Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 août 2021 4 12 /08 /août /2021 10:32

 

 

 

* Tais-toi
si tu n’as rien
d’important à dire !

* Tais-toi
quand tu as 
suffisamment parlé !

Tais-toi
jusqu’à ce que ton
tour arrive ..
 
* Tais-toi
quand tu es provoqué !
* Tais-toi
quand tu es nerveux
et irritable !

* Tais-toi
quand tu rentres dans l’église pour que Dieu puisse
te parler !

Tais-toi
quand tu en  sors pour que ta mémoire puisse  enregistrer dans ton cœur 
ce que tu as  entendu

* Tais-toi
quand tu es tenté
de médire de  quelqu’un !

* Tais-toi quand tu es
tenté de critiquer !

* Tais-toi pour avoir le temps de réfléchir avant de parler !

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

V
On me disait quand j'était jeune : "tourne ta langue 7 fois dans ta bouche avant de parler " puis au pensionnat " la parole est d'argent et le silence est d'or " . oui autrefois les enfants n'avaient pas la parole surtout à table ! maintenant beaucoup de monde parle à tord et à travers et lance des affimations fausses ... Bises
Répondre
A
Non! je ne tairai pas! J'ai trop à dire! et bonne journée quand même! Gisèle
Répondre
D
Bonjour ma chère Simone,



A dix-huit ans, je suis parti tout de même plus de deux ans, sans revenir chez les miens.
Et il n’y avait pas les moyens de communication d’aujourd’hui.

J’aimais déjà la solitude.
J’adorais regardé le ciel étoilé, près de l’énorme cheminée du porte-avions.
Le silence de la mer était bercé par le bruit des vagues.

Le ciel était d’une grande pureté, sans aucune lumière parasite.
Je pouvais voir la planète Mars, sans aucune lunettes.
Ce temps merveilleux est un regret permanent.
Pourtant à mon âge, j’aurai été contraint de prendre ma retraite.

Le ciel était merveilleux.
Je pouvais le contempler pendant une bonne heure, avant de rejoindre ma bannette (lit du matelot).
Toutes les nuits, ce spectacle me ravissait.

Le silence était d’une grande douceur, par rapport aux jours ou aux nuits où les avions étaient catapultés.
Le bateau oscillait un peu en suivant les vagues.
Ce balancement était très lent et doux.
L’océan est magnifique dans l’ombre de la nuit.
Et la Voie lactée scintille avec une grande luminosité.

Mon départ de la marine fut une déchirure.

Evidemment, si j’avais eu les moyens, j’aurais pu me payer un voilier pour parcourir le monde.
Encore faut-il tout de même travailler, ne serait-ce que pour assurer ses vieux jours.

Pourtant le ciel est toujours à la portée de mes yeux.
Il suffit que je prenne mon véhicule, pour rejoindre un coin de nature.
Loin de toutes villes et de ses lumières.

La Voix Lactée dans ce cas, me montrera de nouveau toute sa beauté.
Je pourrai constater qu’elle n’a pas changé.
Pourtant en quarante ans, tous les astres ont parcouru leurs différents orbites.
Cependant les distances sont si lointaines que ces mouvements ne sont pas perceptibles.

Je pense que c’est en regardant un ciel étoilé, que l’on rencontre le silence le plus profond.
Evidemment, il faut être loin de toutes les sources bruyantes.

Je regarde souvent des documentaires sur l’univers.
Jamais je ne suis fatigué par le sujet.
Pourtant les connaissances restent très abstraites, lorsque l’on commence à sortir du système solaire.

En ce moment, il y a une sonde spatiale qui se trouve aux confins du système solaire.
Seulement six milliards de kilomètres.
Quarante fois la distance de la terre au soleil.
Pourtant, si nous envoyons un message pour que l’objet change de cap, il faut sept heures à la vitesse de la lumière.

Lorsque nous pourrons atteindre le système autre que le nôtre et pourtant le plus proche.
Il faudra cinq ans pour que le message arrive.
et cinq autres pour avoir une réponse.

Proxima du Centaure est l’étoile la plus proche de nous, avec d’autres planètes qui gravitent autour de son système .
Elle se trouve à 4,25 années lumières.
C’est-à-dire le nombre de secondes en 4,25 ans…multiplié par 300 000.
Les chiffres sont si grands que je ne pourrais l’écrire qu’en utilisant des exposants.

Nous sommes dans le silence profond de l’abîme, et de nos ignorances.
Ignorances qui ne risquent pas d’évoluer vers un constat probant, tellement il sera impossible de contrôler toutes les théories des plus grands savants.


Bonne journée, mon amie.
Gros bisous. Dédé.
Répondre
D
Bonjour ma chère Simone,




L'avantage d'être seul est de pouvoir se réfugier dans un silence relatif.
C'est à dire de pouvoir écouter de la musique, sans être obligé de parler pour ne rien dire.
Ecouter des imbécilités ou des banalités ne m'apportent aucune satisfaction.

Evidemment, ce genre de vie m'exclue un peu du monde des humains.
Je ne suis pas devenu sauvage pour autant.
Quoique j'apprécie tout de même ma vie en solitaire.
Etre un ermite n'est pas accessible à tout le monde, d'après ce que disent les docteurs au sujet des confinements.
Ces privations de voir du monde, furent néfastes pour la santé psychologique des gens.

Donc il faut un caractère spécial pour demeurer assez loin de tout le monde, sans en ressentir un quelconque problème.

Depuis que je vis seul, je n'ai jamais eu de scène de ménage.
Ce qui est très bon pour vivre une paisible existence.

Il y a des gens qui ne se taisent jamais pour écouter les autres.
C'est horriblement fatiguant.
J'ai connu ce genre de situation vraiment désagréable.
Le pire est que lorsque je parlais, il me semblait que personne ne m'écoutait.
Alors on se réfugie dans le silence, et on laisse le moulin à paroles continuer de tourner.
Ce qui donne une impression de vertiges.

Il faut respecter les autres en leur laissant un temps de parole. Ou tout du moins les écouter vous répondre.
Un monologue n'est jamais sain pour entretenir une relation, sans que la situation se dégrade.
Pourtant parfois, nous avons la sensation d'avoir beaucoup monopolisé la parole.
Malheureusement, on s'en aperçoit lorsqu'on se retrouve seul.

Ce n’est pas toujours simple de vivre seul entre quatre murs.
Car nous avons tous une langue pour parler.
Qu’importe ! je parle tout seul.
C’est un monologue où personne ne vient contredire ce que je dis.
C’est très agréable car le ton ne monte jamais.

Même si je ne suis pas toujours d’accord avec moi, jamais je ne me suis disputé d’une manière intense.

Le silence est diversement apprécié.

En ce moment vers une heure du matin, j’entends un train qui fait des manoeuvres.
La ligne de chemin de fer se trouve à deux cents mètres de l’immeuble.
Le machiniste envoie parfois des coups de klaxon.
Je ne suis pas du tout dérangé, malgré le bruit.
Au contraire, je le trouve sympathique.
J’en parlais avec des voisins ce matin.
Une voisine trouvait ce bruit désagréable.
Alors que pour moi, il est le signe de la vie.
Une vie de travailleurs de nuit qui m’apporte un genre de refuge.

Je réagis sans doute ainsi à cause de ma vie de solitaire.

En fin de compte, je pense que j’étais vraiment fait pour naviguer sur des bateaux.
Je n’ai jamais ressenti le mal de vivre loin de ma famille, malgré mon jeune âge.

J’ai certains camarades qui n’ont pas supportés cet éloignement.
Cinq se sont suicidés avec de la nivaquine ( comprimé contre le paludisme ).
Produit remis à la lumière de l’actualité avec le professeur Raoult, concernant cette substances chimique contre le virus des chinois.

Nous ne vivons pas de la même façon, un éloignement avec nos proches.
Pourquoi ne m’ont-ils jamais manqué.
C’est un mystère.
J’avais déjà sans doute mon caractère de vieux loup solitaire.


Bonne journée, mon amie.
Gros bisous. Dédé.
Répondre
D
Chut ... je passe en silence te dire un petit bonjour bisous
Répondre
J
Oups!!!
Personnellement .
Avoir à "eux seuls "
" la science infuse "
Plutôt qu'admettre que chacun peut avoir sa propre opinion sans pour autant être vilipendé.

MERCI encore SIMONE de nous avoir très souvent permis de nous exprimer .en toute liberté .
Vous envoyons plein de sourires .Mercredi , elles seront reparties . Attendrons la prochaine fois avec toujours autant d'impatience .C'est tellement de très bons moments .
@ tout bientôt ailleurs
Répondre
J
Comme me disait ma brave mère .
Il vaut mieux répondre aux imbéciles par le silence .Parfois , il est vrai , il serait plus judicieux et conseillé de s'expliquer mais encore faut il que "le jeu en vaille la chandelle "
Perso , de plus en plus nous nous taisons trop de gens s'imaginent avoir la science infuse. Nous ne sommes pas influençables et encore moins manipulables .
Désolé(es) , mais notre franchise déplait mais " peu nous importe '
A ce propos ,c'est bizarre mais étant silencieux depuis déjà un bon moment , ne recevons plus sur notre ancienne boite mail des "mails plus qu' indésirables "
Il faudra que certain(es) s'habituent à notre silence plus que " volontaire et surtout très bénéfique . "
Belle semaine à vous SIMONE .Belle continuation et tout de bon .PRENEZ SURTOUT TOUJOURS BIEN SOIN DE VOUS .ET MERCI POUR VOS PETITES ATTENTIONS ......
Répondre
S
oui tenons bon .....et merci pour tout !!!
S
♥ un amour ...... !!! Oui tenons bon .....
P
Aujourd'hui j'arrive à me taire car parler ne sert pas à grand chose. Expliquer dire et redire mais souvent les gens ne veulent pas écouter. Le silence repose
Répondre
A
Hélas, je ne suis pas une taiseuse et je parle, je parle, je parle! Et je dis des bêtises!!! BOnne journée, Gisèle
Répondre
D
Bonjour ma chère Simone,


Lorsque l'on parle pour ne rien dire, c'est très ennuyant pour celui qui est obligé d'écouter.
J'ai vécu après mon armée, dans un foyer de jeunes travailleurs.
Parfois, je travaillais l'après-midi de 13 à 21 heures.
J'avais un voisin qui venait me pourrir toutes mes matinées.
Alors que j'aimais lire avant de me rendre au labeur, celui-ci ne cessait de me parler de sa chaîne stéréo.

Au bout d'un certain temps, je lui ai fait comprendre qu'il valait mieux qu'il reste dans sa chambre.
C'était une manière de le mettre dehors, en mettant des gants.
Ensuite, j'ai pu lire et avoir vraiment du plaisir, avant de prendre le boulot.

Il faut se taire, lorsque l'on a suffisamment parlé.
Sinon nous nous répétons sans cesse.
Et la politesse est aussi d'écouter les autres.
Il est vrai aussi que souvent, ils n'ont rien à dire.
Dans ce cas, le silence est d'or.

Lorsqu'il y a un groupe de personnes qui causent, il faut tout d'abord écouter.
Si possible pouvoir entrer dans ce cercle de conversation, d'une manière discrète et intelligente.
C'est-à-dire sans s'imposer lourdement.
Surtout si nous ne connaissons qu'une personne dans le lot.
C'est une question tout simplement de politesse.
Mais ce n'est pas une raison de s'effacer complètement de la conversation, comme un sauvage.
Il faut se faire accepter par la communauté, en ne prenant pas trop de place dans la discussion.
Et surtout en ne disant pas n'importe quoi.
C'est à dire ne pas prendre une opinion trop contraire vis à vis des autres.
Sinon il est préférable de se taire.
De la mettre en veilleuse, comme l'on dit dans le langage populaire.

Se taire lorsque nous sommes provoqués demande une grande maîtrise de soi.
Surtout lorsque nous n'avons rien à nous reprocher.
Tout dépend qui est le provocateur.
Dans certains cas, il est préférable de ne pas riposter.
Car si la personne ne semble pas très bien dans sa tête, il est préférable de ne pas l'exciter.
Sinon, un face à face verbal peut se terminer par une bagarre.
Les mots parfois fusent très vite d'une manière incontrôlable.
Les noms d'oiseaux sont le début d'une mésentente qui peut tourner au vinaigre.

Il vaut mieux se taire lorsque l'on sent que nous sommes sur le point de péter un câble.
Car sous la pression de la colère, parler risque de déraper avec des mots qui ne sont parfois pas bien de dire.
Et il y a toujours le risque d'en passer aux mains.
Il faut donc réfléchir avant de parler.

J'ai toujours eu l'habitude de me taire, en rentrant dans une église.
C'est un lieu où le silence s'impose.
Tout d'abord par respect.
Ensuite pour faire comme toutes les autres personnes.
Je n'attends pas que Dieu me murmure de jolis mots à l'oreille.
Je ne suis peut-être pas assez proche de lui, pour pouvoir attendre qu'il m'adresse la parole.
Je ne suis pas la Bernadette Soubirou de Mâcon.
Mais c'est parfois en visitant les églises que la foi s'éveille.

Sait-on jamais si je ressors de ce lieux de culte, en ayant entendu des voix ou vu des images que je suis le seul à avoir perçu.

Un miracle est si vite arrivé pour qu'il me tombe dessus.
Je pourrai dire dans ce cas que j'ai été l'heureux élu.




Bonne journée, mon amie.
Gros bisous. Dédé.
Répondre
E
Bonjour Simone. J'ai appris à tourner 7 fois ma langue dans ma bouche avant de parler. Mieux vaut résister aux impulsions et garder son calme. Bonne journée
Répondre
L
....oui vaut mieux se taire et réfléchir avant de parler...!

belles réflexions...

merci Simone

Denyse xx
Répondre
A
Ma parole! Celui que je préfère c'est: Tais-toi quand tu es tenté de médire de quelqu'un ! Mais de toi à moi, qu'est-ce que c'est amusant! Bonne soirée et merci pour ces préceptes à méditer. Gisèle
Répondre
A
Un conseil à suivre. Bises
Répondre
T
Salut, Le mot qui sert à tout en fin de compte.

Hier je ne suis pas passer sur les blogs ou peu car j'étais emmerdé avec les mises à jour.

Sinon tout va bien au royaume des "Tiot".

Bon jeudi
Répondre

Texte Libre

deytsc

Articles Récents