.,

Il est vrai que le métier de facteur est parsemé de pièges... où il ne faut pas céder à la tentation.
Les femmes solitaires...aiment le passage de ce professionnel des bonnes ou mauvaises nouvelles.
Comme il est facile pour elles... de verser une larme sur l'épaule du préposé.
Les pleurs de joie ou de tristesse, se répandent pour diverses raisons. Un beau mandat ou un triste télégramme....mettent le facteur dans la position de témoin.
Il ne peut pas partir...alors que les sanglots l'émeuvent.
Surtout lorsque les pleurs... proviennent d'une jolie miss.

Il y a aussi les femmes qui attendent le passage du facteur...pour ouvrir la porte en petite tenue.
Celui-ci peut refuser d'aller plus loin...lorsqu'il tombe sur un thon.
Tout simplement en trouvant l'excuse qu'il ne peut pas pêcher...car marier il est.
Ce même homme lorsqu'il tombe sur une beauté...oublie très vite son noble comportement.

Non ! Ce n'est pas facile d'être la fille du facteur...lorsque celui-ci est un coureur.
Tous les enfants mâles du village, peuvent être les demi frères... de la jeune femme sans père.


Bonne journée, mon amie.
Gros bisous. dédé.

nays 23/06/2017 11:22

hello Simone
oui mais c'est pas un gentil facteur ça tuer les lapins :(
ah non je connaissais pas les lulus hihi
bon WE Simone
bisous ☺

Framboise à Pornic 23/06/2017 09:33

excellent ! je retiens donc que la compassion devient un cahier des charges !!

khanel3 23/06/2017 06:37

ton article me fait penser à la nouvelle pub de la poste ! bonne journée

lady 23/06/2017 05:47

....sans doute qu'il fut un temps où le facteur était un personnage bien important dans la vie sociale....c'était presqu'un travailleur social...!pour certaines personnes, il était le visiteur du jour...celui qui dépannait...le sourire bienveillant de la journée...

Pacha est dans la vidéo aussi...on lui voit le bout de la queue...;) à chacun son tour d'être la vedette...;)

bonne journée

bisous

ly xx

velutine 23/06/2017 01:18

Lulus ! je ne connaissais pas . Plutôt sympa comme nom ! Eh, oui il y a un craîneau à prendre dans ce domaine !
Bonne fin de semaine

Aimée 22/06/2017 21:23

Quelle analyse...A méditer !!!
Oui, les vieux, comme on les appelle, n'intéresse même plus leurs enfants.
Heureusement pas tous.

Nous avons notre Mamylou et nous y tenons comme a la prunelle de nos yeux.

Bisous Simonèlè.
Aimée

Durgalola 22/06/2017 20:58

Avant les facteurs faisaient ce travail gratuitement sauf peut etre un petit verre de vin rouge.
Bises

Rolande 22/06/2017 18:40

Drôle de siècle payer pour avoir de la visite chez les âgés on se donne bonne conscience ah on devrait supprimer du dictionnaire les mots voisins, solidarité, attentîon......vive les robots ts on ne devra pas payer pour les garder ......Orwel avoit,vu juste..

Marithé 22/06/2017 17:25

C'est bien vrai le facteur avait une grande importance autrefois mais il rend toujours service aujourd'hui .
Très très chaud , vivement la pluie .
Bises

aman bou 22/06/2017 14:03

papa était facteur mdr

Nell 22/06/2017 12:58

Eh! oui, que veux-tu les temps changent...Heureusement qu'il nous reste les Lulus. Que pourrions-nous faire sans eux?... Reste au frais, ça chauffe en ce moment. Bisous ♥

Texte Libre

deytsc

Articles Récents