Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 11:50

 

 

 

Symphonie en pierre.

 

L’histoire de Hansel et Gretel mériterait d’être réécrite. Dans sa version première, elle est une allégorie sur ces mères abusives qui essaient de retenir les enfants à la maison.
N’a-t-on pas souvent entendu
cette interjection : « Ma mère me bouffe » ?

Les maisons nous bouffent
Mais c’était avant que les mères n’apprennent les bienfaits de la résilience sur le développement intellectuel des enfants abandonnés à eux-mêmes. Lili dit à chaque cours de Zumba : « Si Hervé Bazin n’avait pas eu une mère aussi détestable, il ne serait pas devenu un génie en littérature ».

Dans sa deuxième version et dans le contexte actuel du « mangez sain », l’histoire de Hansel et Gretel serait une mise en garde contre les aliments trop sucrés, trop gras, trop plein de gluten et le danger pour les deux enfants égarés dans la forêt serait le pain d’épices de la maison ! Ce serait une première approche de ma thèse d’aujourd’hui : « Les maisons sont dangereuses, elles nous bouffent ».

Nourris dès le sein de préceptes soi-disant assimilables à ces lois divines que Dieu grava sur les tables de Moïse, nous sommes programmés à « Dire bonjour avec la belle main », « Ne pas boire d’eau après avoir mangé des cerises sous peine de mourir » et surtout « Schaffe, schaffe Häusle baue » ! Construire sa maison. Il y a même une confrérie pour ça : les Castors d’Alsace. Sinon il y a ces Heinzelmännchen qu’on nomme architectes et promoteurs avec leur formule magique « Clef en mains » ! « Sssssssignez là ! Ce ssssssera une autre vie dans ce chez ssssssoi ssssssi sssssuper-bien conçu ». Tous ces sifflements ! SSS ! C’est Kaa qui se rue sur Mowgli. « Taïaut, taïaut, taïaut ! », « T’en prends plein la gueule », vous répond l’écho. Pensez à tous les sacrifices que vous allez faire. Combien d’entre vous ne verront jamais les remparts de Varsovie à cause d’un chauffe-eau à remplacer ? Combien ne verront jamais la Joconde en juillet parce que l’argent du voyage partira en pluie dans l’arrosage automatique mis en route pour sauver les rosiers et les haricots du jardin ?

Densité urbaine
Les grues sont de retour. Comme les pinces des dentistes abusifs, ceux qui vous arrachent vos dents encore saines pour les remplacer par des implants si chics, si inaltérables, si « faits pour durer une vie ». On a vu disparaître des maisons à colombage au profit de pavillons aux formes cubiques et aux toits plats. On a vu – et on voit encore - des fermes en U se transformer en HLM horizontaux avec un pool d’une dizaine de logements. On a vu des villages – et on en voit encore - se couvrir d’immeubles « résidentiels ».

Un jour, venue d’on ne sait où, une voix susurra à l’oreille des édiles cette expression si hautement intellectuelle : « densité urbaine ». Cette expression fit le tour de ces hémicycles où se réunissent ceux qui sont élus par le peuple mais qui sont mus par les services techniques. « Densité urbaine ». C’est celle qui met votre balcon face au balcon du voisin de l’immeuble en face, celle qui vous coupe l’accès à la lumière du soleil mais qui vous permet de voir la rivière en mettant un miroir au coin droit de votre loggia ou en montant sur un escabeau dans votre salle de bain.

Le syndrome Haussmann n’est pas mort
« Densité urbaine », disent les adeptes. C’est utiliser l’espace pour permettre à des forces vives de grossir les actifs de la ville. Les discours sont aussi bien construits qu’une dissertation de bac où un élève doit prouver que Socrate était un chat. C’est de la rhétorique pure. Le problème c’est que chaque politique veut laisser sa patte dans le béton comme chaque star de cinéma veut laisser sa patte dans l’asphalte de Hollywood Boulevard. Le syndrome Haussmann n’est pas mort. Alors on attribue, on distribue. L’intimité de l’acquérant passe par les claustras. « Claustra pro nobis ».

Méfions-nous de la pierre ! Un jour elle devient pierre tombale.

La chasse aux maris est ouverte.

Huguette Dreikaus ?  non ....ce n'est pas moi....
mais toutes les deux... alsaciennes  ...

Symphonie en pierre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lady 05/07/2017 07:16

....les petits ne sont plus tellement petits..;) ils font un beau toilettage....je reviendrai les voir demain....Merci...ils sont adorables...en pleine santé...

bise

ly xx

aman bou 04/07/2017 07:42

bin tout est dit et je suis partie juste à Paris voir un concert au Stade de France lol BISOUS TOUT GROS ET MERCI SIMONE

lady 04/07/2017 05:25

.....pas drôle de trouver des vis invisibles sur un lavabo...bien mystérieux...;) une chance que tu l'as trouvé...

bise

ly xx

lady 03/07/2017 04:54

.....je comprends que tu as qq petits problèmes avec un robinet....c'est bien désagréable.

pas trop de densité urbaine dans mon coin...;)

Bonne journée ly xx

honorius 02/07/2017 20:23

Dans le béton... rien de bon, ce sera mon mot du jour et vive la cambrousse, la vraie celle qui sent la bouse et ou on entend les coqs chanter n'en déplaisent aux parisiens (je peux me permettre de dire ça, j'y suis né à Paris !) Bisous

les Caphys 02/07/2017 18:43

je n'avais pas vu le conte sous cet angle là

écureuil bleu 02/07/2017 15:09

Bonjour Simone. De belles maisons sont parfois démolies pour construire des blocs de bétons hideux et à touche-touche. Bisous

dédé 02/07/2017 12:11

Bonjour ma chère Simone,

J'aimerais que les ''Castors d'Alsace'', viennent me rendre visite afin de me construire une case en bois.
Car il est vrai qu'un ''petit chez soi''...est toujours mieux qu'un ''grand chez les autres''.

Il est dommage que dans la belle province de l'Est, les maisons à colombages sont peu à peu remplacées par des villas cubiques... qui ne possèdent pas d'âme.
Je fais néanmoins confiance aux alsaciens... qui sont attachée à leurs traditions.
Le patrimoine immobilier ne sera pas manger... par la modernité.
Nous verrons encore longtemps ces jolies maisons très particulières...qui font le charme de cette région de France.
Celle-ci conserva sa richesse culturelle.
Surtout dans les centres villes touristiques...où les maisons gardent leur beauté d'antan.

Autour, les grues s'élancent dans le ciel sous l'oeil des architectes.
Les pros de la construction sont plus portés sur le cubisme... que sur une richesse architecturale du passé.
Ils ne sont que les serviteurs des promoteurs...qui désirent rentabiliser leurs investissements.
Il faut donc construire des tours, de manières a mettre le plus de familles dedans.
Les constructions modernes sont des cages à lapins en béton.
Elles permettent de tasser le maximum de gens...dans un volume le plus restreint.

Ainsi va la vie...avec les financiers qui heureusement sont obligés de tenir compte de ne pas défigurer.... les centres villes protégés.

Bonne journée, mon amie.
Gros bisous. dédé.



.

Simone 02/07/2017 12:26

merciiiiiiiiii

LADY MARIANNE 02/07/2017 10:40

trop bien les pains d'épice dans le conte !! sans prendre un gramme !!
une triste fin ici -- la pierre tombale ! on gagne la timbale tous un jour ou l'autre !!
une belle réflexion sur le sujet- bravo !
bisous et bon dimanche-

khanel3 02/07/2017 09:01

bon dimanche

lady 02/07/2017 06:04

.....je ne connaissais pas cette interprétation de l'histoire d'Hanzel et Gretel...! bien d'accord pour me tenir à l'écart le plus possible des aliment sucrés et salés..;)

bise

ly xx

ulysse 01/07/2017 22:16

je possède une maison mais l'objet que je préfère est mon sac à dos !

Nell 01/07/2017 19:40

SSSSSuper!!!!! Que dire après ce grand article qui nous interroge sur le devenir de nos villes et villages. Bon, moi, c'est vrai que je suis entouré de voisins, mais j'ai fait grimper des chèvrefeuilles et autres divines plantes qui me "bouchent" la vue de drôles qui pousseraient la curiosité de me regarder prendre le soleil dans mon rai de gazon. Non mais!!!!!!!!!! Bisous, ma Simone, et merveilleux dimanche

=^..^= 01/07/2017 19:38

Une maison en pain d'épices .... miam miam
L'important est de se sentir bien chez soi . J'ai de la chance , je suis proprio de mon petit chez moi , ce n'est pas Versailles mais chacun fait ce qu'il peut .
En harmonie avec Huguette
Je t'embrasse

nays 01/07/2017 18:59

ah j'ai lu quand j'étais enfant :) heureusement ma mère ne m'a jamais retenue hihi

extra tes réflexions si vraies et écrites d'une façon amusante..tout un art Bravo Simone
bisous et bon WE ☺

tiot le mineur 01/07/2017 18:06

Salut
Un texte que j'ai lu avec plaisir et je me suis bien marré.
Je pense que les maisons sont faîtes pour dormir et que la vie est à l'extérieur.
Bon week-end

Texte Libre

deytsc

Articles Récents