Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 12:00

 

 

 

 

 

 

Tu traverserais la France,
Tu raccourcirais tes vacances,
Tu te ficherais pendant une journée
de tes examens qui approchent,
Tu te préparerais dans la joie,
Tu partagerais cette joie autour de toi,
Tu ne compterais pas ton temps, et peu ton argent,
Tu porterais dans tes prières ce grand évènement.

Alors pour LE mariage,
Pourquoi ne traverserais-tu pas la France ?
Pourquoi ne raccourcirais-tu pas tes vacances ?
Pourquoi n’oublierais-tu pas un jour tes examens qui approchent ?
Pourquoi ne te préparerais-tu pas dans la joie ?
Pourquoi ne partagerais-tu pas cette joie autour de toi ?
Pourquoi compterais-tu ton temps et ton argent ?
Pourquoi ne porterais-tu pas dans tes prières ce grand évènement ?

Tu vois bien combien peu d’excuses tiennent…
mais il n’est pas trop tard pour changer d’avis ou se décider !
En conscience,
n’hésite plus, il en va de tous les mariages à venir !
Il en va de l’avenir de la FAMILLE,
de l’avenir de la France,
de l’avenir de l’HOMME !
 

MANIFESTATION NATIONALE LE 13 JANVIER 2013
et invite tous ceux que tu connais à manifester…
ou au moins à réfléchir à ce projet de loi !

CPDH

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 01:00

 

 

 


Seniors et saignés !

L'enquête a été longue et difficile. Mais on a enfin réussi à identifier les odieux profiteurs suspectés de maintenir à peu près leur niveau de vie en période de crise. On les appelle des retraités. En fait, ce sont des paresseux qui, après 42 années d'activité, donnent un mauvais exemple aux jeunes sans emploi en jouant aux boules ou en réchauffant leurs rhumatismes au soleil. Il était donc grand temps d'imposer davantage leurs pensions .
Ce rabotage de niche fiscale est d'autant plus urgent que, grâce au progrès de la médecine et de la chirurgie, ces séniors prétendent vivre de plus en plus longtemps sans se préoccuper de la santé de leurs caisses de retraites. Et puis, au moins est-on certain que, contrairement à d'autres contribuables plus valides et plus fortunés, ils ne battront pas en retraite pour fuir un pays où les technocrates de Bercy seront un jour les derniers actifs !... C'est vrai que la rumeur enfle de toute part : ces salauds de retraités qui ont travaillé pendant les trente glorieuses, voilà de nouveaux bons boucs émissaires (avec « les riches ») pour cracher au bassinet. Voilà une belle réforme pour la « France juste » que les guignols au pouvoir nous concoctent !...


Philippe Bouvard

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 13:00

 

 

Vous savez sans doute que,
dans des temps anciens,
pour s'assurer que quelqu'un
était bien décédé,
l'usage voulait qu'une personne
en charge de cette vérification
morde violemment
un des doigts de pied de la victime
(en général Le gros orteil).

C'est donc de là que vient
l'appellation de
    
 
   ‘’Croque-Mort’’
 

et

l'histoire des pompes funèbres ?

sans moi...

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 17:51

on connait ...mais  pas grave.............

 

 

 


Un corse en voiture est arrêté par la douane volante.
- Avez-vous quelque chose à déclarer ?
- Non, rien.
- Qu’avez-vous dans le coffre ?
- Des calculettes uniquement.
- Quelle idée de mettre des calculettes dans un coffre de voiture ! Vous en avez beaucoup ?
- Quatre ou cinq.
- Ouvrez votre coffre, je veux voir ça, c’est curieux de mettre des calculettes dans un coffre.
Le corse ouvre et là… la surprise : 1 revolver, 1 fusil de chasse, 1 pistolet mitrailleur, 1 lance roquette…
Le douanier lui dit :
- Vous appelez ça des « calculettes » vous ?
- Oui, parce que c’est avec ça que je règle mes comptes, moi ! »
Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 18:57

 

 

sorrysw

long à s'afficher.......

 
Quarante-cinq ans de souffrance, c'est assez."
"Papa, comment peux-tu dire ça ? Et juste avant les fêtes !" lui cria le fils.
 "Nous ne pouvons plus nous voir", répondit le père, " nous sommes fatigués l'un de l'autre et j'en ai ras l'bol de toute cette histoire, donc tu me rendras service si tu appelles ta sœur Anna à Chicago."

 Et il raccrocha abruptement.

Désespéré, le fils appelle sa sœur qui est complètement outrée.
 "Comment ils vont divorcer, à leur âge ??? Je me charge de l'affaire."

Aussitôt, la fille téléphone à son père et lui dit :

"Vous N'ALLEZ pas divorcer. Ne faites rien jusqu'à ce que nous venions mon frère et moi chez vous. Tu m'as bien entendu. RIEN...tu nous attends !!!"
Le père raccroche, se retourne vers sa femme et lui dit : "Rebecca, tout est parfait, les deux viennent passer les fêtes avec nous et ils payent eux-mêmes leur billet d'avion !"

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 19:31

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  1. Ramadan : Ce que disait Eve pour faire avancer le bateau
  2. Expatriées : Anciennes petites amies mal rangées
  3. Gaspacho : Flatulence froide
  4. Théologie : Mais café au travail
  5. Constipation : Quand la matière fait cale
  6. Châtaigne : Félin méchant
  7. Cédille : Invention stupide créée par un certain Monsieur Duçon
  8. Allégorie : Fait d'encourager un gros singe
  9. Chandail : Jardin plein de gousses
  10. Saint Ignace : Fête des cheveux
  11. Syntaxe : Fête des impôts
  12. Fêtard : Il faut rentrer se coucher
  13. Incontournable : Personne conne pouvant pivoter
  14. Mercato : Maman pratiquante
  15. Sismique : Salaire élevé car correspondant à six fois le salaire minimum  en France
  16. La moustache : Le ketchup aussi
  17. Patois Nîmois : Mais c'est qui alors ?
  18. Groupe sanguin : Les loosers du Loto
  19. Pomme dauphine : Pomme de terre arrivée deuxième à Miss Patate
  20. Un skieur alpin : Le boulanger aussi
  21. Considéré : Tellement il est con, il n'en revient pas lui-même
  22. Le crayon à papier : Donc il coule
  23. Chinchilla : Emplacement réservé aux chiens pour faire leurs besoins
  24. Portail : Cochon Thaïlandais
  25. Gabon : Mec vraiment trop sympa
  26. Liban : Canapé clic-clac
  27. Perroquet : Accord du paternel
  28. Yes, week-end : Phrase prononcée par Obama le vendredi soir
  29. Pompier : Personne qui brûle tous les feux pour aller éteindre un incendie
  30. La maîtresse d'école : L'institutrice prend l'avion
  31. Les ciseaux à bois : Les chiens aussi
  32. Les tôles ondulées : Les vaches aussi
  33. La camisole : La drogue rend solitaire
  34. Péniche : Zizi portugaiche
  35. Aventurier : Maintenant tu ne ris plus
  36. Un enfoiré : Une année de perdue
  37. Le Massif Central : Le gros au milieu
  38. La Bosnie : C'est quand ta patronne ne veut pas avouer ses torts
  39. Le mascara : Déguisement pour rongeurs
  40. Chauffeur de corbillard : Pilote décès
  41. Il faut s'y faire : Expression utilisée pour les chevaux à six pattes
  42. Se faire à l'idée : Faire l'amour avec Johnny ou David
  43. Consentant : Moule pas fraîche
  44. Bâtiment : Si ti dit pas la vérité
  45. Entrer dans l'arène : Action permettant d'assurer la descendance du royaume   
  46. Tequila : Interpellation d'un inconnu chez soi
  47. Salsa : Chose pas très propre
  48. Cramponner : Douleurs nasales
  49. Gévaudan : Ce que l'on dit à mamie quand on a enfin retrouvé son dentier
  50. Jennifer : Ni table à repasser
  51. James Dean : Le soir, comme tout le monde
  52. Ingrid Betancourt : Femme qui ne comprenait rien à l'école
  53. Patricia Kaas : Mais elle ne répare jamais
  54. Jodie Foster : Personne avec qui il ne faut pas parler le Jeudi
  55. Philippe Manœuvre : Mais il n'a toujours pas réussi à se garer

3d403702

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 08:20

 

 


Lundi gris c'est reparti
 Mardi bleu ouvre les yeux
 Mercredi rose on se repose
 Jeudi jaune tout ronronne
 Vendredi vert saute à l'envers
 Samedi rouge rien ne bouge
 Dimanche violet fait ce qu'il te plait

 

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 19:30

 

 

 

 


Que vous soyez en robe de chambre ou en chemise,
Sans pelure ou drapées de Mousseline.
Vous restez toujours Duchesse ou Dauphines !
Parfois atteintes de Vapeur, mais rarement soufflées,
Vous gardez la ligne allumette et la taille noisette !
Vous êtes délicieuse à croquer, tant que vous n’avez pas germé !
Vous êtes délicieuses à croquer, surtout dorées.
Mais meilleures encore quand vous êtes sautées !
Quand de vos maris, j’épluche la conduite,
Je découvre qu’avec vous, ils ont  la frite.
Ils sortent sans pelure, même s’ils pèlent de froid
Pour eux, même si vous n’êtes plus des primeurs,
Vous demeurez d’éternelles nouvelles !
Pour vous, ils se laissent arracher les yeux,
Friper la peau et meurtrir la chair :
Car comme les pommes de terre,
Ils ont des yeux, une peau et une chair !
Sans vous, ils sont dans la purée,
Sans vous, ils en ont gros sur la patate,
Alors que de la société, ils sont le gratin !
 
  Pomme de terre, je vous aime.

 

x

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 18:44

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On a tous de grands rêves, de grandes aspirations qui se heurtent parfois à une réalité où nos espoirs sont malmenés. Ce choc est parfois salutaire car il nous donne l’opportunité de mieux se connaître.
Se remettre en question et essayer d’aller de l’avant avec ce que l’on a de meilleur est une voie que l’on ne veut pas toujours facilement reconnaître et emprunter tant l’image que l’on  a de soit même est parfois faussée.

C’est ce que raconte cette petite histoire ...

Il était une fois : un petit animal. Il était lent... tellement lent que parfois, il lui semblait que le monde changeait plus vite qu'il ne pouvait avancer. Que faire ? Impossible d'aller plus vite ... Tout lui finirait par lui échapper s’il n'avançait pas plus rapidement.

Insatisfait, il se mit en tête de faire tout ce qu’il faudrait pour avancer à plus vive allure. Au bout d'un certain temps et malgré tous ses efforts, il dut se rendre à l'évidence. Peu importe ce qu'il ferait, il ne serait jamais aussi vif qu'un lapin, aussi rapide qu'un guépard, aussi réactif en face du danger qu'une chauve souris.
Alors le doute l'envahit. Pourquoi était-il limité d’où venait cette injustice l'empêchant de faire comme tout le monde ?
Il sombra, se recroquevilla dans la maison qu'il avait sur le dos et décida de se laisser mourir, il s’endormit.

Le soleil de cet après midi avait chargé de gros nuages lourds et quand vint le soir un gros orage éclata.
 Tout s'assombrit, le temps grondait et pourtant, la peine que ce petit animal ressentait, laissa place à un nouveau sentiment.
Une réponse instinctive se fit alors naturellement sentir :

« avancer » ce dit-il.

C'était lorsque le temps était pluvieux, que tous les autres animaux se cachaient que lui avait les meilleurs capacités et dispositions pour se mouvoir. Plein de joie il avançait à son rythme, sans que personne ne lui disputât une place, traversant allégrement la cascade d’eau que le ciel déversait sur lui ce soir là.  Il filait enfin librement.
Vouloir aller à contre-courant des choses et faire comme tout le monde lui demandait des efforts surhumains, tout simplement parce qu'il est contre-nature qu'un escargot avance les jours de beau temps.
Parfois, il ne faut pas lutter contre ce que l'on est, il faut bien se connaître et trouver les justes combats à mener avec et non contre soi- même, sous peine de se tuer et s'user pour rien.

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 01:05

 

 

 

 

 

Près du England's Bristol Zoo existe un parc de stationnement pour 150 voitures et 8 autocars. Pendant 25 ans, le paiement du parking était effectué à un sympathique monsieur.

Les prix étaient de 1.40 € pour les voitures et de 7.00 € pour les autocars.


Un jour, après 25 ans de bons et loyaux services, sans défection, le petit monsieur n'est pas venu. L'administration du Zoo a donc appelé la mairie et a demandé qu'elle envoie un autre employé. La mairie a effectué une petite enquête et a déclaré que le stationnement était à la charge du Zoo.
A quoi le Zoo a rétorqué que le quidam était un employé municipal.
La mairie a affirmé qu'il s'agissait d'une erreur car cette personne n'a jamais fait partie de son personnel et qu'elle ne lui versait aucun salaire.
Pendant ce temps, quelque part au soleil, dans sa belle villa, il y a un homme qui, apparemment, avait installé son propre dispositif de paiement de parking et s'est pointé tous les jours, pendant 25 ans, pour percevoir le prix des stationnements des visiteurs du Zoo...
Il a travaillé 7 jours par semaine et a ramassé la coquette somme de 560 € par jour... ce qui, au bout de 25 ans, lui a assuré environ 7 millions d'Euros pour sa retraite personnelle. Et personne ne connaît son nom ! Elle n'est pas belle, la vie ? Inutile de recourir au pôle emploi : faites preuve d'imagination !

En tout cas,   BRAVO !

 


The mythical Bristol Zoo parking attendant has never existed and ownership of the car park isn't in dispute

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article

Texte Libre

deytsc

Articles Récents