Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 février 2007 4 08 /02 /février /2007 00:06
   

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 LES BALLONS


Vois-tu tous ces ballons ?
Ils te saluent et  vont
T’apporter la joie et le bonheur
Avec leurs mille couleurs !

 

 

 

Tous ces ballons rouges
Qui sans cesse bougent.
Et ces ballons bleus
Qui regardent vers les cieux.
Que dire des ballons jaunes
Tous, ils flottent sur l’onde.
 Mais où sont rendus les verts ?
 Les voilà, dans les airs !

 

 

 

Tu as connu tellement d’enfants
Des petits et aussi des grands.
Tu les as vus grandir
Puis après bien des efforts, partir.
Ils sont comme ces ballons,
Ils bougent, apprennent de toutes les façons,
 Naviguent dans toutes les directions
.

 

 

 

Voilà la vie que tu as choisie
 Elle fut bien remplie
 De ballons et d’enfants.
 Pense à toi maintenant.... !

 

Diane

 

 


 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
7 février 2007 3 07 /02 /février /2007 00:31

 

 

 


Paris sera bientôt la seule ville au monde où, au réveil,
on pourra entendre les petits oiseaux tousser.

 

 


 

 
Les oiseaux nous parlent
 

L‘oiseau s'est libéré de la terre.
Désormais il sera prisonnier du ciel.
 La plume de l‘oiseau s‘envole en l‘air
mais elle termine à terre.
 Quand on jette deux grains de blé à un oiseau,
il en prend un, et Dieu fait un épi de l'autre.

Autant d‘oiseaux au monde autant de lettres d‘amour
que le facteur apporte et glisse sous les portes.
C'est le courrier du cœur.
Le courrier du bonheur.
 Pie : oiseau dont les dispositions pour le vol ont
conduit certains à supposer qu'on pourrait lui apprendre à parler.
 
La mort est un petit oiseau qui chaque jour
vient se désaltérer dans ta coupe de vin.
 Tous les oiseaux font de leur mieux,
ils donnent l‘exemple.
 
Juge l‘oiseau à la plume et au chant,
et au parler l‘homme bon ou méchant.
 Par leurs chants et leurs cris.
ils font bien plus de bruit que les autos, les oiseaux.
  
Les bois seraient un endroit particulièrement silencieux
si ne chantaient que les oiseaux les plus doués.
La grande différence qu'il y a entre les oiseaux
et les hommes politiques, c'est que, de temps en temps,
les oiseaux s’arrêtent de voler.
 
Un jour d'été parfait c'est un jour où le soleil brille,
où une légère brise souffle, où les oiseaux chantent
et où la tondeuse à gazon est en panne.
 
Les hommes sont de drôles d’oiseaux
qui se font toujours plumer d'une manière ou d'une autre.
 Se peut-il qu'un homme soit moins sage qu'un oiseau
Le silence du cœur t'est nécessaire afin d’entendre
Dieu partout   dans la porte qui se ferme,  la personne qui te réclame,
les oiseaux qui chantent, et les plantes, et les animaux.
(Mère Teresa)

Un homme qui abandonne son propre lieu est comme
un oiseau qui quitte son nid.

Vous ne pouvez pas empêcher les oiseaux de la
tristesse de voler au-dessus de vos têtes,
mais vous pouvez les empêcher de faire leurs nids dans vos cheveux.  
 
Dieu aima les oiseaux et inventa les arbres.
L’homme aima les oiseaux et inventa les cages.
 On voudrait avoir ce courage des oiseaux en hiver.
 
Au plus fort de l’orage, il y a toujours un oiseau pour nous rassurer.
C'est l’oiseau inconnu, il chante avant de s’envoler.
Qui n'a pas d’argent est comme un oiseau sans ailes
et comme un navire sans  voiles.
J’aime le ciel parce qu’il est dans tes yeux,
J’aime l’oiseau parce qu’il sait ton nom.
Les mots sont des oiseaux sauvages
qu'on ne rattrape jamais,
une fois lâchés.
  Qu'y a-t-il de plus beau qu'un oiseau libre qui
vole vers le soleil ?
 Ce sont les enfants et les oiseaux qu'il faut interroger
sur le goût des cerises et des fraises.
 

Dans la hiérarchie artistique, les oiseaux sont les plus
grands musiciens qui existent sur notre planète.
 Le bonheur est un oiseau qui se pose sur la paume
de ma main ; pour le garder il ne faut pas essayer de le saisir.  

 


 

Les oiseaux ne sont pas faits pour rester en cage,
ils sont faits pour fendre l'air de leurs ailes...

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
6 février 2007 2 06 /02 /février /2007 00:21

 

 


 

 

 

UNE FEMME REGARDE DANS SON MIROIR

 

 


À 3 ans : 
Elle se regarde et elle voit une reine.


À 8 ans : 
Elle se regarde et elle voit Cendrillon ou la Belle au Bois dormant.


  

À l5 ans : 
Elle se regarde, elle voit Cendrillon, la Belle au bois dormant, une "cheerleader" et une actrice de cinéma. 
Ou si elle est dans ses SPM, elle se voit grosse, laide,
pleine de boutons et dit : 
"Maman, je ne peux pas aller à l'école comme ça !".

 

 

À 20 ans : 
Elle se regarde et se voit trop grosse ou trop mince,
les cheveux trop raides ou trop frisés mais... 
décide qu'elle ira tout de même.

 

À 30 ans : 
Elle se regarde et se voit trop grosse ou trop mince,
les cheveux trop raides ou trop frisés mais se dit qu'elle
n'a pas le temps de s'arranger.

 

À 40 ans : 
Elle se regarde, se voit trop grosse ou trop mince,
aperçoit quelques cheveux blancs mais se dit qu'au moins
elle est propre et elle y va quand même.

 

À 50 ans : 
Elle se regarde et se dit : 
"C'est moi !" 
Elle sourit et va où bon lui semble.

 

 

À 60 ans : 
Elle se regarde et se dit que bien des gens ne peuvent même plus se
regarder dans le miroir. 
Elle sourit, sort et va conquérir le monde !

 

À 70 ans : 
Elle se regarde et voit l'expérience,
l'habileté, sourit et sort profiter de la vie !


À 80 ans : 
Elle ne se regarde même plus dans le miroir. 
Elle met son petit chapeau "violet"
et elle sort juste pour le plaisir de voir du monde !

 

 


La morale de cette histoire est que nous devrions
toutes prendre notre petit chapeau "violet" un peu plus tôt !

Chacune de nous a besoin de se faire dire qu'elle est formidable. 

La beauté d'une femme n'est pas dans ses vêtements, ni dans le
joli minois qu'elle affiche, ni dans la façon dont elle se coiffe. 

La beauté est vue dans ses yeux parce qu'ils sont les portes
de son coeur, là où l'Amour réside.

La beauté d'une femme n'est pas dans un grain de beauté
bien placé dans le haut d'une lèvre. 
La beauté est réfléchie par son âme !

L'amour qu'elle donne, la passion qu'elle démontre,
les années qui passent l'embellissent...

TU ES UNE BELLE FEMME !

   

Auteur inconnu

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
5 février 2007 1 05 /02 /février /2007 01:15

 

 

 

 

            Si je pouvais attraper un arc-en-ciel,
            Je le ferais juste pour toi,
            Et je partagerais ainsi avec toi sa beauté
            Les jours où tu es mélancolique.

            Si je pouvais, je construirais une montagne
            Que tu pourrais considérer comme ta propriété,
            Un endroit où trouver la sérénité
            Un endroit où l'on peut être seul.

            Si je pouvais prendre tes problèmes,
            Je les jetterais à la mer.
            Mais je me rends compte que toutes ces choses
            sont impossibles pour moi.

            Je ne peux pas construire une montagne,
            Ni prendre un arc-en-ciel lumineux.
            Mais laisse-moi juste être ce que je sais faire le mieux,
            Un ami toujours présent.
            
            Auteur inconnu


Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
4 février 2007 7 04 /02 /février /2007 00:13

 

 

Fais à autrui ce que tu voudrais que l'on te fasse.

Prends du temps pour penser à cette loi et puis qu'elle guide tes actes.

Au fur et à mesure que tu la mets en pratique, tu verras que tout égoïsme et souci pour toi-même disparaîtront, et ton amour pour tes compagnons humains prendra la première place.

C'est lorsque tu penses et vis pour les autres que tu trouves la vraie liberté et le vrai bonheur.

Lorsque tu es dans cet état de conscience élevé, tout peut arriver,car la vie peut couler librement sans aucune obstruction.

Refuse de voir l'obstruction ; ne vois que des occasions ! Lorsque tu te trompes, remets-toi dans le bon chemin, et apprends à travers toute chose.

Il existe une réponse à chaque problème ; cherche jusqu'à ce que tu l'aies trouvée.

Tu n'as jamais besoin de chercher en vain, car si tu cherches chaque réponse avec diligence, tu la trouveras sûrement.

Mais souviens-toi, n'attends jamais que tout te tombe tout cuit dans la bouche si tu ne joues pas ton rôle et si tu ne fais pas ce qui doit être fait.

 

E. C.

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
3 février 2007 6 03 /02 /février /2007 00:02

 

 

 

 

 

 

Le vol des outardes

Outarde_1
Vous êtes-vous déjà demandé,

en regardant les grands migrateurs au printemps, pourquoi les outardes adoptent toujours une formation en "V" ? Des savants ont découvert que les battements d'ailes des oiseaux "soulèvent" l'air, facilitant ainsi le vol des oiseaux qui les suivent.

La formation en "V" permet aux outardes de voler 71% plus loin qu'un oiseau volant seul.
Les gens qui avancent ensemble dans la même direction atteignent l`objectif plus rapidement et plus facilement car ils s`appuient les uns sur les autres.

Lorsqu`une outarde quitte la formation, elle ressent immédiatement la résistance de l`air et doit fournir un effort plus grand.
Faisons équipe avec ceux qui visent le même objectif que nous.

Quand l`outarde qui mène est fatiguée, elle rentre dans le rang et une autre prend sa place. Les résultats sont meilleurs lorsque chacun s`acquitte à tour de rôle, des tâches les plus difficiles.

Les outardes cacardent pour encourager celles qui les mènent.
Ceux qui nous mènent ont eux aussi besoin d`encouragement.

Lorsqu`une outarde malade ou blessée quitte la formation, deux autres la suivent pour l`aider et l`encourager, jusqu`à ce qu`elle soit rétablie.
Puis, elles reprennent l`air seules ou avec une autre formation pour rejoindre leur groupe.
Imitons la sagesse de l`outarde et serrons-nous les coudes.

 

 


 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
31 janvier 2007 3 31 /01 /janvier /2007 00:10

 

 

 

 

Devant les bois, les blés, j'étais béat benêt :
Je lisais ce qui ne se lit pas :
Les nuages, les vents, les rochers, les ébats
De la lune dans les bois.

Et le ciel avec son grand étang courbé
Où le soleil tout le jour accroît son caillou
Onde par onde, et le déferlement changeant
Des nuages disposaient de moi.

Les arbres tournaient lentement en moi
Leurs pages tantôt  bruyantes, tantôt muettes,
Tantôt épaisses et jaunies, les saisons
Me donnaient des leçons.


Armand Robin (1912-1961)

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
19 janvier 2007 5 19 /01 /janvier /2007 13:36

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


   Marie-Luce....

 


 

 Pour elle on offrirait tout ce que l'on peut,
même si cela peut paraître peu,
les poèmes les plus romantiques,
ne serait pas assez magnifiques ...

 

 On aimerait offrir les plus beaux cadeaux,
la poésie qui décrit notre coeur,
et qu'on aimerait qu'elle n'ait que bonheur,
sous ce jour si beau ...

 

 Les roses parfumées,
sont là pour l'émerveillée,
les fleurs si belles,
sont là pour montrer qu'elle est celle,
qui est dans notre coeur,
et qu'elle est notre bonheur ...


Un bonheur si merveilleux,
qu'on est les deux heureux,
sous ces poèmes d'amour,
et ces fleurs qui sont là pour toujours ...


 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Anniversaire
commenter cet article
10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 18:17

 

 

 


   


 

 

 
Seigneur, me voici devant toi, ce soir,
à la fin d'une autre année.
Prends ce que j'ai fait de bon et donne lui vie.
Quant à ce que j'ai fait de mal,
fa
is couler sur lui ta miséricorde

Sur ma famille et mes ami(e)s
à qui j'ai pu faire de la peine,
dépose le grand manteau de tendresse.

Sur les personnes, que j'ai jugées,
hélas ! étends l'ombre de ta paix.

À celles qui m'ont donné leur sourire,
prodigue la douceur de ton esprit.

Que ton amour soit avec nous tous en
cette journée que tu nous donnes encore!

Et, qu'au cœur de notre sommeil,
ce soir, ta lumière nous illumine.
Amen !
À la fin de cette année"

 

 

 Jules Beaulac


 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
9 janvier 2007 2 09 /01 /janvier /2007 19:45

 

 

 

 

Si j'étais...

Si j’étais Héra,
Déesse du mariage,
Je marierais Arès,
Dieux de la guerre,
Avec la belle Athéna,
Déesse de la sagesse,
Qui calmerait sa haine et sa colère,
Et l’éloignerait ainsi de Perséphone,
Reine de l’enfer.
Si j’étais Hestia,
Déesse du foyer,
Je ferais appel à Hélios,
Dieux du soleil,
Pour qu’il le fasse briller,
Et pas quand été.
Si j’étais vraiment Aphrodite,
Déesse de l’amour,
Je demanderai à Asclépios,
Dieux de la médecine,
Un remède contre le chagrin d’amour.
Mais je ne suis que Virginie,
Avec mes pleurs et mes rires,
Et de Neptune à Jupiter,
Dieux des mers et du ciel,
Je cherche toujours l’apollon,
Qui fera battre mon cœur !
 

 

 

Aphrodite

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article

Texte Libre

deytsc

Articles Récents