Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 11:30

 

What is harder ? Old bread or no bread at all ?  


 

  à l'origine... une citation allemande...

Altes Brot ist nicht hart, kein Brot, das ist hart.

 

 

 

traduction :


Le  vieux pain n'est pas dur,
n'avoir pas de pain :  ça c'est dur !

 

titre d'un film  allemand... :

 

Wer Früher Stirbt Ist Länger Tot

  Celui qui meurt tôt est plus longtemps mort..... 

 

Repost 0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 18:03

 

  Il n'y a pas de problème ; il n'y a que des solutions.  L'esprit de l'homme invente ensuite le problème. André Gide
   
  Il n'est aucun problème humain qui ne puisse trouver sa solution, puisque cette solution est en nous. - Alfred Sauvy
   
Si un problème a une solution, alors il est inutile de s'inquiéter ; s'il n'en a pas, s'inquiéter n'y changera rien. - Anonyme
     Le problème de notre époque est la bonne administration des richesses, de facon que les liens de la fraternité continuent à  unir riches et pauvres en harmonieux rapports. - Andrew Carnegie
    Dans la vie, il n'y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : il faut les créer, et les solutions suivent. - Antoine de Saint-Exupéry
   
 Le problème du monde, c'est que les imbeciles sont présomptueux et les gens intelligents bourrés de doutes. - Bertrand Russell
    Il y a un terrible problème avec le cerveau. L'intelligence n'est pas nécessairement garantie à  la livraison de l'organe. - Georges Raby
 
Le problème avec le fait de ne rien faire, c'est qu'on ne sait jamais quand on a fini. - Edna Wolf
   
   

Le problème avec le silence, si bienvenu parfois, est qu'il peut signifier tout et son contraire. - Stephen McCauley
    Il n'est pas de problème que le temps et l'absence de solution ne contribue à résoudre. - Le Président Queuille
     Parfois, le plus gros problème dans une question, c'est la réponse. - Jean Dion
     Etant philosophe, j'ai un problème pour chaque solution. - Robert Zend
    Il n'y a pas de problème qu'une absence de solution ne puisse résoudre ! - Didier Boutrolle

 

 
 
Les paradoxes sont des contradictions que l'ancienne logique ne peut exclure : si nous voulons les éliminer nous aurons donc à introduire de nouvelles règles qui excluent la formation de concepts paradoxaux. C'est dans cet esprit qu'il faut rechercher la solution du problème des paradoxes. - Hans Reichenbach
   
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème. - Shadoks
 
   
 
 
Avant tout, il faut savoir poser les problèmes... C'est précisément ce sens du problème qui donne la marque du véritable esprit scientifique. - Bachelard

   
Tous les progrès sont précaires, et la solution d'un problème nous confronte à  un autre problème. - Martin Luther King

   

 Quand on sait que tout problème est un faux problème, on est dangereusement près du salut. - Emil Michel Cioran
  image1.gif


Instinct et intelligence représentent deux solutions divergentes, également élégantes, d'un seul et même problème. - Henri Bergson
Repost 0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 17:40

 

 

 

L'espoir porte un costume de plumes,
se perche dans l'âme et inlassablement
chante un air sans paroles ;
mais c'est dans la tempête
que son chant est le plus doux.
 
 Emily Dickinson

Repost 0
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 17:44

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On a tous de grands rêves, de grandes aspirations qui se heurtent parfois à une réalité où nos espoirs sont malmenés. Ce choc est parfois salutaire car il nous donne l’opportunité de mieux se connaître.
Se remettre en question et essayer d’aller de l’avant avec ce que l’on a de meilleur est une voie que l’on ne veut pas toujours facilement reconnaître et emprunter tant l’image que l’on  a de soit même est parfois faussée.

C’est ce que raconte cette petite histoire ...

Il était une fois : un petit animal. Il était lent... tellement lent que parfois, il lui semblait que le monde changeait plus vite qu'il ne pouvait avancer. Que faire ? Impossible d'aller plus vite ... Tout lui finirait par lui échapper s’il n'avançait pas plus rapidement.

Insatisfait, il se mit en tête de faire tout ce qu’il faudrait pour avancer à plus vive allure. Au bout d'un certain temps et malgré tous ses efforts, il dut se rendre à l'évidence. Peu importe ce qu'il ferait, il ne serait jamais aussi vif qu'un lapin, aussi rapide qu'un guépard, aussi réactif en face du danger qu'une chauve souris.
Alors le doute l'envahit. Pourquoi était-il limité d’où venait cette injustice l'empêchant de faire comme tout le monde ?
Il sombra, se recroquevilla dans la maison qu'il avait sur le dos et décida de se laisser mourir, il s’endormit.

Le soleil de cet après midi avait chargé de gros nuages lourds et quand vint le soir un gros orage éclata.
 Tout s'assombrit, le temps grondait et pourtant, la peine que ce petit animal ressentait, laissa place à un nouveau sentiment.
Une réponse instinctive se fit alors naturellement sentir :

« avancer » ce dit-il.

C'était lorsque le temps était pluvieux, que tous les autres animaux se cachaient que lui avait les meilleurs capacités et dispositions pour se mouvoir. Plein de joie il avançait à son rythme, sans que personne ne lui disputât une place, traversant allégrement la cascade d’eau que le ciel déversait sur lui ce soir là.  Il filait enfin librement.
Vouloir aller à contre-courant des choses et faire comme tout le monde lui demandait des efforts surhumains, tout simplement parce qu'il est contre-nature qu'un escargot avance les jours de beau temps.
Parfois, il ne faut pas lutter contre ce que l'on est, il faut bien se connaître et trouver les justes combats à mener avec et non contre soi- même, sous peine de se tuer et s'user pour rien.

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 00:05

 

 

 

 

 

Près du England's Bristol Zoo existe un parc de stationnement pour 150 voitures et 8 autocars. Pendant 25 ans, le paiement du parking était effectué à un sympathique monsieur.

Les prix étaient de 1.40 € pour les voitures et de 7.00 € pour les autocars.


Un jour, après 25 ans de bons et loyaux services, sans défection, le petit monsieur n'est pas venu. L'administration du Zoo a donc appelé la mairie et a demandé qu'elle envoie un autre employé. La mairie a effectué une petite enquête et a déclaré que le stationnement était à la charge du Zoo.
A quoi le Zoo a rétorqué que le quidam était un employé municipal.
La mairie a affirmé qu'il s'agissait d'une erreur car cette personne n'a jamais fait partie de son personnel et qu'elle ne lui versait aucun salaire.
Pendant ce temps, quelque part au soleil, dans sa belle villa, il y a un homme qui, apparemment, avait installé son propre dispositif de paiement de parking et s'est pointé tous les jours, pendant 25 ans, pour percevoir le prix des stationnements des visiteurs du Zoo...
Il a travaillé 7 jours par semaine et a ramassé la coquette somme de 560 € par jour... ce qui, au bout de 25 ans, lui a assuré environ 7 millions d'Euros pour sa retraite personnelle. Et personne ne connaît son nom ! Elle n'est pas belle, la vie ? Inutile de recourir au pôle emploi : faites preuve d'imagination !

En tout cas,   BRAVO !

 


The mythical Bristol Zoo parking attendant has never existed and ownership of the car park isn't in dispute

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 00:03

 

 

 

 

 

       Mon Baiser


- Pour donner un nom hors du commun à mon chien, je l'ai nommé Baiser.
Ce fut une erreur, mais je ne l'ai remarqué que plus tard,
Lorsque après mon déménagement, je me suis rendu à la municipalité pour le faire enregistrer. Je dis au percepteur, que je venais payer la taxe pour Baiser.
Il me répondit qu'il n'y avait pas encore de taxe à payer pour ça !!!
Mais il s'agit d'un chien lui répondis-je, il me répliqua que les relations sexuelles avec les animaux sont interdites par la loi, mais que malgré ça il n'y avait pas de taxe à payer.
Vous ne comprenez pas lui dis-je, j'ai Baiser depuis que j'ai 9 ans ... Il me jeta dehors ...

- Pendant notre voyage de noce, le chien nous avait accompagnés.
Comme je ne voulais pas qu'il nous dérange, j'ai demandé à la réception de l'hôtel une chambre supplémentaire pour Baiser.
La dame de service me répondit que toutes les chambres de l'hôtel étaient équipées à cet effet.
Vous ne me comprenez pas, lui dis-je. Baiser m'empêche de dormir la nuit.
Mais elle me répondit qu'elle aussi ça l'empêchait de dormir ...

- Une fois je me rendis à un concours de beauté pour chiens, je voulais présenter Baiser.
Un gars à l'entrée me demanda la raison de ma présence au concours.
Je lui répondis que j'étais ici pour Baiser.
Il me suggéra de me faire imprimer des cartes d'entrées et de les vendre.
Lorsque je lui demandai si le concours était télévisé, il me traita de pervers ...

- Un jour Baiser tomba malade, je dus l'emmener chez le vétérinaire.
Le lendemain, j'allais le reprendre. Lequel est-ce ? me demanda la demoiselle en feuilletant dans ses cartes d'admission.   Milou, Médor ou Paf ?
Que diriez vous de Baiser lui répondis-je ... J'ai reçu une gifle ...

- Le même jour Baiser s'échappa et je le cherchais partout.
Je me rendis au refuge d'animaux pour le chercher.
Que voulez-vous me demanda le gardien ? Baiser, lui répondis-je.
Il me dit que ce n'était pas le bon endroit pour baiser.
J'ai cherché toute la nuit et vers 4 heures du matin un agent de police me demanda ce que je faisais en pleine nuit dans ce quartier chic.
Lorsque je lui dis que je voulais Baiser ...
Il m'embarqua ...


- Lors du divorce, ma femme et moi devions nous présenter devant le juge pour le partage des biens. Naturellement je voulais à tout prix garder mon chien. Je ne voulais pas le lui laisser.  - Votre Honneur, j'avais déjà Baiser avant le mariage ...
Il répondit simplement :   - Et alors ? Moi aussi ...  

 

Raymond Devos,
humoriste franco-belge, né le 9 novembre 1922 à Mouscron en Belgique, mort le 15 juin 2006.

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 12:40

 

 

 


 

Quand j'étais petit, ma mère m'a dit que le bonheur était la clé de la vie.
A l'école, quand on m'a demandé d'écrire ce que je voulais être plus tard, j'ai répondu "heureux". Ils m'ont dit que je n'avais pas compris la question, je leur ai répondu  qu'ils n'avaient  pas compris la vie.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

John Lennon 
né  le 9.10 1940
assassiné
8.12.1980

 




 

Repost 0
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 18:15

 


 

 

 


Il était une fois dans un verger…  une conversation bien étrange… "Tu es pleine de piquants, je vois que tu es tourmentée"  dit la bogue de noix à la bogue de châtaigne.

"Mais non ! Lui répondit sagement la châtaigne, tu juges sur l’extérieur, mais à l’intérieur, je suis très zen et sereine !"

Foutaise ! Lui répondit la noix. ‘Je sais mieux que toi ! Il suffit de te regarder. Vois comme je suis lisse à côté de toi’.

Et elle lui décrivit combien elle était mieux que tous les autres fruits du jardin… Sur ce, le soleil aidant, les deux demoiselles furent bientôt obligées de se mettre à nu. La bogue piquante de la châtaigne fit place à un fruit bien lisse alors que la bogue du noyer s’ouvrir sur une coque de noix bien dure.

‘‘C’est toi qui parlait de tourments ?’ lui dit la châtaigne… ‘Pourquoi as-tu une carapace ? Tu dois être bien tourmentée !’’

La noix s’offusqua et s’étouffa tellement fort qu’elle en fit craquer sa carapace et laissa place à son cœur aussi sinueux et tourmenté que les méandres d’un cerveau !

‘’Laissons nos différences’’ dit la sage châtaigne, ‘’car nous pensons être arrivées au meilleur de nous-mêmes et nous jugeons facilement les autres sur ce que nous connaissons de manière limitée par notre expérience, mais notre but grandiose n’est ni d’être noix, ni châtaigne, mais de nous laisser mourir à la vie, pour nous transformer en notre réel destin : devenir de magnifiques arbres généreux. Et lorsque nous serons arbres, notre destin pourra encore changer et servir la vie sous d’autres formes.

Rien n’est fixe et tout est évolution et transformation permanentes. C’est le grand mystère de l’éternelle vie.

Réjouissons-nous, et profitons de chaque instant, car il est unique et merveilleux. A chaque moment, donnons le meilleur de notre possible, et imaginons une évolution grandiose.

Telle est la réalisation du plan éternel. »

 

Parabole d’éveil de Joéliah©/Lejardindejoeliah.com

 

 

 

 

5 novembre 1941 
La durée légale hebdomadaire du travail
est portée de 48 heures à 60 heures en
Alsace  !

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 18:00

 

 

Camillo Felgen (de son vrai nom Camille Felgen) est un chanteur et acteur luxembourgois né le 17 novembre 1920 à Tétange (Luxembourg), décédé le 16 juillet 2005 à Esch-sur-Alzette (Luxembourg).

Auteur du célèbre tube Sag warum en 1959 sur une mélodie de Phil Spector. Médaille de Bronze au Concours Eurovision de la chanson en 1962 pour le Luxembourg avec le titre « Petit bonhomme ».

 

 


La nuit je m'en vais, seul,
et me demande : Pourquoi ?

Les jours défilent à contresens
Et je me demande : Pourquoi ?

Tu es partie.  Où ?
Je t'ai souvent appelée,
mais tu es restée silencieuse

Tu ne sens pas à quel point
je suis seul

Et je me demande : Pourquoi ?
Pourquoi ?

Je veux être heureux
Mais tu m'as laissé seul
Quand reviendras tu ?
Quand est-ce que la chance
nous sourira ?


Oh oui qu'il serait bien d'être avec toi,
de marcher avec toi.

Mais, je suis seul, toujours seul
Et je me demande : Pourquoi ?
Pourquoi ?

 

1959

 

 mélodie  Phil Spector.

 

 

Nachts geh ich dahin,
ich bin allein, und frag :   Warum ?

Die Tage gehen mir nicht aus dem Sinn
Und ich frag mich : Warum ?

Du gingst fort, wohin ?
Ich rief dich oft, doch du bliebst stumm.

Du fühlst es nicht, wie einsam ich bin
Und ich frag mich : Warum ?
Sag : Warum ?
 
Ich wollt' glücklich sein
Doch du ließt mich allein.
Wann kommst du zurück, sag,
Wann scheint uns das Glück ?

Oh ja, das wäre schön,
bei dir zu sein, mit dir zu gehen.

Doch, ich bin einsam, bin immer einsam
Und ich frag mich : Warum ?
Sag : Warum ?

Repost 0
Published by Simone - dans Vidéo
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 16:54

Ein bißchen mehr Friede und weniger Streit,
Ein bißchen mehr Güte und weniger Neid,

Ein bißchen mehr Wahrheit immerdar,
Und viel mehr Hilfe bei Gefahr.

Ein bißchen mehr "Wir" und weniger "Ich",
Ein bißchen mehr Kraft, nicht so zimperlich,

Und auch mehr Blumen während des Lebens,

Denn auf den Gräbern sind sie vergebens.


Peter Rosegger

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Ich
commenter cet article

Texte Libre

deytsc

Articles Récents