Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 janvier 2021 5 29 /01 /janvier /2021 12:52

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2021 1 25 /01 /janvier /2021 11:11

 

Parmi les différentes mesures prises pour lutter contre l'épidémie du coronavirus, il est demandé de ne pas se serrer la main.
 Par contre, il est possible et c'est même recommandé – de se serrer les coudes. Il ne faut donc plus tendre la main, ne plus faire des pieds et des mains, seulement des appels du pied afin de garder les mains libres.
Si vous êtes à la tête d'une association et que vous vouliez vous retirer, impossible de passer la main ; certes, il reste la solution de vous faire sortir à coups de pied dans l'arrière-train mais ce n'est pas très élégant et l'on peut très vite en venir aux mains.
Pour les amoureux qui ont le cœur sur la main il est illusoire de le donner, ni même de le partager : les mariages vont tomber en désuétude car plus personne ne fera une démarche pour demander la main de l'être aimé.
Autre conséquence grave pour la démocratie : désormais la politique de la main tendue est vouée à l'échec, être pris la main dans le sac sera moins grave que de donner un coup de main. Bien sûr, la main gauche doit ignorer ce que fait la main droite mais si elle a donné de l'argent de la main à la main, il sera nécessaire de lui passer un savon.                           C'est dans la tribulation qu'il convient d'être fort. La pandémie génère un sentiment de peur ; la solution ? – S'en laver les mains et prendre son courage à deux mains, surtout en mains propres.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2021 3 20 /01 /janvier /2021 12:41

 

 

 

 

 

Comme disent les artistes mis aux fers dans leurs loges avec interdiction formelle de monter sur une scène : « The show must go on ! » Autrement dit : la vie continue.
D’aucuns sont sous respirateur ou se débattent avec Santé.fr pour une date de vaccination, s’ils ne débattent pas sur les murs de Facebook devenus des champs de bataille – Austerlitz pour certains, Waterloo pour d’autres.
Et pendant ce temps-là, la vie des objets continue de façon imperturbable. Les pneus continuent d’éclater, les chaudières continuent de fuir, les armoires en préfabriqué continuent à perdre des vis, la machine à laver continue de bouffer des chaussettes. S’isch eso. Le tragique et le banal se côtoient toujours dans la vie. Mamema dit : « De Krej hett uns nit draan ghindert, uns ufzereje wann mer d’supp versalze isch gewann » (traduction libre : craindre pour sa vie n’empêche pas de craindre aussi de mettre trop de sel dans la soupe !)

Le Blanc est à l’honneur
Avoir peur de la mort n’empêche pas non plus de changer sa literie. La pandémie n’empêche pas la vente de linge de maison. Les journaux sont pleins de photos de taies, de draps de bain à acheter au kilo, de couettes en plumes pour y dormir à poil et de torchons de cuisine qui sont si beaux qu’on les prendrait presque pour des serviettes. Nous sommes en janvier, et janvier est le mois du Blanc. C’est inscrit.

Des coussins doudous pour absorber vos tourments
Le Blanc est à l’honneur. Mais d’une autre façon. Il y a du thérapeutique dans l’air ! Dans ces temps de grande solitude, on vous propose du linge câlin. Ces articles sont faits pour assouvir votre besoin de tendresse à la manière des chats, sauf que vous n’avez pas de litière à vider et de poils à chasser.
La tendresse en vente au rayon « Blanc » ? C’est une réalité. Vous y trouverez des coussins doudous qui absorberont vos tourments et sur lesquels vous pourrez sécher vos larmes. On vous vendra un polochon muni d’un bras gauche et habillé d’une chemise pour pouvoir vous lover au creux d’une épaule, même si elle est en mousse, et pour jouir avec ce « kisse » d’une intimité assez forte pour vous permettre de respirer son dessous-de-bras, même si ce dessous-de-bras sent fatalement le parfum que vous y aurez vous-même spritzé. Il y aura toujours de la douceur dans un monde de brutes.
Le mois du Blanc, c’est maintenant. Avant que janvier 2022 devienne à son tour « mois du Blanc ». Sauf si la foire annuelle dédiée au linge de maison est frappée d’interdiction comme l’est systématiquement toute réjouissance populaire. Si c’est le cas, l’année prochaine, on ne sera pas dans de beaux draps !

 

 

Huguette Dreikaus ? 
non ....ce n'est pas moi....

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2021 7 17 /01 /janvier /2021 10:12

 

 

 

pas d'accident ...la barrière est même baissée...économie d'énergie  !

 

 

Impossible n'est pas français.
C'est pourquoi en France on réussit tout,  sauf le possible.

Frédéric Dard

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2021 1 11 /01 /janvier /2021 11:53

 

 

Les pulls moches avec leurs têtes de rennes, leurs cristaux de neige ou leurs pères Noël au nez proéminent et rouge ont rejoint les étagères de ce « dressing » aussi incontournable dans les logements que le gel hydroalcoolique à l’entrée des magasins. Les fêtes sont finies. Les familles étaient réunies avec le calibrage à six et avec des discussions enflammées entre les complotistes et les légalistes. Il paraîtrait que des bouts de bûche à la crème servaient d’armes catapultées à la petite cuillère. On en serait venu à des scènes dignes d’une cantine scolaire.
Ces fêtes ont vu des schismes tragiques entre les Schmitt et les Schmitt, les Hufkugel et les Hufkugel au moment de Noël. Elles ont vu une mutation profonde dans l’équipement du ménage depuis la Saint-Sylvestre avec le retour du clic-clac dans les séjours jusque-là dédiés au fauteuil individuel idéal pour profiter de longues séances de Home cinéma !

Jusqu’où iront les mutations ?
« Mer hann jetzt e clic clac », est une phrase exclamative souvent émise par les smartphones qui sont, depuis cette pandémie, ce qu’étaient les couloirs des marchés et les tables de bar avant l’ingestion de pangolin par les Chinois.
Jusqu’où iront les mutations ? Nous devons déjà faire face à la montée du nombre de paranos qui voient le virus partout même dans leur brosse à dents, les bredle et le courrier du ministère des Finances. Je vous le dis, « Howard Hughes n’est pas mort ».
Nous devons nous rendre compte aussi des mutations profondes de l’habitat ! Déjà cette recherche frénétique de balcons où applaudir les aidants, où entendre les mélodies des musiciens de rue, où cultiver des herbes bonnes pour le système immunitaire et où installer la poulie pour les livraisons de courses et de plats cuisinés !
Voilà maintenant le retour du clic-clac et de la transformation radicale du living-room en chambre d’amis !

Nous ne sommes pas près de sortir de l’auberge
Pas de cinéma, pas de théâtre, pas de bar. La vie sociale se résume à ces soirées entre amis dédiées au Scrabble, à la raclette, à la fondue et aux apéros à thème ethnique. Pour avoir encore un semblant de vie sociale, malgré le couvre-feu, on n’a pas d’autre choix que de les garder pour la nuit : « Venez, c’est l’anniversaire de Gilles ! Vous pourrez dormir chez nous. On a un clic-clac. » Et voilà, c’est parti ! Des lendemains où le salon sent les pieds et l’haleine nocturne. Des matinées où on voit deux trousses de toilette étrangères posées près de la fameuse « double vasque » de la salle de bains. Peut-être tomberez-vous même nez à nez avec un dentier flottant dans un gobelet !
Vive l’amitié ! Vive le clic-clac ! N’hésitez pas à investir ! Le couvre-feu devient pérenne. On n’est pas sorti de l’auberge. Sortir de l’auberge ? C’est une expression qui devient tragique avec les règles antivirales promulguées. Nous ne sommes pas près de sortir de l’auberge. Du moins tant que nous n’avons pas même l’autorisation d’y rentrer.

 

 

Huguette Dreikaus ? 
non ....ce n'est pas moi....

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2021 6 02 /01 /janvier /2021 12:23

 

 

 
une cigale

Jean Aicard

 
fourmi et hanneton

 
fourmi a du stock

F. Sagan

 
cigale et hanneton
 Esope


 
Marcel la fourmi

DrRotule

 
Mouche et fourmi

La Fontaine

 

cigale-fourmi
revu et corrigé

 
colombe et fourmi

La Fontaine

 
cigale fourmi
mélodie populaire

J. Tiersot

 
fourmis au service du nettoyage
 
fourmi -
la canicule
du Lubéron

 
la cimaise
et la fraction

Raymond Queneau

 
Esope
Cigale et fourmis
 
Cigale : travailler pour gagner plus

 
La mort d'une fourmi

Pierre Petel

 
Version
Gainsbourg
 
Fourmi
donne ton  miam

 
l'âne et la fourmi

 Paquita

 
La fourmi
La bible
 
Cigale
Marceline Desbordes

Cigale
à St Tropez


Cigale
et la vieillesse

Mme Levac


la fourmi
michel-saillard-jean-claude-cosson

la cegale et la formi
Pierre Pechin


L'abeille - la fourmi

Laurent Jussieu

 

cigale fourmi

Boisard

 

Cigale et fourmi

Pierre Perret

 

Paradoxe de la fourmi

La fourmi et la cigale

R. Queneau

La colombe et la fourmi La Fontaine

 

La cigale et la fourmi selon .... Votre fourmi intérieure

cigale et fourmi

version Suisse

 

 

La cigale

Marcel Pagnol

 

La cigale

Paul Arène

 

 

 

  Une histoire de fleurs

 

La cigale et la fourmi marseillaises
Richard Caldi
 

Mlle de Sévigné cigale.

cigale et fourmi vues par un journaliste

 

 

La cigale
Jean Anouilh

La fourmi -
Robert Desnos

 

La cigale et la fourmi (version crise financière)

Cigale fourmi
en anglais

  Refonder l'école
La cigale et la fourmi version 2020 

Histoire de la fourmi travailleuse clic

 

 

 

Suis preneuse

de toutes les histoires ou autre de  ces  petites bêtes.....

  Merci
mais non ne suis pas fatiguée...

 

 

 

La cigale et la fourmi marseillaises.

Mlle de Sévigné cigale.

La Colombe et la Fourmi

Une histoire de fleurs.

La cigale - Paul Arène

La cigale - Marcel Pagnol

La cigale et la fourmi : version allemande / version française

La cigale et la fourmi - Version suisse

LA CIGALE ET LA FOURMI - Pierre PERRET

Le paradoxe de la fourmi.

La Colombe et la Fourmi

La cigale et la fourmi selon ....

La fourmi et la cigale R. QUENEAU  

L'abeille et la fourmi - Laurent Jussieu

La cigale, le tabac et la fourmi - Ligue contre le cancer

Boisard, cigale et fourmi.

 Jean Aicard : La cigale

La fourmi et le hanneton - News

LA FOURMI ET LA CIGALE - Françoise Sagan

La cigale et le hanneton - Esope

La fourmi Auteur(s) : Michel Saillard - Jean-Claude Cosson

  Vas-y Marcel, étrangle-le !

  La Cègale et la formi Version Pierre Pechin

  La Mouche et la Fourmi - La Fontaine

La cigale et la fourmi "Revu et corrigé"

La cigale et la fourmi...Mélodie populaire

  Deux pauvres fourmis sont employées au service du nettoyage.

  La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule du Luberon.

  L'âne dit à la fourmi !

La cigale et la fourmi - Version 1957

  La mort d'une fourmi - Pierre Petel

  LA FOURMI - Proverbes 6.6

CIGALE de Marceline DESBORDES

  La cimaise et la fraction - Raymond Queneau

  Madame Fourmi, donne moi ton Miam

La cigale en vacances St-Tropez

La cigale et les fourmis - Esope

La cigale devenue vieille ! Mme Levac - Saint-André

Travailler plus pour gagner plus ? La cigale ayant chanté tout l’été….

  La cigale et la fourmi vues par un journaliste.

 
La cigale - Jean Anouilh

 

La fourmi - Robert Desnos

 

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2021 6 02 /01 /janvier /2021 11:27

 

 

 
 
 

 

 

- Les gens disent qu'ils sont seuls. - Mais à qui le disent-ils ?
- L'amoureux vole un baiser. Il encourt perpétuité.
- Si cupidon rate le coeur, il touche mortellement le corps.
- Le pire ennemi, c'est soi-même. Mais je ne le tue, car je l'aime.
- Même les fleurs artificielles - Ont un vase. La vie est belle.
- Un bisou sur une joue - Fait rougir les deux joues.

 Charles de Leusse

.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2020 7 27 /12 /décembre /2020 16:52

 

 

pub pour des chaussures

 

 

Il n’avait pas tort, le philosophe au nez rouge et aux gants de boxe de la même couleur : « Si tu as besoin de quelque chose, appelle-moi, je te dirais comment t’en passer. »

Diss brucht mer nit !

Cette année 2020 nous a appris à nous passer de tant de choses classées indispensables. Ce virus nous a fait entrer de plain-pied dans une ère de renonciation. On entend de plus en plus cette locution jusque-là réservée aux ascètes de tous poils : « Diss brucht mer nit ! » (On n’a pas besoin de ça). Faire des soirées en discothèque ? « Diss brucht mer nit ! » Faire des ribotes à 40 personnes ? « Diss brucht mer nit ! » Faire des dîners de Noël avec la meute familiale réunie pour en découdre dans un fumet de volaille et des effluves de grand cru ? « Diss brucht mer nit ! ». Faire du ski sur les pentes neigeuses à Ischgl et brailler : « die Hände zum Himmel » dans une Beitz où se fête l’après-ski ? « Diss brucht mer nit ! » Déambuler entre des stands de lametta, un verre de vin chaud et une crêpe chocolat dans la main ? « Diss brucht mer nit ».
On nous dépeint notre vie d’avant comme une vie de fêtard égoïste, maintenu dans une euphorie perpétuelle par ingestion de mojitos ou de fromage gratiné, et par des contacts sempiternels sous forme d’étreintes ou de bises (même mouillées) distribuées à la volée à des receveurs anonymes comme les tracts aériens des années 50.

L’heure n’est plus à la désobéissance

« On peut vivre sans », disait maman quand je me suis mis mon premier rouge à lèvres ! Oui, mais le rouge à lèvres rendait ma bouche plus pulpeuse et me permettait de marquer mon territoire sur le cou ou sur le col de chemise d’une conquête faite dans les salles de la culture ou de la danse. Alors je désobéissais.
Hélas, l’heure n’est plus à la désobéissance. Tout écart au règlement peut être létal ! Maintenant, plus de salles obscures ou inondées de spots psychédéliques pour faire vibrer son corps enlacé à un autre corps sous les notes de « Night in white satin » ! Plus de touche-touche non plus. Il faut de la distance. Et se mettre du rouge à lèvres, c’est ridicule, ça tache le masque.
Plus de théâtres non plus pour voir les contes de Noël, les ballets, les concerts et ces tranches de vie sublimées par l’usage de mots dont la combinaison en phrases cultes n’appartient qu’à ceux qui savent raconter la vie et en tirer la substantifique moelle. Et là, je dis : « Diss brichte mer ! » On en aurait besoin ! Comme on a besoin d’embrasser mamema, d’accompagner l’oncle Camille au cimetière, même en étant le 31e participant, soit celui qui est de trop.
Après le chiffre 19 du Covid, chiffre de l’horreur, il y a le chiffre 6, chiffre des tables, puis le chiffre 30, chiffre des cérémonies et maintenant le chiffre 100, orthographié « sans », le chiffre de la résignation.

 

 

Huguette Dreikaus ? 
non ....ce n'est pas moi....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2020 2 22 /12 /décembre /2020 23:58

 

 

Tu cherches l'ambiance agréable et chaleureuse. Tu veux vivre détendu dans un climat de joie. Et tu te mets à acheter, à acheter, Car parfois ton portefeuille est plus rempli Que ta tête et ton cœur. Et tu achètes des meubles anciens et des meubles de style. Et tu achètes des draperies et de la moquette moelleuse. Tu veux de la lumière douce, de la lumière de crépuscule. Un endroit pour s'asseoir. Un petit coin pour lire. Un endroit pour manger. D'une simple pression sur le bouton Tu fais sortir tout ce que tu peux souhaiter. Tu as ton propre bar et tu remplis ta maison de musique.
Pauvre enfant de la prospérité.
Pourquoi n'as-tu pas l'air heureux ? Pourquoi ris-tu si peu et pourquoi es-tu si vite à bout de nerfs ? Pourquoi tous les articles de luxe te laissent  en fin de compte si vide et insatisfait ? Parce qu'ils sont des articles morts ! Peut-être très pratiques et très précieux ! Mais avec lesquels tu n'échangeras jamais le moindre gramme d'amour.
C'est l'amour qu'il te faut. Mais l'amour ne s'achète pas. Si tu paies l'amour ce n'est plus de l'amour.

 

 

Texte de 1980.... trouvé dans une église

 

 

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2020 7 20 /12 /décembre /2020 11:52

 

 

coup de fil  fil à plomb fil d'Ariane  fils à papa De fil en aiguille Donner du fil à retordre  Fil rouge    Fil de l'histoire    Fil d'un récit      Ne pas avoir inventé le fil à couper le beurre    Avoir un fil à la patte Au fil de l'eau    Dans le droit-fil de    Être sur le fil du rasoir    Fil hélicoïdal    Être cousu de fil blanc    perdre le fil de la conversation    Passer au fil de l'épée    Filer à l'anglaise    Filer un mauvais coton    Avoir les fils qui se touchent  En file indienne    Laisser filer le match    Laisser filer une chance Le Fils de l'homme Fils de la Charité Filer un noeud Filer son noeud  Filer comme une anguille  Filer une métaphore Filer une scène Filer le parfait amour

commençant par "Fil"

 filtreur    filtrerai    filtrer    filtre    filtration    filtrat    filtrais    filtrai    filtrage    filtrable    filouterie    filouterai    filouter    filoute    filoutais    filoutage    filou    filoselle
 filonienne    filon    filocherai    filocher    filoche    filochais    filochai    filmothèque    filmologie    filmographie    filmique    filmerai    filmer    filme    filmais    filmai    filmage
 film    filleule    fillette    fille    fillasse    filiste    filipendule    filin    filigranerai    filigraner   filigrane    filigranais    filigranai    filiforme    filière    filiation    filialement    filiale    filèterai    filète    fileuse    fileter   filetais    filetai    filetage    filet    filerai    filer    file    filature    filateur    filariose    filanzane    filante    filandreuse    filandre    filandière    filamenteuse    filament    filais    filaire    filai    filage    filable    fil

Merci Phil

 

 

Partager cet article
Repost0

Texte Libre

deytsc

Articles Récents