Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 12:39

 

 

 

 

 

 

 

 

La Cigale ayant baisé
Tout l’été
Se trouva bien désolée
Quand Langeron l’eut quittée.
Pas le moindre pauvre amant
Pour soulager son tourment.
Elle alla crier famine
Chez la Grignan sa voisine,
La priant de lui prêter
Un Grignan pour subsister
Jusqu’à la saison nouvelle.
Je vous le rendrai, dit-elle,
Avant qu’il soit quatre mois,
Sans l’avoir mis aux abois.
La Grignan n’est pas prêteuse,
C’est là son moindre défaut.
 
Lequel est-ce qu’il vous faut ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
Le chevalier de Grignan,
Dit la triste tourterelle.
Le chevalier, lui dit-elle,
J’en ai besoin maintenant.

Satire tirée d'un "recueil de pièces curieuses et nouvelles" , datant de 1694 sur Mlle de Sévigné
 

 

Mademoiselle Cigale : une galante provençale,  authentiquement nommée Cigale, quittée par son amant, serait allée trouver Madame de Grignan (la fille de Mme de Sévigné) pour lui demander de lui prêter un de ses nombreux beaux-frères, à l’égard de qui la comtesse s’était toujours sentie quelque secret penchant.

   

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

deytsc

Articles Récents