Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 12:35

 

Image du Blog cristal33.centerblog.net

Repost 0
Published by Simone - dans Ich
commenter cet article
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 07:00

 

 

 

 

 

 

 

 

                  En ce joli mois de mai
                      Enlève ton bonnet
                     Enfile ton chemisier
               Et va en forêt te promener
  
            En ce joli mois de mai
     Cest le soleil qui te sourit
             On cueille du muguet
         En compagnie de ses amis


             En ce joli mois de mai
           Les cigognes sont de retour
    Sur les clochers aux alentours
     Et annoncent
les futurs nouveau-nés



          En ce joli mois de mai
       On aperçoit les hirondelles
        Qui volent haut dans le ciel
         Le printemps est arrivé


                   En ce joli mois de mai
              Souris et oublie tes soucis
                  Et ta vie sera plus jolie.

 

Les résidents de l'Accueil
de jour de Dorlisheim

L'Echo d'Alsace mai 2013

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans @ Alsace
commenter cet article
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 11:00

 

 

En ancien français, piquer c'est picorer
et une nique c'est une petite chose.

Un repas collectif pris à la campagne ou dans la nature
 
Le mot est d'abord attesté à la fin du XVIIe siècle dans la forme faire un repas à pique-nique qui voulait dire « faire un repas où chacun soit apporte quelque chose à manger, soit paye sa quote-part ». Un siècle plus tard on pouvait aussi trouver la forme faire un pique-nique sans que la signification change.
Et ces repas pouvaient se faire aussi bien en extérieur, que chez quelqu'un, voire dans une auberge. C'était donc un peu l'équivalent de ces repas entre amis d'aujourd'hui où chacun amène une partie de ce qui se trouvera dans les assiettes.

La première, pique, viendrait du verbe piquer avec le sens de « picorer » utilisé au XVIIe siècle (par allusion aux oiseaux ou aux poules qui picorent des graines de-ci de-là).
La deuxième, nique, n'a rien à voir avec Domi, ni avec une quelconque activité sexuelle. En effet, toujours à la même époque, une nique désignait « une petite chose sans valeur ». Elle a aussi désigné une petite monnaie.

L'assemblage des deux, qui a bien entendu été favorisé par la rime, symboliserait donc les petites choses que chacun amène pour picorer, puisqu'on y mange un peu de chacun des plats.

Cela dit, l'étymologie du mot n'est pas certaine et elle a fait couler pas mal d'encre au cours du XIXe siècle.

Les anglais nous ont ensuite piqué le mot qu'ils ont transformé phonétiquement en picnic. Mais on ne s'est pas laissé faire et on le leur a repris au XIX siècle avec cette fois la même acception que la leur, à savoir un « repas collectif pris à la campagne ».

 

 

 

Un roi anglais se promenait avec sa petite "amie" lorsqu'ils décidèrent de prendre leur repas dans l'herbe. Ils avaient beaucoup à manger, cependant il n'y avait qu'un seul brownie (qui n'avait pas encore le nom de brownie). Le roi, en tant que roi, décida qu'il était de son droit de prendre l'unique brownie. Mais à cet instant, il eu envie pressante, et alors, dans un élan de rapidité déclama très rapidement.
"Bon, le repas était bon, et le dessert,même si je ne sais pas comment il s'appelle, mais si tu me le piques, je te nique."
Pourtant, la jeune princesse ne l'entendis pas de cette façon, tellement le roi parla vite. Elle comprit :
"Le repas était bon, je l'appelle le pique-nique"
Ainsi fut découvert le pique-nique.....

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 17:15

 

 




   Combien d’images avalons-nous par jour ? A raison de 25 images/seconde devant les films et les émissions télé, on doit atteindre les centaines de millions. Le soir, au lit, quand tout est noir, on les fait défiler. On revoit le lever du jour sous la brume, les fleurs du pommier, les taches sur le carrelage de la cuisine, le sourire de Meg Ryan à Tom Hanks. On revoit ces images répétitives que nous envoient les médias réunis.

Et alors ? Alors nos rêves sont peuplés de gens sans visage qui dansent le Gangnam style, installent des bacs de compost ou vérifient leurs prothèses. Sommes-nous dans le message subliminal ? Sommes-nous destinés à danser le Gangnam style devant notre bac de compost avant de rendre féconde l’industrie de la prothèse ?

On ne touche pas à la danse ! La danse a son origine dans la religion. Elle peut être imprécation, en implorant le ciel de nous envoyer de la pluie, du soleil ou du vent pour les éoliennes. La danse peut être appel à l’amour : un slow pour mêler les phéromones, faire vibrer les hormones et faire des mômes afin que le fisc ait toujours des contribuables, que les parcs voient toujours des enfants dans les bacs à sable et que les top-chefs aient toujours des mangeurs à leurs tables. Alors dansons !

Mais pourquoi le Gangnam style ? Les images de ce non-événement se répandent à la vitesse d’un tsunami. On se sentirait presque anormal en ignorant le déhanchement et le hennissement planétaire. Ce Coréen est plus connu que bien des chefs d’Etat, il concentre tant de suffrages qu’on se demande ce qu’il ferait de ce pouvoir s’il lorgnait vers la politique ! Un homme avec un tel prestige planétaire peut finir au bras d’une princesse monégasque… Mamema dit « Tant qu’on danse, on ne pense à rien ». Vacuité cérébrale par la danse du cheval !

Des Témoins du Compost qui vous évangélisent à domicile

On danse et on composte… Pratiquez-vous ce nouveau sport en caisson de bois ? Non ? Pfui alors, vous n’avez rien compris au cycle de vie. Les épluchures de vos carottes, de vos pommes de terre et de vos navets amenderont la terre pour vous donner d’autres carottes, pommes de terre et navets. Les épluchures de carottes peuvent même donner des asperges ou des fraises : tout est dans tout !

Vous n’échapperez pas à ce phénomène. Des Témoins du Compost vous évangélisent à domicile dans un « Humus pro nobis » vibrant et incantatoire. La rédemption est dans le recyclage ; rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme… en fumier.

Tout se transforme et la lèvre devient botox, le sein devient silicone, la hanche devient prothèse et le médecin devient charlatan. Le nutritionniste devient spécialiste de la prothèse mammaire comme le coiffeur peut devenir prof de maths selon le principe : qui sait couper les cheveux en quatre peut apprendre le calcul aux mômes ; qui s’occupe de nutrition peut s’occuper des seins dont sort le premier aliment !

La prothèse sévit. C’est un marché en plein boom. Dans un monde où l’acier meurt, le titane vient de naître à la gloire. Le silicone aussi. Les seins implosent, les procès explosent. Dieu, protégez-nous des prothèses !

000000aaaaa.jpgLe sage a raison quand il dit « On ne peut pas échapper aux modes ». La mode est un impératif radical. Qu’on peut toutefois neutraliser avec un impératif cordial : « Allez vous faire voir… s’il vous plaît ! »

 

 

Repost 0
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 07:00

 

 

  En novembre 2012, Eric Cantona, ancienne vedette internationale de football,
particulièrement en Angleterre (Manchester United)
où il a fait une partie de sa carrière,
tournait un clip pour Kronenbourg et une de ses bières phares, à Bouxwiller,
dans les Vosges du Nord, en Alsace.

 

 

1664

 

 


 

C'est une mort subite de la bière que nous allons avoir !
Nous n'aurons plus qu'à mettre les bières en bière !
Et il ne nous restera plus que des bières tombales !

 

 

 

 

 

 

Une variante rend hommage à diverses bières :

    « Pour être fort, buvez de la Pelforth
    Et pour faire la gueule, buvez Champigneulles,
    En plus de la Kanterbräu pour faire dodo
    Et de boire Kronenbourg pour faire l'amour. »

 

 

 

 

 

signature 1

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 11:00

 

 

 

  Cet étudiant a obtenu la note de 0/20 à cet examen...

dommage, il a de l'humour...

 

 

    Q1. A quelle bataille Charles le téméraire est-il mort ?
  Sa dernière bataille
 
Q2. Où a été signée la déclaration d'indépendance américaine ?
 Au bas de la dernière la page
 
Q3. Dans quel état se trouve la rivière Rio-Grande ?
 Liquide
 
Q4. Comment expliquer autant de divorces ?
 Trop de mariages
 
Q5. Quelle est la raison principale de l'échec scolaire ?
 Les examens
   
Q6. Qu’est-ce que vous ne pouvez jamais manger au petit déjeuner ?
Un dîner ou un souper
   

Q7. Qu’est-ce qui ressemble le plus à une demi-pomme ?
 L'autre moitié
   
Q8. Si vous jetez une pierre bleue dans la mer Rouge, que va-t-elle devenir ?
 Humide... très humide
   
Q9. Comment un homme peut-il rester huit jours sans dormir ?
En ne dormant que la nuit.
   
 Q10. Comment pouvez-vous soulever un éléphant avec une seule main ?
 Impossible, ça n'existe pas, un éléphant avec une seule main.
   
 Q11. Si vous aviez trois pommes et quatre oranges dans une main, et quatre pommes et trois oranges dans l'autre, qu'auriez-vous ?
 De grandes mains
   
 Q12. Il a fallu 8 heures à 10 hommes pour construire un mur. Combien de temps faudrait-il à quatre hommes pour le construire ?
 Inutile, le mur est déjà construit.
   
 Q13. Comment peux-tu laisser tomber un oeuf cru sur un sol en béton sans le fissurer ?
 Pas de problème, les planchers de béton sont très difficiles à fissurer.
 

 
 Q14. Complète la phrase : "Certains hommes n'ont que ce qu'ils méritent.."
  "...les autres sont célibataires !"
 

 

 

Repost 0
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 00:17

 

 

 

 

 

 

Ricky King (born March 12, 1946 in Rastatt Baden-Württemberg) is a German guitarist.

 

Ricky King guitariste allemand est né le 12 mars 1946 à Rastatt (ville allemande, située dans le Land de Bade-Wurtemberg.)
 

 

 

 

n'est-ce pas beau ?

le lien au cas où .....

 

Repost 0
Published by Simone - dans Vidéo
commenter cet article
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 07:20


 

Myosotis est un genre de plante de la famille des Boraginaceae. Mais le myosotis est surtout surnommé par des phrases poétiques amoureuses : aimez-moi, souvenez-vous-de-moi, plus je vous vois, plus je vous aime, pensez à moi et le plus utilisé : ne m'oubliez pas.

traduction de  myosotis

en allemand  Vergissmeinnicht
et anglais... forget-me-not

"ne m'oublie pas"

 


01

      Selon une légende, un chevalier et sa dame se promenaient le long d'une rivière.
Il se pencha pour lui cueillir une fleur, mais perdit l'équilibre à cause de son armure
et tomba à l'eau. Alors qu'il se noyait, il lança la fleur vers sa dame en criant
« Ne m'oubliez pas ! »

Cette phrase pour désigner la fleur est d'ailleurs restée en allemand
(das Vergissmeinnicht — le mot vient de l'ancien allemand vergiss mein nicht)
en anglais (forget-me-not),
en espagnol (no-me-olvides),
en italien (nontiscordardime),
en polonais (niezapominajki)

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 00:04

 

 

 

 

 

 

 


  Coincés dans les embouteillages, pratiquez-vous la lecture ou vous contentez-vous de voir les doigts s’agiter dans les narines, les bouches articuler des mots muets vers des oreillettes coincées dans les pavillons avec un petit fil qui dépasse, comme pour les tampons ?

  Pour ma part, j’ai un regard synoptique mais surtout concentré sur les files de petits utilitaires et des camions.

  Les petits utilitaires sont pour moi comme des antichambres de chantier, là où l’ouvrier déjà « en service » véhicule le matériel du patron et ses méditations personnelles sur le boulot, la vie et les infos diffusées par son autoradio.

  Les camions me font voyager dans les pays de l’Est, surtout en République tchèque, Pologne et Croatie avec leurs plaques d’immatriculation qui sont autant de rébus pour permettre à mes neurones de s’affûter.

  Pourtant ce sont les inscriptions sur les petits utilitaires qui retiennent mon attention ! Ce sont des documents sur notre société, ils sont mobiles et rendent donc visibles aux yeux de tous les changements qui s’opèrent dans notre environnement immédiat.

« Où que vous soyez »

  A côté des « Arsène Muller entreprise de peinture depuis 1876 », les « Louis Schmitt ébénisterie d’art » ou « Bouffe-Bouffe Traiteur », le haut du pavé est tenu par « SOS dépannage minute », « SOS jardins », « SOS portage de repas », « SOS courses ».

  Zorro ne vient plus masqué assis sur son cheval au galop, Superman ne met plus sa combinaison rouge et bleue. Zorro a un numéro de téléphone et un Siret. Superman aussi. Ils ont une camionnette qui annonce leur disponibilité à vous venir en aide. Où que vous soyez.

  On vous change la roue où que vous soyez. On vous change le pare-brise où que vous soyez. On vous apporte votre casse-croûte où que vous soyez. On vous apporte votre repas d’anniversaire à domicile avec nappes et bougies n’importe quel jour. On vous garde mémé pendant que vous êtes en vacances. On vous bêche votre jardin quand vous avez mal au dos. On gère votre téléphone en votre absence. C’est no-souci. Déchargez-vous !

  Les anges gardiens se déplacent en camionnettes. Tous, pas seulement les ambulanciers, les pompiers et les policiers. Le réseau est dense. En plus, les inscriptions le disent : « Entreprise conventionnée. Services déductibles des impôts ». La paix intérieure est payée par l’Etat. Ce sont autant de Lexomil et d’anti-stress économisés.
Des rêves de jeunes se recroquevillent

  Nous vivons une époque formidable. Comme dirait mamema : « S’il nous arrive quelque chose, tout ce qui peut nous arriver est pris en main quand les services à la personne arrivent ».

  Les rêves de carrière de nos jeunes se recroquevillent dans ce débouché si évident. On entend : « Je voudrais devenir avocat, sinon je vais m’occuper de personnes âgées », « Je vais faire The Voice et si ça ne marche pas je monterai une auto-entreprise de services au jardin. J’ai juste une tondeuse à acheter ».

  On entend même : « Comme les études sont compliquées et que je ne veux pas subir que des échecs, je fais des ménages chez les gens. Par le Césu. Chèques emplois service ».

  Après les années « Teppaz, bac et bungalow », on a les années « Vinaigre blanc, plumeau et Javel ».
On met Mozart sur une voie de garage

  Les horizons se sont rétrécis pour des jeunes à qui on coupe les rêves dans les humiliations des concours scolaires. On ne laisse qu’une voie de garage à des Mozart, des Cerdan ou des Lalique recalés dans des concours où ce qui prime est de savoir extraire des racines carrées, philosopher sur le moi et le surmoi qui doivent écraser le ça.

  Notre monde est fait de gens assistés dans leurs échecs par des autorités qui en font des assistants pour des personnes ayant besoin d’une assistance physique. La République devient l’Assistance publique.

  000000aaaaa.jpgComme dit Confucius, « Kevin est heureux. Il a eu une subvention pour s’acheter une camionnette. Il a créé un service de dépannage pour dépanner les camionnettes de service ».

 

 

Repost 0
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 00:05

 

mg    ..............................................

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Top
commenter cet article

Texte Libre

deytsc

Articles Récents