Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 18:53

 

 

 

 

 

   Scène de train. Scène ordinaire. Un wagon de gens réunis par hasard, par des horaires communs, dans des transports horizontaux. Ce point commun ne fait pas le ciment de rencontres. On ne se parle pas. Chacun est occupé. Celui-ci écoute de la musique, les oreilles bouchées par des écouteurs. Celle-là joue à Candy Crush, le visage figé par l’attention portée au jeu. Le troisième fait ses SMS avec les pouces sur un clavier minuscule. La quatrième fait les soins quotidiens à apporter à ses ongles et Dieu sait que le monde disparaît quand on doit se concentrer sur la bonne répartition du vernis. Personne ne lève le nez. Comment faire pour que ces gens-là se parlent ? 

C’est simple : enlevez leur le train. Laissez-les sur le quai et ils deviendront une foule irritée, revendicatrice et créatrice de slogans. « Pas de train, pas d’autorail ? Vous n’êtes que des canailles ». « Cheminots gare à vos jambonneaux ». Et ça scande et ça se donne la main pour une manif.

  La foule naît de la pensée unique. « La foule, c’est quand tout le monde veut tout en même temps. » Merci, ce début d’année a largement illustré cette définition. J’ai couru. J’ai couru pour les soldes, marathonienne d’un jour, en quête de mes effets noirs, prête à me mesurer aux autres mais aussi rassurée par le fait de courir dans la même direction que les autres dans cette fraternité bisannuelle de ceux qui espèrent trouver chaussures à leur pied sans que cela leur coûte un bras. 

J’aime cette fraternité conçue dans la lutte contre les prix chers et qui s’arrête devant les gondoles. Comme dit Confucius, « les lions courent en hordes pour échapper au feu mais s’écharpent devant la dépouille d’une gazelle. »

  Le début des soldes, c’était le 7 janvier. 7 janvier, c’est aussi la date de ce terrible attentat. Les événements de la rue Nicolas-Appert, dans le XIe arrondissement de Paris, ont de nouveau agglutiné les molécules de millions de personnes comme la lave des volcans fait s’agglutiner entre eux les éléments de la nature les plus hétéroclites.

  Une foule unie fait un peuple

Quatre millions de personnes dans la rue mues par un seul désir, « Ne plus jamais voir ça ». Rien de plus fort que les émotions collectives. Ce sont des foules que j’aime. « Mitnander isch immer scheener », comme dit Mamema.

  Emportés par la foule qui nous traîne/Nous entraîne/

Écrasés l’un contre l’autre/Nous ne formons qu’un seul corps/

  Aller dans la même direction, c’est s’aimer. Mercredi, le 14, c’est la foule des « J’aime Charlie » qu’on a, à nouveau, vue dans la rue mais pas une foule qui avance d’un pas lourd et silencieux. Non ! Une foule qui court comme celle des soldes. Direction les kiosques pour trouver le dernier Charlie. Celui de la semaine d’après. L’after. Raz-de-marée d’humains pour une razzia en règle. On se serait cru au bon 000000aaaaa.jpgvieux temps des magasins Goum dans cette lutte âpre que se livrent les clients quand tout article vendu devient un trophée. Facebook, tel le mur de ma place Rouge, portaient haut les photos des Conquérants de l’impossible brandissant le journal à la couverture verte exhortant les gens au grand pardon. Yom Kippour avec neuf mois d’avance.

Une foule unie fait un peuple. Quatre millions pour Charlie… 114 849 pour la grippe… Mais pour la grippe, la cohésion sera dissoute par les antibiotiques.


 

 

Huguette Dreikaus ?  non ....ce n'est pas moi....
mais toutes les deux... alsaciennes  ....

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Véronique =^..^= 01/02/2015 10:24


Depuis la foule s'est dissoute ... dans le vent



Mathilde 31/01/2015 20:04


Enfin je peux écrire qqch...!!


J' ai la grippe et ne suis pas en grande forme ...:-(


Bisous Simone , je repars au coin du feu

fifi 31/01/2015 19:44


Atchoum ! :-)

Santounette 30/01/2015 07:27


Autour de moi j'ai vu des personnes prendre partie pour Charlie, clamer haut et fort leur solidarité...
Dans le même temps une collègue a perdu son mari, elle a 2 enfants en bas-âge et n'avait pas assez d'argent pour une sépulture décente, et bien la solidarité a faibli...
Je peux parler aussi de ce vieux monsieur malade que l'on met à la porte de de son appartement qui restera pourtant vacant 5 mois, sans même lui faire un pot de départ... il a fallu que je crie
mon indignation pour que l'on puisse lui laisser encore un mois pour son déménagement et lui faire un pot de départ...
La solidarité, on est tous solidaires quand cela ne coute pas un centime.
Quelle désillusion.
Bises

flipperine 30/01/2015 00:00


Charlie a été acheté en hommage et aussi en souvenir de cet attentat

durgalola 29/01/2015 20:26


je n'ai toujours pas trouvé Charlie Hebdo ... alors tant pis, beaucoup l'ont acheté et c'est le plus important. Pour ce rêve fait un matin récemment, je n'ai pas d'explications - seulement quand
même cette idée que nous ne pourrons être "sauvés" que si nous coopérons ensemble ...  Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé ... je reviens à la source. Bises 

marithe 29/01/2015 18:53


Roo bisous  la tempête  s est calmée  ici...

Marithé 29/01/2015 17:47


Tout est bien dit sur la foule mais il y a beaucoup de moutons de panurge aussi .


Bises

amandine 29/01/2015 13:44


toute une épopée là

Rima16 29/01/2015 11:16


Bonjour ,je n'aime pas la foule ,je me sens pas bien ,et tellement vrai ce que décrit Huguette,les gens ne sont plus solidaires ,chacun pour soi,et aucun respect...les gens ne se parlent plus
,c'est triste ..il faudrait aussi que les gens s'entraident  pour plein d'autres choses ,pas que quand il arrivent une catastrophe...


ensuite les jours se suivent et se ressemblent  et la vie reprend son cours jusqu'à la prochaine fois...


bonne journée,sous la pluie et le vent .bises.

Mousse 29/01/2015 09:33



Mousse 29/01/2015 09:33


Bonjour ma douce,


Il ne fait pas encore très folichon !


Bonne journée, bisous.

Lolli 29/01/2015 07:11


Coucou ma Simone, alors elle te va cette robe ? lol


La foule unit les peuples, mais parfois mal interprétée par ceux qui sont en face.





Il faut être solidaire... Un article percutant et d'actualité...




Vas-tu bien ce matin ? J'espère que tu as bien dormi.

Comme il fait froid et que le soleil nous ferait du bien,
je t'invite à voyager pendant un instant à la Réunion.
Réchauffe ton cœur en regardant cette jolie vidéo
Fany sera ravie et mon chéri aussi hi hi !
Bonne balade !
Tu cliques ici : Youtube
Ou là : https://www.youtube.com/watch?v=8BrTwa1Y8d8

Je te souhaite une bonne journée de jeudi.
Merci pour ta fidélité.
Prends soin de toi.
Lolli

lady 29/01/2015 05:52


....emportés par la foule....ne former qu'un seul corps.....vraiment très bien exprimé....!


 


 


bonne journée   ly   xxx

Chris 28/01/2015 22:56


Dans les transports en commun c'est bien ça, je croise souvent les mêmes personnes, on se dit même pas bonjour.


Bonne soirée

Marylou 28/01/2015 19:37


ah Huguette quelle facilité d'expression...merci Simone du partage...bonne soirée

dédé 28/01/2015 17:30


Bonsoir ma chère Simone,

            Je n'aime pas être emporté par la foule...qui m'entraîne et qui me pousse comme un raz de marée.
            J'aime lorsque mon volume en entier, peut évoluer sans subir de contraintes. 
            Il me faut au moins un mètre carré... pour que je sois rassuré.
            Ainsi, je peux caser mes pieds...mon ventre et tout le reste.
            
            Un jour que je prenais le métro à Lyon, je fus tellement comprimé par la horde sauvage...que les portes du wagon se refermèrent, avant que je sois
entièrement dedans.
            J'avais un bras et une jambe à l'extérieur.
            Heureusement que les sécurités fonctionnèrent.
            Sinon, je laissais mes deux membres sur le quai.
            Des gens bien intentionnés, m'aidaient à rentrer dans l'habitacle...le reste de ma personne.
            C'est à peine s'ils n'ont pas pris un chausse pieds...pour me rendre mon intégrité.
            Le "ouf" de soulagement fut soufflé...lorsque mon corps en entier, fut à l'intérieur.
            Evidemment, nous étions serrés comme dans une boîte de sardines.
            Les corps se comprimaient entre eux, en ne formant qu'un amas de chair suant.
            Ce bloc compact se balançait inversement... aux mouvements du métro.
            Il y a de cela 30 ans...mais je m'en souviens encore. 

            Je ne suis pas atteint d'ochlophobie...mais je n'en suis pas très loin.
            Dans les endroits où la population est dense, je m'arrange toujours pour être sur un coté. De préférence le droit...où je me sens à l'aise.
            Ce fut le cas, lors de la grande marche...du 11 janvier.
            J'ai tout de même quelques symptômes d'ochlophobe, lorsque je suis coincé au centre d'une foule.
           Je souffre alors d'un sentiment d'oppression.
           Le malaise vagal dans ce cas...est tout à fait possible.
           
           Chose bizarre, lorsque je parcourais le couloir vide du métro...je ne parvenais pas à marcher au-milieu.
           Comme un malfrat, je longeais au plus près...son bord droit.


           Plus jeune, je ne souffrais pas de ce mal être, en étant au sein d'une foule.
           J'ai vécu sur certains bateaux...où le volume de vie était restreint.
           J'étais bien parmi mes camarades...dans cet environnement serré et clos.
           J'étais même volontaire pour aller dans les sous-marins.  
           Malheureusement, je ne fus pas reçu aux tests physiques (pressurisation du milieu).

           Je n'aime pas être emporté par la foule, qui me traîne et qui m'entraîne... là où je ne désire pas aller.
           J'aime lorsque mes petons restent accrochés au sol.  
           Il vaut donc mieux que j'évite les vagues humaines...en préférant celles des mers.
           Bonne soirée, mon amie.
           Bisous. dédé.
           
            

marithe 28/01/2015 15:40


Je ne l ai pas acheté  ce journal....

Marieluce 28/01/2015 14:22


Tous tes articles, si nombreux et si appréciés par la foule, n'ont pas encore été emportés par la folie du Kiwi ? Attention, la fin est proche ! Mais, je sais que tu as plus d'un tour dans ton
sac ...

Sonyaaaaaaaaaaaaaa 28/01/2015 13:11


petit coucou ma douce


je te souhaite une très belle journée


gros gros bisous 

Framboise à Pornic 28/01/2015 11:30


Je n'aime pas la foule

l'angevine 28/01/2015 10:48


je ne supporte pas la foule mais je peux m'unir si les gens ont besoin de mon soutien...

Mousse 28/01/2015 09:41



Mousse 28/01/2015 09:41


Bonjour ma douce,


Tu m'as fait rire, c'es tout à fait cela dans le métro, nous sommens paquetés les uns sur les autres, tout le monde est dans ses rêves !


On chipote, mais on ne dirait pas bonjour au voisin


Confucius dirait "sans langage commun les affaires ne peuvent être conclues !


Bonne journée, bisous.


 

khanel3 28/01/2015 09:28


coucou du jour, je suis en repos pour la journée

lolli love créations 28/01/2015 09:13


Coucou ma douce Simone

Je t'offre ce matin, un bouquet de fleurs qui éclosent
pour toi avec bonheur.
Ça t'apportera au cruex de cet hiver de la douceur
et un petit air de printemps.

Régale-toi.
Tu cliques ici : Youtube
Ou là : https://www.youtube.com/watch?v=5eh3bKwlyu4

J'espère que tu vas bien en ce mercredi.
Une pensée affectueuse pour mes petits malades.
Je te souhaite une belle journée.
Merci pour tes visites et aussi pour tes formidables
articles toujours aussi agréables.
Prends soin de toi.
Lolli

Jean... 28/01/2015 08:40


Et bien je ne risquai pas d'y aller !!! Regrettable pour ce smecs... et leurs familles... mais j'irai plutôt manifester pour les chrétiens assassinés en Afrique alors que perosnnes ne dit rien...
plus de 80 églises au Niger  + le smaisons des pasteurs et de beaucoupd echrétiens...et tout ça merci à Charli !... enfin ils ont trouvé le bon prétexte...

lady 28/01/2015 06:57


..bien résumé l'attitude des gens assis dans un train...un gros chacun pour soi...il y a aussi ceux qui observent...ceux qui sont concentrés sur...eux...;)


les sans abris ont des dbris...ceux qui le veulent...certains ne veulent absolument pas la proximité d'autres personnes...


 


bonne journée


 


ly xxx

amandine 27/01/2015 23:52


ouuuuuuuh là la foule je pense à PIAF

Jacqueline 27/01/2015 21:11


Je croyais d'après le titre que c'était un hommage à Piaf .
 N'aime pas la foule  suis agoraphobe .


Bises du soir et belle semaine à vous Simone .


 

... 28/01/2015 13:30



 





bonne journée...et merci  pour ce que tu sais



capitaineecho 27/01/2015 21:02


Un petit bonsoir ,humble face a ce que tu ecrit!


Bisou

écureuil bleu 27/01/2015 19:59


Bonsoir Simone. J'aime bien le dessin de cette foule qui attend. En général je n'aime pas la foule et je ne fais les soldes que lorsque les boutiques ont désempli. Bisous

Martine85 27/01/2015 19:51


C'est ce qu'on appelle la solidarité qui nous rassemble dans les moments difficiles. Quand tout va bien, on ne ressent pas le besoin de se regrouper. C'est dommage mais c'est ainsi. Bisous Simone

Melly 27/01/2015 19:45


ah oui, s'il suffisait ... d'antibiotiques pour faire cesser la folie humaine ... !!!


amusant ces remarques sur le comportement humain, et tellement vraies -


Breizh Amitiés

LADY MARIANNE 27/01/2015 19:27


ce qu'elle écrit bien Huguette !
belle plume !! là je suis d'accord avec elle !
bonne soirée !!

nays 27/01/2015 19:12


Bonsoir Simone


 


oui une foule constitue un peuple   mais je n'aime pas la foule je m"y sens prisonnière :)


si on veut lutter le rassemblement est plus qu'indispensable  toutes forces réunies

mais les soldes je les laisse aux autres


 


je vais bien merci Simone


j'ai beaucoup de difficultés depuis deux trois jours a arriver chez Overblog ! je n'en connais pas la cause..


je te souhaite une bonne soirée


bisous ***

Texte Libre

deytsc

Articles Récents