Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 01:01

 

 

 

 

 

 

 

 

 




C'était l'hiver le plus froid jamais vu.
De nombreux animaux étaient morts en raison du froid.
Les porcs-épics, se rendant compte de la situation avaient décidé de se regrouper. De cette façon ils se couvraient et se protégeaient eux-mêmes !

Mais les piquants des porcs-épics de chacun blessaient leurs compagnons les plus proches même s'ils se donnaient beaucoup de chaleur les uns aux autres.
Après un certain temps, ils ont décidé de prendre leur distance l'un de l'autre et ils ont commencé à mourir, seuls et congelés.

Alors, ils devaient faire un choix : accepter les piquants de leurs compagnons ou disparaître de la terre. Sagement, ils ont décidé de revenir en arrière pour vivre ensemble.

De cette façon, ils ont appris à vivre avec les petites blessures causées par l'étroite relation avec leurs compagnons mais la partie la plus importante était la chaleur qui venait des autres. De cette façon, ils ont pu survivre.

La meilleure relation n'est pas celle qui rassemble les gens parfaits, mais le mieux est quand chacun apprend à vivre avec les imperfections des autres et on peut y découvrir et admirer les bonnes qualités des autres personnes.
La morale de l'histoire :
« Apprendre à aimer les piquants dans notre vie. »

 

 

Merci pour votre visite !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article

commentaires

mamalilou 20/01/2011 03:57



excellent, et puis ce gif est parfait!!!


moi aussi je porte ma brosse à clous de fer sur le dos, par mimétisme parfois... lol!!!!



Aimée 18/01/2011 22:49



Bonsoir Simonèlè.


Quelle belle histoire et surtout,quelle belle morale.


Apprendre à vivre avec les défauts ou plutot les imperfections des autres....Pas toujours très faciles.


E grosser smotz,von Bordeaux...Aimée



zaza 16/01/2011 10:59



Elle est mignonne cette histoire et j'aime bien sa morale, rien n'est parfait...


Bon dimanche



Mamounette 15/01/2011 22:39



Une belle leçon de morale...


Dommage qu'il n'y ait plus de cours de morale à l'école primaire...


Belle soirée


 



sandrin 15/01/2011 18:15



Comme d'hab j'ai pas trouvé l'énigme (j'avais pensé la rime).


sinon ton histoire est jolie comme tout. A appliquer vraiment. On peut aussi lisser ses piquants et en adoucir le bout...



Maminou- Le T Tit Monde de Maminou 15/01/2011 09:47



Beaucoup de sagesse dans la morale de l'histoire


mais il ne faut pas que les piquants soient trop piquants et trop nombreux !


Bises et merci de tes nombreuses visites commentées et illustrées


MAMINOU



Rima 15/01/2011 09:34



Bonjour ,c'est bien dit ,un peu de piquant mais pas trop ,mais c'est une belle leçon de vie ..les différences sont parfois enrichissantes..bon samedi ,bises.



jean 14/01/2011 22:48



Mais dans le bulletin de la  paroisse, il y avait 2 T.. donc ça fait déttache...  finalement ça fait tache ce deuxième T !!!   Et puis c'est vrai j'ai
vérifié mon p'tit Larousse n'en met qu'un !!!



madame x 14/01/2011 22:38



belle leçon de morale...c'est mimi les hérisson, j'en avais en Seine et Marne, ils venaient manger dans la gamelle des chats...



clementine 14/01/2011 22:18



Il a fait froid.. un texte qui me plait beaucoup.


bonne soirée


clem



Gérard 14/01/2011 19:04



certains n'ont que des piquants malheureusement



marithe 14/01/2011 18:52



joli..c'est comme ça comme devrait vivre  , en semble  avec nos imperfections   mais aussi nos qualités enrichissantes .


 


tu vas  bien mon amie ?? ici pluie et encore  pluie  ..vivement le soleil.


 


gros bisous simone   et bon week end



dédé 14/01/2011 18:50



Bonsoir Simone,


       Enfin, j'ai trouvé l'énigme... qui était très facile. .

       Pour lutter contre le froid, les manchots d'Antarctique se serrent les uns contre les autres.
       Cependant, il ne possèdent pas les armes redoutables des porcs-épics.
       Ces derniers ont bien du mal de se blottir entre-eux.
       Malgré tout, la nécessité de vivre, fait qu'ils acceptèrent les blessures légères.
       C'était une question de survie.
       Les hommes aussi doivent apprendre à vivre, avec la différence des autres.
       Bonne soirée.
       Bises.
       dédé. 



R.C.D. ou regine 14/01/2011 18:46



j'adore cette histoire : et sa moralité superbe... Je suis fan de tes écritures...


Et ton dessin est hyper mignon


un grand bravo à toi pour cette belle histoire pleine de sagesse


gros bisous


régine



Armide+Pistol 14/01/2011 17:08



Bonsoir Simone,


Ce texte m'émeut beaucoup et reflète le climat qui règne dans notre société "en pleine mutation" depuis trop longtemps.


La morale de cette petite fable nous donne une direction de tolérance dans un monde où tout et chacun doit être formaté et impeccable.



jean 14/01/2011 11:40



Bonjour


Il faudrait afficher cela dans bien des entrées d'églises....


Amitiés


Jean



Maïté 14/01/2011 11:09



Quelle jolie fable et une jolie " chute " !


Il faut être très " sage " pour appliquer tout ceci !


Amitié


Maïté



Plumette 14/01/2011 10:56



Une petite leçon qui ne manque de piquants !


Gros bisous



Marieluce 14/01/2011 10:31



Aimer quelqu'un, c'est l'accepter tel qu'il est , et chacun y trouve son compte



Marithe et Alain 14/01/2011 10:01



Une histoire qui a du piment !  ...c'est piquant aussi           .



michel 14/01/2011 09:32



Une boucle ! fastoche ce matin.... la journée commence bien


La petite fable, qui a beaucoup de piquants, est très sympa.... je la fais suivre à mon réseau.... (ça va t'amener de nouveaux abonnés...)



. 14/01/2011 12:56







Aude Terrienne♫ :0025:♀ 14/01/2011 09:19



je ne trouve jamais les solutions à tes enigmes, là j'aurais mis la langue, langage.


J'aime bien ton histoire de piquants, je vais attendre un peu que la crise actuelle passe et je vais l'afficher dans les toilettes. 


C'est l'endroit de la maison où les uns affichent leurs leçons du mois, les autres les dessins humoristiques ou autres. 


Nous avons un hérisson dehors. Les uns l'appellent Henri Son, les autres Léon. Mais les porc-épics je ne connais pas.


Bonne journée...



framboise isère 14/01/2011 08:30



coucou du jour, tojours la fête de la grenouille ici!!!demain:Matis & Théo!!!



Martine 14/01/2011 07:24



Comme disait Dutronc "Le monde entier est un cactus" et nous en sommes bien souvent aussi. Bises



:0014:♥ dom ♥ 14/01/2011 05:19



Bonne fin de semaine ! Bisoux doux, sans piquants.

dom




lady 14/01/2011 03:23



voilà une belle réflexions...car...des piquants....il y en a souvent...;)


 


ly xxx



Christine... 14/01/2011 01:24



Je ne l'ai pas touché ... donc il ne m'a pas piquée !!
J'aime bien le piquants dans la vie, un peu moins les piquants ... mais tu as raison, dans toute personne il y a du bon !!
Bisous Simone !



Texte Libre

deytsc

Articles Récents