Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 19:00

 

   

Ça fait des heures, maintenant qu’il pleut ! Ma femme est complètement déprimée, elle regarde continuellement par la fenêtre…


Si ça continue comme ça, je crains de devoir la laisser rentrer  !! 

 

 

  signature 1

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 08:15

 

 

 

 

 

 

 

Janvier

 

Si vous aimez quelqu'un, vous feriez mieux de le prouver. Parce que l'amour n'est pas un nom à définir, mais un verbe qui doit être mis en œuvre..

 

Février
 


Cher Dieu, ma prière pour l'année 2014 est un compte bancaire FAT et le corps MINCE. S'il vous plaît ne pas confondre ces comme vous l'avez fait l'année dernière.


 


Mars




Il est facile de tromper l'oeil, mais il est difficile de tromper le coeur.
Avril


  



Une des façons les plus simples pour rester heureux, c'est... lâcher les choses qui vous rendent triste.


 

Mai

 

 

 
Dieu est le meilleur auditeur et vous n'avez pas besoin de crier, ni pleurer à haute voix. Parce qu'il entend même la prière du silence d'un cœur sincère.

Juin

 




Sourire. Il tue les gens qui veulent te voir pleurer.

 

 

Juillet
Nous ne pouvons pas tout avoir en même temps.... mais ensemble,
nous avons tout.
Août

Je suis célibataire parce que Dieu est occupé à l'écriture de la meilleure histoire d'amour pour moi.

 

Septembre


 

 
Riez tant que vous respirez et aimer autant que vous vivez.



  Octobre

La pluie tombe parce que le ciel ne peut plus gérer son poids, tout comme les larmes tombent parce que le cœur ne peut plus supporter la douleur.


Novembre


 

 

  Nous vivons à l'ère des téléphones intelligents et des gens stupides.


 
Décembre

Je déteste la façon dont le lundi est si loin du vendredi et vendredi est si proche de lundi.  

 

Il est agréable d'être important
mais il est important d'être agréable...

Repost 0
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 01:04

 

 

 

 

 

 

J’ai reçu un courriel avec ces deux seuls mots « Bonne année ! », un vœu laconique et précis. Le premier jour de l’an chacun est doté du pouvoir de changer le destin d’un tiers selon un rituel qui tient quasi du vaudou. Certes on peut aussi changer le destin d’un tiers par des actes réels : en l’épousant, en l’instituant légataire universel ou en l’assassinant.

Au 1er janvier, l’action sur autrui se limite aux seuls vœux pieux (ou pas). On use de sa force mentale. On profère des oracles divers et variés. On souhaite pêle-mêle un bébé, la guérison de tata Louise, des millions en plus, des kilos en moins. On souhaite une bonne santé à ses amis Berthe et Laurent tout en souhaitant un bon chiffre d’affaires à Gaston l’ami pharmacien. D’aucuns s’en remettent à l’oracle des rimes. Pour 2013 on nous souhaitait de la braise, des desserts à la fraise, une vie à l’aise, une salle de bain installée par une entreprise polonaise.

Pour 2014 l’oracle est périlleux. On ne peut souhaiter que divorce, entorse ou morse corse…

Les vœux possibles ne manquent pas dans ce monde secoué par tant de tsunamis météorologiques, idéologiques, sociologiques et gastronomiques. Oui nous avons essuyé un tsunami gastronomique par l’essor vertigineux du désir de fréquenter les cocottes et de manier avec dextérité les queues de casseroles. Combien de vœux culinaires ont été proférés cette année ! « Que tu sois sélectionné pour Masterchef », « Que tu gagnes le concours du Ropfkueche de Rosheim ».

On ne m’avait jamais envoyé un vœu aussi imprécis

Les vœux ne s’accompagnent plus de bretzels mais de moules mous, de thermomètres à pâtisserie, de kilos de poudre d’amandes, de sets de couteaux que les designers ont transformés en bouquets de fleurs, en hérisson ou en une sorte d’instrument de musique à sept couteaux dont chacun fait une note différente quand on le tire de sa fente.

« Bonne année » ! Curieux message que celui-ci trouvé parmi mes courriels. Un peu angoissant car on ne sait pas toujours ce qu’on veut. Pas cool de la part des expéditeurs de nous laisser devant ces questions lancinantes : « De quoi cette année doit-elle être faite pour être bonne ? », « Je peux seulement faire un seul vœu ? » Il est vrai que l’énoncé « Bonne année » n’est pas clair. La femme du pêcheur avait trois vœux mais on n’est pas forcément femme du pêcheur. Fort heureusement, tout en méditant le sujet, je me mis à parcourir l’en-tête du mail et c’est là que les Athéniens s’atteignirent. Je vis, l’œil hagard, que le bougre de Bachi-Bouzouk avait envoyé cet oracle à tous ses « undisclosed recipients », ce fainéant du clic avait fait un oracle urbi et orbi. « Bonne année ! » Oui, mais pour lequel des récipiendaires ? Comme dit Mamema « Des vœux groupés comme ça, c’est comme un voyage en bus. Tu n’as pas forcément la place devant ».

000000aaaaa.jpg« Bonne année ! » On ne m’avait jamais envoyé un vœu aussi imprécis. Comment voulez-vous que je sache, à la fin de l’année si ça s’est réalisé ou pas. L’année dernière encore on m’avait souhaité « Bonne santé ! » mais peut-être ai-je atteint un âge où on ne veut plus me faire de vœux improbables. La formule « Bonne année » c’est comme un verre de Suze. Mal au ventre ou pas, tu le gobes… Comme dit l’adage, « ça ne peut pas faire de mal ! »

 

 

 

 

 

Huguette Dreikaus ?  non ....ce n'est pas moi.... 
mais toutes les deux... alsaciennes  ....

 

Repost 0
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 13:45

 

 

 

 

 

Un motard fonçait sur sa moto sur une route déserte quand il se trouve nez à nez avec un petit moineau. Il fait tout ce qu'il peut pour éviter le malheureux oiseau, mais, rien à faire, la collision est inévitable ! Il voit, dans le rétroviseur, la malheureuse petite bête faire des pirouettes sur le bitume, puis tomber sur le dos, ailes étendues.

Pris de remords, il s'arrête, ramasse la bestiole inconsciente, achète une petite cage, et l'y installe douillettement, avec un peu de pain et une soucoupe d'eau.

Le lendemain, l'oiseau se réveille, voit les barreaux de la cage, le morceau de pain et la soucoupe d'eau, se prend la tête entre les ailes et s'exclame: "P... de m... ! J'ai tué le motard et me voilà en taule !" 

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 01:00

 

 

 

 

 Bonjour..... !

 

Vous y êtes bien chez uppsala mais je n'y suis pas.

Je suis où vous ne savez pas…

En ouvrant cette page 

vous venez d'enclencher le système d'explosion
à retardement de votre ordinateur 

Après la mise à feu automatique à l'ouverture de cette page
vous aurez 20 secondes pour laisser vos dernières volontés.

Gardez votre sang-froid !

  non  .......ne partez pas :

on écrit calmement un petit message en indiquant le jour,
l'heure et le numéro où je peux vous joindre,
  on reste assis à coté  de son ordinateur...téléphone

en attendant que je revienne...demain peut-être....


Merci..........pour tout

 

Repost 0
Published by Simone - dans Anniversaire
commenter cet article
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 18:18

Image du Blog ageheureux.centerblog.net


-------oui toujours lui------------

 

 

 

Mon Dieu bénissez la nouvelle année
Rendez heureux nos parents, nos amis
Elle est toute à vous et nous est donnée
Pour mériter le Paradis. 

 

 


L'homme prédestiné n'a pas reçu la vie
Pour attacher son coeur aux choses d'ici-bas
Mais comme un exilé pour tendre à la Patrie
Sans arrêter le pas.


Qui de nous peut compter combien d'instants encore
Pour conquérir le ciel lui garde l'avenir
Du nouvel an joyeux nous voyons bien l'aurore
Le verrons-nous finir ?


Bénissez-la, Seigneur, cette nouvelle année
Que votre amour céleste en charme tous les jours
Et nul moment perdu, nulle heure profanée
N'en ternira le cours.


Bénissez nos parents, nos pères et nos mères
Nos frères et nos soeurs, tous ceux que nous aimons
Gardez de tout malheur ces amitiés si chères
Nous vous les consacrons.


Chant traditionnel

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Vidéo
commenter cet article
28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 19:31

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En cette ère de concours où même une maman divorcée doit concourir avec le père de ses enfants pour savoir lequel occupe la plus grande place dans le cœur du gosse, plus rien ne m’étonne.

On élit donc un panel qui élit les personnalités préférées des Français et avant le pape François on trouve Mimie Mathy et Zlatan. Sa Sainteté doit y perdre son latin.

Et le sociologue remarquera que la kermesse Disney des marchés de Noël l’emporte largement dans les cœurs devant les concerts spirituels chantés dans les temples et les églises par des voix d’enfants qui ont le goût des partitions plus que des consoles de jeux vidéo.
Pour investir dans un produit d’avenir je vous recommande la fabrication de trophées et de couronnes. On couronne même les mots.

And the winner is « selfie »
And the winner is « selfie ». Le selfie. Cette photo qu’on fait de soi-même avec son propre portable. Le narcissisme en 4 G, le narcissisme avec accompagnement technologique, l’autoportrait élevé au rang d’image culte. Dire que Van Gogh a fait son autoportrait dans la douleur, l’oreille amputée. Ce monde ne respecte rien.

Mais il est vrai que si le miroir, dans le temps, n’était fait que pour réussir à tirer une raie droite (pour monsieur) ou son trait d’eye-liner (pour madame) il a maintenant les dimensions d’un pan de mur de la Galerie des glaces et, fixé au plafond, il vous permet d’être la première personne que vous rencontrez le matin.

Chacun devient pour lui-même la personne la plus importante de la planète. Chacun règne en maître sur sa page Facebook où il attend un « like » pour chaque photo, chaque aphorisme déclenché par la vue d’une pomme reinette.
La vision du monde n’est guère plus grande que l’écran d’un téléphone

Le bonheur a cet instant c’est de ne pas se rendre compte qu’il y a 7 459 999 948 personnes qui n’aiment pas. Oui mais tant qu’on s’aime soi tout va bien.

La vision du monde n’est guère plus grande que l’écran d’un téléphone.
C’est l’ère du selfie Moi qui rit. Moi qui fais la grimace. Moi qui me suis déguisée en alien. Moi qui me suis maquillée en Lady Gaga. Moi qui me fais un bisou. Moi avec ma copine. Moi avec mon chat. Moi avec maman. Et hop la planète est inondée via les réseaux sociaux de photos mal cadrées, avec des visages en forme de dos de cuillère, avec des têtes déformées agglutinées par lot de six pour tenir dans le petit cadre. L’horreur.

000000aaaaa.jpgLes grands de ce monde ne sont pas meilleurs. Obama est le roi du selfie. Alors qu’il n’aurait pas besoin d’en faire : il est un des humains le plus photographié de la planète. Mais comme dit Lili, « Un selfie fait par les autres n’est pas un selfie ».
Comme dit mamema : « Pour avoir le bon goût d’un munster il faut le manger soi-même pas le sentir à travers l’haleine des autres ».

 

 

Huguette Dreikaus ?  non ....ce n'est pas moi.... 
mais toutes les deux... alsaciennes  ....

Repost 0
25 décembre 2013 3 25 /12 /décembre /2013 17:14

 

Alphaville est un groupe new wave allemand (NDW) qui a commencé sa carrière au début des années 1980. Le groupe était composé à l'origine de Marian Gold, Bernhard Lloyd et Frank Mertens.

 

 

  Forever Young
(Éternellement Jeune)


Let's dance in style
Dansons avec élégance
Let's dance for a while
Dansons pendant un moment
Heaven can wait,
Le ciel peut attendre
We're only watching the skies
Nous regardons seulement les cieux
Hoping for the best
Nous espérons le meilleur
But expecting the worst
Mais nous nous attendons au pire
Are you going to drop the bomb or not ?
Vas-tu lâcher la bombe ou pas ?

 

Let us die young or let us live forever
Laissez-nous mourir jeune ou laissez-nous vivre pour toujours
We don't have the power
Nous n'avons pas ce pouvoir
But we never say never
Mais on ne dit jamais, jamais
Sitting in a sandpit,
En étant assis sur un tas de sable,
Life is a short trip
La vie est un court voyage
The music's for the sad men
La musique est pour les hommes tristes

Can you imagine when this race is won ?
Peux-tu imaginer quand cette course sera gagnée ?
Turn our golden faces into the sun
Tournons nos visages d'or face au soleil
Praising our leaders,
Faisons honneur aux dieux
We're getting in tune
Nous sommes dans le ton ( en harmonie)
The music's played by the mad men
La musique est jouée par les hommes fous

Forever young , I want to be forever young
Eternellement jeune, je veux être éternellement jeune
Do you really want to live forever
Veux-tu vraiment vivre pour toujours
Forever - and ever
Pour toujours - à jamais

Some are like water
Certains sont comme l'eau
Some are like the heat
Certains sont comme le feu
Some are a melody and some are the beat
Certains sont une mélodie, d'autres le battement
Sooner or later, they all will be gone
Tôt ou tard, ils s'en iront tous
Why don't they stay young?
Pourquoi ne restent-ils pas jeunes ?

It's so hard to get old without a cause
C'est si dur de vieillir sans raison
I don't want to perish like a fading horse
Je ne veux pas périr comme un vieux cheval fatigué
Youth's like diamonds into the sun
La jeunesse est comme les diamants au soleil
And diamonds are forever
Et les diamants sont éternels

So many adventures couldn't happen today
Tant d'aventures ne pourront pas arriver aujourd'hui
So many songs we forgot to play
Tant de chansons que nous avons oublié de jouer
So many dreams swinging out of the blue
Tant de rêves balançant hors du bleu
We'll let them come true
Nous les réaliserons

 


1984

Repost 0
Published by Simone - dans Vidéo
commenter cet article
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 13:00

 

 

 

J'ai parcouru plusieurs kilomètres pour trouver le cadeau pour mon enfant.
Après deux longues soirées, fatigué, j'ai pensé à lui demander ce qu'il voulait.


Voici la liste des cadeaux qu'il m'a suggérée :

J'aimerais être Félix, notre petit chat, pour être moi aussi pris dans vos bras chaque fois que vous revenez à la maison...
J'aimerais être un baladeur, pour me sentir parfois écouté par vous deux, sans aucune distraction, n'ayant que mes paroles au bout de vos oreilles fredonnant l'écho de ma solitude...
J'aimerais être un journal pour que vous preniez un peu de temps à chaque jour pour me demander de vos nouvelles...
J'aimerais être une télévision pour ne jamais m'endormir le soir sans avoir été au moins une fois regardé avec intérêt...
J'aimerais être une équipe de hockey pour toi, papa, afin de te voir t'exciter de joie après chacune de mes victoires; et un roman pour toi, maman, afin que tu puisses lire mes émotions...
À bien y penser, je n'aimerais qu'une chose, un cadeau inestimable pour vous deux.  Ne m'achetez rien : permettez-moi seulement de sentir que je suis votre enfant...
 François Gervais

 

 

 

Julie,  septembre 2007

Repost 0
Published by Simone - dans Noël
commenter cet article
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 01:26

 

 

 

Les prospectus nous étouffent. On nous somme d’acheter des tablettes numériques. Des dessous si transparents que l’étape suivante sera de rajouter des rayons X dans le textile pour voir aussi l’intérieur du génital. Des pantoufles pour pépé, des trucs tellement laids qu’on pourrait les utiliser comme bracelets électroniques, car personne n’aurait envie de sortir avec ça. Des livres, surtout des livres de recettes, car le Maître Coq et Mémé Angèle se permettent de vouloir remplacer Balzac, Kundera et Wiechert sur les rayons des bibliothèques. Ach ! Les recettes ! On les exécute et elles nous persécutent tant elles sont partout.
Les recettes s’impriment sur les paquets de nouilles, sur les barquettes de poulet et sur le dos des paquets de poudre à pâtisser. Elles sont glissées dans nos cabas, posées dans nos boîtes aux lettres et envoyées sous forme de lettre mise au courrier par une cousine bourrée de bonnes intentions qui vous le notifie : « Ce chapon est une tuerie ». Et voilà où mon bât blesse. On me gave de recettes de dinde, de chapon, de saumon, de lotte, de turbot, de gigot de 7 heures. Et moi, je vous dis : « Eh ben moi, j’aime le porc ! »


Pauvre cochon ! Le voilà remisé loin des étals où se pavanent les coqs, les pintades et autres gallinacés nés de la castration ou de toute autre manipulation génétique qui nous donne des conglomérats étranges du genre « Pintrix », un mix entre la pintade et la perdrix car, dit-on, il faut le côté moelleux de l’une et le fumet de l’autre. On vous encense le veau élevé sous la mère, le steak aussi tendre que si on lui avait fait écouter Franck Mikaël toute sa vie.


Les frissons de la mort
Alors je vous dis : « Ressortez le cochon ! » C’est comme dans la vraie vie : ce n’est pas toujours les hommes en tête de gondole qui sont le plus consommables.

Le cochon, c’est bon ! Et il me rappelle mon enfance quand je les voyais roses et râleurs dans les box de la porcherie où ils avalaient goulûment les pommes de terre cuites dans la vieille lessiveuse de mamema. J’aimais assister au sacrifice du cochon, entendre son cri d’agonie bref et empreint d’incompréhension. Le cochon m’a fait connaître les frissons de la mort proche, mais aussi l’espoir d’une survie dans laquelle on est meilleur, on est sublimé.


000000aaaaa.jpgLe cochon est sublime après la mort. Il nous donne le boudin, le speck, la fleischwurscht, la lyoner, les oreilles panées, les jambonneaux, les ragoûts poivrés, le presskopf. Quel autre animal nous donne ça ? Le cochon nous donne tout. Du bœuf on ne mange que les globes, le reste devient pâté pour chiens. Le saumon nous donne du saumon.

 

 

 

 

 

Huguette Dreikaus ?  non ....ce n'est pas moi.... 
mais toutes les deux... alsaciennes  ....

Repost 0

Texte Libre

deytsc

Articles Récents