Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 08:20

 

 


Lundi gris c'est reparti
 Mardi bleu ouvre les yeux
 Mercredi rose on se repose
 Jeudi jaune tout ronronne
 Vendredi vert saute à l'envers
 Samedi rouge rien ne bouge
 Dimanche violet fait ce qu'il te plait

 

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 19:30

 

 

 

 


Que vous soyez en robe de chambre ou en chemise,
Sans pelure ou drapées de Mousseline.
Vous restez toujours Duchesse ou Dauphines !
Parfois atteintes de Vapeur, mais rarement soufflées,
Vous gardez la ligne allumette et la taille noisette !
Vous êtes délicieuse à croquer, tant que vous n’avez pas germé !
Vous êtes délicieuses à croquer, surtout dorées.
Mais meilleures encore quand vous êtes sautées !
Quand de vos maris, j’épluche la conduite,
Je découvre qu’avec vous, ils ont  la frite.
Ils sortent sans pelure, même s’ils pèlent de froid
Pour eux, même si vous n’êtes plus des primeurs,
Vous demeurez d’éternelles nouvelles !
Pour vous, ils se laissent arracher les yeux,
Friper la peau et meurtrir la chair :
Car comme les pommes de terre,
Ils ont des yeux, une peau et une chair !
Sans vous, ils sont dans la purée,
Sans vous, ils en ont gros sur la patate,
Alors que de la société, ils sont le gratin !
 
  Pomme de terre, je vous aime.

 

x

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 19:30

 

Envers et contre tous

  Ici, 'envers' n'est pas opposé à 'endroit'.

En dépit de l'opposition générale, des nombreuses résistances.

 

 

On doit être capable
de tirer un trait
sur son passé,
être capable
d'accepter le fait
que le soleil
ne puisse pas
briller tous les jours
et lorsque la tristesse
et le malheur
tissent l'horizon,
il faut se souvenir
que c'est seulement
quand les ténèbres
nous entourent
qu'on aperçoit
les étoiles,
il faut
se laisser guider
par leur lumière.
..
C'est difficile
de sourire quand
on veut pleurer,
c'est difficile
de dire adieu
quand on veut rester,
mais le plus difficile
c'est d'avoir à oublier
quand on veut aimer.

 

 

Come wind or high water
Qu'il fasse tempête ou marée haute.


xxx

Repost 0
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 12:37

 

  Prof : Que dois-je faire pour répartir 11 pommes de terre également entre 7 personnes ?
    Élève : Préparer les pommes de terre en purée !
 
   (LOGIQUE !)
 
  Prof : Quel est le présent de l'indicatif du verbe marcher ?
   Élève : Je marche, tu marches, il marche…
   Prof : Plus vite !
   Élève : Nous courons, vous courez, ils courent
   (ÉVIDEMMENT !)
  Prof : De quel temps s'agit-il si je dis :  «Il pleuvait» ?
    Élève : C'était du mauvais temps !
   (SANS DOUTE !)
 

Prof : Combien de cœurs avons-nous ?
    Élève : Nous avons deux coeurs
    Prof : Deux?
    Élève : Oui, le vôtre et le mien !

(ÉVIDEMMENT !)

  Deux élèves arrivent en retard à l'école.
Ils s'expliquent :

   Élève 1 : Je me suis réveillé en retard... Je rêvais que j'étais  en Polynésie et le voyage a duré                    plus longtemps que prévu...
   Élève 2 : Et moi, je devais aller le chercher à l'aéroport.
   (FUTÉ ARGUMENT !)
  Prof :  Nommez cinq choses qui contiennent du lait ?
    Elève : Un fromage et quatre vaches…
   (BEN QUOI...)
  Un étudiant en DROIT à son examen oral...
    Prof : Qu'est-ce qu'une fraude ?
    Élève : C'est ce que vous êtes en train de faire, Monsieur.
    Prof : Expliquez-vous…
    Élève : Le Code pénal dit : Celui qui profite de l'ignorance de l'autre pour lui porter préjudice commet une fraude.
   (IRRÉFUTABLE !)
  Prof : Où est l'Amérique du Nord sur la carte du monde Maria ?
    Maria : Pointe  correctement l'Amérique du Nord
    Prof à la classe : Et qui a découvert l'Amérique ?
    Classe : Maria !
  (FORTICHE !)
 

Prof : Jean, priez-vous avant chaque repas ?
    Jean : Non, pas besoin ; ma mère est une excellente cuisinière.

  (CONFIANCE !)

 

Prof : Louis, ta rédaction «MON CHIEN» est pareille à celle de ton frère.  As-tu copié sur lui ?
Louis : Non, non ! Mais il s’agit du même chien !!!
      (BEN SÛR !)

 

Prof : Comment appelle-t-on quelqu’un qui continue de parler même quand les gens ne s'intéressent pas
au sujet ?

        Élève : Un prof. 
       (OUPS ?)      

 

Repost 0
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 19:44

 

 

 

 

 

 

 

La langue du sage est derrière son cœur,
et le cœur de l’insensé derrière sa langue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 12:30

 

What is harder ? Old bread or no bread at all ?  


 

  à l'origine... une citation allemande...

Altes Brot ist nicht hart, kein Brot, das ist hart.

 

 

 

traduction :


Le  vieux pain n'est pas dur,
n'avoir pas de pain :  ça c'est dur !

 

titre d'un film  allemand... :

 

Wer Früher Stirbt Ist Länger Tot

  Celui qui meurt tôt est plus longtemps mort..... 

 

Repost 0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 19:03

 

  Il n'y a pas de problème ; il n'y a que des solutions.  L'esprit de l'homme invente ensuite le problème. André Gide
   
  Il n'est aucun problème humain qui ne puisse trouver sa solution, puisque cette solution est en nous. - Alfred Sauvy
   
Si un problème a une solution, alors il est inutile de s'inquiéter ; s'il n'en a pas, s'inquiéter n'y changera rien. - Anonyme
     Le problème de notre époque est la bonne administration des richesses, de facon que les liens de la fraternité continuent à  unir riches et pauvres en harmonieux rapports. - Andrew Carnegie
    Dans la vie, il n'y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : il faut les créer, et les solutions suivent. - Antoine de Saint-Exupéry
   
 Le problème du monde, c'est que les imbeciles sont présomptueux et les gens intelligents bourrés de doutes. - Bertrand Russell
    Il y a un terrible problème avec le cerveau. L'intelligence n'est pas nécessairement garantie à  la livraison de l'organe. - Georges Raby
 
Le problème avec le fait de ne rien faire, c'est qu'on ne sait jamais quand on a fini. - Edna Wolf
   
   

Le problème avec le silence, si bienvenu parfois, est qu'il peut signifier tout et son contraire. - Stephen McCauley
    Il n'est pas de problème que le temps et l'absence de solution ne contribue à résoudre. - Le Président Queuille
     Parfois, le plus gros problème dans une question, c'est la réponse. - Jean Dion
     Etant philosophe, j'ai un problème pour chaque solution. - Robert Zend
    Il n'y a pas de problème qu'une absence de solution ne puisse résoudre ! - Didier Boutrolle

 

 
 
Les paradoxes sont des contradictions que l'ancienne logique ne peut exclure : si nous voulons les éliminer nous aurons donc à introduire de nouvelles règles qui excluent la formation de concepts paradoxaux. C'est dans cet esprit qu'il faut rechercher la solution du problème des paradoxes. - Hans Reichenbach
   
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème. - Shadoks
 
   
 
 
Avant tout, il faut savoir poser les problèmes... C'est précisément ce sens du problème qui donne la marque du véritable esprit scientifique. - Bachelard

   
Tous les progrès sont précaires, et la solution d'un problème nous confronte à  un autre problème. - Martin Luther King

   

 Quand on sait que tout problème est un faux problème, on est dangereusement près du salut. - Emil Michel Cioran
  image1.gif


Instinct et intelligence représentent deux solutions divergentes, également élégantes, d'un seul et même problème. - Henri Bergson
Repost 0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 18:40

 

 

 

L'espoir porte un costume de plumes,
se perche dans l'âme et inlassablement
chante un air sans paroles ;
mais c'est dans la tempête
que son chant est le plus doux.
 
 Emily Dickinson

Repost 0
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 18:44

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On a tous de grands rêves, de grandes aspirations qui se heurtent parfois à une réalité où nos espoirs sont malmenés. Ce choc est parfois salutaire car il nous donne l’opportunité de mieux se connaître.
Se remettre en question et essayer d’aller de l’avant avec ce que l’on a de meilleur est une voie que l’on ne veut pas toujours facilement reconnaître et emprunter tant l’image que l’on  a de soit même est parfois faussée.

C’est ce que raconte cette petite histoire ...

Il était une fois : un petit animal. Il était lent... tellement lent que parfois, il lui semblait que le monde changeait plus vite qu'il ne pouvait avancer. Que faire ? Impossible d'aller plus vite ... Tout lui finirait par lui échapper s’il n'avançait pas plus rapidement.

Insatisfait, il se mit en tête de faire tout ce qu’il faudrait pour avancer à plus vive allure. Au bout d'un certain temps et malgré tous ses efforts, il dut se rendre à l'évidence. Peu importe ce qu'il ferait, il ne serait jamais aussi vif qu'un lapin, aussi rapide qu'un guépard, aussi réactif en face du danger qu'une chauve souris.
Alors le doute l'envahit. Pourquoi était-il limité d’où venait cette injustice l'empêchant de faire comme tout le monde ?
Il sombra, se recroquevilla dans la maison qu'il avait sur le dos et décida de se laisser mourir, il s’endormit.

Le soleil de cet après midi avait chargé de gros nuages lourds et quand vint le soir un gros orage éclata.
 Tout s'assombrit, le temps grondait et pourtant, la peine que ce petit animal ressentait, laissa place à un nouveau sentiment.
Une réponse instinctive se fit alors naturellement sentir :

« avancer » ce dit-il.

C'était lorsque le temps était pluvieux, que tous les autres animaux se cachaient que lui avait les meilleurs capacités et dispositions pour se mouvoir. Plein de joie il avançait à son rythme, sans que personne ne lui disputât une place, traversant allégrement la cascade d’eau que le ciel déversait sur lui ce soir là.  Il filait enfin librement.
Vouloir aller à contre-courant des choses et faire comme tout le monde lui demandait des efforts surhumains, tout simplement parce qu'il est contre-nature qu'un escargot avance les jours de beau temps.
Parfois, il ne faut pas lutter contre ce que l'on est, il faut bien se connaître et trouver les justes combats à mener avec et non contre soi- même, sous peine de se tuer et s'user pour rien.

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 01:05

 

 

 

 

 

Près du England's Bristol Zoo existe un parc de stationnement pour 150 voitures et 8 autocars. Pendant 25 ans, le paiement du parking était effectué à un sympathique monsieur.

Les prix étaient de 1.40 € pour les voitures et de 7.00 € pour les autocars.


Un jour, après 25 ans de bons et loyaux services, sans défection, le petit monsieur n'est pas venu. L'administration du Zoo a donc appelé la mairie et a demandé qu'elle envoie un autre employé. La mairie a effectué une petite enquête et a déclaré que le stationnement était à la charge du Zoo.
A quoi le Zoo a rétorqué que le quidam était un employé municipal.
La mairie a affirmé qu'il s'agissait d'une erreur car cette personne n'a jamais fait partie de son personnel et qu'elle ne lui versait aucun salaire.
Pendant ce temps, quelque part au soleil, dans sa belle villa, il y a un homme qui, apparemment, avait installé son propre dispositif de paiement de parking et s'est pointé tous les jours, pendant 25 ans, pour percevoir le prix des stationnements des visiteurs du Zoo...
Il a travaillé 7 jours par semaine et a ramassé la coquette somme de 560 € par jour... ce qui, au bout de 25 ans, lui a assuré environ 7 millions d'Euros pour sa retraite personnelle. Et personne ne connaît son nom ! Elle n'est pas belle, la vie ? Inutile de recourir au pôle emploi : faites preuve d'imagination !

En tout cas,   BRAVO !

 


The mythical Bristol Zoo parking attendant has never existed and ownership of the car park isn't in dispute

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article

Texte Libre

deytsc

Articles Récents