Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 00:05

 

 

Harpo (né Jan Harpo Torsten Svensson, 5 avril 1950, Bandhagen , Stockholm ) est un suédois de pop star connue sous le nom de scène Harpo. Il a été populaire dans la Suède et autour de l'Europe dans les années 1970 et est mieux connu pour son monde touché " Moviestar ", qui a atteint le numéro 24 dans le UK Singles Chart ,  et le numéro 2 dans le Singles Chart australienne en 1976.   Harpo a continué à travailler dans le business de la musique, libérant un album de nouveau matériel aussi récemment qu'en 2005, et continue ses tournées à ce jour.   Il reste populaire dans l'Allemagne 

 

 

Harpo - 1976

 

You feel like Steve McQueen
When you're driving in your car
And you think you look like James Bond
When you're smoking your cigar
It's so bizarre, you think you are
A new kind of James Dean
But the only thing I've ever seen
Of you was the commercial spot on the screen

Movie star, oh, movie star
You think you are a movie
Movie star, oh, movie star
You think you are a movie star

 

(...)

 

Vous vous sentez comme Steve McQueen car lorsque vous êtes au volant de votre voiture vous pensez que vous ressemblez à James Bond quand vous  fumez votre cigare c'est tellement bizarre que vous pensez que vous êtes  un nouveau type de James Dean  mais la seule chose que je n'ai jamais vu de vous est un spot publicitaire sur l'écran

 

Movie Star, Movie Star, ahahar Star de cinéma, Movie Star, ahahar vous pensez que vous êtes un film Movie Star, Movie Star, ahahar Star de cinéma, Movie Star, ahahar  .....ahahar .....

Vous devez appartenir à la jet-set ... voler votre propre jet mais vous avez travaillé dans une épicerie 
chaque jour jusqu'à ce que vous pouviez vous permettre de la quitter. Vous êtes allé en Suède pour rencontrer d'Ingmar Bergman ...  il n'était pas là ou tout simplement  ne s'est pas pris le temps de vous  voir.

 Je pense qu'il est temps pour vous, mon ami 
de cesser de prétendre que vous êtes un Movie Star, Movie Star, ahahar Star de cinéma, Movie Star, ahahar  Le héros gelés ! Vos paroles sont nulles

 

 

Sacha Distel  chantait  quant à lui  "Baby Star"

Des cils en soie bleutée
Et des lèvres couleur abricot
Tu voudrais à tout prix ressembler
A Marilyn ou à Garbo
Fume-cigarettes et talons hauts
Avec une robe noire rétro
Mais moi, qui te connaît si bien, qui t'aime
Ce n'est pas pour ça que je suis avec toi
 
Baby star, my baby star
Tu es tellement plus belle
Baby star, ô my baby star
Quand tu es naturelle
Star, ha-ha-hain

..........

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Vidéo
commenter cet article
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 00:02

 

 

 

 
Si un enfant vit entouré de critiques,
il apprend à condamner.
Si un enfant vit entouré d’hostilité,
il apprend à être agressif.
Si un enfant vit entouré de moqueries,
il apprend à être timide.
Si un enfant vit entouré de honte,
il apprend à se sentir coupable.
Si un enfant vit entouré de tolérance sans laxisme,
l apprend à être patient.
Si un enfant vit entouré d’encouragement,
il apprend à agir.
Si un enfant vit entouré d’éloges sans excès,
il apprend à se faire valoir.
Si un enfant vit entouré de probité,
il apprend à être juste.
Si un enfant vit entouré de sécurité,
il apprend à faire confiance.
Si un enfant vit entouré d’approbation,
il apprend à s'aimer.
Si un enfant vit entouré d’amitié,
il apprend à aimer la vie.

 


Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 00:01


 

 


 

La pression, ça a du bon. Il n’est pas que les amateurs de bière, les fabricants de pneus ou les adeptes du nettoyage mécanique pour souscrire à l’idée.

Mais la pression, parfois, c’est aussi nettement moins bon. Les candidats actuels au bac, les cuves de Fukushima ou ceux qui auraient serré la paluche de David Douillet en savent quelque chose.

La pression n’est donc pas anodine, sait faire impression, dans le foncier par exemple.

On connaissait bien, dans certains quartiers de certaines villes d’Alsace, le petit billet de l’agent immobilier gentiment pressant, glissé dans les boîtes aux lettres : si vous-même ou quelqu’un de votre connaissance vendez un bien dans le secteur, on saura vous trouver fissa un acheteur généreux.

À toi mon toit ?

De bonne guerre. Sans doute est-ce là le prix à payer sur un marché que l’on dit pudiquement tendu.

Mais lorsque l’affaire vire à la requête appuyée, voire au siège en règle, certains propriétaires sont d’avis qu’on en veut à leurs murs.

Hasard ou signe des temps, les habitants d’un pavillon près de Strasbourg ont reçu des messages en rafale leur demandant s’ils n’étaient pas vendeurs. Flatteur en un certain sens. Déstabilisant aussi. Comme un sentiment d’occuper au restaurant une table convoitée par d’autres.

Ici un jeune couple, là des acquéreurs solvables, les uns en promenade, les autres prospectant d’eux-mêmes, promettent proposition raisonnable, décision rapide, voire paiement garanti par conseiller bancaire.

Pour un peu, on aurait envie de vendre, même sans y avoir jamais pensé.

Plus tristement, ces bouteilles à la mer témoignent sans doute d’un monde tourneboulé : dur, dur, d’aller soi-même à la chasse pour se trouver une grotte, de conduire une guérilla sur le terrain pour se poser.

Gare aux effets collatéraux. On pensait à une politesse. Mais il va falloir y réfléchir à deux fois avant de glisser à un hôte cette innocente invitation : ma maison est la vôtre. Un rendez-vous chez le notaire peut rapidement s’ensuivre.

 

Didier Rose


 

  Je pense donc je lis les DNA

            Dernières Nouvelles d'Alsace

 

 

 

 

smiles
Merci pour votre visite !
Repost 0
Published by Simone - dans Didier Rose
commenter cet article
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 00:01

 


 

Quand nous avons soif, il nous semble que nous pourrions boire tout un océan : c'est la foi. Et quand nous nous mettons à boire, nous buvons un verre ou deux : c'est la science.    Anton Tchekhov
  Si vous êtes venu boire pour oublier, soyez gentil, payez avant de boire.      Jean-Charles
  Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger. De même qu'il faut boire pour vivre et non pas vivre sans boire, sinon c'est dégueulasse.    Pierre Desproges
  Le meilleur moyen de rester en bonne santé, c'est de manger ce que vous ne voulez pas manger, de boire ce que vous ne voulez pas boire, et de faire des choses que vous n'aimez pas faire.   Mark Twain
 

 

 Si tu te souviens bien, il existe cinq bonnes raisons de boire : L'arrivée d'un hôte, la soif présente et à venir, le bon goût du vin et n'importe quelle autre raison.

   Bien boire et bien manger font bien travailler.
  On a remarqué que les éléphants buvaient plus que les autres animaux. Dotés d'une grande mémoire, ils doivent boire pour oublier.
 

 

 

 

Que peut-on bien boire là-haut d'où il ne tombe que de l'eau ?       Nicolas Faret

 

 

Le mariage c'est pas la mer à boire, mais la belle-mère à avaler.    

 

L'homme sage doit connaître ses limites. Moi c'est simple, j'arrête de boire dès que je ne peux plus lire l'étiquette.    Jean-Jacques Peroni

 

Boire ou conduire il faut choisir, mais on ne va tout de même pas rentrer à pied.     Jean Carmet

 

 

Merci
pour votre visite

 


 

Repost 0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 00:06

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Yes, we can : l’anglais, n’effraie plus des xénophiles comme les Français.

Une étude est sortie des imprimantes juste avant l’été : la frenchie allergie à l’english domination linguistique ne serait pas si désespérée.
Oh, my God, il semble même que la langue de Shakespeare (et de Cantona) soit jugée super-utile par deux froggies sur trois.
Messieurs les Anglais, speakez les premiers : on vous est tout ouï.
Enfin, en principe. Parce que, à s’y intéresser d’un peu plus près, l’étude est moins beautiful.
Very bad en anglais, les Français ? It is not une légende. Près des deux tiers des interrogés se jugent pitoyables à l’heure de commander une cup of tea.
You talk to me ?
Voilà qui augure des discussions animées sur les plages des Landes (ou à Chamonix), lieux prisés des british tourists.

Les autochtones français ayant le sentiment de s’exprimer en anglais comme des spanish meuh, on va vers des dialogues savoureux.

Le « I love you » des familles paraîtra un peu court pour tenir un débat crédible. Faudra-t-il entre deux pâtés de sable user d’un éculé « my tailor is rich » ? Ce qui risque d’être interprété curieusement, venant de quelqu’un en maillot de bain effiloché.

On ne saurait trop conseiller de se tourner plusieurs fois la langue dans la bouche avant de jouer au polyglotte devant des Danois, Néerlandais, ou Norvégiens, nettement plus calés question anglicismes.

D’autant que, sorti de l’anglais, déjà pas glorious, le Français s’étale : des musts comme l’allemand, l’espagnol ou le portugais recueillent moins de 5 % des suffrages, quand il s’agit d’en juger la portée stratégique.

L’Alsacien ne fait l’objet d’aucune citation. Inexplicable, tant on nous a seriné que les marchés de Noël et le vin chaud mettaient la région au centre de l’univers.

On se consolera donc avec quelques bonnes feuilles du Harrap’s, avant de tailler la route pour les vacances. So long, darling (*).

 

 

Didier Rose


 

  Je pense donc je lis les DNA

              Dernières Nouvelles d'Alsace

 

 

* à bientôt

 

 

 

 

 

 

smiles


 

 

 

 

Merci pour votre visite !

 


Repost 0
Published by Simone - dans Didier Rose
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 00:03

 

 

 

 

Frédéric François Chopin (en polonais : Fryderyk Franciszek Chopin) est un compositeur et pianiste virtuose, né le 1er mars 1810 à Żelazowa Wola, dans le Duché de Varsovie, actuelle Pologne. Il mourut à l'âge de 39 ans. Il fut enterré au cimetière du Père-Lachaise, après une cérémonie à la Madeleine, aux sons de sa célèbre marche funèbre. Conformément à ses dernières volontés, Ludwika ramena à Varsovie son cœur qui se trouve actuellement dans un cénotaphe inséré dans un pilier de l'église Sainte-Croix .

Etude op.10 no.3 "Tristesse" Chopin considérait cette pièce comme la plus belle mélodie qu'il ait écrite.

 

 

 

 

So deep is the night, No moon tonight,
No friendly star To guide me with its light;
Be still my heart,
Silent lest my love should be returning
From a world far apart

..

In my dream our lips are blending,
Will my dream be never ending ?
Will your mem`ry haunt me till I die?
Alone am I,  Deep into the night,
Waiting for the light,  Alone am I,
I wonder why ?  Deep is the night..

 

 

 

en Français.... Tino Rossi


L'ombre s'enfuit adieu beau rêve
Où les baisers s'offraient comme des fleurs
La nuit fut brève
Hélas pourquoi si tôt fermer nos coeurs
A l'appel du bonheur
L'ombre s'enfuit ma lèvre hésite
A murmurer là près de nos aveux
Des mots d'adieu
Le soleil parait trop vite
Faut-il donc que l'on se quitte
Que m'importe à moi la peur du temps
Je voudrais tant retarder l'aurore
Et t'aimer encore

.....

L'ombre s'enfuit tout n'est que songe
Et tu n'es plus malgré tous nos désirs
Qu'un souvenir
Si l'amour n'est que mensonge
Au parfum triste qui ronge
S'il est vrai qu'à moi ta lèvre ment
Sache pourtant que toujours quand même
Cher amour je t'aime  Eperdument

 

  

Repost 0
Published by Simone - dans Vidéo
commenter cet article
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 00:15

 

 

 

 

 

 
 
Les femmes sont comme
les pommes dans les arbres...Les meilleures
sont à la cime de l'arbre. Les hommes ne veulent pas
attraper les meilleures parce qu'ils ont peur de tomber
et de se blesser...Et donc, ils prennent les pommes pourries
tombées à terre  qui bien qu'elles ne soient pas si bonnes
sont faciles à ramasser. Alors, les pommes qui sont
au sommet de l'arbre, pensent  que quelque chose est mauvais
 avec elles, quand en réalité, "Elles sont excellentes". Simplement
elles doivent être patientes  et attendre que l'homme
convenable arrive ...lequel sera suffisamment courageux
pour monter  jusqu'au sommet  de l'arbre pour elles.
Nous ne tombons pas  
pour être  ramassées,
celui   qui a besoin de
nous et nous veut fera
 tout pour nous atteindre...

Avec affection pour mes amies pommes !

 

 

 

souvent je "croisais" ce gif.....qui dit  quoi en définitif ?

et voilà...... la traduction est faite...

Merci  pour votre visite !

 


Repost 0
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 00:03

 

 

 

 

 

 

 

Dans la splendeur tremblante de Juin
A l'ombre du pommier
Nous parlons de choses tendres
Les souvenirs de notre enfance
Les fruits, les fleurs
Tout ce qui nous enchante...


Nous évoquons nos tourments
Le silence de l'absence
Immobilité palpitante et déchirée
Les branches du pommier
Légèrement se balancent
Les blés ondulent au vent d'été...

Les oiseaux nous rappellent
Combien la vie est belle
Claudia me sourit.
Cœur de pêche, yeux dorés
Elle s'est mise à rêver
Bonheur dans la soirée tiède...

 

Ghislaine du Teilleul


L'Echo d'Alsace 


 

 

 

 

 

 

 

 

Merci pour votre visite.

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans @ Alsace
commenter cet article
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 00:03

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ca va être la fête aux papas, c'était la fête aux papas, papounets et papouillous adorés. Surtout s’ils sont tombés un jour dans la clope.

Dimanche prochain, on devrait assister à un raz-de-marée de « vapoteurs » sous emballage cadeau.

Keseksa ? Le vapotage est au tabac ce que l’infusion est au pur malt. Sous certains angles, ça peut se ressembler. Mais ça n’a rien à voir.

La cigarette électronique serait le plus beau des cadeaux à faire aux poumons de son géniteur chéri. À lui l’illusion de fumer, aux autres la réalité d’un air plus pur.

Le vapotage est censé faire passer le goût du crapotage. Bien. Sauf que toute cigarette, même à vapeur, a son mauvais côté. En l’occurrence, l’autonomie du zinzin à piles.

Papas sans filtre

Sans cesse à plat, certains ont dû se résoudre à remplacer leurs paquets de cibiches par des paquets d’accus. Pas sûr que les poches de veston y gagnent.

Des malins ont préféré bricoler des systèmes de rechargement via les prises USB de leur ordinateur : on ne fera jamais trop de louanges au progrès informatique.

À ce propos, les autres papas, ceux qui ont le bonheur de ne pas fumer, peuvent aussi meubler utilement leur prise USB en se faisant offrir cette autre grande avancée de l’humanité : des chaussons chauffants, alimentés par leur ordinateur. Bonjour les panards à la vapeur dans les bureaux !

Plus de fumée de tabac dans les espaces paysagers, certes. Mais comme un remugle bien typé de fond de cave, du côté de Roquefort. On parie que, outre l’atmosphère, la conversation entre collègues y gagnera, notamment en fin de journée.

Si d’aventure, l’objet ne restait pas en odeur de sainteté, pas de souci : d’ici à la prochaine fête des pères, il se trouvera un génie pour inventer un autre truc à brancher sur son ordinateur.

Ce n’est pas le cas de Schnock, « la revue des vieux de 27 à 87 ans », autre cadeau très original, qui lui ne réclame pas d’électricité. Mais il peut sûrement en produire, au déballage.

 

 

 

Didier Rose


 

  Je pense donc je lis les DNA
                Dernières Nouvelles d'Alsace

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci pour votre visite !

Repost 0
Published by Simone - dans Didier Rose
commenter cet article
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 00:09
 
Je suis un parapluie
Le monde me dit sans vie
Je suis utile les jours de pluie
Mon bourreau l’homme s’ennuie
Moi,
le parapluie que le monde dit sans vie
J’obéis comme un esclave
Regardez-moi bien, j’ai une tête
Mais hélas, je n’ai pas d’esprit
Moi, le parapluie, je vis à demi
Les jours de soleil, je me repose
On me plie, je suis à l’abri
Tant pis, le soleil ne sera pas mon ami
Moi, le parapluie, j’ai tout de même un ami
Il ne fait pas de bruit
Mais il est courageux…
Il me porte
Lorsque je m’endors paisiblement.
Alors, connaissez-vous mon ami ?
Il est très gentil
Eh bien lui

IL s’appelle porte-parapluie

Marc Pommier
.

 

smilieMerci pour votre visite !

Repost 0

Texte Libre

deytsc

Articles Récents