Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 01:42

 


 

 

On ne dit pas
mon corridor mais mon corps se repose

 

On ne dit pas
c'est l'Amazone mais c'est là que j'habite.

On ne dit pas
un ouvre-boîte mais un portier de night-club

 

On ne dit pas
il est chétif mais il est chez le coiffeur

On ne dit pas
la maîtresse d'école mais l'institutrice prend l'avion

 

On ne dit pas
jerrycan mais je rigole

 

 

On ne dit pas
le ton monte mais la moche prend l'ascenseur

 

On ne dit pas
javelliser mais j'ai lu 

On ne dit pas
un ingrat mais un nain gros

 

On ne dit pas
le petit poucet mais le gosse était constipé

On ne dit pas
mine de rien mais gisement épuisé 

On ne dit pas
démanger mais vomir

 

  

On ne dit pas
un poète mais un klaxon

On ne dit pas
un enfoiré  mais une année de perdue

On ne dit pas
une biroute mais une route à deux voies  

On ne dit pas 
dégâts des eaux  mais des marins 

On ne dit pas 
adéquation mais y a t il des questions

On ne dit pas
un microprocesseur mais un petit prof 

On ne dit pas 
barbecue mais poils aux fesses

On ne dit pas
la bonne paella mais la femme de ménage est absente

On ne dit pas
mélodie en sous-sol mais gare la voiture au parking souterrain

On ne dit pas
je tripote mais j'ai trois amis

On ne dit pas
un pinailleur mais un mari infidèle

On ne dit pas
c'est alligator mais c'est Mouloud qui a raison

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
26 février 2007 1 26 /02 /février /2007 00:35

 

 

 

 

 

SI LA NOTE DISAIT...


Si la note disait : ce n'est pas une note
qui fait une musique...
il n'y aurait pas de symphonie



Si le mot disait : ce n'est pas un mot
qui peut faire une page
il n'y aurait pas de livre

Si la pierre disait : ce n'est pas une prière
qui peut monter un mur...
il n'y aurait pas de maison

Si la goutte d'eau disait : ce n'est pas une goutte d'eau
qui peut faire une rivière...
il n'y aurait pas d'océan

Si le grain de blé disait : ce n'est pas un grain de blé
qui peut ensemencer un champ...
il n'y aurait pas de moisson


Si l'homme disait : ce n'est pas un geste d'amour
qui peut sauver l'humanité...
il n'y aurait jamais de justice et de paix, de dignité et
de bonheur sur la terre des hommes.

 

 

 

 

 

Michel Quoist 


 

 Né le 18 juin 1921 au Havre, Michel Quoist est au travail à,
l'âge de 14 ans.  À 18 ans, il entre au séminaire et est ordonné prêtre en juillet 1947.

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
23 février 2007 5 23 /02 /février /2007 14:10


   

1femmemarguer.jpg

 

 

 

 

     Les boîtes de Dieu


         J'ai dans mes mains deux boîtes que Dieu m'a données.
         Il a dit :  "Mets toutes tes douleurs dans la boîte noire.
         Et toutes tes joies dans la boîte or."
         J'ai observé ses mots, et dans les deux boîtes j'ai mis mes joies et douleurs.
         Mais bien que la boîte or soit devenue plus lourde chaque jour, la boîte noire  était aussi légère qu'avant.
        Avec la curiosité, je l'ai ouverte,
        j'ai voulu découvrir pourquoi,  et j'ai vu,
        dans le fond, une ouverture, par laquelle
        mes douleurs étaient tombées.
        J'ai montré cela à Dieu :
        "Je me demande où mes douleurs pourraient être."
        D'un sourire doux Il a dit,
        " Mon enfant, elles sont toutes ici avec moi."
       J'ai demandé à Dieu pourquoi Il m'a donné les boîtes, pourquoi l'or et le noir avec l'ouverture au fond.
        "Mon enfant,  l'or est pour compter les bénédictions, la noire est ainsi faite afin que tu réfléchisses......"
        "Au jour du bonheur, sois heureux,
        et au jour du malheur, réfléchis :
        Dieu a fait l‘un comme l‘autre,
        afin que l’homme ne découvre en rien
        ce qui sera après lui. " Eccl. 7:14
 

        " Nous devrions tous considérer nos amis
        comme une bénédiction" !
        Envoyez ceci à vos amis aujourd'hui,
        faites-leur savoir que vous pensez à eux 
        et qu'ils sont une joie dans votre vie.

        Une boule est un cercle,aucun commencement, aucune extrémité.

        Elle nous garde ensemble comme notre cercle des amis mais le trésor à l'intérieur.
        C'est le trésor de l'amitié !      

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
22 février 2007 4 22 /02 /février /2007 00:50

 

 

 


 

 

 

MON PAYS

(R. McNeil – Lambert)

Je suis née dans ta lumière
C'est en paix que j'ai grandi
Et je vivrai mon dernier jour ici...
Dans tes glaces éternelles
J'ai gravé cette mélodie
Ma chanson d'amour s'appelle...
Mon pays

 

C'est au pied de tes montagnes
Près d'un lac aux reflets bleus
Que j'ai suivi le fil des jours heureux...
C'est l'automne et ses orages
C'est l'hiver qui dort sans bruit
Et mon coeur, quand je voyage,
Reste ici...
Et tout comme l'a fait mon père
Chaque jour de notre vie
Je te chante comme une prière
Mon pays...

C'est mon pays
Ma maison, ma terre
Sont ici...
À jamais tu restes
Mon pays.

 

Sweet people

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
20 février 2007 2 20 /02 /février /2007 23:58


            Qu'est-ce être D.A.D.A ?


            Je crains que bon nombre de quadras
            et de quinquas se reconnaîtront ...

            D.A.D.A.  :  Déficit d'Attention Dû à l'Age.


            Voilà comment cela se manifeste : 

            Je décide de laver ma voiture.
            Alors que je vais vers le garage,
            je remarque qu'il y a du courrier sur la table de l'entrée.

            Je pose mes clés de voiture sur la table,
            mets dans la corbeille à papiers,
            en dessous de la table, tout le courrier publicitaire
            et remarque que la corbeille est pleine !!

            Alors, je décide de reposer les factures sur la table
            et de vider d'abord la corbeille.

            Mais, alors, je me dis que puisque je vais être à côté
            de la boite aux lettres  quand je vais aller sortir la poubelle,
            autant préparer d'abord le règlement  des factures.

            Je prends mon carnet de chèques sur la table
            et je vois qu'il ne me reste plus  qu'un seul chèque

            Mon autre chéquier est dans mon bureau,
            donc j'y vais et je trouve sur le bureau la boite de Coca
            que j'ai commencé de boire.

            Je vais chercher mon chéquier, mais, avant tout,
            il faut que j'enlève ce Coca  de là
            avant de le renverser accidentellement.

            Je remarque qu'il commence à devenir tiède,
            je décide donc de le mettre au frigo  pour le rafraîchir.

            Alors que je me dirige vers la cuisine avec le Coca,
            le vase sur le comptoir  me saute aux yeux :
            les fleurs ont besoin d'eau !

            Je pose le Coca sur le comptoir
            et découvre mes lunettes pour lire
            (que je cherchais depuis le matin).

            Je me dis que je ferais mieux de les remettre dans mon bureau
            (lunettes), mais avant, je vais donner de l'eau aux fleurs.

            Je repose les lunettes sur le comptoir,
            remplis un pichet d'eau
            et, soudain, j'aperçois la télécommande.

            Quelqu'un l'a laissée sur la table de la cuisine.

            Je me dis que, ce soir, quand on va vouloir regarder la télé,
            je vais la chercher partout et je ne me souviendrai plus
            qu'elle est dans la cuisine.

            Je décide donc de la remettre dans le salon où est sa place,
            mais avant je vais donner de l'eau aux fleurs.

            Je donne de l'eau aux fleurs  mais j'en renverse
            la plus grande partie sur le sol.

            Alors, je remets la télécommande sur la table,
            vais chercher un chiffon et je nettoie les dégâts.

            Ensuite, je reviens dans l'entrée en essayant de me souvenir
            de ce que je voulais faire.

            A la fin de la journée :

            - la voiture n'est pas lavée,
            - les factures ne sont pas payées,
            - il y a un Coca tiède sur le comptoir de la cuisine,
            - les fleurs n'ont pas assez d'eau,
            - je n'ai pas mon nouveau chéquier,
            - je ne trouve pas la télécommande,
            - je ne sais pas où sont mes lunettes
            - et n'arrive pas à me souvenir de ce que j'ai fait des clés de voiture.

            Et puis, quand je me rends compte que rien n'a été fait aujourd'hui,
            je n'y comprends rien parce que je n'ai pas arrêté de la journée :
            je suis complètement crevé !

            Je réalise qu'il y a un sérieux problème et qu'il faut que j'essaie
            de me faire aider mais d'abord, je vais m'occuper de mes mails.

            Vous ne voulez pas me rendre un service ? 

            Envoyez ce message à ceux que vous connaissez,
            parce que je ne me souviens plus à qui il a déjà été envoyé.

            Ne riez pas, si ce n'est pas encore votre cas, ça vous arrivera un jour !


            LA VIEILLESSE EST INEVITABLE.
            LA MATURITE EST EN OPTION
            RIRE DE SOI EST UNE THERAPIE !


Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
20 février 2007 2 20 /02 /février /2007 00:25

 

 

 

Le couffin dans lequel votre petit lascar s'est endormi,
la girafe avec laquelle il joue,
le burnous dans lequel vous l'emmitouflez pour sortir, c'est aux Arabes que nous devons de les  connaître.

 

Et ce n'est pas tout, la timbale avec laquelle il apprend à boire
et le talc avec lequel vous lui badigeonnez les fesses, pour éviter
qu'elles ne passent au rouge écarlate font aussi partie de son existence,
et cela bien que nous les ayons empruntés à un monde étranger,
à savoir le monde arabe.

Kif-kif pour le sofa, l'ottomane ou le divan sur
lequel vous vous délassez le soir, quand bébé a cessé de faire la nouba.
Lovée dans votre plaid en coton, vous en profitez alors pour déguster
une délicieuse crème glacée au moka dégoulinante de caramel ou un sorbet
à la fraise.

Le tabouret de la cuisine, où vous siégez, telle Shéhérazade en son alcazar,
en savourant une infusion à la bergamote tout en parcourant la gazette du
bled, la tasse dans laquelle vous buvez votre tisane ou votre caoua
avec un chouia de lait et le sucre sont autant de noms arabes

 

 

À moins que vous ne décidiez de quitter vos pantoufles et d'enfiler
votre petite nuisette en satin rouge carmin ou celle en mousseline de soie lilas,
avant d'aller dans votre lit à baldaquin , avec tout votre arsenal de
gazelle sous votre couette en mohair (à moins que vous ne préfériez la ouate )
(.......) histoire de tester votre alchimie amoureuse.


À la lueur d'une bougie parfumée au jasmin et dans les volutes d'encens
aux fragran ces d'ambre et de benjoin, vous partagerez en tête à tête,
une coupe de champagne, véritable élixir d'amour, avant de vous volatiliser
en matelas volant, cheveux au vent (un petit coup de laque n'aurait pas été
inutile) vers les jardins d'Eden.

 

S'il n'a pas déjà " tombé la chemise ", sa jaquette, son gilet ou
son caban et quitté ses babouches pour vous rejoindre, vous lui préparerez
des cœurs d'artichaut en salade et du riz au safran, propices à éveiller les sens.

De quoi le rendre véritablement maboule ... ! 

 

Je vous fais cadeau du texte.....où se trouvent les mots
 lotus ....taffetas ...matée 

Vous rangerez le souk qui règne dans votre chambre à coucher...

Mais, savez-vous ce que signifie le mot maté ?
Il s'agit d'un terme issu du jeu d'échecs (jeu que les Arabes nous ont appris)

 l'émissaire d'Haroun al-Rachid l'ayant, dit-on, introduit à la cour de Charlemagne).
Echec vient de shah (le roi) et le mot maté vient de mat qui signifie tout simplement :
" II est mort ".                    

 

Extrait du magazine Gazelle.....

 

 

 

Conclusion de l'éditeur :
Vous ne sauriez donc nier plus longtemps que le grand nombre de noms arabes
qui émaillent notre langue désignent des objets d'usage courant dont les arabes
nous ont révélé l'existence | Autant de délicates invites à nous souvenir de ceux
auxquels nous devons ces objets, aussi utiles........que précieux, c'est-à-dire aux
Arabes  ! Echec et mat

Cause toujours...............

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Ich
commenter cet article
19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 00:32

 

 

 

 

 

 

 

Je suis reconnaissant.

 

Pour l’épouse qui fait réchauffer des restes pour souper parce qu’elle est à la maison avec moi et non avec quelqu’un d’autre.

Pour le mari qui s’écrase devant la télé
car il est à la maison avec moi et non sorti dans un bar.

Pour l’adolescent qui se plaint encore d’avoir à faire la vaisselle, car il est à la maison et non en train de traîner dans la rue ou ailleurs.

Pour les taxes que je paye, ce qui signifie que j’ai un emploi.

Pour le ménage à faire après un party, parce que ça signifie que j’ai été entouré d’amis.

Pour les vêtements qui sont un peu serrés,
cela signifie que j’ai assez de nourriture pour manger.

Pour l’ombre qui me regarde travailler,
cela signifie qu'il y a du soleil.

De tondre le gazon, de laver les fenêtres,
de réparer le lavabo, parce que cela signifie que j’ai un toit.

Pour toutes les plaintes que j’entends à propos du gouvernement,  cela signifie que l’on a la liberté d’expression.

Pour la place de stationnement que je trouve, cela signifie que je suis capable de marcher et que je suis chanceux d’avoir un moyen de transport.

Pour ma facture élevée de chauffage
car cela signifie que je suis au chaud.

D’entendre une personne se plaindre ou chanter faux, cela signifie que je ne suis pas sourd.

Pour la pile de linge sale parce que cela signifie que j’ai du linge à me mettre sur le dos.

Pour la fatigue, pour les muscles qui me font mal à la fin
de la journée, car cela signifie que je suis capable de travailler fort.

Pour mon réveil-matin qui me réveille tous les matins car cela signifie que je suis en vie.

Et finalement pour la tonne de courriers que je reçois, car cela signifie que j’ai des amis qui pensent à moi.

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
18 février 2007 7 18 /02 /février /2007 00:44

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un petit rien, c’est dire bonjour
A la voisine et aux amis.
C’est presque rien et c’est facile,
Cela rend la vie plus jolie.     
 
                                         
 
Un petit rien, c’est dire merci
A celui qui vous rend service.
C'est presque rien, un petit mot de courtoisie
Qui rend heureux celui à qui il est dit.
 
Un petit rien, c’est un sourire
A distribuer sur son chemin.
C’est presque rien, mais c’est beaucoup.
Cela rend heureux et c’est contagieux.
 
Un petit rien, c’est dire je t’aime
A la personne que l’on aime.
C’est presque rien, c’est important
L’amour s’entretient chaque jour.
 
Ces petits riens sont peu de choses,
Mais ils illuminent la journée
Ils donnent envie de partager le bonheur
Et cela, ça n’a pas de prix.
 
 
 
Marie-France Ferrand

 

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
17 février 2007 6 17 /02 /février /2007 00:12

 

 

 


 

Elle surgit un beau jour

Issue bien souvent de l'amour

A son rythme, elle avance

Délivrant peines et chance

Elle peut être mer démontée,

Fleuve tranquille ou calme ruisselet

fugueuse, on la craint parfois

Car elle se sauve imposant sa loi

Et au détour d'un sentier,

Elle s'enfuit nous laissant muets,

Ainsi va la vie, pont jeté

Pour un rivage à l'autre relié.

 

 

 

 

C. Sergera

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
16 février 2007 5 16 /02 /février /2007 00:36

 

 

 

 

"L'amour sans l'humour,c'est un repas sans sel."

 

 


 

L'amour est une chose fragile,
ondoyante et diverse, délicieusement mystérieuse aussi et heureusement pleine de caprices. 

Le mot a des allures de velours doux mais la réalité qu'il exprime,
si idyllique soit-elle dans l'âme des midinettes qui en rêvent,
reste un piège auquel bien peu de gens échappent.

L'amour est tantôt grave, tantôt joyeux. 
Sa gravité mène souvent à la jalousie, qui en est la grimace hideuse,
tandis que sa gaieté a fait éclore des sourires heureux sur les lèvres toujours
avides de l'humanité. 

C'est cette gaieté qui définit le mieux l'amour. 
C'est tellement vrai, et, parce que vrai, tellement profond,
que je ne suis pas loin de croire, tout profane que je sois en la matière,
que le seul salut de l'amour, c'est l'humour.

Prendre légèrement les choses sérieuses et sérieusement les choses légères
n'est pas une maxime de débauché, c'est une perle de sagesse. 
Ceux qui ne savent pas rire je ne dis pas "de l'amour" mais "avec" lui risquent
de perdre tout le miel qu'il contient.


Le cher Verlaine disait que "les souvenirs d'amour sont les clairs
de lune de nos solitudes". 

Il avait raison :  quand on a aimé quelqu'un, on n'est plus jamais seul,
car on peut toujours donner rendez-vous à son souvenir. 

L'instant passe mais le souvenir, lui reste...  éternel.

Et quand parfois l'amour pleure, c'est toujours l'humour qui vient essuyer
ses larmes. 

C'est pourquoi il faut savoir rire un peu de soi-même quand on est amoureux... 
pour ne pas avoir à pleurer de l'avoir mal été.
 

Car, comme dit le poète:

"On a si peu de temps à s'aimer sur la Terre
Qu'il faut bien se hâter de dépenser son coeur."

 

Doris Lussier

 

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article

Texte Libre

deytsc

Articles Récents