Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 11:03

 

 

 

.

 

Une phrase,
c'est comme un arbre de Noël.
Tu commences par le sapin nu
et puis tu l'ornes,
tu le décores à ta guise.
Jusqu'à ce qu'il s'effondre.
Attention à ta phrase :
si tu la charges
trop de guirlandes
et de boules,
je veux dire d'adjectifs,
d'adverbes et de relatives,
elle peut s'écrouler aussi.

Repost 0
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 17:00

 

 

 

 

 


 

 

 

Observe bien les humains.............
Le marié veut divorcer...................
Le célibataire veut se marier..........
Le chômeur veut travailler...........
Le travailleur en en marre de son travail
Le pauvre veut devenir riche........
Le riche est prisonnier de sa richesse
Le célèbre se cache ....................
Le frustré veut être vu .........
Le gros veut maigrir ......
Le maigre veut grossir..............
Le noir veut devenir blanc............
Le blanc cherche à se bronzer......
Et patati patata…..............
Personne ne remercie Dieu pour ce qu'il est. 
Accepte ce que tu es...................
et contente-toi de ce que tu as .....
Dieu saura combler........................
à la hauteur de tes besoins.............
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci pour votre visite !

Repost 0
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 12:00
 

 

 

 

 

Il y a des mots qu’on ne peut oublier
D’autres qu’on voudrait oublier
Des mots qui nous pénètrent en flèche
Des mots qui rallument la mèche
Des mots qui nous vont droit au cœur
Des mots qui nous font très peur
Des mots tendres qu’on aimerait entendre
Des mots durs à nous faire fendre
Des mots qui trahissent et qui blessent
Des mots qu’on savoure comme une caresse
Des mots qui nous font plaisir
Des mots qui nous font souffrir
Des mots qui nous font rêver
Des mots qui nous mettent face à la vérité
Des mots simples et convaincants
Des mots compliqués et choquants
Des mots qu’il ne faut pas prononcer
Car ils peuvent tout faire basculer
Parmi tous ces mots, il existe un mot
Sur lequel, il faut insister
Qu’il faut dire et répéter
A conjuguer dans tous les temps
Au passé, au future et au présent
Il doit être mis sur la sellette
Pour être chanter à tue-tête
Au fil des jours et des années
Il n’est autre que le mot « aimer »

 

Souad HAJRI

 

....

Repost 0
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 00:01

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors admirons le spectacle
et les ressources du marché. Re-regardons les cathédrales et la façade du colisée.                               
Alors buvons, éliminons       
et surtout refaisons du sport                                  
J’ai eu la France au téléphone, paraît que tout le monde est mort. Milles problèmes entre désir et ?   Quand le rideau se lève, Paolo is dying                     
Il paraît que la banlieue brûle, est ce vraiment un événement, Old Boy ?          
Et si Toulouse est en Alsace, Pariez sur Strasbourg, là-bas tout est si calme, là bas tout est amour.                                

        Justin(e) Punk Rock    

 

 

smileys
là-bas tout est si calme,  là bas tout est amour.      

 

Repost 0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 00:03


 



    
 
Dans l’univers , il y a une fleur,
La plus belle d’entre toutes …
Composée de gestes du cœur
Elle a un nom , une route : « Aimer »
Chaque pétale a une définition
Chaque épale , une explication
Aimer , la plus belle floraison,
À voir , sa composition :
Accompagner une personne délaissée
Accueillir et partager la joie d’autrui
Aimer sans condition
Alimenter l’amour en tout temps …
Alléger les blessures d’autrui
Cajoler un enfant
Chanter avec les heureux
Compatir avec un cœur blessé …
Comprendre l’incompris
Concilier afin de retrouver la paix
Crier l’espoir au désespéré
Donner avec son cœur …
Dorloter une personne âgée
Émouvoir les insensibles
Encourager le faible à avancer
Espérer le bonheur pour tous …
Essuyer une larme de tristesse
Être disponible en tout temps
Faire un signe aux oubliés
Fleurir le jardin d’autrui …
Libérer un cœur prisonnier
Louanger l’effort d’un plus petit
Offrir son bras au délaissé
Ouvrir son cœur sans discernement …
Pardonner à celui qui nous a trahi
Partager sans attendre en retour
Réchauffer un sans-abri
Réconforter un cœur triste …
Répandre la fraîcheur du bonheur
Répondre à un appel de détresse
Respecter les autres sans juger
Savoir lire les appels silencieux du coeur
    
  Semer la joie autour de nous
Sourire à une personne dévastée
Téléphoner pour accompagner un esseulé
Tendre l’oreille pour écouter …
Tendre la main à celui dans le besoin
Transmettre chaleur et douceur en tout temps
Transporter le baluchon d’un malheureux
Trouver une âme perdue et l’aider …
Combien de sépales pouvons-nous ajouter
Combien de pétales pourrions-nous distinguer
Mais surtout , au présent , savoir les multiplier …
Si nous semons ces gestes de partage
En ajoutons sur notre route sans péage …
Nous découvrirons dans cette fleur , dans ce jardin
L’hommage le plus divin …
« L’amour »

Coeur d'Amour


 

 

Merci pour votre visite.

Repost 0
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 11:02

 

 

 

 

 

  Chérie, explique-moi pourquoi
    tu dis : « mon piano, mes roses »,
    et : « tes livres, ton chien » ... pourquoi
    je t'entends déclarer parfois :
    « c'est avec mon argent à moi
    que je veux acheter ces choses. »

  

 

 

 

 

Ce qui m'appartient t'appartient !    
    Pourquoi ces mots qui nous opposent  :    
    le tien, le mien, le mien, le tien  ?    
    Si tu m'aimais tout à fait bien,   
    tu dirais : « les livres, le chien »    
     et : « nos roses ».   

            (Toi et moi)     

 

Paul Lefèvre, dit Paul Géraldy, 1885 - 1983, poète et dramaturge français.

 

smileys

 

 

 

 

 

 

Merci pour votre visite


 

 

 

Repost 0
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 18:15

  J’ai tant de choses à vous dire
Qu’on en ferait un livre entier
S’il me fallait vous les décrire
Il sècherait tout l’encrier
Mais, si vous êtes curieuse,
Venez ce soir au chemin creux
Et là, moi grave et vous rieuse
Nous en causerons tous les deux
 
J’ai le cœur plein de villanelles
Car, ce matin, j’ai rencontré
Les deux premières hirondelles
Réparant leur nid délabré
L’air est pur, il fait bon de vivre
Avril, ainsi qu’un vin nouveau,
Trouble mes regards et m’enivre
 
J’ai des rêves plein le cerveau
Et je songe à vous, rose et blonde,
J’ai des projets audacieux
Je me sens heureux d’être au monde
Et de voir l’azur dans tes yeux.
Arthur Lapierre 1888

 

 

 

Merci pour votre visite.

Repost 0
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 19:16

 

 



 
Vous voudriez connaître le secret de la mort.
Mais comment le trouverez vous si vous ne le cherchez pas au coeur de la vie ? Le hibou, aveugle au jour et dont la vue se limite à la nuit, ne peut vous dévoiler le mystère de la lumière.
Si vous voulez vraiment apercevoir l'âme de la mort, ouvrez grand votre coeur au corps de la vie.
Car la vie et la mort sont un, comme sont un le ruisseau et la mer
Votre connaissance silencieuse de l'au delà repose au plus profond de vos espoirs et de vos désirs ;
Et comme la graine qui rêve sous la neige, votre coeur rêve de printemps. Ayez foi en vos rêves, car c'est en eux que se cache la porte de l'éternité.
Votre crainte révérencielle de la mort est pareille au tremblement du berger devant le roi qui va poser sa main sur lui pour l'honorer. Sous ce tremblement, le berger n'est-il pas heureux de ce qu'il va porter la marque du roi ?
Mais n'en est il pas moins conscient de son tremblement ?
 
 
Car qu'est ce que mourir sinon rester nu dans le vent et se fondre dans le soleil ?
Et qu'est ce que cesser de respirer sinon libérer son souffle de ses marées agitées pour qu'il s'élève et se répande et cherche Dieu à son aise ?
C'est seulement lorsque vous aurez bu à la rivière du silence que vous pourrez vraiment chanter.
Et quand vous aurez atteint le sommet de la montagne, alors vous pourrez commencer à grimper.
Et quand la terre exigera vos membres, alors vous pourrez vraiment danser.  
Khalil Gibran
1883 - 1931

 

smileyMerci pour votre visite.

Repost 0
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 19:23

Il restera de toi
Ce que tu as donné
Au lieu de le garder
Dans des coffres rouillés
Il restera de toi
De ton jardin secret
Une fleur oubliée
Qui ne s'est pas fanée
Ce que tu as donné
En d'autres fleurira
Celui qui perd sa vie
Un jour la trouvera

Il restera de toi
Ce que tu as chanté
A celui qui passait
Sur son chemin désert
Il restera de toi
Une brise du soir
Un refrain dans le noir
Jusqu'au bout de l'hiver
Ce que tu as chanté
En d'autres jaillira
Celui qui perd sa vie
Un jour la trouvera
 

Il restera de toi
Ce que tu as offert
Entre tes bras ouverts
Un matin de soleil
Il restera de toi
Ce que tu as perdu
Que tu as attendu
Plus loin que tes réveil

  Ce que tu as offert
En d'autres revivra
Celui qui perd sa vie
Un jour la trouvera

  Il restera de toi
Une larme tombée
Un sourire germé
Sur les yeux de ton cœur
Il restera de toi
Ce que tu as semé
Que tu as partagé
Aux mendiants du bonheur
Ce que tu as semé
En d'autres germera
Celui qui perd sa vie
Un jour la trouvera

 

 

 

texte de Michel SCOUARNEC

smilie

et non de Simone Veil
comme indiqué dans différents sites....



 

 

Repost 0
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 12:59

 




 

 

 

 

 

 

France de ton malheur tu es cause en partie,
Je t'en ai, par mes vers, mille fois avertie.
Tu es marâtre aux tiens, et mère aux étrangers
Qui se moquent de toi quand tu es au danger,
Car la plus grande part des étrangers obtiennent
Les biens, qui à tes fils, justement appartiennent.

 


 

Pierre de Ronsard (1524 -1585)

Elégie sur les troubles d'Amboise (1560),


 
Petit poème du 16ème siècle
qui s'applique au 21 siècle
?



 

 

 

Merci pour votre visite.

Repost 0

Texte Libre

deytsc

Articles Récents