Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 16:45

 

 

 

 

à toutes fins utiles...

Vieillir, c'est chiant.
J'aurais pu dire : vieillir, c'est désolant, c'est insupportable, c'est douloureux, c'est horrible, c'est déprimant, c'est mortel.
Mais j'ai préféré "chiant" parce que c'est un adjectif vigoureux qui ne fait pas triste.
Vieillir, c'est chiant parce qu'on ne sait pas quand ça a commencé et l'on sait encore moins quand ça finira.
Non, ce n'est pas vrai qu'on vieillit dès notre naissance.
On a été longtemps si frais, si jeune, si appétissant. On était bien dans sa peau. On se sentait conquérant, invulnérable. La vie devant soi.
Même à cinquante ans, c'était encore très bien. Même à soixante. Si, si, je vous assure, j'étais encore plein de muscles, de projets, de désirs, de flamme.

Je le suis toujours, mais voilà, entre-temps j'ai vu dans le regard des jeunes, des hommes et des femmes dans la force de l'âge qu'ils ne me considéraient plus comme un des leurs, même apparenté, même à la marge.
J'ai lu dans leurs yeux qu'ils n'auraient plus jamais d'indulgence à mon égard.
Qu'ils seraient polis, déférents, louangeurs, mais impitoyables. Sans m'en rendre compte, j'étais entré dans l'apartheid de l'âge.
Le plus terrible est venu des dédicaces des écrivains, surtout des débutants. "Avec respect", "En hommage respectueux", Avec mes sentiments très respectueux. Les salauds ! (...)

Lutter contre le vieillissement c'est, dans la mesure du possible, ne renoncer à rien. Ni au travail, ni aux voyages, ni aux spectacles, ni aux livres, ni à la gourmandise, ni à l'amour, ni à la sexualité, ni au rêve. (...)
Avec l'âge le temps passe, soit trop vite, soit trop lentement.
Nous ignorons à combien se monte encore notre capital. En années ? En mois ? En jours ?...
Non, il ne faut pas considérer le temps qui nous reste comme un capital. Mais comme un usufruit dont, tant que nous en sommes capables, il faut jouir sans modération.


Après nous, le déluge ?... Non,

Bernard Pivot né le 5 mai 1935
"Les mots de ma vie" (Albin Michel)

à toutes fins utiles...

Partager cet article

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article

commentaires

Maria Dora 25/09/2016 14:00

La vieillesse est une plaie quand nous prenons de l'age avec une santé déficiente , ce serait bien de vieillir sans bobos , mal au dos , mal a la hanche , calcifications aux épaules et partout ailleurs etc... Je ne crois pas que je fais mes presque 73 ans ( en janvier ) physiquement mais les douleurs sont là malgré l'apparence ! Bonne semaine a venir , bisous Simone

libre 3411 24/09/2016 14:41

Bravo pour ce texte, dans lequel je retrouve ma philosophie, l'usufruit de ce qui nous reste et à fond.
Bisous

Marylou 23/09/2016 15:50

jouir sans modération du temps qu'il nous reste quelle bonne idée mais seule ce n'est pas évident à deux c'est mieux...bon week-end

Mathilde 23/09/2016 14:09

Tout à fait en osmose avec ces mots sur un sujet qui me concerne ...Malgré les cailloux sur le chemin ...j' aimerai toujours voyager , sentir , gouter ...déguster chaque seconde donnée ..
c 'est trop beau la vie ...:-)

aman bou 23/09/2016 13:43

biz du vendredi

dom 23/09/2016 07:31

Bonne fin de semaine !
Bisoux, chère simone

lady 23/09/2016 05:53

....chère Simone...

désolée de t'avoir fait peur...;)

j'ai cru que la brillance de l'or dominait les flammes de l'enfer...;)

bonne journée

ly xxx

écureuil bleu 22/09/2016 23:02

Bonsoir Simone. Beau texte et sages conseils de Bernard Pivot. Bisous

Noisette 22/09/2016 13:40

Mdr oui c'est bien moi sur la photo lol Pour une fois je me mets mais j'ai horreur
Bon après midi, bisous

aman bou 22/09/2016 12:30

hello bibizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

dédé 22/09/2016 12:23

Bonjour ma chère Simone,


Certaines personnes vieillissent bien. D'autres malheureusement ne sont pas à la même enseigne.

Si je prends uniquement mon cas, l'aspect extérieur de ma personne fait très jeune. Mais cette image est totalement fausse...car le corps est marqué par des douleurs intenses.
Le pire est que ces maux ne se figent pas dans le temps. Au contraire, il sont de plus en plus nombreux à prendre domicile dans mon intérieur.
Ils squattent en quelques sortes un endroit où ils n'étaient pas du tout invités.
Nous pourrions même croire que la porte est largement ouverte...car tous les trois mois, une douleur nouvelle apparaît.
Mon corps est comme un camps de réfugiés.
Il est la jungle de Calais.

Non seulement notre corps s'enlaidit en prenant de l'âge...mais il est une véritable plaie que nous traînons partout.

Nous vieillissons peu à peu d'une manière sournoise. En même temps, nous accumulons des petits bobos.
Ceux- ci deviennent plus intenses ...avec le temps.
Un peu comme s'il désiraient nous démontrer qu'ils sont là...jusqu'à la fin de notre chemin.
Nous ne pouvons pas savoir lorsque cette déchéance débuta. car elle demeure progressive.
Elle avance à petit pas.
Pour le futur, c'est encore pire....car nous ignorons la fin du chemin.
Une chose est certaine, nous sommes plus proche de la fin...que du début. En espérant évidemment qu'aucun élément... ne vienne accélérer celle-ci.

Lorsque nous étions jeunes est beaux, nous ne pensions pas que le temps des tortures viendrait si vite.
Le mal s'installe sans que nous y prenions garde.
Puis il s'étale avec aisance...comme s'il était chez lui.

La personne âgée n'est plus considérée par la société...comme un être en entier.
L'instinct de l'amour passionné s'éteint.
Cette force qui nous poussait vers l'autre à 20 ans, n'est plus aussi marquée.
La libido s'en est allée... avec le nombre des années.

Pourtant, nous pouvons rester jeunes dans notre tête.
Encore faut-il qu'elle soit encore sur les épaules.
Notre réflexion est la seule à pouvoir exprimer des joies.
Nous pouvons jouer avec des mots... en oubliant tous nos maux.
C'est le seul moyen de rester jeune.

Je ne parviens pas à admettre ce fameux " Après moi...le déluge ".
Je trouve ces quelques mots très égoïstes pour ceux qui nous suivent. Nos enfants, des proches ou même des inconnus.
Mais il est vrai que lorsqu'on voit ce qui se passe dans le monde...partir permettra de ne pas voir les problèmes à venir.
Car ceux-ci demeurent terriblement angoissants.

Bonne journée, mon amie.
Bisous. dédé.

cricri d amour 22/09/2016 12:07

Ben c'est l'automne,
ici c'est encore l'été.....enfin en beaucoup moins chaud
mais en plus supportable.
N'oublie pas ta p'tite laine le matin
hihihi
Bises

Noisette 22/09/2016 10:28

Bonjour Simone
Oui tu as raison j'ai de la chance, on en profite tant que l'on peut car la maladie est si vite arrivée
Je te souhaite une bonne journée, bisous

Naturesereine 22/09/2016 08:24

Je ne suis pas d'accord avec lui.. pour moi chaque âge à ses plaisirs à condition de ne pas lutter contre. La vieillesse fait partie de la vie, et bien sur que si on commence à veillir le jour de notre naissance. Il faut arrêter de s'illusionner et accepter notre sort et la mort avec car elle fait partie du tout . C'est en ayant conscience de tout cela que l'on se met à apprécier la vie à sa juste valeur, sans en perdre une miette. bisous Simone

dom 22/09/2016 06:37

Bon jeudi, en profitant des beaux jours !
Bisoux, chère simone

lady 22/09/2016 05:30

bonjour Simone....

très bel article sur le vieillissement....je crois que vieillir en bonne santé..s'offrir des plaisirs....est un gros plus....!

avec la montée en âge vient aussi plus de solitude...ceux qui l'acceptent et s'en font une amie, sont plus heureux....

bise

ly xxx

durgalola 21/09/2016 20:38

et zut pour les fautes d'orthographe ....

durgalola 21/09/2016 20:37

un bel article ... et un peu de respect ne fait pas mal à personne. Vieillir, moi, ce sont les douleurs par ci par là, qui m'enquiquine .. Bises toi qui a toujours 20 ans.

Annick 21/09/2016 17:21

mon papa disait: je ne vieillis pas, je prends de l'âge!
je crois que je dis comme lui!
merci Simone d'être passée sur mon blog!
bisous

rolande 21/09/2016 16:17

Comme tu le dis si bien après nous le déluge ... quoique parfois cela sert de pleurer que l'on est vieux parfois on tombe sur des gens sympas pour te dépanner... alors je profite je profite et après .... bises

cricri d amour 21/09/2016 13:50

hihihihi,
c'est bien vrai tout ça !
Bon c'est pas grave, ça fait longtemps que j'ai dépassé ce stade,
maintenant je vis dans l'inconscience.
hihihi
Il fait très bon ici.
Bises

aman bou 21/09/2016 13:49

nan mais tu es jeune encre naaaaaaaaaaaaaaaaaa

Framboise à Pornic 21/09/2016 10:12

comme tu le dis si bien, on ne sait pas combien il nous reste .........
je revois dans cette phrase mes amies parties trop tôt, si bien la veille et morte le lendemain
Oui, il faut profiter de la vie, et ça , on le dit justement quand on est vieux ...

Clara65 21/09/2016 08:50

Oui, je suis d'accord, c'est chiant et à moi perso, cela me fait peur. De quoi ? de la maladie, de la dégradation du corps et peut-être du cerveau, de la douleur, de la mort, du regard des autres...
J'essaie de profiter au maximum de chaque jour, en attendant.
Belle journée à toi.

khanel3 21/09/2016 06:50

il faut surtout penser au présent, à vivre l'instant présent ! bonne journée

dom 21/09/2016 06:05

Monsieur Pivot est très lucide.
Moi, je me suis rendu compte que j'étais vieille quand les jeunes ont cessé de me tutoyer et en m'appelant madame ou lieu de dom ... Pfff
Bon mercredi, chère simone

Noisette 20/09/2016 21:16

Bonsoir Simone
Moi vieillir me fait peur, peur de la maladie de se voir diminuer de jour en jour grrrrr mais on ne peut pas être et avoir été hélas
Je te souhaite une bonne soirée, bisous

LADY MARIANNE 20/09/2016 19:40

hé oui !!
je n'ai pas su profiter de ma jeunesse----20-30-40- 50 bof--- 60 et j'ai mal partout -
bonne soirée-

nays 20/09/2016 19:00

voilà prenons le avec grande philosophie et je dis souvent " après moi les mouches "
et j'aime bien le mot chiant il est clair et net :) "on dit pas ça" disait feu ma mère mais je ne m'en privais pas pour autant

douce soirée Simone
bisous ☺☺

Nell 20/09/2016 18:46

Comme je l'approuve ce cher Bernard Pivot. Profite de chaque moment, chaque minute et ne pas penser au reste. Vivre, simplement vivre, sans trop se poser de questions. Je t'embrasse en te souhaitant une belle et douce soirée

cheznous62 20/09/2016 18:26

Ne pas penser à l'avenir, se laisser vivre et profiter des bons moments de la vie ... Et ne pas s'occuper du regard des autres .....
et éviter les miroirs (lol) !!!

Bises dans ta soirée Simone !
Nicole

Martine MARTIN 20/09/2016 18:24

C'est bien du pivot. Vieillir c'est bien, on est plus cool, plus libre, détaché du regard des autres (pas pivot). On a compris que le bonheur est dans l'instant. Bisous.

Texte Libre

deytsc

Articles Récents