Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 août 2013 4 15 /08 /août /2013 00:39

 

 

 

 

 

 

La vie est un dessin...
Il faut la colorier pour la rendre belle...

II y a des parties plus sombres et d’autres plus colorées...

C’est ce qui crée toute sa beauté...

Et peu importe ce qui va arriver,

il faut continuer de dessiner et sans effacer,

pour ne pas détruire tous ces beaux moments passés...

 

 

 

 


Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 12:08

 

 

 

 

Chouette ! c’est les vacances

La merveille d’avoir les pieds au soleil

Adieu Paris, bonjour Marseille

Le farniente sur les plages et hop c‘est partí

Le soir à nous les boîtes de nuit

Comme c‘est étrange

Ici personne ne nous dérange

Toute une année pour économiser

Et en trois semaines les billets se sont envolés

Adieu le stress de la vie quotidienne

Le métro, le boulot, et les peines

Ici patron nous vous aimons

Mais à votre bureau nous vous détestons

C’est ainsi que les doigts de pieds en éventail

Un verre et une paille

N’est-ce pas le paradis

Mais tout cela a un prix

Le mélange d’iode et d’huile solaire

Protégeant les peaux si claires

Les garçons draguent

Le soir sur la rade

Cherchant un moment d'aventure

Pour profiter du bain de minuit c'est sur

D'autres écrivent des cartes postales

Bien vite dans cette vie on s'y 'installe

Mais comme tout a une fin

un beau matin c'est là que l’on réalise

Qu'il va bientôt faire les valises

Alors adieu jolies vacances

C’est le coeur amer que je quitte la Provence.

 

 

Jean Claude Lemesle

 

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 00:01

 

 

 

Image du Blog yvonne92110.centerblog.net

 



Tant que mes chefs feront comme si je gagnais beaucoup, je ferai comme si je travaillais beaucoup.

Notre chef est décédé. C'est très triste, évidemment. Mais qui est l'autre personne décédée ?
- L'autre personne ?
- Ben, oui. Sur le faire-part il était écrit : "avec lui disparaît notre meilleur collaborateur"...
- Durand, cela fait la quatrième fois que vous arrivez en retard cette semaine. Que dois-je en conclure ?
- Que nous sommes jeudi, Chef !
Deux chefs d'entreprise discutent :
- Comment fais-tu pour que tes employés arrivent toujours à l'heure au boulot ?
- C'est très simple : 30 employés et seulement 20 places de parking.
- Ne me considérez pas comme votre chef, mais plutôt comme un ami qui a toujours raison.
- Nous ne pouvons hélas pas vous engager. Nous n'avons pas de travail pour vous.
- Oh, vous savez, moi ça ne me dérange pas !
- Pourquoi Daniel ne fiche-t-il rien aujourd'hui ?
- Il remplace le chef.
  - Chef, vous aviez dit que vous m'augmenteriez si vous étiez satisfait de moi.
- C'est exact. Mais je n'ai jamais été satisfait de quelqu'un demandant une augmentation.
- Vous commencez lundi. Nous vous payerons en fonction du travail fourni.

- Je ne pourrais jamais vivre avec si peu...
- Nous cherchons une personne qui travaillerait très dure et qui ne tomberait jamais malade.

- Engagez-moi ! Je vous aiderai à chercher.
- Chef, pourrais-je quitter le bureau trois heures plus tôt, pour pouvoir aller faire du shopping avec ma femme ?
- Il n'en est pas question !
- Merci, Chef. Je savais que vous ne me laisseriez pas tomber.

 

 


 

Repost 0
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 00:02

 

 

 

 

 

 Votre journal annonce mon décès.
Comme vous êtes toujours bien informés,

cela doit être vrai.

Veuillez donc supprimer mon abonnement,
devenu inutile.   

 

 

Rudyard Kipling



chatrit

Repost 0
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 07:00

 

Christian Vidal est un chanteur belge, né le 16 décembre 1950 à Bruxelles en Belgique.

Très jeune il rêve de devenir chanteur, il fit partie du groupe Les Snakes. En 1972 il entre dans la maison de disque Vogue. En 1973 il sort son plus grand succès Angélique vendu à 1 600 000 exemplaires.

 

 

 

 

 

Mon bonheur c´est toi
Jour après jour et pour toujours Angélique
Mon bonheur c´est toi
Nuit après nuit et pour la vie, Angélique

Quand tu n´es pas là,
Le temps s´étire et je m´ennuie Angélique
Mais entre tes bras
Rien n´est pareil, il fait soleil, Angélique

Pour tes yeux, quand tu me souris
Pour les mots, que tu dis tout bas
Pour ta main, qui se tend vers moi
Je te dis merci, encore merci

Mon bonheur c´est toi
Jour après jour et pour toujours Angélique
Mon bonheur c´est toi
Nuit après nuit et pour la vie, Angélique

Quand tu n´es pas là,
Le temps s´étire et je m´ennuie Angélique
Mais entre tes bras
Rien n´est pareil, il fait soleil, Angélique

 

 

 

Christian Vidal

1973

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Vidéo
commenter cet article
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 17:32

 

 


 
  L'amour c'est comme les photos...
Ça se développe
dans le noir !

 
 Pourquoi c'est moi qui dois aller me coucher...
quand mes parents
sont fatigués !
  Le travail c'est bon pour ceux qui n'ont rien à faire !


Dans chaque Église, il y a quelque chose qui cloche...!


  Facture
d'un avocat :

Même si on te déclare coupable...
t'es assez innocent pour payer les honoraires !
  L'avantage d'être intelligent... c'est qu'à l'occasion tu peux faire l'imbécile...
Alors que l'inverse est impossible !
  Il faut aimer son prochain...
Les autres
sont trop loin !

  Si l'amour
rend aveugle...

le mariage
redonne la vue !
 
 
 
Le début du mariage c'est :  On s'enlace
et on se veut !

Plus tard c'est :
On se lasse et...
on s'en veut !
 

    Dieu a donné l'argent aux riches...
Parce que
les  pauvres, habituellement,
n'ont pas de compte en banque !
 

L'habit ne fait
pas le moine

Ça le cache
seulement !

Pour avoir de l'argent devant soi...
pourquoi faut-il le mettre de côté ?
Un jury c'est un groupe de personnes qui essayent de déterminer quel criminel a le meilleur avocat !



 

 

 

 

Repost 0
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 00:08

 

 

 
























Lundi, je creuse...
Mardi, je creuse...
Mercredi, je creuse...
Jeudi, je creuse...
Vendredi, je creuse...
Samedi, je creuse...
Dimanche, je creuse...
Conclusion : Le gag il est plat
mais le trou il est profond...   


Repost 0
Published by Simone - dans Monday
commenter cet article
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 18:04

 

 

 

 

 

Moi, les hommes politiques, j'appelle ça des timbres.
De face, ils vous sourient, ils sont figés.
Mais si jamais vous leur passez la main dans le dos,
alors là, ça colle !
Coluche

 

 

 

La télévision, c'est comme la poste, ça transmet
Jean-Luc Godard

 

 

 

Si le cinéma a un point commun avec le timbre
c'est sa capacité à envoyer des messages avec des images
Antonio Banderas


 

 

 

Quand on va dans un bureau de poste et qu'on voit
comment les employés manipulent les colis,
on comprend mieux pourquoi le Père Noël
tient à apporter ses cadeaux lui-même.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       Toto sort de son cour de religion.
Il va voir la maîtresse et lui dit :

        Pendant le cour vous nous avez lu une lettre aux Corinthiens,
          pourrais-je avoir le timbre pour ma collection ?

 

 

 

 

 

 

 

Qu'est ce qui voyage à travers le monde et reste dans un coin ?
Un timbre !

   
Quand on mouille mon dos, Je pars en voyage !
Qui suis-je ?

Le timbre-poste !


Quel est le comble pour un facteur ?
C'est d'être timbré.


Quel est le comble de l'avarice ?
Se torcher le "..." avec un timbre-poste oblitéré.
Il n'y a pas les solutions, elles sont de trop mauvais goût !
   

 

 

Repost 0
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 06:00

 

 

 

 

Quand un perdant commet une erreur,
il dit : "ce n’est pas moi, ce sont les autres"
Le perdant se sent victime devant l’adversité
Un perdant croit que la malchance existe
Une personne perdante est simplement
”trop occupée" pour travailler à réussir
Une personne perdante se contente
de constater les difficultés. 

Elle les voit mais n’essaie pas de les résoudre.
Elle est passive
Une personne perdante promet et ne garantit rien. 
Si elle est en faute, elle se justifie
Une personne perdante dit :
"Non, je ne suis pas meilleur que les autres"
Une personne perdante espère
et ne se prépare pas avant de se mettre à parler
Une personne perdante résiste
à ceux qui en savent plus qu'elle, 

essaie de les prendre en faute
et finit par s'en faire des ennemis
  Une personne perdante dit toujours :
"J’ai fait mon travail"
  Une personne perdante dit :
"Je l’ai toujours fait ce cette manière"
  Une personne perdante fait partie du problème
  Une personne perdante fixe chaque brique
qui compose le "mur à affronter"
  Une personne perdante est un égoïste
et garde ce message pour lui-même
  Quand un gagnant commet une erreur, 
il dit : "ça servira, j’apprends la leçon"
  Le gagnant sait que l’adversité
est le meilleur des professeurs
  Un gagnant sait que le résultat dépend de lui
  Une personne gagnante travaille
très dur pour réussir
  Une personne gagnante fait face
aux difficultés une à une
  Une personne gagnante
donne sa parole et s’y soumet
  Une personne gagnante dit :
"Je suis bon, mais je vais être meilleur"
Une personne gagnante écoute,
comprend et répond
  Une personne gagnante respecte
ceux qui en savent plus qu'elle

et tâche d’apprendre d’eux
  Une personne gagnante se sent responsable
de tout ce qui concerne son travail

 
Une personne gagnante dit :
"Il peut y avoir une meilleure façon de faire cela"
  Une personne gagnante
fait partie de la solution
  Une personne gagnante prend en compte
la totalité du "mur à affronter"
  Une personne gagnante
partage ce message avec ses amis

 

 

 

Repost 0
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 07:00

 

 

 

René Joly, né en 1946 à Calais, est un chanteur et compositeur français. Parallèlement à ses études aux Beaux-arts1 de Calais, cet adolescent, musicien autodidacte, joue de la batterie dans différents groupes locaux (Les Dauphins, Les Castors) avant de monter à Paris où il devient le batteur d'une nouvelle formation, Les Masters.

 

Il se fait remarquer en 1969 avec son interprétation de Chimène qui restera son grand succès (coécrit avec Gérard Manset).

 

 

 

 

 

 

Même si je prends la peine, Chimène
De t'écrire chaque semaine
Même avec de la peine
Si tu m'aimes un peu quand même
Même si je t'emmène, Chimène
Si je t'aime un peu quand même
Même avec de la peine
Il faudrait que tu comprennes
Aux amours bien nées, Chimène
Le bonheur n'attend pas
Le nombre des années, Chimène
Comprends-tu ça ?
Même sans que ça nous mène, Chimène
Du désespoir à la haine
Même Chimène si tu m'aimes
Il faut que tu te souviennes
Même si je t'emmène, Chimène
Si je t'aime un peu quand même
Même avec de la peine
Il faudrait que tu comprennes
Aux amours bien nées, Chimène
Le bonheur n'attend pas
Le nombre des années, Chimène
Comprends-tu ça ?
La la la la la la...

Paroles : René Joly,
 1969

Repost 0
Published by Simone - dans Vidéo
commenter cet article

Texte Libre

deytsc

Articles Récents