Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2020 4 24 /09 /septembre /2020 15:57

 

 


 

Ma République pour une jupe : un banal vêtement devient soudain, et à nouveau, l’objet de préoccupations républicaines. À Strasbourg, c’est un énième fait divers qui fait accourir la ministre Marlène Schiappa. Ailleurs, c’est une querelle sur les tenues à l’école qui suscite la sortie du patron des enseignants, Jean-Michel Blanquer.
À chaque fois, une affaire de jupe renvoie au sexisme et au regard sur les femmes. La coïncidence d’épisodes aussi distincts ne doit pas empêcher pourtant l’examen proportionné du fléau.
À Strasbourg, à plusieurs reprises ces derniers temps, il s’agit au-delà de tout d’actes barbares et de portée criminelle, avec des conséquences pouvant être dramatiques pour les victimes.
Au sein de l’Éducation nationale, c’est d’une teneur différente bien sûr. Les remarques aux élèves court vêtues relèvent de tentatives dispersées, un peu désespérées, de reconquérir une autorité par un prétendu code vestimentaire. Hors les cas d’outrages définis par la loi, l’encadrement scolaire a plus à faire, et de façon plus urgente, que de s’aligner sur les nostalgiques des uniformes.
D’ailleurs, nombre de proviseurs ont renoncé à être prescripteurs de mode. Depuis les vagues hippies et babas, fixer une norme s’est souvent avéré peine perdue et abusivement genré.
Quand un ministre vante des « tenues républicaines », il se parle donc à lui-même. Au risque de ne désigner que les filles, vieux réflexe, il plaide un consensus vestimentaire pour conforter sa figure paternaliste de penseur de l’école. Autrement dit de la société.
Les atteintes sexistes en tous genres dans l’espace public appartiennent à un registre autrement alarmant : ce n’est pas la conception que l’on se fait de la longueur des jupes qui jette le trouble. C’est la violence avec laquelle on dénie à l’autre la liberté de ses choix.
Ces agressions réclament moins l’invocation des principes de la République que l’intervention sans équivoque des juges. Il serait ahurissant de faire comme s’il pouvait y avoir là, au nom d’un cadre démocratique, le moindre débat.

 

Didier Rose
L’éditorial

 
 
Je pense donc je lis les DNA 
Dernières Nouvelles d'Alsace
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Faustine2 13/10/2020 12:00

Bonjour ,je ne suis pas vieux jeu ,mais j'estime quand on va au collège ,Lycée ,université,on se doit d'avoir une tenue décente ...on y va pour étudier ,pas pour faire la fête .c'est aussi aux parents d'éduquer leurs filles ou garçons....surtout de nos jours ou il y a tellement de malades qui traînent ,et qui sont prêts à tout..après quand on est adulte ,on assume ses choix...et puis avec les réseaux sociaux ,ou l'on voit toutes ces jeunes .qui se font voir ,qui mettent des photos ,c'est dangereux...bonne journée.

domi 12/10/2020 07:34

Il faut arrêter avec tous ces codes vestimentaires (...) suite à toutes ces polémiques, il y a encore plus d'agression et de violences envers les femmes et les jeunes filles. C'est bien triste bonne journée bisous

autobiographie 27/09/2020 18:04

Tenue provocante? La jupe, éternel sujet de polémique et parfois d'agression! Mais "de mon temps", la jupe était obligatoire, pas la longueur qui ne posait aucune question: sous le genou! ! mais jupe obligatoire et non le pantalon! Pauvres filles, pauvres femmes agressées, insultées, ridiculisées parce qu'elles portaient un pantalon! J'ai bien dit: "de mon temps", cela remonte aux années 1956... et la suite jusqu'en 1979! Et sans bien avant! Bonne journée, Gisèle

ecureuilbleu 26/09/2020 11:41

Bonjour Simone. Bravo à Didier Rose ! Il y a d'autres sujets plus importants à l'école que la tenue, même si les parents doivent éviter que leurs enfants portent des tenues trop provocantes... Bonne journée

=^..^= 26/09/2020 10:44

Tenue correcte exigée
Port du masque obligatoire ...
Bah !
Tu crois que ça m'irait bien une petite robe comme celle de la demoiselle sur ta photo ?
Ch'ai plus quoi dire .
Je t'embrasse ma Simone

dédé 26/09/2020 00:11

Bonjour ma chère Simone,



Pour se rendre à l'école, les gamines et jeunes filles doivent avoir des tenues décentes.
L'école est le lieu où on apprend.
Ce n'est pas un défilé de mode où on exhibe son nombril, d'une manière sensuelle ou érotique.

C'est tout simplement une question de bons sens, de ne pas venir à l’école avec des tenues aguichantes.

Le lapsus de la tenue Républicaine, ne fut qu'un mot qui a dérapé.
Tout le monde aura compris qu’il s’agissait d’une tenue décente.
Cependant, il y a une certaine mauvaise foi de la part des journalistes.

Il va de soi qu'il ne s'agit pas de venir avec les seins à l'air, comme la très belle peinture d'Eugène Delacroix représentant ‘’ La liberté guidant le peuple ‘’.
Ce n'est pas la peine de retourner la table, chaque fois qu'une parole politique dérape.
Il faut arrêter de tout prendre au premier degré, et de tout analyser mot par mot.

D'ailleurs les parents sont responsables de ce que porte la jeune fille.

Il y a déjà assez de drame qui se passe avec le harcèlement à l'école, pour ne pas en rajouter une couche.

La liberté s'arrête là où elle perturbe.
Il est donc nécessaire parfois de reprendre certaines filles, trop dévêtues.
Ceci afin d'éviter un désordre dans une salle de classe.

Le bon sens n'a pas l'air d'être suffisamment présent, pour comprendre cette chose.
Il faut que les jeunes comprennent qu'ils ne sont plus à la plage.
Et désirer montrer son bronzage, doit se faire avec discrétion.

Je ne suis pas un adepte de la blouse grise.
Mais si c'est la seule solution, pourquoi pas.
Elle a au moins le mérite d'empêcher les remarques absurdes, concernant les plus pauvres qui ne portent pas des vêtements de marques.

Déjà, cette discrimination est destructrice, pour les moins favorisés.
Nous ne sommes pas dans un monde où les jeunes sont pleins de bonnes intentions.
C'est même le contraire qui se produit.
L'acharnement ridicule à vouloir rabaisser les autres, par petits clans est déplorable.
Il faut lutter contre ce constat odieux.
Donc ce n'est pas la peine de compliquer les choses avec une tenue légère.

Il est vrai que ces personnes ne sont certainement pas parmi les meilleures élèves.

Mais ces dérives si elles sont acceptées, ne permettent plus de mettre des barrières à toujours vouloir choquer plus.
Il est donc nécessaire de freiner les ardeurs de certaines jeunes filles, peu regardantes sur la pudeur.

Certes, on pourra me traiter de vieux conservateur.
Ce que je ne suis vraiment pas.
Je ne suis pas un nostalgique de la blouse.

Mais je ne veux pas qu'un jour, des enfants viennent en string à l'école.
La liberté doit s'arrêter lorsque l'indécence prend le dessus.

Les directeurs d'établissements sont assez fins, pour savoir ce qui est tolérable ou pas.
Même s'il risque d'y avoir des parents mécontents.

Je crois que les gens d'aujourd'hui ont perdu toutes nuances du vivre ensemble.
L'éducation se fait d'abord avec les parents.
Puis l'école prend le relai.

Nous ne sommes pas dans un défilé de mode, lorsque l'on va s'instruire.

Je me souviens avoir été interpelé par un jeune homme dont la maman était une amie.
Celui-ci m'avait dit que mon pantalon n'était pas un vrai jeans.
Je lui avais dit alors… que ce vêtement me convenait parfaitement.
Il m'avait plusieurs fois embêté, avec ce genre de remarques.
Il y a 35 ans de cela.
Le jeune avait 17 ans.
Personnellement, je n’ai jamais eu un pantalon plus cher que 25 euros.
Sauf celui du costume dans l’armoire… qui sent la naphtaline.

J'imagine la situation d'une jeune fille aujourd'hui, dans une classe si elle ne porte pas une marque.
Elle devient la bête noire de toute l'assemblée.

Une jeune adolescente est traumatisée, lorsque sans arrêt on lui fait comprendre qu'elle est mal habillée.

J'étais un homme lorsque le gamin m'avait fait sa remarque que j'avais trouvé ridicule.
Pour une personne en construction, le même fait prend un poids considérable.

Les ados sont des monstres avec leurs petites camarades.
De plus, le téléphone avec sa possibilité de faire des vidéos, déstabilisent les plus fragiles.

Cette notion n'existait pas au temps de ma jeunesse.
Les ados ne se font pas de cadeaux entre eux.
Et ce sont toujours les mêmes qui trinquent.

C'est à se demander si la solution ne serait pas la même tenue pour tous.
Ce qui éviterait sans doute des drames.

Les enfants d'aujourd'hui ne sont pas des anges.
Alors je considère qu'il est nécessaire de les recadrer, pour que le centre d'intérêt soit l'apprentissage.

Tel est ma conception d'une école républicaine...qui n'est pas un lieu où la sexualité a sa place.

Il ne faut pas mélanger tout, et surtout pas tomber dans le piège de la liberté sans limite.

Il y a des règles qui doivent rester intransigeantes, avec le vivre ensemble.


Bonne journée, mon amie.
Gros bisous. dédé.

Aimée 25/09/2020 21:59

Terrible ! Nous vivons tout de même dans une drôle de société.
Tout est à revoir !

Bisous ma Simone.
Aimée

Jacqueline 25/09/2020 15:41

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/territoire-de-belfort/belfort/tenue-jugee-trop-provocante-belfort-ma-fille-est-rentree-humiliee-pere-famille-denonce-propos-prof-1876734.html
Nous avons lu ceci et quand on regarde la tenue de cette jeune ,i il n'y a rien vraiment d'indécent . Nous dirions même que c'est une tenue plus que correcte .
Il ne faudrait pas que les profs tombent dans les exagérations .

Simone 26/09/2020 12:31

❤️+❤️= 2❤️

tiot le mineur 25/09/2020 14:27

Salut,
Si nos elus avait des couilles il dirait non à cet islamisme qui nous bouffe petit à petit.

Aujourd'hui c'est pluie pour tous on dirait.

On en a pour plusieurs jours alors j'espère qu'à la télé il y aura de bons programmes.

Bon week-end

Durgalola 24/09/2020 21:49

Ne soyons pas vieux jeu comme au temps où les pantalons étaient interdits.... mais certaines (une minorité) jeunes filles sont habillées de façon sexy (mot gentil) et peuvent attirer des gens prêts à les violer. (d'ailleurs elles s'en doutent un peu ?) J'habite dans un quartier difficile. Faut il arrêter tous ces hommes qui les reluquent et souhaitent les toucher ... ?
Quand la pornographie devient courante .... (je me souviens de ma fille à 12 ans qui se voyait proposer par des garçons de son âge des parties dans les caves ... pas une utopie, une réalité).
Bises

Evy 24/09/2020 21:29

Pourquoi pas ses tenues républicaines bonne soirée bisous

fifi 24/09/2020 21:25

Leq « tenues républicaines », donne de chouettes idées aux humoristes :-)
Bonne fin de semaine, Simone
PS
Qu'en penses Huguette ? :o)

Jacqueline 24/09/2020 20:11

Actuellement les filles ne sont pas à la noce .La société ne leur passe rien
Sommes encore loin de l'égalité hommes femmes .
Encore un sujet délicat .
Passez une fort belle fin de semaine Simone .Prenez toujours bien soin de vous .

Simone 25/09/2020 11:16

❤️ hello

nays 24/09/2020 18:29

quelle affaire pour un bout de tissu héhé
ceci dit pour l'école je suis pour l'uniforme hé oui comme dans les pays anglo saxons et ça ne pose aucuns problèmes aussi simple que ça ☺☺
bonne soirée bisous Simone ☺

Martine Martin 24/09/2020 18:09

Ok pour interdire les mini jupes et shorts mais il faut aussi interdire, les shorts et bermudas aux garçon sinon c'est du sexisme. Bisous

Texte Libre

deytsc

Articles Récents