Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 17:16

 

 

 

 

Venez, poussins,
Asseyez-vous
Je vais vous instruire sur l'œuf
Dont tous vous venez, poussins.
L'œuf est rond
Mais pas tout à fait
Il serait plutôt ovoïde
Avec une carapace
Et vous en venez tous, poussins
Il est blanc
Pour votre race
Crème ou même orangé
Avec parfois collé
Un brin de paille
Mais ça,
C'est un supplément
A l'intérieur, il y a...
Mais pour y voir
Faut le casser
Et alors d'où - vous poussins - sortirez

 

Raymond Queneau

 



 

 

 

 

 

 Le passé est un oeuf cassé,
l'avenir est un oeuf couvé.

 

 

Paul Eluard

 

oeufs racistes

 

 

Quand on vole un oeuf,

on va en prison,

quand on vole un boeuf,

on va au Palais-Bourbon...

 

 

  Marin Karmitz

 

 

 

 Le passé est un oeuf sans germe :

tout ce qu'on peut en tirer
c'est une omelette.

 

 

 Frédéric Dard

 

 

 

 Le cochon dit à la poule :

"Les oeufs, pour toi,

c'est un engagement partiel ;

le bacon pour moi,

c'est un engagement total".
 

 

Philippe Meyer

 


 


 Les paroles sont comme des oeufs :
à peine écloses, elles ont des ailes.


 Proverbe malgache

 

 

 

  L'amour est un oeuf frais
Le mariage est un oeuf dur
Et le divorce un oeuf brouillé.

 

  Père d'Oliban

 

 


 

 


 

 

 


Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 12:03

 

 

 

 

 

 

 

 Les sentiers affichent ce matin un  grand sourire
C’est la rentrée et l’été s’apprête à mourir
Que de pieds vont  fouler  les rues et courir.
 
 Les enfants heureux gambadent en fou-rires
Sur les voies empruntant  vont  aller et venir
Sous le regard  envieux des plus vieux en soupir.
 
Voyez, ça et là poussent  les fleurs de gaieté
Pour accueillir en admiration tous les  écoliers
Joliment vêtus, retrouvant les gestes  familiers.
 
La joie est là, la joie est revenue  sur les chemins
Au revoir chaleur d’été, la fête est au suivant
C’est bientôt l’automne, une  saison arrivant.
 
S’en va et revient la vie jamais elle  ne se perd
Rejaillira  plus belle en d’autres  printemps verts.

Fialyne

 

 

smilie

Merci pour votre visite !

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 17:46

 

 Assis à cette table, n’est point une bribe humaine qui bouge, mais c’est mon enfant, la chair de ma chair, c’est celui qui  habite au plus profond de mon cœur.
 
 Assis sur ce banc, c’est mon enfant. Il ne sait rien, ignorant, il ne maîtrise pas souvent ses rires,  ses  énigmes  et sa peur.
 
C’est une partie de moi, regardez-le avec  tendresse et amour. Faites du  respect et de la décence une fable, n’allez point au delà de son esprit, ni celui de votre  perception  des sens.
 
 Assis sur ce vélo, c’est mon enfant,  le fruit d’un amour, Sorti de mes entrailles pour vivre et voir le jour. Il est  notre espoir de perpétuer nos racines pour  une  richesse humaine et dense.

 Quelle est cette malignité du genre humain, inconsciente qui change la vie de l’enfant en un enfer ?

 Quelle est cette bestialité effrayante qui transforme l’avenir de l’enfant en un éternel hiver ? 
 Quelle est cet horrible trouble qui se décharge sur l'enfant en   tempêtes et orages, un temps  lourd sans lumière, un temps de vie court sans but, sans espérance?

 Cet  enfant, qui vous sourit là, est né pour être heureux et prospecter le monde.

 

Il est mien, il est  vôtre  et rien ne vous cède le droit de piétiner sa joie et son innocence.
 
 Que s’étouffe cette petite voix machiavélique dans la tête de l’apôtre  diabolique au sourire fourbe sur un visage  au masque angélique, lui soufflant  des idées  perverses. Un traitement vil par des mains malsaines  d’une déplorable violence.
 
 Cet enfant est un enfant  espiègle, intelligent et pur. Je le confie à toutes les institutions pour en faire  un homme sûr et confiant. Il bâtira un autre futur, une  qualité humaine vertueuse, un avenir  riche, orné  d’amour et de progrès abondants. 

Laissez le vivre ses rêves, laissez le vivre son enfance.
 
 

Fialyne le 12/09/2007

 

 

 

 



Grand merci
pour vos visites...

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 00:03


 

 

 

 

 

 

Personne ne doit oublier le vent
quand il prépare ses voiles...

En premier, tenez vous à l'extérieur,
sentant le vent sur votre figure,
notez sa direction et sa force...

Puis, installez les voiles de votre bateau,
pour le diriger vers votre but.
N'oubliez pas de revérifier le vent,
car il change continuellement.

On aimerait marquer un temps d'arrêt,
après chaque progression de nos accomplissements.
Quand on pense que tout va,
quelque chose se produit :
les enfants grandissent,
on doit prendre sa retraite,
de nouveaux voisins arrivent...

Tel un bon marin,
nous devons constamment réajuster nos voiles.
Qu'un changement soit le bienvenu ou pas,
nous devons nous y ajuster.

A force de trop tenir à nos rêves,
nous pouvons passer outre à la réalité.
En faisant la paix avec le changement,
nous grandirons et serons transformés
au delà de toute espérance.

 


(Auteur inconnu)

 

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 00:10

 

 

 

 

 

 

Tout au long de l’année
Me parle cette source
En janvier enneigée,
En février gelée,
En mars encore boueuse,
En avril chuchotante,
En mai garnie de fleurs,
En juin toute tiédeur,
En juillet endormie,
En août presque tarie,
En septembre chantante,
En octobre dorée,
En novembre frileuse,
En décembre glacée.
C’est toi, petite source,
Le cœur de la forêt !
smilies

Louis Guillaume

 smilie

Merci pour votre visite.


Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 00:02

 

 

 

 
Si un enfant vit entouré de critiques,
il apprend à condamner.
Si un enfant vit entouré d’hostilité,
il apprend à être agressif.
Si un enfant vit entouré de moqueries,
il apprend à être timide.
Si un enfant vit entouré de honte,
il apprend à se sentir coupable.
Si un enfant vit entouré de tolérance sans laxisme,
l apprend à être patient.
Si un enfant vit entouré d’encouragement,
il apprend à agir.
Si un enfant vit entouré d’éloges sans excès,
il apprend à se faire valoir.
Si un enfant vit entouré de probité,
il apprend à être juste.
Si un enfant vit entouré de sécurité,
il apprend à faire confiance.
Si un enfant vit entouré d’approbation,
il apprend à s'aimer.
Si un enfant vit entouré d’amitié,
il apprend à aimer la vie.

 


Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 00:05

 

 

 

 

 

 

C'est juste un mot,
Qui au coeur fait chaud
Un mot d'encouragement
Un mot qui se fait chant
Un mot d'espoir
Un mot pour dire
Que derrière le voile
Se cache une étoile
Un mot simplement
Que le coeur attend.

 

Chantal Sergera


smileys

 

Merci pour votre visite !

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 11:32

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De jour en jour on grandit,
de fil en aiguille on mûrit.
D'année en année on vieillit,
d'âge en âge on s'assagit.
 
Un temps a quatre saisons
Un printemps de naissance
Un été de croissance
un automne de maturité
et un hiver de sagesse.
  
De jour en jour on grandit,
de fil en aiguille on mûrit.
D'année en année on vieillit,
d'âge en âge on s'assagit.
 
Un temps à quatre saisons
Un printemps de naissance
Un été de croissance
un automne de maturité
et un hiver de sagesse.
 
  Courir et puis courir, courir sans fin.
Se protéger de tous les aléas…
Mais tu finiras comme ça,
Un vieux sage, qui attend une fin.

Dely

 

 

 



 


 

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 08:09

 

Nos corps se sont mariés
un jour de Printemps,
Puis nos regards
se sont embrassés délicatement,
Et nous avons pleuré sur un poème d'enfant,
Mais qu'est-il devenu
l'Amour de nos vingt ans ?
 
Nous avons senti
le vent d'un instant,
Nous prendre dans ses bras rien qu'un temps,
Et nos corps se sont mêlés au Soleil Levant,
Mais qu'est-il devenu
l'Amour de nos vingt ans ?
 
La rosée du matin pleurait,
Sur nos corps couleur de lait,
Puis la Nature se mit à chanter un air du temps,
Mais qu'est-il devenu
l'Amour de nos vingt ans ?
 
Nous sommes vieux maintenant,
Mais nos corps sont encore si charmants,
Et notre Amour est toujours aussi puissant,
Seulement, nous avons
l'Amour de nos quatre vingt ans...
 

Eric Totaro  

 

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 01:13

 

 

 

 

 


Le bruit a gagné le combat
Et le silence doit se taire.
Nombreux sont ici bas
Qui le vacarme préfèrent.
Quelle peut être cette crainte
qu’il nous faut trahir,
cette solitude feinte
et par des sons se mentir ?
Le silence, c’est l’écoute,
l’entente de son pareil.
Le bruit sans aucun doute
torture nos oreilles.
Il faut donc des morts
pour qu’on s’accorde une minute
et hurler nos remords
avant l’ultime chute ?
Pourtant les rêves des hommes
sont faits de poésies
dans lesquelles raisonnent
bien plus de silence que de bruit.
Et la beauté se contemple
dans un absolu silence.
Elle devient bien plus ample
et beaucoup plus intense.
Lorsqu’elles sont immenses
Les joies sont des cris.
Mais c’est bien dans le silence
que le bonheur s’apprécie.
Les bruits ont bien souvent tord
et qu’importe l’offense,
je le dis haut et fort
Chut, et Silence.
 
 smilie
 
Philistin Panger

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article

Texte Libre

deytsc

Articles Récents