Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 00:14

ʇuos suǝƃ sǝ



Les gens sont comme les vitres sales.
Ils sont éclatants et brillent lorsqu'il y a du soleil,
mais lorsque l'obscurité s'installe,
 leur véritable beauté est révélée seulement
 s'il y a une lumière qui vient de l'intérieur.
Elizabeth Kübler-Ross





























  
Repost 0
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 00:06






Vert, orange, rouge
Au rouge, personne ne bouge
Tout le monde attend
Le signal de départ
Où les chauffards seront contents
De faire crisser les pneus de leurs chars
 
Au vert, faut pas s’en faire
Les klaxonnes résonnent
Au cas où les caméléons
Seraient vraiment trop cons
Pour démarrer à l’heure
 
A l’orange, c’est très étrange
Les chauffards de tout à l’heure
Accélèrent tous de peur
Que leurs chars calent à l’arrêt
Et ne redémarrent plus après
Les autres s’arrêtent comme ils peuvent
Les vieux, les jeunes, les veuves
Et ainsi de suite...

William PERES












Merci pour votre visite !







Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 00:06





C'est fou, à mesure qu'elles s'achètent une conscience verte, comme les bagnoles blanchissent.

Pas une simple pâleur, ou juste une éclaircie de surface. La belle voiture neuve, de nos jours, sort de l'usine blanche comme neige ; c'est l'immaculée conception du luxe automobile moderne.
A ne plus rien y comprendre. Rappelez-vous : il n'y a pas si longtemps, la caisse tapageuse ne faisait briller les mirettes qu'à condition d'être couleur nuit, noire comme charbon, sombre comme les exhalaisons de ses (multiples) échappements.
Assez bien vu. La concordance des tons était réussie entre carrosserie et moteur. L'intérêt écologique de mécaniques réputées polluantes se lisait dès le parking, avant même d'avoir mis le contact.

Comme si le drapeau noir flottait sur les flottes de berlines et 4x4 portant cuir et chromes. Impressionnantes, ces ombres fuligineuses glissant sur le bitume urbain à la tombée du jour, dans les vapeurs de gazole brûlé...


Noir et blanc

Le grand soir, justement, semble arrivé, question catalogue de tôles à quatre roues. Le vert est à la mode, dans les esprits. Ce qui, dans les faits, se traduit donc par une spectaculaire percée lactescente dans les nuanciers des concessionnaires. A croire que plus c'est cher, plus c'est blanc.
Comment ça, pas propre ma voiture ? Ferait beau voir. Un simple regard sur ses reflets crème suffit à dissuader toute culpabilisation déplacée. Les gros braquets mécaniques carburent visiblement plus blême.
Ce qui fera bien plaisir aux petits. Le genre plutôt méprisé des utilitaires prend dans l'histoire un coup de neuf : le blanc est porté depuis si longtemps, du côté du vaste peuple des camionnettes et pétrolettes à usage professionnel.

Heureux retournement de tendance, dès lors, qui gratifie les carrosseries des ouvriers et des artisans du ton blanc de l'opulence...
Après tout, rien que de très logique. En ces temps de crise, avoir un boulot peut parfois être considéré comme un genre de luxe.

 

Didier Rose


 

         Je pense donc je lis les DNA


 







Merci pour votre visite

Repost 0
Published by Simone - dans Didier Rose
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 00:05

Les feuilles abandonnées tombaient de haut.
Quand on n'est pas un oiseau, du ciel on redescend.
Voici pourquoi les feuilles mortes tombent ensemble.
Cette histoire vraie n'est pas vraiment morale :
tous les jours je vole vers mon idéal,
et moi, j'aime cette feuille qui voudrait voler,
car qui ne veut pas voler est déjà enterré.
Feuille, vole vole, tombe, tombe aussi.
Pauvre feuille folle, merci !


......


Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 00:03















Il suffirait de presque rien
Peut-être dix années de moins
Pour que je te dise "je t'aime"
Que je te prenne par la main
Pour t'emmener à Saint-Germain
T'offrir un autre café-crème




















Repost 0
Published by Simone - dans Monday
commenter cet article
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 00:04
sɹnoɔǝs ǝp ǝnssı suɐs ǝɯnsuoɔ ǝs ʇƎ
ɹnoɯɐ’ן ǝp nǝɟ ǝן ɔǝʌɐ ǝɔuɐssıɐu puǝɹd ǝןןƎıƃnoq ǝun ǝɯɯoɔ ʇsǝ ǝıʌ ɐ












































La vie est comme une bougie
Elle prend naissance avec le feu de l’amour
Et se consume sans issue de secours
Elle connaît des hauts et des bas
Des bouffées de chaleur
Que l’on ne maîtrise pas
Des pôles à l’équateur
Puis elle s’éteint dans un léger soupire
Ou avec le vent comme l’aurait dit Shakespeare

 

 

 


William PERES










Merci pour votre visite
Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 00:08
  !
 
 Impossible de le dire,
 tant cela dépend des personnalités  et des instants choisis.
Mais sourions-nous toujours pour exprimer le plaisir ?





             

 
             

Parce que
          la gentillesse est













l'huile qui élimine les grincements de la vie !




« Le sourire provient d'une vibration qui associe la joie et la terreur, l'émerveillement et l'effroi », écrit Patrick Drevet dans son essai "Le Sourire" (Gallimard, 1999).  Complexe, il révèle ce que nous sommes.  Le sourire est un autre langage, un moyen de traduire ce qui, en nous, reste muet.
 Loin d'être un « sous-rire », il ouvre sur de multiples univers.

                           smileys

                                Merci pour votre visite !
Repost 0
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 00:01



Bistrotier est un métier qui compte. A tous égards.
Avec les taux modulés de TVA, les restaurateurs ont intérêt à faire chauffer la calculette à proximité des fourneaux. Ils pourront y faire leurs additions en même temps que les gamins rentrés de l'école.
Exemple : sachant qu'un VRP a consommé un plat du jour ancienne formule avec nouvelle TVA et une bière fraîche avec ancienne TVA, plus un café offert, établir une quittance de note de frais acceptable par la chef-comptable de son employeur... Sûr qu'il y a eu des crèmes renversées pour bien moins.

Et après ça, on ira chercher des noises à la corporation limonadière ! Quand on voit les efforts entrepris par certains estaminets pour actualiser leur carte, on ne devrait pas.

Un autocollant ici, une rature là, dur dur de refaire ses comptes. Ou du moins d'essayer de les tenir à jour.

Un plat et l'addition
Comptez en plus, dans notre belle région touristique, les cartes en plusieurs langues. Avec efforts de traduction concomitants. L'allemand, ça ne va pas trop mal. Mais l'anglais est parfois bien plus douloureux.
Ainsi, a remarqué un professeur alsacien, accompagné d'amis du Colorado, a-t-il craint l'indigestion devant un menu proposant, en anglais, un assortiment de vulgarités (« crudenesses »), là où on aurait pu attendre des crudités.
Le pâté était à la campagne électorale (« campaign »), si l'on en croyait une formulation hasardeuse.
Tandis qu'à la place d'un filet de saumon était offert... un filet de tennis (« net of salmon »).
Avec tout ça, quoi de plus normal que des asticots de pêche frits (« small fried bait »), plutôt qu'une classique petite friture ?
On imagine la tête de ces messieurs-dames du Colorado. Sans doute n'imaginaient-ils pas la fameuse gastronomie française aussi inventive et décomplexée.
A moins qu'ils ne recommandent chaleureusement la région à leurs amis pour son hospitalité : en plus d'avoir bien mangé, ils ont, paraît-il, beaucoup ri.
Et en plus, il n'y est pas appliqué, pour l'instant, de TVA spécifique.

Didier Rose


 

Je pense donc je lis les DNA

 

 












Merci pour votre visite





Repost 0
Published by Simone - dans Didier Rose
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 00:01
smiles(ennuyeux)
À bon entendeur, salut ....
est une locution proverbiale française
souvent utilisée afin d'empêcher une personne
de commettre une maladresse.
Elle signifie qu'une personne qui comprend
correctement l'avertissement, ne subira pas un
 quelconque embarras, ne sera pas en danger.

 
I




















Il ne faut pas se mettre en colère contre les choses :
cela ne leur fait absolument rien.
  Madame de Staël
smilies
Repost 0
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 00:03

 




Pour le jeu,
En avant, marche !
Une, deux ! Une, deux !
Pour la lumière,
En avant, marche !
Une, deux ! Une, deux !
Pour la beauté,
En avant, marche !
Une, deux ! Une, deux !
Pour l'amour,
En avant, marche !
Une, deux ! Une, deux !
Pour la vie,
En avant, marche !
Une, deux ! Une, deux !
Mais pour le feu,
Et pour la mort,
EN ARRIERE, TOUTE !

R. Gélis


Repost 0
Published by Simone - dans Monday
commenter cet article

Texte Libre

deytsc

Articles Récents