Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2022 5 21 /01 /janvier /2022 12:48

 

 

Pas facile de se décrire pour les papiers officiels. Pour la photo, on le sait : pas de sourire, même si on le porte tous les jours sur le visage. À part ça, est-ce qu’on peut cocher femme ou homme ? Ou faut-il cocher 1, 2 ou 3, selon qu’on se sent homme, femme ou iel ? La question « Qui suis-je ? », on ne la pose plus seulement dans le cabinet des psys, on se la pose aussi devant les formulaires remplis en vue d’obtenir ce papier qui définit notre identité. Même souci pour cocher la case « situation familiale ». Marié ? Célibataire ? Veuf (ve) ? Je suis les trois. J’étais mariée. Je suis veuve et célibataire. Je déteste m’inscrire dans la case « veuve » et intégrer un statut de résidu de mari disparu. Impossible pour moi de me retrouver dans les bus d’excursions pour veuves, dans des repas pour veuves ! Alors je mets « célibataire ». Dans le temps on aurait dit « alti Jungfer » (vieille fille). Être célibataire, c’était « ne pas avoir été choisie ». La honte. La même honte qu’un garçon qui n’aurait pas été choisi « bon pour le service ». On en disait « Der hett e Macke. Nimm ne nit » (Il est fêlé. Ne le prends pas). D’ailleurs, les élus à une période militaire portaient le badge « Bon pour le service, bon pour les filles ».
Je descends d’un nid de célibataires
Du côté de mon grand-père maternel, je descends d’un nid de célibataires. Jungfere ! Une vingtaine de filles ! Impossible à mes arrière-grands-parents de leur fournir une dot ! Et sans dot, on perdait de son charme. Comme disait Sepp : « Une fille doit être belle, aussi vue de dot ». Alors, elles sont restées seules. Une vie de célibataire affairée très prisée dans la bonne société parisienne ! « Sie hann gedient » (Elles ont été utiles). Pensez donc ! Pas de congé de maternité. Pas de week-end avec un amoureux. Une présence sans faille. Les familles avec une grappe de célibataires qui restaient dans la maison paternelle avaient des bras pour participer aux travaux, elles vendaient le pain dans les boulangeries, binaient les champs dans les fermes, repassaient chemises et rideaux du village contre monnaie sonnante et trébuchante. Sur le plan nuptial, elles restaient en « stand-by ». Rien ne les condamnait à ne jamais pouvoir dire « oui » à un homme, souvent à un veuf avec 4, 5 ou 6 enfants à qui il fallait reprendre quelqu’un pour tenir les rênes. À défaut d’être Sissi, elles étaient Nanny McPhee.

J’ai donc rejoint la lignée familiale des célibataires. « Dee wie niemes anders hann ass e katz oder zwei » (Celles qui n’ont personne d’autre qu’un chat ou deux). E bissel e hex (Un peu sorcière). J’assume enfin. J’ai entendu une émission sur le célibat sur France Culture. On y dit que le célibat sublimé met la société en danger en éliminant la notion de procréation. Tant qu’il y aura cette joie de vivre seule, dit-on, il y aura moins de contribuables.
Pff, ne vous en faites pas pour le fisc ! Il se servira lors de votre succession.
Je ne jubile pas. Pas toujours facile, le célibat imposé. Mais comme dit mamema : « ledi gstorwe isch au nit verreckt ! » (mourir célibataire ne veut pas dire crever comme un chien).

 

 

 

Huguette Dreikaus ?

  non ....ce n'est pas moi....
mais toutes les deux... alsaciennes  ....

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Bonjour Simone,<br /> <br /> Ah, j'ai horreur de tous ces papiers officiels...Je n'aime pas les photos...la question de genre, je me demande si ce n'est pas une bonne blague tellement c'est absurde..<br /> <br /> Pour moi, l'idéal est d'être célibataire mais en relation extérieure, chacun son appartement .pour éviter de s'étouffer mutuellement...( et ça répartit bien les corvées telles que la lessive, le repassage,..etc ..-)
Répondre
D
Bonjour ma chère Simone,<br /> <br /> <br /> Il est certain que le célibat met en danger la démographie d'un pays, lorsque celui-ci dépasse un certain pourcentage.<br /> En fin de compte, le mariage est l'officialisation de pouvoir procréer avec l'accord de monsieur le curé, et de monsieur le maire.<br /> Cependant, il n'est pas nécessaire d'être unis pour désirer un bébé.<br /> <br /> L'instinct maternel est plus fort que celui des pères.<br /> Sauf lorsque la carrière professionnelle passe au premier plan.<br /> Les femmes repoussent donc la maternité, afin d'assurer leur ascension sociale dans une société.<br /> Ensuite il est vrai que notre planète n'est guère accueillante pour donner l'envie de faire des enfants.<br /> Cette incertitude de lendemains tragiques, devient un véritable problème pour certains parents.<br /> <br /> Le célibat facilite cette idée qu'un gosse ne devrait pas avoir la vie rose dans le futur.<br /> Evidemment, les personnes seules qui pensent ainsi ne sont pas égoïstes, <br /> Elles ne désirent pas faire un enfant qui ne pourrait plus vivre sur une planète qui commence à mourir.<br /> <br /> Il est certain qu'en prenant du plaisir à vivre seul, ce choix supprime la possibilité d'enfanter.<br /> Ce qui a pour effet de ne pas avoir suffisamment de gens dans l'avenir, pour assurer la retraite des plus vieux, ainsi que les impôts.<br /> <br /> Nos pays occidentaux sont touchés par une démographie inquiétante.<br /> Le taux de natalité se réduit comme une peau de chagrin, même dans l'Empire du Milieu.<br /> Il n'y a qu'en Afrique où les enfants attendent la prolongation de la vie.<br /> Ce qui expliquerait de futures migrations musclées de la part des jeunes africains.<br /> Et je ne rajoute pas le problème du réchauffement climatique qui influencera davantage cette immigration.<br /> <br /> Viendra un moment où l'occident sera tellement coloré...que les coutumes seront exportées par les nouveaux venus.<br /> D'ailleurs, c'est déjà le cas dans certains territoires perdus de la République.<br /> Il est impossible pour une femme de traverser ce bout de France laissé aux cités, si elle porte une tenue vestimentaire légère.<br /> Dans ces endroits où le français ne met plus les pieds.<br /> <br /> Toute cette insécurité ne donne pas l'envie de faire des bébés.<br /> Surtout dans ce monde moderne où l'enfant peut-être désiré ou pas.<br /> <br /> Il y a de plus en plus de célibataire vieux, dans notre espace de vie.<br /> Le mariage est devenu une crainte pour celles ou ceux qui y ont déjà goûté.<br /> <br /> Notre planète est malade.<br /> Nombreuses sont les personnes qui pensent que la vie d'un enfant sera plus dure que celle des plus vieux.<br /> En général lorsque nous sommes parents, nous désirons le meilleur pour nos petits.<br /> Cette crainte d'une terre incertaine joue aussi un grand rôle dans la décision de refuser l'enfant.<br /> <br /> Les célibataires ont donc une excuse pour ne pas s'enrôler dans une aventure incertaine.<br /> Vivre seul permet au moins de vivre en paix.<br /> <br /> Je ne parle pas pour moi qui ne suis plus concerné par les problèmes démographiques.<br /> Mais pour les jeunes d'aujourd'hui qui réfléchissent davantage avant de se passer la bague au doigt.<br /> <br /> Les aventures passagères sexuelles sont assurées par les réseaux sociaux.<br /> Aujourd'hui, les rencontres sont vraiment facilitées par les nouvelles technologies, uniquement pour le plaisir.<br /> <br /> Après il est tout à fait possible qu'une bonne entente mène jusqu'au mariage.<br /> Ce qui ne signifie pas l'arrivée d'un enfant pour autant.<br /> <br /> Bonne journée, mon amie.<br /> Gros bisous. Dédé.
Répondre
D
Bonjour ma chère Simone,<br /> <br /> <br /> Nous avons toujours la certitude, que notre vie ne sera pas comme celle des autres.<br /> Nous sommes portés par une vision idéaliste de notre situation amoureuse.<br /> Comme beaucoup d'autres couples, nous pensons que notre union sera pour la vie.<br /> Alors c'est avec un grand bonheur que l'on se passe la bague au doigt.<br /> <br /> Pourtant, il y a des chiffres qui ne mentent pas concernant la désunion des couples.<br /> Rapidement, il est vrai que l'on s'aperçoit du vrai caractère de sa belle.<br /> L'épouse aussi découvre les défauts de son compagnon.<br /> Avec le temps qui passe, les déceptions s'ajoutent à chaque fois et s'empilent sur un sentiment d'échec.<br /> <br /> Le couple prend du plomb dans l'aile.<br /> Les accrochages sont quotidiens, même lorsqu'il n'y a guère de raisons pour que ceux-ci prennent naissance.<br /> Ce sont des petites attaques continuelles qui chaque fois détruisent un peu plus l'estime de l'autre.<br /> <br /> C'est le moment où le divorce commence à germer dans les esprits.<br /> Cet échec cuisant prouve que nous sommes comme les autres.<br /> Les fissures deviennent de plus en plus destructrices dans cette vie à deux.<br /> <br /> Ce n'est pas facile de vivre à deux, pendant plusieurs années.<br /> Il y a trop de déchirures et de reproches qui donnent des raisons pour que le couple se sépare.<br /> <br /> Lorsque la décision est prise, l'autre ne s'y attendait pas.<br /> C'est moi qui ai pris celle du divorce.<br /> Et une fois que j'avais fait ce choix, il était impossible de me faire changer d'avis.<br /> <br /> Ma déception était trop grande pour revenir en arrière.<br /> Pourtant, ma femme et moi continuions à vivre notre vie habituelle.<br /> Personne dans l'entourage aurait pu croire que nous étions sur le point de nous séparer.<br /> <br /> Une fois avoir trouvé mon nouveaux nid, j'ai commencé à l'aménager.<br /> Je rentrais tous les soirs à la maison familiale.<br /> Là, mon épouse a commencé à me dire que je devrais me débrouiller pour ma nourriture.<br /> C'était le signe que la guerre était déclarée.<br /> Sauf que lorsque j'achetais des steaks, j'en prenais pour tout le monde.<br /> <br /> Ma femme s'est radoucie, en reprenant la raison.<br /> Mon départ était annoncé pour le 1er août 2013.<br /> <br /> Nous nous sommes fait une bise, et je suis parti.<br /> <br /> Comme tant d'autres personnes, nous avions rejoint les naufragés de la séparation.<br /> <br /> Bonne journée, mon amie.<br /> Gros bisous. Dédé.
Répondre
A
Un petit coucou en passant en espérant que tout est ok<br /> Bisous de la mer rouge
Répondre
F
« ledi gstorwe isch au nit verreckt ! » , j'adore retrouver les expressions alsaciennes (et mosellanes) que j'avais oubliées.<br /> Concernant la situation sanitaire qui m'épuise moralement, une amie m'a rappelé récemment :"Kopf hoch und wen de Halz dréguich esch" :o) Je ne sais pas si tu arrives à comprendre mon dialecte mais probablement si :-) Schmoutz
Répondre
A
voila un tour d'horizon passionnant sur ce que nous sommes ou ne sommes pas. Alors du coup, je vais parlé du mien: célibat pas franchement célibat car j'ai été mariée mais si malheureuse pendant ce mariage qu'au fond de moi je refusais... car je suis une vraie célibataire, oui! le mariage ne me convient pas. Et disons-le: je suis une femme légère! Je vous ai tout dit même si cela n'a pas grand intérêt. Bonne soirée... d'autant meilleure pour moi car, chic! y'a personne pour m'emmerder comme dit notre président pour les non - vaccinés. Gisèle
Répondre
P
Coucou Simone<br /> J'ai adoré la phrase de fin, c'est magnifique et au moins on ne risque pas de confondre !<br /> Merci de ta gentille visite<br /> Gros bisous<br /> @lain
Répondre
M
Bonsoir, <br /> Pas trop d'accord avec vous ,je connais connais beaucoup de Femme qui sont heureuses d'^être Célibataires... A l'heure actuelle c'est hyper courant.... c'est un choix..... Moi je coche "Jeune Fille" HiHi......Bonne soirée @mitiés
Répondre
R
J'ai toujours dit mieux être seule que mal accompagné! doux weekend bisous bisous
Répondre
U
Excellent la formule une femme doit être belle aussi vu de dot !
Répondre
=
Il nous faut toujours cocher des cases, on nous range dans des catégories ... <br /> Une amie m'a dit : "Je suis bien avec ma solitude". <br /> Et je n'aime pas ma tête sur mes papiers ! <br /> Merci Huguette pour ces mots si justes. <br /> Je vous embrasse toutes les deux .
Répondre
E
Bonjour Simone. Huguette résume bien la situation des femmes "célibataires". J'en fais partie après avoir divorcé. Bonne journée et bisous
Répondre
J
Le célibat d'Huguette lui a certainement permis d' exercer ses spectacles plus facilement . Ce n'est que mon avis .
Répondre
S
A
un texte qui se tient ; je me souviens de ma grande tante qui a du rester avec ses parents (la petite dernière coquine avait échappé à l'obligation de soigner ses parents).<br /> La procréation le pape en a parlé récemment et pas seulement pour les célibataires mais pour les couples préférant un chien ou un chat à un ou plusieurs bébés.<br /> Bises et vive l'Alsace.
Répondre
E
Hé Oui passe une bonne journée bisous
Répondre
J
Bonsoir Simone <br /> J'adore les récits d'Huguette .C'est tellement vrai . Elle résume fort bien .<br /> Cette nouvelle " carte d'identité " pour nous est la plus vilaine . . ll ne fallait pas sourire (quand on a pas l'habitude de faire la tronche ) retirer ses lunettes et en plus une photo disproportionnée par rapport à l'ancienne . <br /> Un photographe , nous a tiré le portrait , lui même trouvait les directives totalement stupides .C'est ainsi !!!!!!<br /> Il y aurait à dire parfois sur bien des directives et inepties . Mais, vaut mieux ne pas trop épiloguer .....<br /> Bises et très belle semaine à vous 2 les Alsaciennes . PRENEZ BIEN SOIN DE VOUS TOUTES LES 2 .

Texte Libre

deytsc

Articles Récents