Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 18:32

 

xxxxx

 

 

 

x

souris

signature 1

 

 

 

medium geburtstag501.jpg

 

 

 

 

mamy aurevoir

h

geburtstag

g

f

errour404

e

deytsc

dd

d

c

b

a

20

 

3d40c71b3d40f44f

 

Repost 0
Published by Simone - dans Top
commenter cet article
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 12:00

 

 

 

 

 

 


 

Article paru samedi  le 15 juin 2013 :

c'était philosophie .... lundi dernier......

 

 

C’est lundi ! Le bac commence ! Et par la philo, histoire de pourvoir se rappeler ce principe de vie émis par Lao Tseu : « L’échec est le fondement de la réussite », ce qui dissout l’angoisse de ne pas voir son nom sur le tableau des bacheliers.

Mamema dit : « C’est quoi philosopher ? » Elle ne se rend pas compte lorsqu’elle dit : « La femme n’est pas libre si elle a une machine à laver mais qu’elle n’a pas le permis. » Tiens, je verrai bien ce sujet au bac. « Une femme est-elle libre si elle a une machine à laver et pas de permis ? »

La dissertation peut commencer. Une dissertation en trois points.

Premier point. Oui une femme est libre même si elle n’a qu’une machine à laver et pas le permis, car la machine à laver lui donne du temps libre pour faire ce qu’elle a envie entre sudoku et kaffeekraenzel.

Deuxième point. Non, sans permis la femme n’est pas libre, elle est prisonnière dans un périmètre géographique restreint, lorsqu’avec le permis elle pourrait découvrir le monde avec sa voiture et ainsi s’évader d’un monde étriqué.

Troisième point. La femme sans permis est libre aussi : elle peut prendre le train.

Conclusion : une femme sans permis est libre aussi. Codicille : encore faut-il que les trains ne soient pas en grève.

Car comme dit Jean-Jacques Rousseau : la liberté consiste moins à faire sa volonté qu’à ne pas être soumis à celle des autres. Autrement dit : la liberté qu’à une femme à se rendre à Strasbourg s’arrête là où commence la liberté des syndicats de la SNCF à faire grève.

La vérité n’est pas toujours conforme à l’opinion de la majorité

Citer Jean-Jacques Rousseau est stratégique. Citer un philosophe connu pour étayer ce qu’on dit, c’est du grand art. C’est dire : « Ce que j’écris là ce n’est pas con puisque de grands hommes l’ont écrit avant moi ! »

J’adore les dissertations en trois points. On a droit à un triplement de sa personnalité. On est trois en un seul cerveau. « Drei Denker wohnen ach in meinem Hirn ».

Au sortir d’une dissertation on ne sait plus très bien qui on est et pourquoi on se laisse aller à écrire des propos si contradictoires, mais si nécessaires pour faire un BTS en esthétique ascendant Botox.

Lundi, c’est philo. Tous les ans je refais les sujets dans le secret de mon alcôve bleue. Tous les samedis précédents l’épreuve – Tiens ! C’est aujourd’hui ! – Je suppute, je présume, j’éventualise. Quels sont les sujets potentiels ? Facile ! Depuis quelques années ils suivent l’actualité.

Alors ? Des idées ? Oui ! « La pluie de plus de dix jours est-elle biblique ? ». « Nos orthodontistes, nos dentistes, nos médecins sont formés en Belgique, l’intelligence est-elle dans les moules ou dans les frites ? » « Plus on composte avec bonheur dans les jardins plus on composte avec angoisse dans les gares. Pourquoi composter ? »
000000aaaaa.jpgA vos stylos ! Invoquez Kierkegaard, Freud, Spinoza et Alain. Et surtout, pour faire admettre votre vérité personnelle à un correcteur, n’oubliez pas de citer Sa Sainteté Jean Paul II : « La vérité n’est pas toujours conforme à l’opinion de la majorité. »

 

 

 

Repost 0
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 17:50

 

 

 

 

 

 Über den Wolken
muß die Freiheit wohl
grenzenlos sein.

Alle Ängste, alle Sorgen,
sagt man,

Blieben darunter verborgen
und dann
Würde,
was und groß und wichtig erscheint,

Plötzlich nichtig und klein.

 


Reinhard Mey
Über den Wolken

.......

 

ois1.gif
Au-dessus des nuages​​,
 la liberté est sans frontière.
Toutes les peurs et inquiétudes, disent-ils,
y  sont  cachées

et tout ce qui  nous semble
essentiel et grand

n'a plus d'importance...
tout est inutile et petit.

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Vidéo
commenter cet article
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 10:59

sorrysw

 

 

Une fille dit à Toto :

- Dis, on se mariera quand on sera grands Toto ?

- Avec toi ? Tu rigoles, c'est impossible !

La fille répond :

- Tu me trouves moche ?

- Non, c'est pas ça, mais chez nous,
on se marie qu'en famille :
mon père avec ma mère,
mon oncle avec ma tante,
mamie avec papy...

 

 

 

 

signature 1

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 12:08

 

 

 

  Les cheveux blancs...
 Ils s'aimeront encore longtemps,
 Le coeur n'a pas peur des ans.

 Pour eux, l'hiver s'est installé,
 Dernière saison qui leur ressemble,
 La neige offre ses baisers,
 A ceux que l'amour rassemble.

 Le temps leur paraît si court,
 Dans le silence de leur amour...
 Viendront-ils encore sur ce banc,
 Choisi par eux comme confident.

 Et la musique joue en sourdine
 L'air qui les a réunis,
 Fermant les yeux, il revoit la gamine,
 Qui un jour l'avait séduit.

 Ils s'aimeront encore longtemps,
 Le coeur n'a pas peur des ans.

 


 

auteur ?

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 00:02

 

 

 

 

 

 

 

L’ornière est comme les rails du tram, elle est confortable mais si tu la suis elle t’emmène où elle veut. Nous ne sortons pas des ornières.

 

Je suis née sous le signe de la transgression. La Sturheit bornée de mon père m’a poussée à creuser des tunnels sous la chape de son autorité autoritaire pour aller paître de la belle herbe verte ailleurs. Telle la chèvre de Monsieur Seguin, j’ai tout fait « exprès » : voter à gauche malgré la bible brandie à la page qui dit que seuls les mauvais sont à gauche, vivre en union libre dans un temps où les âmes perdues allaient encore se faire remettre les idées en place dans une maison de correction. « Du kommsch in de Bon Pasteur » («tu seras enfermée au Bon Pasteur ») hurlait celui qui disait par ailleurs qu’il y a un de ses gamètes qu’il aurait mieux fait de laisser sur le front russe – ce qui aurait fait de moi une victime non incarnée de la Seconde Guerre mondiale.

 

À ceux qui me toisaient parce que je vivais « sans être mariée, dans le péché », je rétorquais : « Je ne suis pas encore un vieux tableau, je n’ai pas besoin d’un cadre rigide ». Mais les conventions finissent par vous rattraper. Frank et moi, on s’est mariés pour que l’état veuille bien faire coïncider une bonne fois pour toutes nos deux adresses de fonctionnaires. Wir sind so konventionell. Nous adhérons au moule. « Es mues alles sini Richtigkeit hann ». Tout doit être fait correctement. Cette philosophie n’a pas perdu un iota de sa force. Le bon peuple suit les traditions, la morale et les traditions de la morale. Il se trouve toujours quelqu’un qui remette cela au goût du jour. C’est inouï ! Dans ce monde si dissolu, les pires transgresseurs terminent toujours le récit de leurs pires turpitudes par cette interjection rédemptrice « oui, mais… » : « Je bois comme un trou, oui, mais je ne prends jamais le volant en sortant d’une beuverie pour ne pas être responsable d’un accident », « Je trompe ma femme tant que je peux, oui, mais uniquement dans le club d’échangistes où nous allons tous les deux », « J’ai fait annuler l’usufruit que ma mère avait sur notre maison, oui, mais c’est pour la libérer de tous ces travaux qu’il y a à entretenir une grande maison et on lui a acheté un petit studio dans une résidence pour seniors. Elle avait même droit d’emmener un objet personnel. Sa photo de mariage. »

 

Mariage ou vie rangée pour tous ?

 

Dans la série « on veut tellement que la morale revienne qu’on l’enseigne à l’école », voilà que le mariage redevient vertu. « Mariage pour tous » ou « vie rangée pour tous » ? Alors s’il vous plaît, quelles que soient vos préférences sexuelles, retournez aux vraies valeurs pour éviter de vous faire regarder de travers ! « C’est mieux », me disait aussi maman. Hopla, puisque maman le dit. « C’est mieux d’être marié si on a des rapports! » Tiens donc ! Le mariage serait donc de la sexualité labellisée « légitime », bénie par les tampons de la République ? Ok ! Mais alors mariage pour tous les cas de « rapports » ! Il faut même un mariage en CDD pour coït rapide. Ou un service SMU « service de mariage d’urgence » avant tout opus charnel. Comme le chante Sardou : « Je veux l’épouser pour un soir. Et l’oublier un peu plus tard ». Ah, j’oubliais : le notaire ! Il faut aussi un notaire pour ces noces dare-dare. Au cas où il y ait une mort à la Félix Faure. Pour que la succession soit réglée.

000000aaaaa.jpgLe mariage pour tous, belle convention conventionnée politiquement pour réunir tous les non-conventionnels sous les ors de l’État ! Mais comme dit Mamema : « D’Hauptsach isch, es sin alli glickli » («L’essentiel est que tout le monde soit content »). Même les marchands de vaisselle. Comme dit Confucius : « Ceux qui trouvent à se marier ont du pot. On leur offre même une cocotte-minute en sus. C’est l’habitude ! »
Annabelle, ach Annabelle…

 

 

 

 

 

 

Repost 0
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 18:13

 

Rod Stewart, de son nom complet Roderick David Stewart (CBE),
né le 10 janvier 1945 à Londres
est un chanteur de rock britannique.

« Sailing » petite composition modeste des Sutherland Brothers 
fut un échec lors de sa sortie par le groupe en 1972
 

 Qu'à cela ne tienne, Stewart
décide de reprendre ce titre et en fait l'un de ses plus gros succès
. 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

I am sailing, I am sailing,
Je vogue, je vogue,
Home again 'cross the sea.
A travers les océans pour rentrer chez moi.
I am sailing stormy waters,
Je vogue sur des eaux tumultueuses,
To be near you, to be free.
Pour être près de toi, pour être libre.

I am flying, I am flying,
Je vole, je vole,
Like a bird 'cross the sky.
Tel un oiseau à travers le ciel
I am flying, passing high clouds,
Je vole, au delà des hauts nuages
To be with you, to be free.
Pour être avec toi, pour être libre.

Can you hear me, can you hear me
M’entends-tu, m’entends-tu,
Thro' the dark night, far away,
Au loin dans la nuit sombre
I am dying, forever crying,
Je me meurs, je pleure à jamais,
To be with you, who can say.
Pour être avec toi, qui peut le dire.


We are sailing, we are sailing,
Nous voguons, nous voguons
Home again 'cross the sea.
A travers les océans pour rentrer chez nous
We are sailing stormy waters,
Nous voguons sur des eaux tumultueuses
To be near you, to be free.
Pour être près de toi, pour être libre.

Oh Lord, to be near you, to be free.
Oh Seigneur, pour être près de toi, pour être libre
Oh Lord, to be near you, to be free,
Oh Seigneur, pour être près de toi, pour être libre
Oh Lord.
  Oh Seigneur.

 

 

 texte de Gavin Sutherland 1972


Rod Stewart

  1975

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Vidéo
commenter cet article
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 18:32

 

 

 

Attention à tous, voici nos nouvelles directives en ce qui concerne la gestion du personnel. Chaque employé doit en prendre connaissance, et signer le document sous les lignes "lu et accepté"



TENUE VESTIMENTAIRE

Il est préférable de s'habiller en fonction du salaire que l'on reçoit. Si vous arrivez avec des chaussures de luxe à 350 € ou des sacs VUITTON à 600 €, nous en conclurons que vous n'avez aucun problème économique, et donc que vous n'avez pas besoin d'augmentation. Si vous vous habillez trop pauvrement, nous en conclurons que vous devez apprendre à mieux gérer vos finances, donc nous ne pourrons pas donner d'augmentation. Si vous vous habillez normalement, cela veut dire que tout va bien, et que vous n'avez donc pas besoin d'augmentation.

JOURS DE MALADIE

Nous n'acceptons pas les certificats médicaux comme justificatif de maladie. Si vous avez pu vous rendre chez le médecin, c'est que vous pouvez aussi venir au travail.

JOURS DE CONGÉ

Chaque employé aura droit à 104 jours de congé appelés : samedi et dimanche.

TOILETTES

Nous avons noté trop de temps perdu aux toilettes. Les nouvelles dispositions prévoient donc un maximum de 3 minutes aux toilettes. Après ces 3 minutes, une alarme sonnera, le papier hygiénique disparaîtra, la porte s'ouvrira et une photo sera prise. Au second retard aux toilettes, la photo sera exposée publiquement.

PAUSE REPAS

Les employés trop maigres auront droit à 15 minutes, car ils ont besoin de manger plus pour grossir. Les employés de stature normale auront droit à 10 minutes, pour faire un repas équilibré et rester en forme. Les employés obèses auront droit à 5 minutes, ce qui est largement suffisant pour avaler un SLIMFAST.

Quiconque refuse de signer le document est renvoyé immédiatement !

 


Qu'est-ce qu'on s'éclate au bureau !
Vive le chef !

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 00:02

 

vbvv

 

 

 

 




Faciles à voir sont les fautes d'autrui ...
Celles de soi, sont difficiles à voir !
Nous sommes ce que nous pensons.
Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées.
Avec nos pensées nous bâtissons notre monde.
Le temps est un grand maître…
Le malheur, c’est qu’il tue ses élèves.
Rester en colère ;
C’est comme saisir un charbon ardent avec l’intention
de le jeter sur quelqu’un et c’est vous qui vous brûlez.

Il y a plus de larmes versées sur la terre qu’il n'y a d’eau dans l’océan !
Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s’inquiéter…
Mais s’il n’y a pas de solution s’inquiéter ne changera rien…
Quel que soit le nombre de saintes paroles que vous lisez,
que vous prononcez, quel bien vous feront-elles
si vos actes ne s’y conforment pas…


 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Top
commenter cet article
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 10:30

 

 

  
Tête de boule chaude  qu’on nourrit, qu’on élève.
Petit animal qui cahote sur ses pattes,
glisse sur les postérieures, 
écroulé sur son ventre tendre et mou de bébé trop nourri.
 
   
Chien enfant que l’on aime,  que l’on instruit du mieux qu’il peut.
Dont on a la fierté de la patte donnée.
Dont on a la tendresse, la chaleur,  le silence qui parle,
les yeux qui vous regardent.

Chien compagnon, chien de la promenade qui gambade avec vous,
s’en va pour revenir avec le plus beau des présents :
un caillou, une branche,  son amour qui rythme votre vie
et vous force à la vie.
 
Chien qui donne : un regard, la poussée d’une tête,
un œil doré d’amour, une patte.
    
Chien qui accepte un soin, une caresse, une tape, un reproche.
   
Chien qui est votre enfant, mais qui devient le parent
qui vieillit avant vous,  que vous voyez marcher
lorsqu’il aimait courir,  se lever pesamment,
venir vers vous  avec la lenteur de l’âge.
   
Chien qui s’abîme, s’use avec la vie, chien qui déroule
en douze ans une vie, vieux chien qu’on aime,
et qui s’éloigne, et qui s’en va,  qui est parti
et que l’on pleure.
 

 
Christian CHABELLARD

 

17.12.2006

 

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article

Texte Libre

deytsc

Articles Récents