Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 18:04

 

 

 

 

 

Moi, les hommes politiques, j'appelle ça des timbres.
De face, ils vous sourient, ils sont figés.
Mais si jamais vous leur passez la main dans le dos,
alors là, ça colle !
Coluche

 

 

 

La télévision, c'est comme la poste, ça transmet
Jean-Luc Godard

 

 

 

Si le cinéma a un point commun avec le timbre
c'est sa capacité à envoyer des messages avec des images
Antonio Banderas


 

 

 

Quand on va dans un bureau de poste et qu'on voit
comment les employés manipulent les colis,
on comprend mieux pourquoi le Père Noël
tient à apporter ses cadeaux lui-même.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       Toto sort de son cour de religion.
Il va voir la maîtresse et lui dit :

        Pendant le cour vous nous avez lu une lettre aux Corinthiens,
          pourrais-je avoir le timbre pour ma collection ?

 

 

 

 

 

 

 

Qu'est ce qui voyage à travers le monde et reste dans un coin ?
Un timbre !

   
Quand on mouille mon dos, Je pars en voyage !
Qui suis-je ?

Le timbre-poste !


Quel est le comble pour un facteur ?
C'est d'être timbré.


Quel est le comble de l'avarice ?
Se torcher le "..." avec un timbre-poste oblitéré.
Il n'y a pas les solutions, elles sont de trop mauvais goût !
   

 

 

Repost 0
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 06:00

 

 

 

 

Quand un perdant commet une erreur,
il dit : "ce n’est pas moi, ce sont les autres"
Le perdant se sent victime devant l’adversité
Un perdant croit que la malchance existe
Une personne perdante est simplement
”trop occupée" pour travailler à réussir
Une personne perdante se contente
de constater les difficultés. 

Elle les voit mais n’essaie pas de les résoudre.
Elle est passive
Une personne perdante promet et ne garantit rien. 
Si elle est en faute, elle se justifie
Une personne perdante dit :
"Non, je ne suis pas meilleur que les autres"
Une personne perdante espère
et ne se prépare pas avant de se mettre à parler
Une personne perdante résiste
à ceux qui en savent plus qu'elle, 

essaie de les prendre en faute
et finit par s'en faire des ennemis
  Une personne perdante dit toujours :
"J’ai fait mon travail"
  Une personne perdante dit :
"Je l’ai toujours fait ce cette manière"
  Une personne perdante fait partie du problème
  Une personne perdante fixe chaque brique
qui compose le "mur à affronter"
  Une personne perdante est un égoïste
et garde ce message pour lui-même
  Quand un gagnant commet une erreur, 
il dit : "ça servira, j’apprends la leçon"
  Le gagnant sait que l’adversité
est le meilleur des professeurs
  Un gagnant sait que le résultat dépend de lui
  Une personne gagnante travaille
très dur pour réussir
  Une personne gagnante fait face
aux difficultés une à une
  Une personne gagnante
donne sa parole et s’y soumet
  Une personne gagnante dit :
"Je suis bon, mais je vais être meilleur"
Une personne gagnante écoute,
comprend et répond
  Une personne gagnante respecte
ceux qui en savent plus qu'elle

et tâche d’apprendre d’eux
  Une personne gagnante se sent responsable
de tout ce qui concerne son travail

 
Une personne gagnante dit :
"Il peut y avoir une meilleure façon de faire cela"
  Une personne gagnante
fait partie de la solution
  Une personne gagnante prend en compte
la totalité du "mur à affronter"
  Une personne gagnante
partage ce message avec ses amis

 

 

 

Repost 0
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 07:00

 

 

 

René Joly, né en 1946 à Calais, est un chanteur et compositeur français. Parallèlement à ses études aux Beaux-arts1 de Calais, cet adolescent, musicien autodidacte, joue de la batterie dans différents groupes locaux (Les Dauphins, Les Castors) avant de monter à Paris où il devient le batteur d'une nouvelle formation, Les Masters.

 

Il se fait remarquer en 1969 avec son interprétation de Chimène qui restera son grand succès (coécrit avec Gérard Manset).

 

 

 

 

 

 

Même si je prends la peine, Chimène
De t'écrire chaque semaine
Même avec de la peine
Si tu m'aimes un peu quand même
Même si je t'emmène, Chimène
Si je t'aime un peu quand même
Même avec de la peine
Il faudrait que tu comprennes
Aux amours bien nées, Chimène
Le bonheur n'attend pas
Le nombre des années, Chimène
Comprends-tu ça ?
Même sans que ça nous mène, Chimène
Du désespoir à la haine
Même Chimène si tu m'aimes
Il faut que tu te souviennes
Même si je t'emmène, Chimène
Si je t'aime un peu quand même
Même avec de la peine
Il faudrait que tu comprennes
Aux amours bien nées, Chimène
Le bonheur n'attend pas
Le nombre des années, Chimène
Comprends-tu ça ?
La la la la la la...

Paroles : René Joly,
 1969

Repost 0
Published by Simone - dans Vidéo
commenter cet article
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 12:00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est comme un doudou. C’est comme un bout de chiffon sucé avec frénésie dans les moments d’angoisse. C’est comme un talisman chargé d’ondes positives que nous aurait donné un mage hindou après une cérémonie obscure. Il ne nous quitte pas. Il nous rassure. Mais c’est un mercenaire. Il exige une rémunération mensuelle pour sa présence bienveillante. On appelle cela un forfait.


D’où vient ce besoin de tout savoir à tout instant ?

 

Pour 30 euros par mois il nous donne tout. En illimité. On peut même téléphoner avec. Téléphoner ! Activité obsolète en ces temps de webcam et de FaceTime. On ne se téléphone plus : on se parle en direct avec vue sur les casseroles fumantes de la cuisine, sur le joyeux bordel d’une chambre ou sur les lumières tamisées d’une alcôve. Mise en scène. Mise en communication. Vibrations dans les poches. Vibrations dans le soutien-gorge. A chacun son Point A, l’endroit où il range son Android.

 

« Il est où, mon téléphone ? » Un de mes cris d’angoisse aussi souvent sorti de ma poitrine que: « Elles sont où, mes clés ? » ou « Elle dit quoi, ma prise de sang ? »

 

D’où vient ce besoin de tout savoir à tout instant ? Quelle est cette force qui me fait appuyer sur le petit cercle rond situé au bas de mon 4S à la moindre vibration. Tweeter : Pivot m’apprend que pschit peut aussi s’écrire pschitt, Léonore s’extasie devant le mot américain Zyzzyva qui est une vraie bombe pour le « scrabble » en Amérique, Denis annonce que Poutine quitte sa femme ou l’inverse.

 

Dans le fond, je m’en fous mais ces informations me ravissent…

 

Le besoin de piocher dans les non-informations est lancinant. Sur Facebook aussi. Il y a comme une jouissance à lire les changements de cap dans la vie de ces amis si virtuels qu’un jour ils disparaissent sans laisser de trace et sans que la police s’en émeuve.

 

Dorothée s’est mise à la tisane maison pour échapper aux milliardaires des capsules de café et aux dictateurs chinois qui oppressent les Tibétains. Louis a gagné une course de motos entre lui et ses deux cousins. Il affiche des photos de coupes et une vidéo de 2 minutes 30 où il crie « Champion du monde ».

Ne vous en faites pas. Hier j’ai arrêté. Je restaure de vieilles pierres. Je soigne mon jardin.

 

Denis réforme la politique mondiale. Du fond du Val d’Argent il dégomme Obama, dézingue Erdogan, propose des réformes pour la retraite et la lutte contre la précarité. Le Messie habite le Val d’Argent et le monde l’ignore. Heureusement que je suis là pour me remplir de sa science… même à 2h43 du matin… parce que toute vibration de mon téléphone me lève aussi sûrement de mon matelas qu’un pompier en cas d’alerte incendie.

 

A part cela. Je regarde « Tatort » ou les bluettes de M6 dans les salles d’attente. Avant je fulminais dès que l’attente dépassait 15 minutes. Mais c’était avant. Maintenant je fulmine si je ne peux pas aller au bout d’un épisode de Rex.

 

Fut un temps je passais mes nuits en écran total. Il était toujours illuminé. Surtout quand le téléphone ne vibrait pas. Il y a des moments où on ne comprend pas pourquoi il ne vibre pas. Dans ces moments-là on vérifie s’il est chargé… si la Wi-Fi fonctionne… si l’opérateur n’est pas en grève. On s’envoie un SMS à soi-même avec un autre téléphone, une entrée de gamme, un téléphone fait juste pour téléphoner et envoyer de simples textos sans photos et sans smileys.

000000aaaaa.jpgSans les vibrations on est Robinson Crusoé, même sans Vendredi. On est un mineur chilien enfermé au fond du trou. On est Brad Pitt perdu dans une maison de retraite où personne ne le reconnaît parce que personne ne le connaît.

Ne vous en faites pas. Hier j’ai arrêté. Je restaure de vieilles pierres. Je soigne mon jardin.

 

Les vibrations sont encore meilleures quand elles viennent de l’intérieur.



 

 

Repost 0
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 00:03

   

xxx
x
x
x


Merci la Vie…
pour les jours les plus tristes
car ils ne sont pas  pires  que
les plus beaux et les plus heureux jours.

Merci la Vie…
pour la chanson dans mon coeur,
le sourire sur mes lèvres
et la joie dans mes mains.

Merci la Vie…
pour la grande foi 

qui me préserve au moment
de la détresse profonde.


Merci la Vie…
 pour l‘ange gardien

qui se tient à mes côtés

et qui me protège dans les moments

de peur et de douleur.

Merci la Vie…
pour les occasions  qui  me permettent

de m‘exercer à la patience, 
de rassembler des expériences
et d‘acquérir de la sagesse.


Merci la Vie…
pour les défis qui aident à murir.
pour les amis,
les compagnons de route.


Merci la Vie…

pour le rire d‘un enfant,

l‘audace d‘un homme

et la sagesse d‘une femme âgée.


Merci la Vie…
pour l‘amour et la confiance 

que je peux recevoir et offrir.

Merci la Vie…
pour la richesse  intérieure

et le bien être dont j‘ai été dotée.

Merci la Vie…
 pour toutes les douleurs

qui ont conduit à faire de moi

ce que je suis aujourd‘hui.


Merci la Vie…
pour toutes les larmes pleurées,

elles sont le témoin de racines profondes
 et nettoient l‘âme .


Merci la Vie…
pour la force et le courage de lutter

sans jamais abandonner.


Merci la Vie…
pour tous les mystères de la vie

et l‘étonnement devant
les petits et grands miracles.


Merci la Vie…
pour l‘amour dans la vie
et la personne à mes côtés.

   
Merci la Vie…
pour la clairvoyance et l‘esprit ouvert
qui tend vers la connaissance .


Merci la Vie…
pour mes erreurs et mes faiblesses

 elles me rendent humaine.


Merci la Vie…
pour une Vie après la mort
et la connaissance que

la mort  sera un nouveau départ…


Merci la Vie…
pour tout car tout est bon,
tout a sa raison et son sens.




 

 

Repost 0
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 00:13

 

Prix    2999 €
Ville Bruay le Buissière
Code postale 62700
Année-modèle
2002
Kilométrage
87000 km
Carburant
essence
Boîte de vitesse manuelle

 

 

 

 

 


« Bonjour,

Je mets en vente cette superbe twingo essence de 2002 qui vous étonnera tant par sa couleur sympathique que par son intérieur entièrement synthétique.

La direction non assistée vous évitera de dépenser tout votre argent en protéines ou abonnements fitness totalement has-been.

Les pneus changés en septembre 2010 ont fait 16 000 km en marche avant (beaucoup moins vers l’arrière).

Vidange faite, filtre à huile, plaquettes de freins, delco et bougies changés à 86 000 Km

Consommation : 6,5 L/100Km en ville (SP98).

Cette voiture exceptionnelle comporte :
- 1 moteur 1.2L essence
- 4 roues
- 2 portières
- 1 coffre
- 2 vitres mobiles électriques
- 4 vitres immobiles
- 2 essuies glaces
- 1 affichage numérique à la pointe de la technologie (donne même l’heure)
- 1 allume cigare (marche aussi pour se bruler les doigts comme un c..)
- 1 LED antivol rouge clignotante de série
- Commande de l’autoradio au volant
- 2 clefs
- 1 antenne
- 2 airbags neufs (jamais servis)
- 1 boite à lunette pour l’éthylotest et le gilet fluo
- 1 boite à gants pour les lunettes
- 1 boite de vitesse avec 7 vitesses!!
- 5 vitesses pour aller tout droit
- 1 vitesse pour aller en arrière
- 1 vitesse pour aller nulle part

Son petit moteur vous emmènera partout dans la limite de ses capacités.

On est bien d’accord, ce n’est ni un J5 de ferrailleur, ni une BMW racing GT turbo avec carburateur titane réalésé et jantes 46 pouces quadriphoniques digitales laser.

Pas la peine de me faire remarquer le petit coffre ou le manque de patate sur un démarrage en côte en troisième, vous achetez une Twingo.

De même : si vous voulez faire des ruptures, faire peur aux vielles dames, jouer à fast and furious dans les zones industrielles ou faire du rodéo avec la maréchaussée, cette voiture n’est pas pour vous.

La voiture est vendue avec un lecteur cassette Renault de série (ou pas), une cassette collector d’ACDC (non je la garde), le plein de liquide lave glace, un cric, une clef à goujon ainsi qu’une une magnifique roue de secours gonflée à 2 bars!

Personne n’a fumé à l’intérieur et elle n’a jamais transporté d’animaux allergisants (chat, chien, écureuil ou belle-mère).

Contrôle technique passé haut la main sans corruption du contrôleur.
Aucuns frais à prévoir sinon un autoradio, un triangle, un gilet fluo et un grattoir pour l’hiver.

Pas de vice caché, pas de chatterton sur les durites ou de crotte de nez derrière le pare-soleil, juste quelques défauts mineurs :

- jeu mineur sur la coupelle de suspension avant gauche,
- un poc de 2 cm dans le plastique du parechoc avant, la trace d’un anneau de remorquage laissée par un (une?) génie de la marche arrière,
- le premier chiffre de l’affichage kilométrique un peu terne mais lisible, à vous de faire la différence entre 30 et 130 km/h,
- des ptits coups de portières inévitables quand on se gare sur un parking.

En bref :

- voiture propre et entretenue totalisant 87 000 Km.
- Prix : 2999 € négociables (dans une certaine limite hein, on peut jouer avec mais pas s’y suspendre).

Paiement en petits billets uniquement (10-20-50 EUROS).

Pas d’échange, pas de billet monopoly, pas de chèque en bois, pas de don d’organe, pas de mandat cash, pas de virement Western Union ou autres techniques de Mugu.

Première sélection des concurrents par mail.

Comme j’ai les yeux fragiles, je ne donnerai pas suite aux orthographes de sanglier du type « Slt je suie intéressez apelai m0a svp URJENT ».

Pour les mails injurieux : Ezequiel 25 verset 17.

Merci de votre attention, bonne fin de journée à vous.

 

 


Merci à l’équipe du bon coin de ne pas re-re-désactiver cette annonce, la voiture est bien à vendre. « Source : Le bon coin »  http://www.buzzly.fr/l-annonce-le-boncoin-qui-affole-le-web.html

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 07:00

 

 

 

 

 

 

 

 

« Un rond-de-cuir »

Un employé de bureau

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.


 


Un esprit en pleine possession de ses moyens aura facilement détecté que dans rond-de-cuir, il y a rond et cuir.
Et cela s'explique aisément.

En effet, vous savez certainement que lorsqu'on est longtemps assis sur une chaise peu confortable, à l'assise en bois, par exemple, on finit par avoir mal au postérieur.
Alors autrefois, lorsque les sièges étaient loin d'avoir le confort dont on peut aujourd'hui bénéficier, les personnes qui devaient rester longtemps assises sur de telles chaises utilisaient souvent, placé entre leur siège et leurs fesses, un coussin en cuir plus ou moins rembourré et généralement de forme circulaire. Ce rond de cuir (sans les traits d'union) leur permettait d'épargner à leur popotin des douleurs vite insupportables.

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 18:32

 

xxxxx

 

 

 

x

souris

signature 1

 

 

 

medium geburtstag501.jpg

 

 

 

 

mamy aurevoir

h

geburtstag

g

f

errour404

e

deytsc

dd

d

c

b

a

20

 

3d40c71b3d40f44f

 

Repost 0
Published by Simone - dans Top
commenter cet article
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 12:00

 

 

 

 

 

 


 

Article paru samedi  le 15 juin 2013 :

c'était philosophie .... lundi dernier......

 

 

C’est lundi ! Le bac commence ! Et par la philo, histoire de pourvoir se rappeler ce principe de vie émis par Lao Tseu : « L’échec est le fondement de la réussite », ce qui dissout l’angoisse de ne pas voir son nom sur le tableau des bacheliers.

Mamema dit : « C’est quoi philosopher ? » Elle ne se rend pas compte lorsqu’elle dit : « La femme n’est pas libre si elle a une machine à laver mais qu’elle n’a pas le permis. » Tiens, je verrai bien ce sujet au bac. « Une femme est-elle libre si elle a une machine à laver et pas de permis ? »

La dissertation peut commencer. Une dissertation en trois points.

Premier point. Oui une femme est libre même si elle n’a qu’une machine à laver et pas le permis, car la machine à laver lui donne du temps libre pour faire ce qu’elle a envie entre sudoku et kaffeekraenzel.

Deuxième point. Non, sans permis la femme n’est pas libre, elle est prisonnière dans un périmètre géographique restreint, lorsqu’avec le permis elle pourrait découvrir le monde avec sa voiture et ainsi s’évader d’un monde étriqué.

Troisième point. La femme sans permis est libre aussi : elle peut prendre le train.

Conclusion : une femme sans permis est libre aussi. Codicille : encore faut-il que les trains ne soient pas en grève.

Car comme dit Jean-Jacques Rousseau : la liberté consiste moins à faire sa volonté qu’à ne pas être soumis à celle des autres. Autrement dit : la liberté qu’à une femme à se rendre à Strasbourg s’arrête là où commence la liberté des syndicats de la SNCF à faire grève.

La vérité n’est pas toujours conforme à l’opinion de la majorité

Citer Jean-Jacques Rousseau est stratégique. Citer un philosophe connu pour étayer ce qu’on dit, c’est du grand art. C’est dire : « Ce que j’écris là ce n’est pas con puisque de grands hommes l’ont écrit avant moi ! »

J’adore les dissertations en trois points. On a droit à un triplement de sa personnalité. On est trois en un seul cerveau. « Drei Denker wohnen ach in meinem Hirn ».

Au sortir d’une dissertation on ne sait plus très bien qui on est et pourquoi on se laisse aller à écrire des propos si contradictoires, mais si nécessaires pour faire un BTS en esthétique ascendant Botox.

Lundi, c’est philo. Tous les ans je refais les sujets dans le secret de mon alcôve bleue. Tous les samedis précédents l’épreuve – Tiens ! C’est aujourd’hui ! – Je suppute, je présume, j’éventualise. Quels sont les sujets potentiels ? Facile ! Depuis quelques années ils suivent l’actualité.

Alors ? Des idées ? Oui ! « La pluie de plus de dix jours est-elle biblique ? ». « Nos orthodontistes, nos dentistes, nos médecins sont formés en Belgique, l’intelligence est-elle dans les moules ou dans les frites ? » « Plus on composte avec bonheur dans les jardins plus on composte avec angoisse dans les gares. Pourquoi composter ? »
000000aaaaa.jpgA vos stylos ! Invoquez Kierkegaard, Freud, Spinoza et Alain. Et surtout, pour faire admettre votre vérité personnelle à un correcteur, n’oubliez pas de citer Sa Sainteté Jean Paul II : « La vérité n’est pas toujours conforme à l’opinion de la majorité. »

 

 

 

Repost 0
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 17:50

 

 

 

 

 

 Über den Wolken
muß die Freiheit wohl
grenzenlos sein.

Alle Ängste, alle Sorgen,
sagt man,

Blieben darunter verborgen
und dann
Würde,
was und groß und wichtig erscheint,

Plötzlich nichtig und klein.

 


Reinhard Mey
Über den Wolken

.......

 

ois1.gif
Au-dessus des nuages​​,
 la liberté est sans frontière.
Toutes les peurs et inquiétudes, disent-ils,
y  sont  cachées

et tout ce qui  nous semble
essentiel et grand

n'a plus d'importance...
tout est inutile et petit.

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Vidéo
commenter cet article

Texte Libre

deytsc

Articles Récents