Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 07:00

 

 

Plante une rose au milieu des orties,
change quelque chose dans ta vie,
là où tu es dans ta famille ou dans ton quartier

Pose une étoile en plein cœur de la nuit


Le monde est plus beau,
le monde est meilleur
Quand tu mets sur le tableau
quelques notes de couleurs


 

 

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 01:03
 

 
La semaine du grand blanc : en Alsace, voilà ces derniers temps la neige dans tous ses états.
Curieux d'ailleurs que la neige ne s'évoque qu'au singulier, quand du moins elle n'est pas éternelle.


Car dans nos rues et dans nos campagnes tombe une neige sous forme plurielle.
Il y a la neige des villes, brune. Et la neige des campagnes, couleur ciel d'hiver en Alsace - grise, quoi.
Il y a la neige franche, qui résiste sous la semelle, et couine à la pression. Et le neige fourbe : blanche sur le dessus, molle et sale en dessous, qui n'est pas tombé dans le piège ces derniers jours ?

Il y a la neige joyeuse, dans les stations des Vosges. Et la neige colère, celle des routiers bloqués aux abords des autoroutes.


Terrain glissant

Il y a la neige de notre enfance, qui se compacte bien en soupirant entre les gants ; parfaite pour les boules de neige. Et la neige de nos temps adultes, toujours trop froide sur le visage, trop mouillée sur les vêtements, trop glissante sur les routes, trop précoce dans la saison ou trop tardive dans la journée, jamais comme il faut, quoi.
Il y a la neige au sol, qu'on ne saurait trop regarder avant de s'engager. Et celle sur les toits, qu'on ne voit jamais tomber que trop tard.
Il y a la neige légère, poudreuse qui virevolte dans les sapins, à travers l'air et le froid. Et la neige lourde, paresseuse dans les pelles des ouvriers municipaux.
Il y a la neige que l'on souhaite toujours plus abondante, en vacances. Et celle qu'on trouve définitivement trop présente, au boulot.
Il y a la neige qui pimente le quotidien. Et celle qu'on sale au petit matin.
Il y a la neige toujours trop revêche des pare-brise. Et la neige toujours trop fugace des bonhommes dressés dans les jardins, qui perdent un peu vite leur nez-carotte.

Bref, il y a la neige que l'on l'aime, et celle que l'on n'aime pas. Et cela revient, comme en toutes choses, à s'en fier aux goûts aux couleurs.
Le blanc a ses nuances.

 

 

Didier Rose


 

         Je pense donc je lis les DNA







Merci
pour votre visite




Partager cet article
Repost0
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 19:24



Heiliger Schutzengel mein,
lass mich dir empfohlen sein.
Bei Tag und Nacht, ich bitte dich,
beschütz, regier und leite mich.
Hilf mir leben recht und fromm,
damit ich in den Himmel komm. Amen.
Partager cet article
Repost0
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 01:01







 

 


Chat pas content....



Une chanson peut illuminer un moment,
Une fleur peut ranimer un rêve.


Un arbre peut devenir forêt,
Un oiseau peut annoncer le printemps.


Un sourire fait naître l’amitié,
Une poignée de main réconforte une âme.


Une étoile peut guider un navire sur la mer,
Un mot peut définir l’objectif.


Un vote peut changer un pays,
Un rayon de soleil peut illuminer une pièce.


Une chandelle efface la noirceur,
Un rire triomphera de la tristesse.


Chaque voyage commence par un pas,
Chaque prière commence par un mot.


Un espoir remontera notre moral,
Un toucher peut montrer que vous compatissez.


Une voix peut parler avec sagesse,
Un cœur peut savoir ce qui est vrai,


Une vie peut faire toute la différence,
Vous voyez, il n’en tient qu’à vous !

 

2007

 

 


 


smileys

Merci pour votre visite !

Partager cet article
Repost0
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 18:13
    On passe un septième de sa vie un lundi.   


Le lundi est à l'origine
 de tous les maux
















.










 "jeter un coup d'oeil"  

fin
Partager cet article
Repost0
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 17:20



 


 
Vous connaissez tous Françoise....
elle n'a pas de blog mais nous rend visite tous les jours...
Elle est Mamie  depuis le 12 mai 2009, un garçon Matis  !


Le prénom Matis a pour origine le prénom hébraïque Mattatyahu.
      Matis est une variante du prénom Mathias.
 La forme ancienne Mattatyahu peut être traduite par "don de Dieu".
    Les Matis sont honorés le 21 septembre.

                                       

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 août 2008 6 30 /08 /août /2008 23:00

 

les amoureux en vacances..

 

Il y a des jours où j'aimerais être une hirondelle
pour pouvoir ouvrir grand et battre des ailes
pour m'envoler dans le ciel
et trouver la vie encore plus belle.

Mais vu que je suis un humain
je dois vivre et penser au lendemain
prendre ma vie en main
pour tracer jour après jour mon chemin.

Parfois j'aimerais être une gazelle
pour pouvoir jouer à la marelle
passer mes journées à sauter de tout bord tout cotés
et quand je suis fatigué, me reposer sans rien penser.

Mais vu que je suis humain
je dois vivre et penser au lendemain
me battre jour après jour pour prouver mon amour
à tous ceux qui m'entourent dans la vie de tous les jours.

Quelquefois être une taupe serait drôle
rien faire et rien penser serait mon rôle
dormir et toujours dormir, sans rien me soucier
de ce qui se passe dans le monde entier.

Mais vu que je suis humain
je dois vivre et penser au lendemain
je dois très fort travailler
pour sous mon toit emmener quelque chose à manger
pour ne pas oublier mes enfants tant aimés
pour qu'ils puissent profiter de l'amour, l'affection
que je peux leur donner.

Et aussi quelquefois être un petit chien
un petit chien chez des gens âgés
là, je serais très bien
passer mes journées à me faire cajoler,
jouer pour m'évader
dans un lit douillet me reposer,
me faire servir sans jamais rien dire
de japper, très fort japper
pour prévenir l'arrivée de mauvais étrangers
et par la suite me faire récompenser.

Mais vu que je suis humain
je dois vivre et penser au lendemain.

Partager cet article
Repost0
30 août 2008 6 30 /08 /août /2008 23:00

 

C'est notre futur Président.....!

Mais non, il ne va plus à l'école primaire...c'est un grand maintenant

Question : c'est qui ? 

 

 

Si t'étais Président de la République
Pour nous, tes p'tits copains, ça s'rait super pratique
On pourrait rigoler et chahuter sans risques
On serait bien contents si t'étais Président

Je s'rais jamais Président de la République
Vous les petits malins vous êtes bien sympathiques
Mais ne comptez pas sur moi pour faire de la politique
Pas besoin d'être Président, pour aimer les enfants.

extrait ...G Lenorman..

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 08:05











De mourir, ça ne me fait rien.
Mais ça me fait de la peine de quitter la vie.
 
Marcel Pagnol
 
Quand un vieillard meurt,
 c'est une bibliothèque qui disparaît
prov. africain
 
 Quand on est arrivé au bout de son voyage, on dit que la route a été bonne ..
prov. chinois
 
 L'homme meurt autant de fois
qu'il perd l'un des siens
prov. latin
 
Les gens que l'on aime devraient mourir avec toutes leurs affaires
Gabriel Marcia Lorquez
 
Je meurs chaque nuit
pour ressusciter chaque matin
Georges Bernanos
 
La vie, c'est çà ... un bout de lumière qui finit dans la nuit
Céline
 
La vieillesse est un décès
 par petits morceaux
Albert Cohen
 
On ne meurt qu'une fois,
mais c'est pour si longtemps ...
Molière

Puisque la mort est inévitable,
oublions-là ! 
Stendhal
   
 
             
 

Partager cet article
Repost0
25 mai 2008 7 25 /05 /mai /2008 07:58

 

A l'informaticien de mon coeur,

 

Mon Amour,
Je suis venue surfer sur ton web, impromptue,
Transférant mes données, bousculant tes menus.
Sur quoi vas-tu cliquer, supprimer ? Insérer ?
Vas-tu scanneriser mon image ou quitter ?
Je sais, j'ai investi, un à un, tes programmes,
Semé dans tes circuits mes messages, mes charmes.
Souhaiterais-tu graver, inscrire en ta mémoire
Mon virus effronté ? Je voudrais tant le croire.
Ne suis-je qu'une option, la petite souris
Entrée par effraction sur l'écran de ta vie ?
Je me verrais si bien grignoter tes murs gris...
Ouvrirais-tu les mains pour m'en faire un tapis ?
Mon cœur, tu m'as saisie dans tes fichiers secrets
Et je compte depuis nos rendez-vous discrets.
Tu viens te connecter à moi, fuyant ton site,
Le cœur déboussolé entre deux favorites...
C'est vrai, j'ai piraté l'ordinateur central...
J'ai choisi de t'aimer, patienter m'est égal
Et si tu m'aimes autant que mon cœur le devine,
N'aie pas peur, j'ai le temps. Lançons bien la machine !
Pas question que tu viennes à moi pour te planter.
Sois sûr, quoi qu'il advienne, de ne pas te tromper.
Par contre, si j'ai tort, alors, tant pis pour moi.
De ton PC je sors ma disquette hors la-loi,
Te laisse à tes nuits blanches, par amour, par respect,
J'éteins tout, je débranche. Et puis, je disparais !
 
Ton petit Wana "doux"

 

Marie Guillon "1er prix - Les Plumes D'Amour"

2006

25 mai 2006 

Partager cet article
Repost0

Texte Libre

deytsc

Articles Récents