Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mai 2007 5 04 /05 /mai /2007 23:00
Vieillir en beauté.

Vieillir en beauté, c'est vieillir avec son coeur ;
Sans remords, sans regrets, sans regarder l'heure ;
Aller de l'avant, arrêter d'avoir peur ;
Car, à chaque âge, se rattache un bonheur.

Vieillir en beauté, c'est vieillir avec son corps ;
Le garder sain en dedans, beau en dehors.
Ne jamais abdiquer devant un effort.
L'âge n'a rien à voir avec la mort.

  

Vieillir en beauté, c'est donner un coup de pouce
À ceux qui se sentent perdus dans la brousse,
Qui ne croient plus que la vie peut être douce
Et qu'il y a toujours quelqu'un à la rescousse.

 

Vieillir en beauté, c'est vieillir positivement.
Ne pas pleurer sur ses souvenirs d'antan.
Être fier d'avoir les cheveux blancs,
Car, pour être heureux, on a encore le temps.

  

Vieillir en beauté, c'est vieillir avec amour,
Savoir donner sans rien attendre en retour ;
Car, où que l'on soit, à l'aube du jour,
Il y a quelqu'un à qui dire bonjour.

Vieillir en beauté, c'est vieillir avec espoir ;
Être content de soi en se couchant le soir.
Et lorsque viendra le point de non-recevoir,
Se dire qu'au fond, ce n'est qu'un au revoir.

Ghyslaine Delisle

 

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
3 mai 2007 4 03 /05 /mai /2007 23:51

 

 

 

 

 

 





Je les aimais...


 Paf !  En voilà trois !


L'homme, fou de joie, sort de sa cache et patauge dans les herbes mouillées pour recueillir le fruit de sa chasse : trois pauvres malards qui, une fois plumés,
feront à peine deux bouchées d'un civet.


Mais moi, je les aimais...  
 Pendant l'été, j'ai observé leurs ébats sur l'eau limpide de l'étang.
J'ai vu la cane venir cahin-caha avec ses oisillons pour leur apprendre à nager, à chercher leur nourriture dans le fond et le long du rivage, pendant qu'elle faisait le guet.

Je l'ai vue conduire sa couvée sur la berge pour des moments de repos sous un soleil brillant.
Je les ai vus s'envoler pour la première fois en s'élevant  dans un clapotis joyeux.   

Je les ai surtout sentis venir près du quai, d'abord défiants, puis par la suite remplis de joie, pour picorer dans ma main
les miettes de pain que je leur donnais dans un frémissement.


 Je souhaitais intérieurement en revoir quelques uns au printemps prochain.  Mais le chasseur a tiré...



 
Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 23:04




22287c8f8c.jpg






Pour que la paix vienne....
 
Si tu crois qu'un sourire est plus fort qu'une arme,
Si tu crois à la puissance d'une main offerte,
Si tu crois que ce qui rassemble les hommes
est plus important que ce qui les divise,
Si tu crois qu'être différent est une richesse
et non un danger,

 
Si tu sais regarder l'autre avec un brin d'Amour,
Si tu sais préférer l'espérance au soupçon,
Si tu estimes que c'est à toi
de faire le premier pas plutôt qu'à l'autre,
Si le regard d'un enfant parvient à désarmer ton cœur,

 
Si tu  peux te réjouir de la joie de ton voisin,
Si pour toi l'étranger est un frère qui t'es proposé,
Si tu sais donner gratuitement un peu de temps par amour,
Si tu sais accepter qu'un autre te rende service,
 
Si tu partages ton pain et que tu saches
y joindre un morceau de ton cœur,
Si tu crois qu'un pardon va plus loin qu'une vengeance,
Si tu sais chanter le bonheur des autres
et danser leur allégresse,

 

Si tu sais accepter la critique et en faire ton profit
sans la renvoyer et te défendre,
Si pour toi l'autre est d'abord un frère,
Si la colère est pour toi une faiblesse, non une preuve de force,
Si tu préfères être lèsé que de faire tort à quelqu'un,
 

Si tu crois que l'amour est la seule force de dissuasion,
Si tu crois que la paix est possible,
 
Alors la " Paix " viendra
 


Pierre Guilbert
Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 17:32



                              



Un succès mondial

Jeanine Deckers est née à Bruxelles le 17 octobre 1933. Elle connaît une enfance et une jeunesse qu'elle décrit comme mornes puis tente de devenir professeur de dessin sans y réussir.

Cherchant sa voie, elle entre dans l'Ordre catholique des dominicains en 1959, où elle devient Sœur Luc-Gabriel au couvent de Fichermont à Waterloo. Très vite elle se fait apprécier des autres sœurs du couvent pour ses compositions musicales.

Sa hiérarchie décide de lui faire enregistrer un disque et négocie un contrat avec Philips. Ni son nom, ni son image n'apparaîtront sur les pochettes. Le pseudonyme Sœur Sourire, lui-même, dont elle dira plus tard qu'elle le trouvait ridicule, est choisi par un panel d'auditeurs test, il reste la propriété des contractants : son éditeur et son couvent. Les droits normalement dévolus à l'auteur-compositeur-chanteur reviennent au couvent. En vertu de ses vœux de pauvreté et d'obéissance, Jeanine signe.

Dominique est un succès mondial. La fraîcheur de sa voix, et de ses textes, la simplicité apparente de sa foi lui attirent la sympathie d'un public qui ne se limite pas aux catholiques.

« Dominique-nique-nique s'en allait tout simplement
Routier pauvre et chantant
En tous chemins en tous lieux il ne parl'que du Bon Dieu
Il ne parl'que du Bon Dieu. »

Son anonymat excite la curiosité de la presse et la rumeur lui prête une beauté proportionnelle à la pureté de son âme. En 1963, The Singing Nun est n°1 au Bilboard américain et, l'année suivante, Sœur Sourire passe au Ed Sullivan Show — ou, plus exactement, c'est Ed Sullivan lui-même et son équipe qui se déplacent au couvent de Fichermont. En 1966, un film américain, The Singing Nun est consacré à son histoire avec Debbie Reynolds dans le rôle-titre. L'actrice n'a que peu de ressemblance physique avec son modèle, dont le visage reste inconnu du plus grand nombre.

À cette époque, Jeanine Deckers reprend les études et essaie à grand peine (son journal en témoigne) de s'intéresser à la théologie en suivant des cours à l'Université catholique de Louvain. C'est peut-être cette parenthèse estudiantine qui l'amène à s'interroger sur le sens de sa vie. En juillet 1966, convaincue de son absence de vocation et considérant la vie au couvent comme anachronique, elle quitte les ordres sans le moindre viatique.

La postérité avait oublié assez vite la face B du célèbre 45 tours : Le pied du missionnaire, et encore plus les titres du disque suivant : Une fleur, cœur de Dieu.

Une seconde carrière 

Un contrat avec sa maison de disques lui interdit désormais d'utiliser le pseudonyme qui l'avait rendue célèbre. C'est sous le nom de Luc Dominique que Jeanine tente de poursuivre sa carrière avec des chansons comme La Pilule d'or en 1967 qui est une ode à la contraception. Elle écrit à cette époque des titres plutôt musclés par lesquels elle s'en prend aux mères, aux hommes (qu'elle juge violents et dominateurs), à l'Église catholique et au conservatisme (les con-conservateurs). Elle se passionne pour les nouvelles approches de la théologie (entre Vatican II et Mai 1968), cherche à inventer pour elle-même et pour sa compagne une nouvelle voie religieuse, qui se situe entre la vie régulière et la vie séculière. Elle refuse par ailleurs à l'époque de se considérer comme homosexuelle.

Le succès de ses disques est très modeste et donne raison à un de ses titres de l'époque, Je ne suis pas une vedette.

Dans la chanson Luc Dominique *, elle explique que sœur Sourire est morte :

« Je réclame de mes frères
Le droit d'évoluer.
De vivre solidaire,
Parmi eux, consacrée.
En short ou en tunique,
Blue jeans ou pyjama,
Je n'ajoute en critique,
Le Seigneur est mon choix.
[…]
Il est certain sourire
Qu'il faut démystifier,
Portrait un peu rapide,
Portrait inachevé.
Si cet autre visage
Étonne certaines gens,
Qu'ils vénèrent l'image
Du sourire d'enfant.
Elle est morte, Sœur sourire,
Elle est morte, il était temps !
J'ai vu voler son âme, À travers les nuages,
Dans le soleil couchant. »

Son niveau de vie est très irrégulier, mais suffisant, elle trouve ses revenus dans ses écrits, ses disques, des cours de guitare ou encore un travail auprès d'enfants autistes (notamment). Ses problèmes avec le fisc transformeront cette situation précaire en un drame complet. En 1976, elle tente un come-back aux États-Unis mais elle n'intéresse plus personne.

Un destin tragique

Les services fiscaux belges réclament alors à Jeanine Deckers les fortunes qu'aurait dû lui rapporter Sœur Sourire. Ils restent sourds à ses protestations de même que les autorités religieuses qu'elle appelle à son secours — son couvent et les œuvres auxquelles elle a laissés l'essentiel des revenus de ses premiers disques ne lui ont pas signé de reçu. Devant la situation de cette dette monstrueuse (et les intérêts accumulés), Jeanine et sa compagne, Annie Pécher, thérapeute d'enfants Autistes, sombrent dans une dépression que l'alcool et les médicaments ne font qu'aggraver. Elles finissent par se suicider ensemble le 29 mars 1985.






          
* Les tentatives d'enregistrer la musique sous le nom de Luc Dominique
ont produit peu de revenu car le monde n'a pas identifié l'artiste sous
ce nouveau nom.





Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
30 avril 2007 1 30 /04 /avril /2007 23:05



 Un SDF retrouvé mort sous un pont

 

Le corps sans vie d'un SDF de 46 ans a été découvert hier, en milieu de journée, à Strasbourg, en contrebas du quai du Maire-Dietrich, sous le pont d'Auvergne.

Hubert Reger y avait élu domicile depuis quelques jours.

« Avant, il était installé en face, sous le porche de l'église Saint-Paul, je le connais depuis que je suis bénévole à Médecins du monde. J'ai commencé en janvier 2004.
On le voyait pendant les maraudes de nuit », avance Rosa, qui, passant par hasard dans le quartier  et voyant pompiers et policiers, s'est approchée du bord de l'Ill et a appris la nouvelle.

« Un copain en moins ! », rage un vieil ami de la victime, tandis qu'une troupe de touristes à lunettes de soleil défilant à bord d'un bateau-mouche ignore complètement l'église et n'a d'yeux que pour les policiers constatant le décès.

Hubert Reger a été découvert sans vie par un autre ami qui était venu le voir vers 12 h 30.
« Au début, on croyait qu'il dormait, puis j'ai soulevé la couverture, tâté son poignet, et j'ai vu qu'il était mort. J'ai appelé les pompiers. »
Selon les premières investigations, il s'agit d'une mort naturelle. D'après ses proches, la victime était gravement malade.

(Dernières Nouvelles d'Alsace 15.04.2007)

 





Bonsoir,

Vous nous aviez fait parvenir une photo
d'Hubert et Alain sur
les marches du porche de l'église St Paul.

Nous avons eu l'information concernant l'inhumation d'Hubert. Elle est fixée au jeudi 3 mai 2007.

Le pasteur de la paroisse de St Paul a proposé qu'un temps de recueillement soit organisé en l'église St Paul, à 14 h.

L'inhumation aura ensuite lieu au cimetière de la Robertsau. Nous proposons, à tous ceux qui le peuvent, de nous retrouver
à St Paul pour 14 h.

Cordialement,

C. F. (Médecins du Monde)


Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
20 avril 2007 5 20 /04 /avril /2007 23:00

 

 

  Bon anniversaire, Françoise
nos voeux les plus sincères
Que ces quelques fleurs t'apportent le bonheur
Que l'année entière te soit douce et légère
Et que l'an fini, nous soyons tous réunis
Pour chanter en choeur : "Bon Anniversaire !"

 

partie vers un monde meilleur le 8 octobre (à vérifier) 2009

 

............
.
Vous commencez à vous rendre compte
que vous vieillissez
quand
les bougies
coûtent plus cher
que le gâteau.

Bob Hope
......

 

.

Chaque année,

j'ai un an de moins que l'année d'après.

Dieu sait comment ça va finir.

Tony Duvert

.
Quand une femme avoue son âge,
c'est qu'elle ne l'a plus.

Roger Martin du Gard

.

Si tu n'es pas idéaliste à vingt ans,
c'est que tu n'as pas de coeur.
Si tu l'es toujours à trente,
c'est que tu n'as pas de tête. 

 
 Randolph Bourne

 

Je ne serai jamais vieux.
Pour moi, être âgé
c'est avoir quinze ans de
plus que moi.


Bernard Baruch

.

Impossible de vous dire mon âge,
il change tout le temps.

Alphonse Allais

.

Il y a toujours quelque chose
en nous que l'âge ne mûrit pas. 

Jacques-Bénigne Bossuet

.
Il faut s'efforcer
d'être jeune comme un beaujolais
et de vieillir comme un bourgogne.
 
Robert Sabatier

 


.

Personne n'est jeune après quarante ans

mais on peut être irrésistible à tout âge !

Coco Chanel

..
Vieillir est encore le seul moyen
qu'on ait trouvé de vivre longtemps.

Charles Augustin Ste Beuve
 
 

 

.

Avant cinquante ans

on est jeune et beau.

Après on est beau

Jacques Higelin

A 15 ans, on veut plaire ;
à 20 ans, on doit plaire ;
à 40 ans, on peut plaire ;
mais ce n'est qu'à 30 ans
qu'on sait plaire.

Jean-Gabriel Domergue
.
.
Il ne faut pas avoir peur du bonheur.
C'est seulement un bon moment à passer.

Romain Gary

.

Une petite flamme de folie,
si on savait comme la vie s'en éclaire !


 
Henry de Montherlant

 

Ainsi toujours poussés vers de nouveaux rivages
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges
Jeter l'ancre un seul jour ?

Alphonse de Lamartine

 

Repost 0
Published by Simone - dans Anniversaire
commenter cet article
20 avril 2007 5 20 /04 /avril /2007 22:58

 

 

 

 

 

rose-rose.jpg

 

  20 avril  Lynette

 

 

 

 

Perles de temps

 

 

 



Goutte à goutte
Le temps nous entraîne
Nos joies sont trop courtes
Roulent les petites graines

Pourtant,
Si nous viennent des peines
Notre coeur bat
Sous nos pulls de laine
Un jour comme ça
Comme les gouttes
D'un goutte à goutte
Perles de temps
Perles de choix
Collier d'Amour
Collier de roi,
Et tous ces jours
Qui passent encore
Laissant autour
De nos beaux corps
Ces drôles de traces
Et tous ces jours
Dans notre besace
Qui pèsent plus lourd
Du temps qui passe



Du temps qui lasse

Goutte à goutte
S'en va l'éclat
De nos vingt ans
S'en va le doute
Tout doucement,
Et l'on savoure
Ces perles de temps
Perles d'Amour
Que l'on se tend.

Passent les vents
On fait fortune
Tourne la lune
Passe les printemps
On est si fort
d'être vivant
Riches de trésors
Glanés aux ans.


Et toutes ces traces
Près de nos yeux
Toutes ces angoisses
D'être un peu vieux,
Perles d'Amour
Perles de temps
Le coeur est sourd
Aux maux du temps
Et moi je vous Aime
Bien plus encore
Quand le temps sème

Sur Vous son or.  

 

           EOLIA

 

 


 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Anniversaire
commenter cet article
17 avril 2007 2 17 /04 /avril /2007 23:00

 


 



 

  1. Perles de la police.


    • Après avoir déjà enfilé deux sens interdits, l'homme s'en est pris à la conductrice...

    • Après identification, le corps fut rendu à sa famille dont personne n'a pu retrouver la trace.

    • Arrêté par les gendarmes le voleur les a menacés d'appeler la police.

    • Assis dans sa voiture l'homme faisait mine d'attendre l'autobus.

    • Aucun dégat n'est à déplorer à l'exception de la seule et unique victime

    • C'est alors que le suspect a eu l'audace de s'endormir pendant que nous l'interrogions.

    • C'est la pluie qui empêcha le brigadier de s'apercevoir qu'il s'était mis à neiger.

    • Cinq des trois suspects ont été relachés...

    • Dès que l'homme fut abattu, nous avons pu procéder à son interrogatoire.

    • Dans ce conflit, le rôle des forces de l'ordure a été déterminant...

    • Face à face avec son adversaire, l'homme le prit en traître par derrière...

    • Grièvement blessé, la vitrine s'effondra en morceaux...

    • Il est probable que la suicidée a été lâchement assassinée

    • Interrogé par nos soins, l'homme a alors menacé de nous répondre
    si on l'interrogeait...

    • J'ai entendu un coup de feu et j'ai vu un type qui sortait
    comme une balle...

    • La femme a vraisemblablement été étranglée par son assassin...

    • La femme ayant été décapitée, il nous a été impossible
    jusqu'à présent de mettre un nom sur son visage

    • La mer était sa terre natale...

    • L'assassinat avait donc bien le crime pour seule et unique raison

    • Le cadavre de l'homme qui nous a été présenté correspondait
    bien à la description de la femme qui avait été vue par les
    différents témoins.

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
17 avril 2007 2 17 /04 /avril /2007 04:37

 

 

 

 

 

 

 

Coupe-à-blanc

Des bûcherons venaient d'abattre tous les arbres d'un boisée, à l'exception d'un seul. L'arbre qui avait échappé au massacre était immense, si grand qu'une foule pouvait s'asseoir sous son ombre.

Les voisins demandèrent la raison du privilège accordé à cet arbre. Les bûcherons expliquèrent qu'il ne valait rien. Il était inutilisable en menuiserie, son tronc et ses branches étant trop noueux. Comme combustible il était également sans intérêt : en brûlant il dégagerait une fumée qui irriterait les yeux. Voilà pourquoi il était inutile de le couper.
Heureux arbre !
Pourquoi ne pas essayer de lui ressembler ?
Ne cherchons pas des performances exceptionnelles.
Trop utiles, on nous abattra pour servir les intérêts
 
de quelqu'un d'autre. Suivons l'exemple de cet arbre. et n'ayons aucune prétention particulière.
Nous grandirons en paix et un jour des personnes savoureront l'ombre que nous projetterons...
    

 

  

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
15 avril 2007 7 15 /04 /avril /2007 23:09


 

 

 


 

Bonheur, où es-tu ?
  
Certaines annonces publicitaires font parfois frissonner
d'horreur par le vide de leur contenu ou la philosophie
perverse de leur message. 

Si on devait attribuer un trophée au "vide", 
l'or reviendrait à la pub des produits d'esthétiques. 
 
Quant au prix accordé à la "perversité", 
sans hésitation, la palme serait attribuée à cette réclame d'une compagnie
de services financiers ...citée textuellement :
 
  

 

L' argent fait le bonheur....
Un bonheur bâti chaque jour, dollar après dollar, conseil après conseil, résultat après résultat.

"Logo et nom de la compagnie financière"

Notre parole est d'argent

 
 



 


 

 

 

 

 

 

 

 

À cette compagnie, une proposition de phrases chocs dans le style : "Notre parole est d'argent, mais... le silence est d'or !" 
 "Il vaut mieux se taire et paraître stupide que de parler et d'en faire la preuve." 
 "L'argent ne fait pas le bonheur,
mais rend le malheur plus confortable."
  "Vous ne pouvez servir à la fois Dieu et l'argent."
(Mt 6 - 24)  

 

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article

Texte Libre

deytsc

Articles Récents