Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 01:00

 

 

  "Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait, rien ne se perdrait."


Henri Estienne

 

 

 

 


La vieillesse est comparable
à  l'ascension
d'une montagne,
plus on monte
plus on est fatigué
et hors d'haleine,
mais notre vision s'élargit.

 

 

Heureux anniversaire 

M i c h e l

 

 

medium geburtstag501.jpg

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 19:30

 

 

 

 

 

 




 
 

Quatre bougies se consument
tout doucement. 
  Si tu es très attentif,
tu peux les entendre parler.
  La première dit :

 Je suis la paix !
 Personne n’arrive
 à conserver ma lumière.
Je crois que je vais m’éteindre.


Sa flamme devint de
plus en plus petite
et finit par s’éteindre.
 
La deuxième dit :
Je suis la confiance !
Je suis la plus fragile
et m’éteins rapidement."
 
Une petite brise passa et l’éteignit.
 
La troisième dit :
Je suis l’amour !
Je n’ai plus de force.
 Les hommes me mettent de côté
et ne comprennent pas mon importance. Ils oublient même d’aimer leurs proches.
..

 et elle aussi s’éteignit.
 

un enfant arriva et vit que trois bougies  s’étaient éteintes.
oh, mais pourquoi
ne brûlez-vous plus
?"

 

L’enfant devint très triste...

La quatrième bougie lui répondit :
”n’ai pas peur, tant que je brûle,
on pourra rallumer les
autres bougies,

Je suis l’espoir !
 
Avec des yeux brillants
l’enfant prit la bougie de l’espoir
et ralluma les autres bougies.
 
Que la flamme de l’espoir soit toujours en nous ...

  Ainsi nous garderons la paix,
 la confiance et l’amour
pour tous les temps !


 
 














    

 
@
 


2009

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 19:05

 

 

 

 


Cher père Noël,
Ca fait 3 ans que je te commande un camion de pompiers, peux tu m'en trouver un cette année ? Merci. Luis

Cher Luis, pour me faire pardonner de ne pas avoir de camion de pompier, je vais brûler ta maison pendant que tu dors et tu vas avoir tous les camions de pompiers que tu veux. Bon dodo.
Père Noël.

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 08:13



 

 

 

 

 

 

Ils avaient fêté leurs noces d'or depuis belle lurette Ils avaient vécu leur vie tant bien que mal, avec ces hauts et ces bas. Plutôt bien que mal, à vrai dire. Ils avaient leurs enfants, leurs petits-enfants et même quelques petits-petits-enfants.                                          
  Et le soir. après souper, quand ils se retrouvaient seuls à la maison ils sortaient et allaient s'asseoir côte à côte dans le jardin à l'ombre d'un grand érable rouge.
Ile ne se parlaient pas : après plus de cinquante ans de vie ensemble, ils s'étaient tout dit, ou presque.
  Mais,  de temps en temps, il plaçait sa main sur la cuisse de sa femme. Et elle, elle prenait bien garde de l'enlever.  À sa manière, il continuait de dire : "Je t'aime toujours ma chérie." Et elle, sur le même ton,  lui répétait : "Tu es toujours mon meilleur."
Ils cueillaient ensemble les derniers bonheurs de leur vie et peut-être aussi leurs meilleurs réconforts. Et la tendresse,  si douce et si délicate ajoutait des couleurs de pastel à cet amour de crépuscule. En silence, ils se disaient simplement : "Comme on est bien ensemble !"

Et ils vieillissaient bien, très bien !
Jules Beaulac
 (1933-2010)
 homme d'Église et un écrivain québécois

 

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 08:00

 

 


Cat Stevens, pseudonyme de Steven Demetre Georgiou, né le 21 juillet 1948 à Londres, est un chanteur, musicien et auteur-compositeur britannique.

 

Morning has broken, like the first morning
Le matin s'est rompu, comme le premier matin
Blackbird has spoken, like the first bird
Le merle a parlé, comme le premier oiseau
Praise for the singing, praise for the morning
Louanges au chant, louanges au matin
Praise for the springing fresh from the word
Louanges à la provenance fraîche du monde

Sweet the rain's new fall, sunlit from heaven
Douce la pluie qui vient de tomber, ensoleillée par le paradis
Like the first dewfall, on the first grass
Comme la première rosée, sur les premières herbes
Praise for the sweetness of the wet garden
Louanges à la douceur du jardin humide
Sprung in completeness where his feet pass
Complètement visible au passage du pied

Mine is the sunlight, mine is the morning
Mienne est la lumière du soleil, mien est le matin
Born of the one light, Eden saw play
Nés de la lumière, que l'Eden a vu jouer
Praise with elation, praise every morning
Glorifier avec exaltation, glorifier chaque matin
God's recreation of the new day
La recréation de Dieu d'un jour nouveau

 


 

 

 

 

1971

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 12:30

 

 

 

 

 

Image du Blog ageheureux.centerblog.net-------------------------------------------------------------------------------------

 

Demeurez vous-même.
Et non un autre.
 N'importe qui, ce n'est personne.
 Fuyez les douceurs lâches de l'anonymat.
Chaque être a un destin unique.
 Accomplissez le vôtre,
 les yeux ouverts, exigeant et joyeux.
Rien n'atteint jamais la dimension d'un homme.
S'il manque quelque chose à votre vie,
 c'est parce que vous n'avez pas regardé assez haut.

Un homme n'est vraiment un homme
que s'il accepte tous les jours avec courage,
avec force, avec persévérance et avec joie
de recommencer la vie.

 


Raoul Follereau

 

 

Raoul Follereau 1903-1977  écrivain et journaliste français


 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 12:30

 

 

Un monsieur complètement bourré vient sonner avec insistance chez des gens en pleine nuit.
 L'homme de la maison se lève et
demande furieux :
Qu'est-ce que tu veux ?

L'autre lui répond :
Viens me pousser ! Il faut que tu viennes me pousser !

Excédé le propriétaire de la maison lui dit :
Je ne te connais pas  et en plus il est 4 heures du matin, tu me réveilles pour me dire de te pousser et j'en ai pas envie, alors dégage d'ici et ne me dérange plus !

De retour dans la chambre, il se remet au lit, mais sa femme qui a tout entendu, le sermonne :
Quand même tu exagères, cela t'est déjà arrivé d'être en panne la nuit, tu aurais pu le pousser ce pauvre type.

Ouais, mais il fait froid et en plus il est bourré !
Raison de plus pour l'aider, il ne va pas y parvenir tout seul. Non ? Vraiment, je ne te reconnais pas, je suis très déçue de ton attitude...!
Son mari, pris de remords, se rhabille et descend.
Il ouvre la porte et crie :
eh mec ! C'est d'accord, je me suis habillé exprès pour venir te pousser !
Tu es où ?
Et le mec bourré répond : là, sur la balançoire...!

 

 

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 13:05

 

 

    PACS
  Paix Amour Calin Simplement


    PAF
  Police Aux Fesses

   
    PAL
    Prostituée d'Alsace Lorraine

   
    PC 
    Pas Croyable

   
  PCF
    Pas Cap' de l'Faire 

              Petite Confiserie Fantaisie
                  
    PDF
Particulièrement Difficile à Faire


    PENTIUM
            Processeur Excessivement Nul
Tellement Il Utilise la Mémoire


    PMU 
Poste Médical d'Urgence


    PR 
  Parti de Rien


     PS 
   Pote de Sarkozy


    PSG 
   Perdre Sans Gloire

               Petits Supporters Grognons
      
    PTT
Pèse Trois Tonnes

                 Personnel Traumatisé par le Travail
                  Petits Travaux Tranquilles
                   
    RAF
   Rien A Foutre


    RAS 
     Rien A Secouer

                
    RATP
                Radis, Aubergines, Tomates, Poireaux
                Rentre Avec Tes Pieds
                Reste Assis, T'es Payé
                Râle Autant que Tu Peux
                Regret d'Avoir des Transports Pourris
        
    RDS
Retour De SégolaIne


    REP
Régiment d'Egorgeurs & Pochetrons


    RER
    Rail En Rut

                   Rarement En Retard

    RIP
Reconnu d'Intérêt Pédagogique


    RIS
    Ramassis d'Invraisemblances en Série

                  rassemblement d'individus suspects
      
    RMC 
   Remettez Moi ça


    RMI 
Remercie-Moi, Ingrat !


    RPR 
   Retour de la Pintade à Roulette !

             
    RSA
Remets, Sur l'Ardoise...


    RTT 
  Retiens-Toi de Travailler

        Remets Ta Tournée

    SAAB
Supérieur Aux Autres Bagnoles

    
    SAV 
  Sévices Après et Vents

               Spécial Arnaques & Voleurs
      Sans Aucun Vélo

      SDF
Salade De Fruits

                Sans Difficultés Financières
                Sardines Du Finistère
                Stade De France
               Samedi Dimanche et Fêtes
     
    SEAT
Saloperie Espagnole Assemblée à Ténérife


    SECAM
               Surtout Eviter la Compatibilité Avec le Monde

    SIDA 
Salaire Identique Depuis des Années


    SIMCA
        Société Internationale de Moteurs
Constamment Arrêtés...


    SMIC 
Salaire Meilleur qu'une Indemnité de Chômage


    SMS 
Syntaxe Menaçante et Subversive


    SNCF
Savoir Nager Comme Fernandel

        Source Naturelle des Catastrophes Ferroviaires
        Sans Nous C'est Foutu
          
    SVP 
Sarkozy Vouloir Présidence

       
    TB 
   Très Bizarre 

               
    TER 
Train En Retard


    TF1  
   Télé de Fachos n° 1

         
    TGV 
    Très Grave Vérole

     
    TMC
Ta Mère en Caleçon


    TP 
   Troll Provocateur


    TSF 
  Tartine Sans Fromage


    TTC 
Ta Tante en Calebute

    
    TVA 
T'es Vraiment Allumé

         Tout Va Augmenter
     
    TWA 
Two Weeks After


    UCPA 
   Union des Célibataires Privés d'Amour

 
    UDF
               Union De Fripouilles
               Uniroyal Dunlop Firestone

    ULM 
  Union des Loups de Mer


    UMP
             Un Mari Perdu
              Un Mauvais Pari
              Union des Mangeurs de Pommes  
              Urgences Médicales de Paris
   
    UNR 
  Union des Nullités Réunies


    URSS
             Unité de Réservation de la Saint-Sylvestre          
    URSSAF 
U.R.S.S. A la Française


    USB
               Union pour un Socialisme Beauf,
               Union des Suspicieux Bornés

    UTA
Un Taf Acceptable


    VDQS
Vin De Qualité Subalterne

   
    VIP  
   Vieil Impotent Pitoyable

      
    VPC 
    Vacances Pour Célibataires


    VRP 
   Vieux Richou Paumé


    VSD
        Véritablement Sans Déontologie
        Véritablement Super Débile
    
    VSOP
        Verse Sans Oublier les Potes
        Very So Old Pornography

    VVF 
  Véritable Vendeuse de Fromages


    WC  
Wouah ! Chouette !

        Wagonnet de Crotte

     ZAC 
Zone Assez Catastrophique

      
    ZUP 
  Zigoto Urinant Poétiquement

 

 

le début....
AE
FN

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 18:42

 

 

 


La Mélodie du bonheur (The Sound of Music) est une comédie musicale composée par Richard Rodgers sur des paroles de 

Oscar Hammerstein né le 12 juillet 1895 à New York et mort le 23 août 1960 à Doylestown, en Pennsylvanie, est un librettiste américain, auteur, parolier et producteur de comédies musicales.

 

La Mélodie du bonheur (The Sound of Music) est un film musical américain de Robert Wise sorti en 1965.

 

 

 

 

 

 

 

 

Edelweiss, edelweiss
Sois toujours notre emblème
Fleur si blanche, tu te penches
Pour saluer ceux qui t´aiment
Contre l´assaut des vents et des neiges
Le ciel te protège
Edelweiss, edelweiss
Veille sur nos montagnes

Edelweiss, edelweiss
Every morning you greet me

Small and white clean and bright
You look happy to meet me
Blossom of snow, may you bloom and grow
Bloom and grow forever
Edelweiss, edelweiss
Bless my homeland forever
 

Edelweiss, edelweiss
Toi l'amie des nuages

 Fleur de neige ou de ciel
Tu vis libre et sauvage
Veille sur le pays de mes amours
Tout au long des âges
Edelweiss, edelweiss
Veille sur mon village

Edelweiss, edelweiss
Quand le ciel fait naufrage
Tu attends le soleil
Dans la nuit des alpages
Car tu sais bien qu´il revient toujours
Après les orages
Edelweiss, edelweiss
Veille sur mon village

 

 

 

 

 Version allemande....
les autres vous connaissez ....

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 12:00

 

 

 

 

 

 

 

 

Le  passager d'un taxi se penche vers l'avant pour poser une  question au chauffeur et lui touche l'épaule doucement  pour attirer son  attention.    Le  chauffeur lâche un cri, perd le contrôle du véhicule, évite un  autobus de justesse, monte sur le trottoir et s'arrête à  quelques  centimètres  de la vitrine d'un magasin !    Pendant quelques instants c'est  le silence, puis le chauffeur, d'une voix tremblante : 
   Je  regrette, mais vous m'avez vraiment fait peur !
  Le passager s'excuse en disant qu'il ne pensait pas qu'un simple toucher sur l'épaule pourrait l'apeurer autant.     Le chauffeur répond  :
Ne vous excusez pas, c'est entièrement de ma  faute. C'est  ma première journée de taxi. Pendant 25 ans, j' ai conduit un  corbillard.

 

 

 

 

 

  on connait....je sais...mais pas grave signature 1

Partager cet article
Repost0

Texte Libre

deytsc

Articles Récents