Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 01:05




 


J'adore les matins d'automne
 Cette écharpe de brume sur les prés
Au loin le son d'un clocher qui résonne
 Et à l'horizon le soleil tout juste réveillé.
J'adore les parfums de l'automne
En ouvrant la fenêtre, cet air vivifiant
L'odeur des bois humides qu 'on soupçonne
Les champignons, les noix, le maïs dans les champs
J'adore les couleurs de l'automne
Cette palette de couleurs caramélisées
Ce curieux mélange de brun, de rouge et de jaune
Ces feuilles somnolentes qui se laissent emporter.
J'aime l'automne vois tu car il est généreux
II donne à profusion ses couleurs, ses parfums et ses mets
Et même s'il est un peu capricieux
C'est ainsi, je ne peux m'empêcher de l'aimer.
J'aime l'automne, vois-tu, j'y suis née
C'est en automne aussi que je t'ai rencontré
J'aime l'automne, ses arômes parfumés
Et ses colchiques dans les prés.


Christelle SEXER
Recueil "En quatre temps"




         Merci pour votre visite..!








 

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 01:01











Automne de pluie et d'or
C'est toi ma jeunesse perdue
Le soleil a disparu
Ce n'est plus l'heure
Des rêves éperdus...
Le ciel tourmenté
A perdu ses étoiles
Le hêtre pourpre se meurt...
Sous la bourrasque
La palombe s'est blottie
En un long soupir...
Les lourds nuages assombrissent
La montagne rose
Les menaces qui pèsent
Couvrent le chant de l'onde...
Automne de tous les chagrins
il neigera peut-être demain...

Ghislaine  du  Teilleul...
L'Echo d'Alsace







Partager cet article
Repost0
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 00:02



 


Roses rouges velours
Palpitantes d'amour
Aux plus beaux  jours....
 
Roses lourdes de pluie
Dont les pétales tombent
Sans bruit dans la nuit....
 
Roses chagrin
Qui pleurent sur mon chemin
Des larmes d'airain....
 
Roses écarlates
Envahies de langueur
Que j'aimerai toujours
Jusqu'à l'ultime battement
De mon cœur...
 
Ghislaine du Teilleul

 







Merci
pour votre visite




Partager cet article
Repost0
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 17:32



















     ODE A MAMAN .

Une maman c'est un doux rayon de soleil
Qui réchauffe notre cœur.
Une maman c'est le doux parfum de notre enfance,
Celle qui nous berce tendrement
En fredonnant des chansonnettes
Pour consoler nos pleurs d'enfant.
Une maman c'est la tendresse au quotidien
Qui nous inonde de chaleur.
Une maman c'est un refuge solide
Celle qui nous écoute et console nos émois d'adolescent
En guidant nos pas vers le chemin de la raison.
Une maman c'est le bonheur à l'état pur
Qui sublime notre vie.
Une maman c'est l'amour avec un grand "A"
Celle qu'il faut chérir et soutenir à tout moment
En lui disant le plus simplement du monde,
Maman Je T'Aime


Dominique Schultz  (Alsace)

Partager cet article
Repost0
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 12:25



Aimer, chérir quelqu'un, lui consacrer sa vie,
C'est goûter des moments, des instants merveilleux,
Tel l'oiseau libéré s'envolant vers les cieux
Frissonner de plaisir quand le bonheur revit.
Dès le petit matin aux clartés enchantées,
C'est prévoir ses désirs, jusqu'au soir, tendrement,
Lui vouer ses pensées, sa flamme ou ses serments
Dans le rêve harmonieux, univers de beauté.
On peut aimer aussi en mille autres nuances
Ses parents, sa famille, son pays, son métier,
Des kyrielles d'amis, et même ses héritiers,
Les animaux fidèles à l'affectueuse présence.
On peut encore s'éprendre des objets du logis,
Peindre, écrire, voyager, toutes choses remarquables
Par le coeur inspirées, mais l'amour véritable
Est-il existentiel ou plutôt utopie ?
André KNOLL. 
Alsace




Partager cet article
Repost0
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 19:35






       

 
Sur le chemin de la vie,
Le parcours est semé d'embûches,
On doute et on trébuche,
On apprend à se relever
Pour aller de l'avant,
Profiter de toutes les merveilles
Qui nous font signe.
Sur le sentier de l'amitié,
Le trajet se fait par étape,
On partage et on s'éclate,
On apprend à s'entraider
Et à se tourner vers les autres,
Partager les moments
De peine et de bonheur.
Sur la route de l'amour,
L'itinéraire n'est pas tracé,
On flirte, on se découvre,
On s'apprivoise et on savoure,
On apprend à s'aimer
Pour construire un charmant foyer,
Prêt à accueillir les cris de joyeux bambins.
Le destin trace la direction à suivre,
En nous donnant des indices,
A nous de prendre la bonne voie,
Pour en faire un voyage inoubliable.
Que cette nouvelle année puisse,
Etre le début de cette belle aventure
Et nous faire tous marcher main dans la main.
 
Dominique Schultz 
Alsace



Partager cet article
Repost0
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 19:08



H I V E R
A l'aube inexorable         
la neige tombe sans bruit  
Sur la plaine endormie      
Un brouillard opaque      
Envahit ma vie...    
       
Tristesse, beau visage       
J'ai  revêtu aujourd'hui        
Ma robe de solitude          
Dans la forêt blanche         
Où meurent les Oiseaux...    
                            
 Mon coeur souffre doucement
Et je foule lentement
Les champs de neige       
Sous les nuages gris          
La bise attisant mes tourments...
L'été reviendra-t'il un jour
Changer la tristesse       
En un un rêve enchanté      
Réveillant d'un baiser      
la belle au bois dormant...?
Retrouver les jardins       
Tressés d'iris et d'oeillets
La lune qui ruisselle
Sur les bosquets d'été
Les couchants mordorés...
Et j'irai gaiement
Parmi les graminées
Ma chevelure embaumée de forêts
Les yeux débordant de fleurs
Retrouver à travers mon errance
Le lac tremblant
Que nous aimions tant
                     
    Ghislaine du Teilleul ..........Alsace



      
Partager cet article
Repost0
18 juillet 2008 5 18 /07 /juillet /2008 07:31














 




Un dessin sur un tableau noir d'école,
Les senteurs de lavande s'imprègnent
déjà dans les mémoires.
Une inscription : "bonnes vacances, au revoir l'école"
Les chants des cigales parcourent  les marchés, les foires.

Les cartables oubliés dans un coin d'une chambre
Partagent avec les crayons un repos estival.
La mer, l'océan, la montagne et les horizons tendres
Accueillent les juilletistes et les aoûtiens dans un festival.

Les salles de classes sont désertées, 
le calme prend place,
Les portemanteaux sont délivrés des âmes enfantines.
Au sud, les restaurants sont pris d'assaut
et les palaces,
Sont éventrés par des jolies filles aux chansons libertines.

Seuls les calendriers du mois de juin prolongent 
leurs existences
Et les lettres alphabétiques du primaire 
composent de nouveaux mots
Voilà le soleil, les vagues et les douceurs
qui se balancent
Dans un verre de cocktail, le sel sur la joue 
et le bronzage sur la peau.
                            

 
   Yves Lambert • Boersch (Alsace)

 









Partager cet article
Repost0
30 mai 2008 5 30 /05 /mai /2008 06:16

 




Une goutte de rosée, doucement se dépose
Sur le premier bourgeon du pommier qui frémit
Sous la bise tranquille, fidèle et tendre amie,
Dans les senteurs des prés et le parfum des roses.
 
De son terrier, caché, le museau d'un renard
Surgit et se trémousse, pour capter le soleil
Dont les rayons caressent la martre qui s'éveille
Provoquant la panique du peuple des canards.
 
Madame la grenouille guette de son nénuphar
L'insecte bourdonnant qui ose la défier,
La libellule vrombit, ses ailes déployées,
Tandis qu'au creux des herbes se prélasse le lézard.
 
Un scarabée furtif rejoint son paradis,
Des cohortes de fourmis vont restaurer leur reine,
Le busard affamé recherche son aubaine,
Le merle noir, charmeur, égrène sa mélodie.
 
Rémy sort sa tondeuse et les enfants contents
Traquant les papillons, courent au bord des sarments,
Renoncules et jonquilles chantent inlassablement :
"Revoilà les beaux jours, enfin c'est le printemps".
 

André Knoll.
Partager cet article
Repost0
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 12:14
















On peut s’essouffler, on peut reprendre souffle, on peut manquer de souffle, on peut rendre le souffle, on peut couper le souffle.


Lorsqu’il n’y a plus de souffle, plus de course possible : c’est la fin.

L’absence de souffle est synonyme de mort. Tant qu’il y a du souffle, la vie est présente.


Le souffle gonfle la voile et permet à l’embarcation de danser par-dessus les vagues et de glisser jusqu’aux confins de l’horizon.

Le souffle de l’homme, c’est sa respiration. C’est ce qui lui permet de puiser l’oxygène nécessaire au fonctionnement de son organisme.

C’est ce que l’homme a de plus précieux, puisqu’on dit : "Je suis prêt à donner pour toi jusqu’à mon dernier souffle", ce qui signifie : "Je me donne pour toi, je m’offre, je me sacrifie pour toi."


Le souffle, ce n’est pas seulement la respiration, ce qui gonfle les poumons et donne du coffre.

Avoir du souffle, c’est pousser jusqu’à l’extrême limite les forces de vie et d’amour que l’on porte en soi.

C’est repousser les limites qui empêchent d’aimer jusqu’au bout.

C’est laisser fleurir jusqu’à l’épanouissement la vie qui m’habite.

Charles Singer




Partager cet article
Repost0

Texte Libre

deytsc

Articles Récents