Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 12:48

 

 

 

Et si c'était la dernière fois...

 

Et si c'était la dernière fois...

Et si c'était la dernière fois que tu voyais, tu regarderais avec une telle attention que ton regard d'un seul coup d'œil embrasserait tout l'horizon.
 

Et si c'était la dernière fois que tu marchais, tu poserais tes pieds avec tant de douceur et de légèreté qu'ils deviendraient des ailes et tu pourrais voler.
 

Et si c'était la dernière fois que tu respirais, tu humerais l'air avec un tel allant que tu te trouverais vivant jusqu'à la fin des temps.
 

Et si c'était la dernière fois que tu t'éveillais, ce moment d'ultime conscience aurait tellement de force et de clarté qu'il éclairerait tes nuits jusqu'à l'éternité.
 

Et si c'était la dernière fois que tu pensais, la plus vulgaire de tes pensées s'auréolerait de tant d'innocence qu'elle te conduirait jusqu'à la source : au pays du silence.
 

Et si c'était la dernière fois que de la solitude tu souffrais, tu serais si reconnaissant de connaître l'absence que tu percevrais le parfum de l'éternelle présence.
 

Et si c'était la dernière fois que tu jugeais, tu serais si confus de ce penchant coupable que tu verrais le beau au sein du condamnable.
 

Et si c'était la dernière fois que tu te remémorais les bons moments et les mauvais, tu remercierais si fort de les avoir connus que tu verrais les fils entre les deux tendus.
 

Et si c'était la dernière fois que tu créais, ton inspiration serait si féconde que tu pourrais comprendre l'origine du monde.
 

Et si c'était la dernière fois que tu aimais, tu glorifierais l'instant avec un tel zèle qu'il emplirait ton cœur à jamais d'amour universel.
 

Et si c'était la dernière fois que tu riais, ton esprit tant se dilaterait qu'au mirage du petit "je" jamais plus ne se prendrait.
 

Et si c'était la dernière fois que face à toi-même tu te trouvais, tu rentrerais tant dans ce jeu de miroir que tu pourrais percer le secret de ton histoire.
 

Et si c'était la dernière fois que tu lisais les mots au fond de toi prendraient âme et corps et donneraient naissance à l'Être que tu n'es pas encore.
 

Si tu fais toute chose avec autant de passion, d'attention et d'amour que si c'était la dernière fois, alors, ce sera la première fois où tu SERAS.

 

 

Gérard Bellebon

 

Et si c'était la dernière fois...
Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
31 juillet 2017 1 31 /07 /juillet /2017 23:45

 

 

 

Le bonheur n'est pas accroché à la lune  !

 

 

Le bonheur n'est pas accroché à la lune,
Suspendu à quelque astre lointain ;
Il n'est pas sur Jupiter, Mars ou Neptune,
Mais à portée de main.
Le bonheur n'est pas au-delà des mers,
Dans un monde céleste, merveilleux, incertain
Il est sur notre propre terre,
A portée de main.

Le bonheur n'est pas sur une île lointaine,
Quelque part sur l'Océan terrible :
Il est chez nous, dans la plaine,
Dans ta maison paisible.

Le bonheur n'est pas dans un château grandiose,
Habité par des reines et des rois ;
Il est dans ton jardin de roses,
Dans ta maison de bois.

Le bonheur n'est pas dans une nuit vénitienne,
Faite de musique et d'amour,
Il est dans les choses quotidiennes,
Que tu retrouves chaque jour.

Le bonheur n'est pas dans quelque grande ville,
Où l'on parle de richesses et de joie ;
Il est dans ta chambre tranquille,
Tout près de toi.

Le bonheur n'est pas dans les choses qu'on espère,
Et qu'on réclame du lendemain  ;
Il est dans celles qui nous entourent,
Et qui reposent entre nos mains.

Tiré du Livre de Lézard, Georg éditeur (Genève) 

 

Le bonheur n'est pas accroché à la lune  !
Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 11:36

 

 

 

La petite plante.

 

Un jour le Grand Jardinier me confia
Une plante d’une qualité très rare, et très belle ;
« Je reviendrai la chercher », dit-il en souriant ;
« Soigne-la bien, en la gardant pour moi. »
J’en ai pris soin, et la plante a grandi,
Elle a donné une fleur aux couleurs rayonnantes,
Belle et fraîche, comme l’aurore au printemps.
Mon âme était radieuse, mon bonheur sans égal
De toutes mes fleurs, elle était la plus glorieuse,
Son parfum, son aspect étaient merveilleux ;
J’aurais voulu la garder, tant mon cœur s’y était attaché
Pourtant, je savais qu’Il reviendrait la chercher.
Et voici, Il est venu un jour me demander
La jolie plante qu’Il m’avait prêtée…
Je tremblais ! Mais c’est vrai qu’Il m’avait dit
Qu’un jour Il reviendrait pour me la réclamer.
« C’est parfait », dit-Il en respirant son parfum
Alors, en se penchant, Il a parlé doucement  :
« Si elle reste dans ce sol, elle va perdre sa splendeur,
Je veux la transplanter dans mon jardin Là-haut. »
Avec tendresse, Il la prit et s’envola
Pour la planter Là-haut où les fleurs ne se fanent pas.
Et un jour futur, dans ce Jardin de Gloire,
Je la retrouverai épanouie, et elle sera mienne.


Auteur inconnu

 

 

 

La petite plante.
Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 11:23

 

 

 

Tout petit....le bonheur !

 

Se lever d'un bon pied
Malgré les nuages et la brume
Se lever d'un bon pied
Malgré les querelles, sans rancune,
Avec pour première pensée
De répandre la joie chez ceux qu'on aime
Avec pour première pensée
D'éclairer la chambrée par un "je t'aime".
Et encore, autour de soi,
Une poignée de main ;
Et encore, autour de soi,
Une poignée de grains
D'où grandit l'amour
Et le cercle d'amis ;
D'où grandit l'amour
Et le sourire de la vie.
Le bonheur du jour
Le bonheur, c'est tout petit....

Le bonheur du jour !

 

Tout petit....le bonheur !
Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 16:09

 

 

 

Ma petite joie !

 

 

Ma petite joie
Tout au fond de moi
Elle me dit bonjour
Au début d'chaque jour
Je voudrais qu'elle soit
Dans les autres ma joie
Qu'elle leur donne la main
Tout au long du chemin.

 
Ma petite joie chez moi
Oh! qu'elle est bien installée
Elle est tout au fond de moi
Le Seigneur me l'a prêtée
Mais pour la conserver
Il me faut la donner
À ceux qui viennent chez moi
Et qui ont besoin de joie.


Ma petite joie
Tout au fond des bois
Elle glisse doucement
Elle est comme le vent
Au soleil elle brille
Et la nuit elle scintille
Je la sens, elle est là
Elle ne me quitte pas.

 

Ma petite joie
Tout au long des jours
Elle me montre la voie
Qui conduit à l'amour
Le Seigneur qui me voit
Un beau jour me dira
La joie que je t'ai donnée
Remplira l'éternité.


S.I.J-A.

 

Ma petite joie !
Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 13:57

 

 

Le bonheur, c’est tout petit ...

 

 

Le bonheur,
c’est tout petit

Le bonheur, c’est tout petit,
Si petit que parfois on ne le voit pas,
Alors on cherche, on cherche partout.
Il est là, dans l’arbre qui chante dans le vent,

L’oiseau le crie dans le ciel,
La rivière le murmure,
Le ruisseau le chuchote,
Le soleil, la goutte de pluie le disent.

Tu peux le voir là, dans le regard de l’enfant,
Le pain que l’on rompt et que l’on partage,
La main que l’on tend.
Le bonheur, c’est tout petit,
Si petit que parfois on ne le voit pas,

Et on le cherche dans le béton, l’acier,
La fortune,
Mais le bonheur n’y est pas,
Ni dans l’aisance ni dans le confort.

On veut se le construire mais il est là,
À côté de nous, et on passe sans le voir,
Car le bonheur est tout petit.

Il ne se cache pas,
C’est là son secret.

Il est là, près de nous
Et parfois en nous.

 

 
Le bonheur, c’est tout petit ...
Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 17:10

 

 

Le bonheur, c’est tout petit ...

 

Le bonheur,
c’est tout petit

Il ne se cache pas,
C’est là son secret.

Il est là, près de nous
Et parfois en nous.

 

Le bonheur, c’est tout petit ...
Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 11:30


 

 

 

 Le bonheur, c’est tout petit !

 

Le bonheur, c’est tout petit,
Si petit que parfois on ne le voit pas,

Alors on cherche, on cherche partout.
Il est là, dans l’arbre qui chante dans le vent,
L’oiseau le crie dans le ciel,
La rivière le murmure,
Le ruisseau le chuchote,
Le soleil, la goutte de pluie le disent.

Tu peux le voir là, dans le regard de l’enfant,
Le pain que l’on rompt et que l’on partage,
La main que l’on tend.

Le bonheur, c’est tout petit,
Si petit que parfois on ne le voit pas,

Et on le cherche dans le béton, l’acier,
La fortune,
 
Mais le bonheur n’y est pas,
Ni dans l’aisance ni dans le confort.
 
On veut se le construire mais il est là,
À côté de nous, et on passe sans le voir,
Car le bonheur est tout petit.
 
Il ne se cache pas,
C’est là son secret.

Il est là, près de nous
Et parfois en nous.

 
D. Quertain

 

 Le bonheur, c’est tout petit !
Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 12:00

 

 

 
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Aimer, chérir quelqu'un, lui consacrer sa vie,
  • C'est goûter des moments, des instants merveilleux,
  • Tel l'oiseau libéré s'envolant vers les cieux
  •  Frissonner de plaisir quand le bonheur revit.
  • Dès le petit matin aux clartés enchantées,
  • C'est prévoir ses désirs, jusqu'au soir, tendrement,
  • Lui vouer ses pensées, sa flamme ou ses serments
  • Dans le rêve harmonieux, univers de beauté.
  •  On peut aimer aussi en mille autres nuances
  • Ses parents, sa famille, son pays, son métier,
  • Des kyrielles d'amis, et même ses héritiers,
  • Les animaux fidèles à l'affectueuse présence.
  • On peut encore s'éprendre des objets du logis,
  • Peindre, écrire, voyager, toutes choses remarquables
  •  Par le coeur inspirées, mais l'amour véritable
  • Est-il existentiel ou plutôt utopie ?
  • André KNOLL.
Aimer
Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 12:04
L’âge mûr.
 
L’âge mûr c’est être toujours jeune mais avec beaucoup plus d’efforts.

Vieillir c’est « passer de la passion à la compassion ».
Plein de gens n’arrivent pas à 80 ans car pendant trop longtemps ils se sont battus pour rester à 40 ans.
Passé le cap de la soixantaine peu de choses paraissent absurdes.
Les jeunes pensent que les vieux sont fous, les vieux savent que les jeunes le sont. Personne ne va plus vite que les années.
Dans les yeux d’un jeune brille la flamme, dans les yeux d’un vieux brille la lumière.
L’initiative des jeunes vaut autant que l’expérience des vieux.
Derrière chaque homme il y a un enfant.
Les jeunes vont en groupe, les adultes en couple, les vieux vont seuls.
Heureux celui qui a été jeune pendant sa jeunesse. Et sage l’âge venu.
Nous désirons tous vivre vieux mais refusons de l’être.
C’est plaisant d’arriver à un grand âge mais pas de l’avoir.

 

L’âge mûr.
Repost 1
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article

Texte Libre

deytsc

Articles Récents