Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 17:20


Une dame agée, retournant à sa voiture après avoir fait ses courses, aperçoit quatre hommes sur le point de partir avec celle-ci. Sans hésiter, elle laisse tomber ses commissions, saisit son revolver, les menace et crie:

"J'ai un revolver et je sais m'en servir. Sortez de là, s.......... !"

Les quatre hommes n'attendent pas une deuxième invitation et filent sans demander leur reste. Après quoi, la petite dame, secouée mais fiérote, ramasse ses sacs, les charge à l'arrière de la voiture et s'assied derrière le volant.

Mais elle est si secouée par l'incident qu'elle n'arrive pas à introduire la clef dans la serrure. Elle essaie en vain plusieurs fois et soudain réalise pourquoi.
Quelques minutes plus tard, elle retrouve sa voiture parquée un peu plus loin.
Consciente du problème, elle transporte ses commissions dans SA voiture et se rend au commissariat de police le plus proche.

L'agent à qui elle raconte sa mésaventure se tord de rire au point d'en suffoquer et lui montre au fond de la pièce quatre hommes encore pâles de terreur en train de remplir une déclaration pour le vol avec violence de leur véhicule par une petite dame de 1.60 mètre portant lunettes, cheveux bouclés et brandissant un revolver.

 

 

 

 

L'affaire fut classée sans suite.

      Histoire vraie ou Légende urbaine très amusante ... !

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 00:02

BL copie

 

 

L'Alsacien est généralement doué pour les langues. Il est au moins trilingue.
Il parle l’alsacien, sa langue maternelle.
Le français qu’il apprend à l’école maternelle.  Et l’allemand qu’il apprend soit au collège ou à la télé car ses parents ne regardent qu’ARD, ZDF et SWF3.  (les 3 principales chaînes de télévision allemande). Lorsqu’il parle français il est pourvu d’un très fort accent dont il a souvent très honte.

L'Alsacien est plein de qualité.  Il est travailleur comme un Allemand,  économe comme un Suisse et fêtard comme un français. Il est bien moins susceptible qu’un corse (sauf quand on le traite d’allemand)  et bien moins buté qu’un breton…à quelques exceptions près.

La musique traditionnelle s’appelle la ‘houm-pa-pa musssik’ (au secours).... On ne peut l’apprécier qu'après la 17ème tournée d’amer-bière.

Les principales villes sont  :  Strasbourg au nord capitale de l’Europe (mais certainement pas de l’Alsace),  Colmar au centre et Mulhouse au sud.

L’alsacien qui est très pieux bénéficie de 2 jours fériés supplémentaires (le Vendredi Saint et la Saint-Étienne), les curés et les pasteurs sont payés par l’état et les soins sont remboursés à 90% par la sécu !

Dans certains petits villages, il arrive souvent que le curé ou le pasteur disent encore la messe traditionnelle : en français, allemand et en latin  (faut savoir être patient..on en apprécie que mieux l’amer-bière qui s’en suit  pour  apéro !)

Les courses pour le week-end se font AVANT samedi après-midi à 16h00  car le dimanche, hormis les pâtisseries (qui ne vendent pas de pain), les fleuristes et les églises, tout est fermé, TOUT !!!
Et retenez bien qu’en prime, la plupart des petits commerces sont aussi fermés le lundi  ! (de ce côté là il y a eu des changements entre temps mais le dimanche pas de magasin d'ouvert sinon "amende" !! )

C’est le seul endroit où vous pourrez acheter du Melflor (vinaigre alsacien exclusif à base de miel). C’est le seul endroit où l’on consomme allègrement du raifort (wasabi alsacien de couleur blanchâtre), idéal pour la viande du pot au feu ou la charcuterie (attention ça déchire !), idem avec la moutarde condiment d'Alsace ou encore les très bons cornichons "Harthez".

Le bretzel avec une bière que les Français ne mangent pas car ils ne savent pas défaire les nœuds !

Le vin (les vins), dont les meilleurs sont produits dans le  Haut Rhin et qui sont surtout consommés dans les Winstub du Bas Rhin et la bière dont les meilleures sont produites dans le Bas Rhin et qui sont surtout consommées dans les restaurants du Haut Rhin ....la logique Alsacienne !...

Quelque spécialités :

 

La sauchkraut (ou choucroute) que l’on déguste le dimanche en famille dans toute l’Alsace.  La meilleure est la choucroute nouvelle (à partir de septembre).
Le beckoffe (ou four du boulanger) que l’on déguste le dimanche dans les familles bas-rhinoises, les dimanches où il n’y a pas de choucroute.

Les flamekuchen (ou tartes flambées), à déguster entre amis,  dans une winstub de Strasbourg ou au nord de Strasbourg et exclusivement avec les doigts (si le restaurateur tente de vous fournir des couverts, c’est un usurpateur ou alors vous vous êtes trompés et vous êtes dans une pizzeria !).

Le munster (exclusivement à Munster......! ). Attention aux odeurs, en comparaison les fromages corses sentent la rose.

La carpe frite (exclusivement dans le Sundgau), le fish & chips alsacien, beignets de carpe, servis avec des frites, de la salade verte (au Melflor et au maggi)…et un stock de mayonnaise.  Nécessite un dégraissage au schnaps (quetsches ou framboises de préférence).

Les mehlfneppfle (quenelle de farine), lewerkneppfle (quenelles de foie) kougelhopf (miam), waedele,....et autres font que notre gastronomie est mondialement reconnue comme légère et digeste .... un sac, il ne tient que lorsqu'il est bien plein !

L'amer pour préparer l’amer-bière

Les schnaps, alcools blancs à base de fruits. Il en existe tout une palette.
 A utiliser quand l’eau minérale n’y suffit plus (quelle soit rouge, verte, ou bleue: fortement pétillante, médium et plate). Peuvent accessoirement servir d’allume barbecue.

Le vacherin glacé, dessert à la légèreté typiquement alsacienne, qu’on vous proposera dans tout bon restaurant.

Repost 0
Published by Simone - dans Ich
commenter cet article
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 17:32

 

 

 

 

 

 

 

Une fourmi de dix-huit mètres
Avec un chapeau sur la tête
Ça n'existe pas ça n'existe pas

Une fourmi traînant un char
Plein de pingouins et de canards
Ça n'existe pas ça n'existe pas


Une fourmi  parlant français
Parlant latin et javanais
Ça n'existe pas ça n'existe pas


Et pourquoi pas ?

 

 

 

 Robert Desnos
(1900-1945)

Repost 0
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 00:02

 

 Il est regrettable que ce texte soit anonyme  et si je le fais suivre, c'est que rien de ce qui y est dit ne me choque pas .  Beaucoup le pense dans notre génération mais cette personne, elle, a pris la peine de le consigner par écrit... !
Bravo !
 

 

Je suis fatiguée. J'ai 70 ans . J'ai travaillé à l'école , réussi ma carrière sans l'aide de mes parents. Fille d'ouvriers, je n'en ai pas honte !
Mais je m'aperçois que tout va de travers de plus en plus chaque jour. Les semaines de travail étaient longues , sans 35 heures , ni RTT. C'était comme ça ! On ne s'en plaignait pas vraiment. Je n'ai pas hérité de biens substantiels .


Ma position professionnelle et sociale ne m'a pas été donnée non plus. J'ai travaillé pour ça. Et au soir de ma vie, je suis fatiguée. Je suis fatiguée de m'entendre dire que je dois partager ce que j'ai avec des gens qui n'ont pas mon honnêteté .

 Fatiguée de constater qu'en permanence nos gouvernements, de quelque bord qu'ils soient, me prennent de l'argent pour donner à des gens trop paresseux pour travailler. Bien sûr, je veux bien aider ceux que le sort a brutalement frappés : chômage , maladie grave. Mais ce n'est pas le cas de la majorité des personnes concernées .

Je suis fatiguée de m'entendre rappeler combien la France va mal, par la faute bien sûr de la droite mais aussi des socialistes (ou apparentés) millionnaires comme Mrs Fabius, Strauss-Kahn (avant la chute), Noah, Berger, de Mmes Bouquet, Balasko , etc..

Fatiguée de recevoir des leçons des mêmes qui appellent de leurs voix une France ouverte à tous alors que tant d'entre eux résident à l'étranger pour ne pas payer leurs impôts en France.

Dans 20 ans ou 30 ans, si on continue à les suivre comme on le fait déjà, nous aurons l'économie d'un pays sous développé, la liberté de la presse de la Chine , la violence du Mexique et la même intolérance que l'Iran .
 
Je suis fatiguée du comportement hégémonique des Syndicats qui ne représentent pas grand monde mais n'hésitent pas à paralyser tout le pays pour satisfaire des intérêts purement corporatistes, pour beaucoup hors du temps, sans aucun souci du bien de la collectivité .
 
Je suis fatiguée que notre tolérance vis à vis des autres cultures nous amène à considérer comme normal que l'Arabie Saoudite finance chez nous des mosquées où l'on prêche la haine de l'Occident avec les subsides qu'elle tire du pétrole, alors qu'elle proscrit sur son sol la construction d'églises et synagogues .

Je suis fatiguée d'entendre à longueur de temps que je dois diminuer mes émissions de CO2  parce que c'est « bon pour la planète »  alors que la Chine inaugure deux à trois centrales thermiques par semaine .

 Je suis fatiguée de m'entendre dire que notre tradition d'asile nous oblige à accepter tous les miséreux de la planète et à payer pour eux même quand ils sont clandestins ou n'ont jamais travaillé ni cotisé un centime chez nous et je suis encore plus fatiguée de constater que nos personnages politiques, de droite comme de gauche, trouvent apparemment ça très bien puisqu'ils ne font rien pour y remédier quand ils sont au pouvoir  ou approuvent quand ils sont dans l'opposition .

Je suis fatiguée des Français je crois ! Prétentieux, donneurs de leçons, égoïstes, assez lâches et finalement pas sérieux .

Fatiguée de devoir payer des impôts fonciers largement augmentés alors qu'on s'est privé pour payer notre maison et maintenant que l’'on paye un loyer à l'Etat !

Je suis heureuse d'avoir 70 ans. Je ne verrai pas le Monde que nous préparons consciencieusement par veulerie. Mais je plains sincèrement mes descendants.

Une grand-mère indignée   !!

N.B.  
Et si vous pensez comme moi alors envoyez ce texte à tous ceux qui pensent comme nous.

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 00:02

 

Il était une fois un roi qui voulait offrir un prix à l'artiste qui ferait la peinture de la plus belle image de la paix. Plusieurs artistes essayèrent. Le roi regarda les images, mais il n'en aimait que deux et il avait à choisir entre ces deux peintures.

La première image représentait un lac calme. Le lac était un miroir parfait pour les montagnes majestueuses autour. Au-dessus, il y avait un ciel bleu avec quelques nuages blancs. Tous ceux qui virent cette peinture pensèrent que c'était l'image parfaite de la paix.

L'autre peinture avait aussi des montagnes. Mais elles étaient abruptes, rocheuses et sans arbre au sommet. Au-dessus, il y avait un ciel orageux avec de la pluie et des éclairs. A côté de la montagne, il y avait une grosse chute d'eau. Cela ne ressemblait en rien à la paix. Mais quand le roi regarda, il vit derrière la chute un petit buisson qui avait poussé sur le rocher. Dans le buisson, une maman oiseau avait bâti son nid. Là, au milieu des remous, était assise la maman oiseau sur son nid... en parfaite paix.
D'après vous, quelle image a remporté le prix ?
Le roi a choisi la seconde.

- Parce que, expliqua-t-il, être en paix ne veut pas dire être à un endroit où il n'y a ni bruit, ni trouble ni gros travaux. Etre en paix, c'est bien plus souvent être au milieu de difficultés et de désagréments mais être toujours calme dans son coeur.

Repost 0
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 16:28

 

 

 

 

 

 

 

 

On trouve de tout dans les petites annonces sur Internet, y compris le chat des voisins. Telle est la mésaventure arrivée à une famille de Soultz (Haut-Rhin) partie en vacances et qui, à son retour, n’a plus retrouvé Domino, son chaton de six mois qu’elle avait laissé aux bons soins d’une amie.

Et pour cause, une habitante du lotissement le voyant dans son jardin a cru qu’il était abandonné, l’a rebaptisé Filou, puis a diffusé une annonce en ligne sur leboncoin.fr, un site de petites annonces gratuites.

En… chattant sur le net, un couple de Kingersheim, près de Mulhouse, a découvert Filou et décidé de l’adopter. Magie et rapidité d’Internet, ce fut chose faite dès le lendemain. Les nouveaux maîtres ont même laissé 20 €, non sollicités, qu’ils comptaient de toute façon offrir à un refuge SPA.

À son retour de congés, la famille est partie dès potron-minet à la recherche de son matou et a fini par connaître le fin mot de l’histoire.

« Ah il vous appartenait ! » a dit la voisine d’autant plus désolée qu’elle n’a pas pris les coordonnées du couple.

Bref, pour les animaux domestiques aussi, l’enfer est pavé de bonnes intentions.

Chatperlipopette !

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 18:08

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vieillir, se l'avouer à soi-même et le dire,
Tout haut, non pas pour voir protester les amis,
Mais pour y conformer ses goûts et s'interdire
Ce que la veille encore on se croyait permis.
 
Avec sincérité, dès que l'aube se lève,
Se bien persuader qu'on est plus vieux d'un jour.
À chaque cheveu blanc se séparer d'un rêve
Et lui dire tout bas un adieu sans retour.
 
Aux appétits grossiers, imposer d'âpres jeûnes,
Et nourrir son esprit d'un solide savoir ;
Devenir bon, devenir doux, aimer les jeunes
Comme on aima les fleurs, comme on aima l'espoir.
 
Se résigner à vivre un peu sur le rivage,
Tandis qu'ils vogueront sur les flots hasardeux,
Craindre d'être importun, sans devenir sauvage,
Se laisser ignorer tout en restant près d'eux.
 
Vaquer sans bruit aux soins que tout départ réclame,
Prier et faire un peu de bien autour de soi,
Sans négliger son corps, parer surtout son âme,
Chauffant l'un aux tisons, l'autre à l'antique foi,
 
Puis un jour s'en aller, sans trop causer d'alarmes,
Discrètement mourir, un peu comme on s'endort,
Pour que les tout petits ne versent pas de larmes
Et qu'ils ne sachent pas ce que c'est que la mort.
 
François FABIÉ

 

François Fabié, né au Moulin de Roupeyrac à Durenque (Aveyron) le 3 novembre 1846 et mort le 18 juillet 1928 à La Valette-du-Var (Var), est un poète régionaliste français.


 

Repost 0
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 17:10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

T'es un enfant quand t'as rien à dire au téléphone
T'es un ado quand tu parles des heures au téléphone.
T'es un adulte quand tu paies les factures de téléphone.    
          


T'es un enfant quand tu ne sais pas ce que tu veux faire dans la vie.
T'es un ado quand t'as le goût de rien faire dans la vie.
T'es un adulte quand tu te demandes pourquoi tu n'as rien fait dans la vie.    
          

             
T'es un enfant quand tu t'habilles comme ta mère veut.
T'es un ado quand tu t'habilles comme tu veux.
T'es un adulte quand tu t'habilles comme tu peux.   

                      
T'es un enfant quand tu dors toute la nuit.
T'es un ado quand tu dors toute la journée.
T'es un adulte quand t'arrives plus à dormir.    
                  

          
T'es un enfant quand tu ne sais même pas que tu vis.
T'es un ado quand tu dis que tu n'as jamais demandé à vivre.
T'es un adulte quand tout ce qu'il te reste, c'est le savoir vivre.    
              

             
T'es un enfant quand tu apprends continuellement.
T'es un ado quand tu n'apprends plus rien du tout.
T'es un adulte quand tu as tout oublié.   

                             
T'es un enfant quand tu ne comprends rien de ce qu'on te dit.
T'es un ado quand personne ne comprend rien de ce que tu dis.
T'es un adulte quand ce que tu dis, n'intéresse plus personne    

 

 

Repost 0
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 11:02

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

“J’avais l’habitude de confier mes secrets à la montagne,
Un jour où j’étais triste, face à la montagne,
j’ai crié de toutes mes forces :   “ La vie est méchante ! "
Et l’écho m’a répondu
“CHANTE….CHANTE….CHANTE"

Car rien n’est jamais perdu.
Repost 0
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 00:05

 

 

Histoire vraie.....

 

 
 « Le samedi 28 juillet vers 11h30, une cigogne a terminé sa course folle dans la cour de la caserne de gendarmerie du peloton autoroutier de Schwindratzheim (Bas-Rhin).

Très vite repérée, elle est restée en garde à vue très surveillée jusqu’à l’arrivée des pompiers qui l’ont encerclée. Sans résistance aucune, elle s’est laissée embarquer. »

 

 

 

Histoire pas vraie.....

 

Un jeune homme est en train de faire ses courses dans un supermarché quand il remarque une vieille dame qui, depuis un bon moment, n'arrête pas de le suivre partout. S'il s'arrête, elle s'arrête aussi...  Finalement ils se retrouvent dans la file d'attente pour la caisse, et elle se retrouve devant lui.

Alors elle se tourne vers lui et lui dit :
« J'espère que je ne vous ai pas trop dérangé ; la raison pour laquelle je vous regardais est que vous ressemblez étrangement à mon fils qui est parti très loin. »  
Il répond alors : « Ah !..Je comprends… C'est bien naturel… »
« Je sais que ça a l'air insensé, mais si vous pouviez me crier : ‘‘Au revoir Maman !’’ quand je quitterai le magasin, cela me rendrait heureuse pour la journée. »


Elle prit ses paquets, se rendit à la porte et se retourna vers lui et attendit. 
Alors le jeune homme lui cria : « Au revoir Maman ! »
La vieille dame lui sourit et partit.  


Le jeune était heureux d'avoir pu apporter un sourire sur le visage de la vieille dame, alors il se prépara à payer son épicerie. « Cela fera 141,85 € » dit la caissière. « Comment ça ? !! C'est bien cher ! Je n'ai acheté que 5 articles !... »   La caissière répliqua : « Oui je sais, mais votre mère m’a dit que vous alliez payer pour son épicerie aussi. »



Moralité :
Ne faites jamais confiance aux petites vieilles.

 

Repost 0
Published by Simone - dans Monday
commenter cet article

Texte Libre

deytsc

Articles Récents