Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 01:03

 

 

 

 

 

 
Pas de bûche dans le foyer
Pas d'argent pour en acheter
Pas de sapin, pas de cadeau
Même pas de neige pour le traîneau
 
Pas d'emploi, pas de chèque de paye
Pas de fruit dans la corbeille
Pas de dinde, pas de tourtière
Pas de décoration, ni de petites lumières
 
Les dessins des enfants
Ornent le frigidaire "vide" évidemment
Et les chants de Noël qu'ils fredonnent
Apaisent le bruit qui, dans l'estomac, résonne
 
Pas grand chose pour ce Noël
Sauf, une prière pour l'Éternel...
"Seigneur, même si ça ne suffit pas toujours
Conserve-nous au moins l'AMOUR"

Danièle Labelle
 PRIERE DE NOËL

 

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 01:01

 

 

 

 











Les murs ne sont pas toujours au-dehors
Dans tous les murs, il y a une lézarde,
dans toute lézarde, très vite, il y a un peu de terre,
dans cette terre la promesse d'un germe,
dans ce germe fragile, il y a l'espoir d'une fleur
et dans cette fleur, la certitude ensoleillée d'un pétale de liberté.
Les murs les plus cachés sont souvent au-dedans
Et dans ces murs aussi, il y a des lézardes....
Laisse pousser les fleurs,
elles sont les germes
 de la vie à venir.




  Jacques Salomé

3e Edition











 








Merci pour votre visite

 

 

Solution de l'enigme  : l'Ancre

Repost 0
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 12:53

 

 


    Mine eyes have seen the glory of the coming of the Lord :
    He is trampling out the vintage where the grapes of wrath are stored ;
    He hath loosed the fateful lightning of His terrible swift sword :
    His truth is marching on.

      -.o.o.-

    Glory, glory, hallelujah !
    Glory, glory, hallelujah !
    Glory, glory, hallelujah !
    His truth is marching on  


Julia Ward Howe

novembre 1861


Im grünen Wald, dort wo die Drossel singt   

 

 

Ronny is het pseudoniem voor de in Bremen
geboren Wolfgang Roloff

10.03.1930 -  18.08.2011

 


Wenn der Tag zu Ende geht,
und die Abendwolken ziehen,
wenn sich leis' der Nebel dreht,
und die ersten Sterne glühen,
dann beginnt der Traum für mich,
und ich denk' an dich,
und ich denk' an dich.

Wenn der Tag zu Ende geht,
und im Wind die Bäume rauschen,
geht mein Sehnen in die Nacht,
möcht' mit dir den Träumen lauschen,
all mein Glück bist du für mich,
und ich denk an dich,
und ich denk an dich.

Wenn der Tag zu Ende geht,
und die Abendglocken läuten,
möcht'ich so wie einst mit dir,
durch die stillen Felder schreiten,
all mein Glück bist du für mich,
und ich denk an dich,
und ich denk an dich.

vidéo supprimée...

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Vidéo
commenter cet article
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 14:35

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On a beau avoir les pieds dans la glace : rien n'empêche de penser aux beaux jours. Pas si radieux que ça, à regarder le calendrier de près.
Même si figurent parmi nos résolutions de tendre vers la zénitude, le coup est rude. La moutarde calendaire a de quoi monter au nez. En cause, c'est dur, le joli mois de mai.
Pas joli joli, en fait. Mai était devenu une parenthèse sociale dans l'année, une respiration dans le temps de travail. Comme un bonus, surajouté aux congés et RTT.
Au cinquième mois de l'année, toutes les audaces étaient permises. Le rêve des ingénieurs en ponts : une farandole de viaducs, des raccourcis à répétition d'un jour férié à l'autre.
Sauf que, cette année, ceinture. Mauvaise nouvelle d'entrée de jeu : 2011 chômera sur un petit pied. Et l'on ne peut même pas y voir un lâche attentat du patronat : le calendrier a sa logique. Que la raison salariale voudrait bien ignorer, c'est sûr.

Mais en mai ?

     Venons-en au fond du problème : la fête du Travail tombant un dimanche, comme la commémoration de la Victoire de 1945, les comptes sont faciles puisque l'Ascension et la Pentecôte nous font la grâce d'être relégués en juin.
Zéro jour chômé en mai. Même en certains ministères, on n'aurait osé en rêver.
Morne plaine ce printemps. Du coup, on est pris d'un doute. Vérification rapide : ouf, le vendredi saint reste bien calé sur un vendredi, le lundi de Pâques sur un lundi et le jeudi de l'Ascension sur un jeudi. Toujours ça de sauvé.
Quant aux 14-Juillet, 15-Août et 1er-Novembre, ils ont ce bon goût d'alléger des semaines.
Malgré l'incompréhensible dérobade de mai, l'année nous fait cadeau de quelques vrais fériés. Cadeau ? Le terme incite à risquer un œil sur les fêtes de décembre.
Pour y trouver cet autre coup de Jarnac : Noël et Jour de l'an tombent eux aussi en plein sur des dimanches.
Vite, avant même le dégel, un Grenelle des fériés escamotés.

 

 

 

Didier Rose


 

  Je pense donc je lis les DNA
               Dernières Nouvelles d'Alsace

 

 

 


 

 

 

 

 

 Bonne année à Didier Rose.

                        Merci pour votre visite

Repost 0
Published by Simone - dans Didier Rose
commenter cet article
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 01:00

  

 

  Les années glissent sur ta vie
Et quand tu triches sur ton âge
J'ai seul l'honneur et l'avantage
De savoir que tu as menti.

  Georges Chelon
né le 4 janvier 1943

link

 

Ça va, ouais, ça va fort
Voyez je marche encore
Sur le fil de ma vie
Je suis toujours hardi
J'avance, je recule
Je m'autovéhicule
Et de la tête aux pieds
Je suis toujours entier.

 

Georges Chelon

 

 

 Première éclipse du soleil de l’année.......

  La lune cache partiellement le soleil pour une partie de la population du globe........

"La première éclipse solaire partielle de l’année 2011 a lieu ce 4 janvier.
Par beau temps, elle sera visible en Europe avec un maximum
au nord de la Suède (Uppsala) (à 8h50 GMT, 9h50, heure de Paris)........

En France métropolitaine, plus de la moitié voire les deux tiers du disque solaire
devraient être masqués par la lune aux alentours de 8h GMT (9h, heure de Paris)."

Repost 0
Published by Simone - dans Anniversaire
commenter cet article
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 09:30

 

 

 

 

 

 

 

 Janvier

 
La parole douce
rompt la colère,
la parole dure
excite la fureur.
 
 
 
De même que le fleuve revient
à la mer, 
le don de l’homme revient vers lui.

 

Février

 

Mars

 
 
Un homme heureux
est une barque
qui navigue sous un vent favorable.
 
 
Le monde
est une mer,
notre cœur
en est le rivage.
 

 

Avril

  

Mai

 
 
Les grands bonheurs viennent du ciel
les petits bonheurs viennent de l'effort.

 Si tu veux

être heureux,

sois-le.

 

Juin

 

Juillet

 
Un vrai innocent
n'est jamais
qu'un faux coupable, mais un faux innocent
est toujours
un vrai coupable.
 
 
Si tu ne vis pas
ce que tu penses, 
alors  tu penses
ce que tu vis.

 

Août

 

Septembre

 
 
Peu importe la couleur du chat pourvu qu'il attrape
des souris.

 Les confins du monde sont

nos voisins proches.

 

Octobre

 




Novembre
 
Quand le vin est tiré,
il faut le boire.
Qui donne du mauvais vin à ses hôtes,
ne boit chez
eux que du thé.

 
En buvant l'eau
du puits,
n'oubliez pas ceux
qui l'ont creusé.
 

  

Décembre

   
Le fond du cœur
est plus loin
que le bout
du monde.
 

 

 

 

 

 smiles

 

Merci pour votre visite

 

 

 

 

Repost 0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 01:10

 

 

Bonne année à toutes les choses :
 
Au monde ! A la mer ! Aux forêts !
Bonne année à toutes les roses
Que l'hiver prépare en secret.

Bonne année à tous ceux qui m'aiment
Et qui m'entendent ici-bas ...
Et bonne année aussi , quand même ,
A tous ceux qui ne m'aiment pas.

 
Rosemonde Gérard


 

 

 

  ஐ`•.,¸ღ¸,.•´    `•.,¸ღ¸,.•´ஐ



Après temps de temps
Il est bon de faire le point
De regarder derrière
Avant d'aller plus loin
De remercier tel ou telle
Pour tout ce qu'ils ont fait pour moi
Mais de le faire vite parce que
On s'en va

 

 

 

Repost 0
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 13:20

 


Georges Chelon est un chanteur, auteur-compositeur-interprète, français, né à Marseille le 4  janvier 1943. Auteur de Père prodigue, Sampa, Morte saison, il a été Prix de l'Académie Charles-Cros du disque français en 1966 et nommé Chevalier des Arts et Lettres en 1985. Après 40 ans de carrière d'auteur-compositeur-interprète, produisant un album tous les ans en moyenne, il vient de mettre en musique l'intégralité des Fleurs du Mal de Baudelaire.

 

 

 

 

 

Les années glissent sur ta vie
Comme l'eau sur les plumes blanches
Des mouettes qui se balancent
Au gré d'une vague endormie, endormie

Les années glissent sur ta vie
Comme l'ongle sur une glace
Le temps ne laisse pas de trace
Tu es toujours aussi jolie, aussi jolie

Les années glissent sur ta vie
Et quand tu triches sur ton âge
J'ai seul l'honneur et l'avantage
De savoir que tu as menti

 

 

 

 

 

 

Les années glissent sur ta vie
Mon amour, ma chérie

Les années glissent sur ta vie
Je te regarde et c'est hier
Tu es la même que naguère
Tu es la même qui m'a dit, qui m'a dit

Les jours glisseront sur ma vie
Si tu m'entoures de tendresse
Si tu me berces de caresses
D'amour et de rêves aussi
Les jours glisseront sur ma vie
Mon amour, mon chéri

Les années glissent sur ta vie
Heureux celui qui sut te plaire
Et qui auprès de toi vieillit
À l'ombre de ta lumière

Les années glissent sur ta vie
Mon amour, ma chérie
Les années glissent sur ta vie
Mon amour, ma chérie
ad lib...

 

Repost 0
Published by Simone - dans Vidéo
commenter cet article
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 09:52

 

 

« S’kleine Johr »

Douze jours séparent Noël de l'Epiphanie,
le 25 décembre du 6 janvier.
Douze jours symboliquement analogues
aux douze mois de l'année nouvelle.
C'est la raison pour laquelle les paysans notent soigneusement
le temps qu'il fait au cours de chacun de ces douze jours
car ils pensent qu'ils pourront ainsi prédire le temps
qu'il fera au cours de chacun des douze mois suivants.
En Alsace, ils appellent cette période "la petite année"...

 

 

 

 

 Le temps est élastique. Fut une époque où s'échanger des courriers demandait de la patience. Beaucoup de patience. Même rapportée au triple galop, une réponse n'arrivait qu'après des mois.
La poste a révolutionné les rythmes épistolaires : miracle des transports mécanisés, une demande en mariage dûment timbrée pouvait être refusée dans la semaine.
Grâce au télégraphe, tout s'est emballé :  une déclaration d'hostilité entre pays voisins était susceptible de partir dans la journée - sa diffusion par radio n'étant plus qu'une question d'heures.
Progrès faisant, le téléphone - puis le répondeur - ont permis de délivrer des messages de vive voix même en l'absence de leur propriétaire. Avec cette particularité insigne qu'était alors admise une absence prolongée. On savait encore attendre.
La convention a volé en éclat sous la pression du fax : sans réponse dans les jours suivants, on a appris à s'agacer.

Trêve de Noël

     Avec son descendant le mail, et internet, au-delà de 24h de silence, on s'inquiète. On relance, on rudoie même : « Vous avez bien eu mon message ? »
Ce n'est rien, à côté des impatiences du téléphone mobile. Là, plus aucune excuse. Ne pas donner signe de vie dans la demi-heure revient à commettre l'irréparable outrage.
L'instantané devient la règle, s'y soustraire est coupable, au mieux de légèreté, sinon de m'enfoutisme.
Jusqu'au pire du pire : le texto si cher aux ados. En l'absence de réaction dans la milliseconde, les ponts sont coupés, des représailles lancées.
A ceux donc qui verraient dans la relativité du temps le plus beau des cadeaux à (se) faire, face à la dictature grandissante de l'immédiateté, on ne peut que donner ce conseil, à l'approche des fêtes.
Ecrivez. Au Père Noël, si ça vous chante. Pour demander un peu de temps, dans ce monde devenu trop réflexe.
On vous répondra, peut-être.

 

Didier Rose


 

  Je pense donc je lis les DNA
               Dernières Nouvelles d'Alsace

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Merci pour votre visite

Repost 0
Published by Simone - dans Didier Rose
commenter cet article
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 19:42

 

 

 

 

 

 

 

 

Ça va, ouais, ça va fort
Voyez je marche encore
Sur le fil de ma vie
Je suis toujours hardi
J'avance, je recule
Je m'autovéhicule
Et de la tête aux pieds
Je suis toujours entier.

 

 

 

 

 

Si je vous raconte tout ça, c'est pour vous rassurer
A mon sujet, je crois que vous vous inquiétez
Cette attention me touche en plein coeur, je l'avoue
Mais ne parlons plus de moi, parlons plutôt de vous.

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Simone - dans Vidéo
commenter cet article

Texte Libre

deytsc

Articles Récents