Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 08:00




 

 

 

 

 



C'est "THE" accessoire du moment. Phénoménal. Pas qu'un objet. Un genre de trait d'union entre les générations.
Le symbole ou presque d'une entente cordiale sur les canons de la mode, par-delà les âges et les classes. Si l'on osait, le fourre-tout d'aspirations mises en commun, de la queue de cheval aux cheveux blancs.
Dès certains collèges, il fait des ravages. S'exhibe entre les cours. S'en va gambader dans les rues, croisant ses homologues au bras d'autres propriétaires, qui ne fréquentent plus les salles de classe depuis belle lurette - ou alors dans le cadre de réunions de parents d'élèves.
Si on le remarque tant, ce héros de la garde-robe branchée, c'est qu'il impose un comportement ostentatoire. Sans doute à l'origine de son succès, ne datant pas de ce printemps, il faut bien le reconnaître.


Sac à malices

Ses zélotes en voient leur démarche chamboulée, mélange entre le pas chaloupé du canard et la position du portemanteau, avant-bras relevé.
C'est que le petit chéri a ses contraintes, en dehors de toute appréciation esthétique. Remarquable certes, à l'observateur urbain. Mais pas sans conséquences pour l'utilisatrice, qui plus rarement est aussi un utilisateur.
Ce n'est pas là le dernier de ses paradoxes : ce sac à main - puisqu'il ne s'agit de rien d'autre - serait plutôt à classer dans les sacs à bras. Il se porte en effet dans le creux du coude, avant-bras replié vers le haut dans une curieuse posture de sémaphore un peu rouillé ou de position du boxeur (à moitié) sur ses gardes.
Pour autant que l'on puisse en juger, la pose ne doit pas être si évidente à tenir : la besace, parfois atteinte de surcharge pondérale, change fréquemment de côté. Preuve que l'intérieur du coude a ses limites de résistance.
En tout cas, le cabas branché peut se targuer de contribuer à changer le paysage dans les zones piétonnes. Entre sacs à dos, musettes à paillettes, sacoches à bretelles, bananes ventrales et pochettes Kitty, il semble revendiquer un statut à part. Celui que confère la mode. Par définition, ça ne va pas durer.

 

 


Didier Rose


 

     Je pense donc je lis les DNA


 



 smilie

Merci pour votre visite.

Repost 0
Published by Simone - dans Didier Rose
commenter cet article
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 12:18

@ +

 

 

 


A quoi reconnaît-on les gens fatigués ?
A ce qu'ils font des choses sans arrêt.

  
 

 

 Tristesse :       : la fatigue qui entre dans l'âme
      Fatigue           : la tristesse qui entre dans la chair.

 

 

  Christian Bobin


Repost 0
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 00:05

 

 

 

 

 

Celui que l'on ne voit pas,
Celui que l'on ne touche pas,
Que l'on ne soupçonne pas,
Et pourtant à chaque seconde,
Chaque minute, chaque instant,
Je suis présent.
Je gère la vie de tous,
Et chacun dépend de moi.
Je possède tous les atouts,
J'ai toutes vos cartes en main.
Un pour tous, tous pour un
 Cette devise me sied à merveille,
Je décide de quoi sera fait aujourd'hui,
Sur vous je veille,
Je programme vos lendemains.
Je peux donner beaucoup de bonheur,
Mais je sais aussi vous plonger,
Dans le malheur.
D'un seul coup d'un seul,
Je frappe à la porte de quelqu'un,
Sans prévenir tel un mal insidieux,
Je suis aussi gentil que je suis odieux !
De moi on ne se souvient,
Que quand plus rien ne va,
Ou que tout va très mal.
Mais si tout se passe au mieux,
On ne pense même pas,
 Que je suis aussi responsable
De ce train de vie là.
On parle souvent de moi,
En employant bien d'autres noms,
La chance, le hasard, la veine,
La guigne,que sais-je encore !
Je dispose de vos vies et de votre idéal,
Que je fasse le bien ou le mal,
J'interviens quand bon me semble,
J'ai ce pouvoir, ce don,
D'être partout dans le monde,
Au même instant aux côtés de tous
Et de chacun. Rien ne m'a arrêté,
Ne m'arrête et ne m'arrêtera,
Je fus , je suis et je serai
Toujours celui qui vous surveille,
Et qui parfois vous punit...
 

Qui  suis-je ?


 

 

 

 

 

 

 

Je suis... LE DESTIN !

 

 

 

smileysMerci pour votre visite

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 00:06


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ben récemment, j'ai lu sur un mur :
" Jésus revient !"
- Jésus re... c'était écrit : "Jésus revient... Jésus"
- Jésus, mais c'est pas rien. Jésus, c'est le ciel !
Et c'était écrit : "Jésus revient !"
Et les gens passaient à côté indifférents, hein
- Tiens Jésus revient... bon.
Il y en a même qui faisait des réflexions désobligeantes :
"- Ah, ben il a mit le temps dis donc !"
- Je l'ai entendu moi, Je l'ai entendu !
Et si c'était vrai, et si Jésus revenait, ce serait merveilleux, non ?
- Jésus revient !"
- Il est là ! Où ? Là !
- Mon Dieu ! Je vous avais pas reconnu !
- Pensez .. si j'avais entendu parler de vous. Mon Dieu !
Quand j'était tout petit, on nous disait toujours : "le petit Jésus" Le petit Jésus, alors moi, j'avais fini par le voir tout petit.

Et tout d'un coup, je tombe sur un grand Seigneur.
- Devinez qui vient dîner ce soir ?
Vous me voyez annonçant la bonne nouvelle devant la porte de chez moi à travers le judas ?
- Devinez qui vient dîner ce soir ?
- Je vous le donne en mille : Jésus !
- Mais non !
- Mais si !
Vous voyez d'ici la scène... Il voudrait peut-être mieux ne pas raviver la Passion !
smilie
Raymond Devos est un humoriste français, né le 9 novembre 1922 à Mouscron en Belgique,
mort le 15 juin 2006 à Saint-Rémy-lès-Chevreuse dans les Yvelines (France).
Il a été célèbre pour ses jeux de mots, ses qualités de mime,
son goût pour les paradoxes cocasses, le non-sens et la quête de sens.

 

Dieu existe, je l'ai rencontré !

Mais que quelqu'un l'ait rencontré avant moi,

voilà qui me surprend....(...) 

R Devos


 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 00:01

 

 

 

 

 

 

smilie

Un monsieur visite un musée. Soudain il s'arrête et dit au guide :
- Ah, c'est moche !
- C'est du Picasso.
Plus loin, il s'écrie à nouveau:
- Ah ! C'est vraiment moche !
- Ça, monsieur, c'est un miroir, répond le guide !

smileys

 
-- Savez-vous ce qu'est un oiseau migrateur ?- C'est un oiseau qui se gratte que d'un côté.
-- Une poule rencontre une autre poule.
- Tu viens, lui dit-elle, on va prendre un ver ?
 -- Pourquoi les chats n'aiment-ils pas l'eau ?
Parce que dans l'eau minet râle.
-- De quel pays viennent les cochons ?  Des quatre groins du monde

smilie

 
La maîtresse demande à Julie :
- Qu'as-tu fait pendant les vacances ?
- Pas grand chose. En tout cas, sûrement pas de quoi faire une rédaction.

smileys

 
L'instituteur demande à un élève :
- Qu'est ce qu'il fait comme métier ton papa ?
- Il est guitareur, répond le garçon.
- Ah non, on dit guitariste, mon petit. Et toi, que fait ton papa ?
- Labouriste, M'sieur.
- Mais non, voyons, on dit laboureur ! Et toi, connais-tu le métier de ton papa ?
- Avec tout ça, je ne sais plus si il est mineur ou ministre.

smiles

Un enfant demande à son père une pièce de 2€ :
- C'est pour quoi faire ?
- Ben ,c'est pour les donner à une vieille dame.
- Bravo, c'est très bien de vouloir l'aider, mais où se trouve t-elle cette dame ?
- Euh, là-bas dans la camionnette, elle vend des glaces !

smiley


P
ourquoi les belges font de la moto avec des pyjama ?
pour mieux se coucher dans les virages
 
Pourquoi les Belges mettent-ils un paratonnerre au-dessus des boulangeries ? Pour fabriquer des éclairs
 
Pourquoi il y a une baignoire sur les camions des pompiers belges ? - Pour la sirène.

 

 



smileys


Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 00:01

 

 

 

 

 

 
Il ne faut que des fleurs
Un filtre de soleil
Et quelques grains de bonheur
Le cri d'un enfant, le toit d'une maison
Et la brise du vent.
Pour être heureux
Il suffit de s'entourer de vertus
S'emmitoufler d'amour
Se nourrir de passion
Prendre dans sa main celle d'un être cher
Regarder vers le ciel en oubliant la terre
Fermer les yeux sur le passé
Pour les ouvrir sur le rêve.
 Pour être heureux
Il ne faut plus penser
Que l'on puisse être malheureux
Il faut changer une larme en sourire
Et aller droit de l'avant.
Pour être heureux
Entre nous...
Il faut si peu !

Auteur inconnu

Merci pour votre visite.

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 00:05

 

 


Bonsoir mes amis
Il est temps que je m'en aille
Ce qui me reste à vous dire
Ne dure qu'une cigarette
Et le temps d'un dernier verre
 
Pour ce jour, cette nuit sous votre toit, merci
Pour la place à votre table et le vin dans mon verre
Pour le couvert de plus que vous mettez pour moi
Comme si rien au monde n'était plus normal
 
Pour ces heures passées à bavarder, merci
Pour votre patience quand nos avis étaient contraires
Pour n'avoir pas cherché à savoir d'où je venais
Ni pour où je pars, ni quand, ni pourquoi
 
Merci pour la bonté qui s'abrite chez vous
Derrière cette porte, que je dois franchir
Peut-être est-ce par elle qu'à travers vos carreaux
La lumière semble plus chaude qu'ailleurs
 
Bonsoir mes amis
 Frederik Mey

 

 

 

 

 

 

 

 

Texte en allemand
Gute Nacht Freunde, es wird Zeit für mich zu gehn.
Was ich noch zu sagen hätte, dauert eine Zigarette
und ein letztes Glas im Stehn.
 
Für den Tag, für die Nacht unter eurem Dach habt Dank,für den Platz an eurem Tisch, für jedes Glas, das ich trank,für den Teller, den ihr mir zu den euren stellt,als sei selbstverständlicher nichts auf der Welt.
 
Habt Dank für die Zeit, die ich mit euch ver-plaudert hab
und für eure Geduld, wenn's mehr als eine Meinung gab,
dafür, daß ihr nie fragt, wann ich komm oder geh,
für die stets offene Tür, in der ich jetzt steh.
 
  Für die Freiheit, die als steter Gast bei euch wohnt,habt Dank, daß ihr nie fragt, was es bringt, ob es lohnt,vielleicht liegt es daran, daß man von draußen meint,daß in euren Fenstern das Licht wärmer scheint.
-o-o-
 
Inga Und Wolf - Gute Nacht Freunde
1972
 

 

 

   

 

 

Merci pour

votre visite

 

Repost 0
Published by Simone - dans Vidéo
commenter cet article
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 00:02

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans regrettable il y a regret,
il y a table, il y a blé.
Est-ce le nom de ceux qui n'ont
rien à se mettre dans le râble ?
 
Dans regrettable il y a du grès
au lieu de sable desséché.
Est-ce le seau tout gorgé d'eau
baignant la soif qui nous accable ?
 
Dans regrettable il y a été,
il y a étable, il n'y a pas lait.
Quel est le sot qui a versé
tout le lait, perte irrémédiable ?
 
Dans regrettable, il y a râler.
Dressons la table pour bramer
à pleine voix, à pleins abois,
car nous avons tiré le diable.
-o-o-

Guy Béart 
né au Caire le 16 juillet 1930
 auteur-compositeur-interprète français

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 00:08

 

smiley

 

 

smileyEreintant : 80% des Allemands se disent heureux de leur boulot. Chiffre tellement énorme que l'on se demande s'ils ont bien compris la question posée.
Si oui, fermer d'urgence l'officine responsable de ce pseudo-sondage. Pour tentative d'escroquerie aggravée.
Parce qu'un tel pourcentage n'est même pas crédible. Outre-Rhin, on irait au bureau en sifflotant, détendu de la feuille de paie ?


smilesTandis que, dans nos parages, les prud'hommes ne savent plus où donner du délibéré ; les librairies ouvrent des rayons "Harcèlement moral" ; pas une semaine ne passe sans qu'une usine ne risque l'explosion (pas seulement sociale) ; jusqu'à certaines firmes qui se voient sommées d'ouvrir un service de prévention des suicides.


Heureux qui, comme...

Donc, parfaitement irréaliste, ce 80%. Ou alors nos voisins sous-entendent qu'ils sont contents moins de leur travail, que d'en avoir encore un... Ce qui changerait tout.

smilie

Sauf que, dans la même enquête, la même proportion de salariés affirment être « bien traités » dans leur travail.
Là, on ne comprend plus quelle mouche peut bien les avoir piqués.
A moins qu'il ne s'agisse d'un genre d'ironie à l'endroit des masses laborieuses en lutte, dans le monde, pour un sort meilleur.
Voire d'un coup bas aux centrales syndicales : à quoi bon en appeler encore au grand soir ? Puisque, chaque jour ouvré que les patrons rémunèrent, certains se targuent de petits matins radieux sur le chemin de l'usine.
Comme par un fait exprès, ce même chiffre de 80 ressort d'une autre étude.
Aux Etats-Unis, cette fois. Où il apparaît que les adolescents échangent (en moyenne) 80 messages écrits sur leur portable.
Pas par mois, pas même par semaine. Par jour !


smilie

Voilà qui, après déduction des nécessaires heures de sommeil, de jeux vidéo et de flirt, élèverait cette activité au rang de job à temps plein.
Sans jours chômés, ni récupérations, ni vacances.
smileyEt, surtout, sans jamais de grève. C'est peut-être là, après tout, une autre conception du bonheur.

 

Didier Rose


 

     Je pense donc je lis les DNA



 

 

 

 

 

smiles        Merci pour votre visite

Repost 0
Published by Simone - dans Didier Rose
commenter cet article
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 00:04

 

 


 


 
 Mon Chéri,
 
 Ne t'étonne pas si tu trouves le canapé  totalement recouvert de papier bulle et posé au milieu du salon, c'est normal, une entreprise va passer le prendre pour le livrer chez son nouveau propriétaire car je l'ai vendu cet après-midi.

 Je vois déjà tes sourcils se froncer et la colère te monter au nez mais mon amour, laisse-moi te dire que je n'ai PAS FAIT EXPRES !

Te souviens-tu quand tu m'as dit qu'en plus de tout gérer à la maison, l'entretien, les papiers divers et les trois petits que tu m'as faits (en me disant à chaque fois que tu savais « sauter en marche ») je devais trouver un emploi ? Et bien, comme je ne trouvais pas le temps de travailler, j'ai trouvé un moyen de faire de l'argent rapidement sans sortir de chez soi ou presque : EBAY !


Au passage ne cherche plus les vieilles baskets répugnantes que tu ne voulais pas jeter, un collectionneur les as achetées, à moins que ce ne soit un fermier pour faire du fumier.

 Mais revenons à Ebay, c'est vraiment merveilleux de pouvoir enfin se faire un peu d'argent de poche en vendant les choses dont nous n'avons plus besoin ! Surtout depuis qu'à cause de la « crise » tu m'as supprimé mes rares sorties avec mes copines, mon rendez-vous bi-annuel chez le coiffeur et les visites chez mes parents sous prétexte que ça consomme de l'essence !
 
Te souviens-tu de ce très joli sac à main dont tu me demandais très inquiet, si je ne l'avais pas payé trop cher ?
C'est ta collection de verres de bière qui l'a sponsorisé, je me suis dit que tu serais d'accord, toi qui ne penses jamais à mon anniversaire ou ne sais jamais quoi m'offrir !

J'ai aussi vendu la tondeuse, la perceuse, la ponceuse et le taille-haie puisque de toute façon tu ne t'en approches jamais.

Tes polars sont partis comme des petits pains, ainsi que toutes les chemises que tu ne portes plus depuis que tu as tant d'embonpoint.

Enfin tu vois, je suis de nouveau « rentable » puisque j'arrive à gagner de l'argent ! Le seul hic c'est que je me suis laissée emporter, et j'ai malheureusement aussi vendu ta chère télé (non ne cherche pas, elle n'est déjà plus là) et ton canapé adoré.
 
Depuis 15 ans que je te supporte pratique, je sais qu'à ce stade de la lecture tu fulmines et cherche ta batte de baseball pour m'administrer la correction que je mérite.
Ne la cherche pas plus loin, je l'ai vendue aussi et ne me cherche pas non plus : je suis partie avec le postier !

smilesUn charmant Monsieur que j'ai vu tous les matins depuis six mois que je vends sur EBAY, il adore les enfants et a déjà demandé sa mutation pour que nous nous rapprochions de chez mes parents.

Je te laisse tout ce qui reste dans la maison à l'exception de l'ordinateur, dont je vais avoir besoin pour aider mes parents à se débarrasser de tout ce que tu as entassé dans leur grenier parce que le notre était trop petit.

Je te souhaite tout de même une très belle vie et si toutefois tu cherchais une autre bonne femme pour t'accompagner dans tes vieux jours, Ebay a aussi une section « petites annonces ». Malheureusement, comme je ne suis plus là, tu devras la mettre en ligne tout seul, mais dans ma grande mansuétude et comme je sais que tu n'as pas l'habitude, je t'ai préparé un modèle. « Monsieur, aucune hygiène personnelle, handicapé moteur (incapable de faire fonctionner un appareil électroménager), légèrement obtus et carrément macho cherche compagne : bonne cuisinière, ménagère et économe n'aimant ni le romantisme, ni les restaurants, encore moins les activités en dehors de la cuisine et du lit conjugal. »
Je te souhaite bien du courage pour réapprendre à -faire cuire des pâtes,
- trouver où ils ont planqué le supermarché dans notre village,
- comprendre comment fonctionne la machine à laver.
smileySi je n'étais déjà comblée par l'amour de mon postier, rien que l'idée de ta tête, devant la machine à laver lorsque tu auras compris que cette satanée machine ne te rend pas les habits secs, pliés et repassés, me rend folle de joie.
 
Adieu !
     

 



Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article

Texte Libre

deytsc

Articles Récents