Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2021 1 04 /10 /octobre /2021 10:53

Bernard Tapie 1943-2021

 

Tapie était hors-catégorie. Comme ces cols mythiques du Tour de France qui impressionnent vus d’en bas, essoufflent si on tente d’en suivre le tracé, offrent lumière et ravissement tout en haut. Sachant que la descente peut aussi s’avérer brutale, voire cruelle.

Tapie, c’était tout cela.
Cent vies et au moins autant de qualificatifs pour en dépeindre les combats et les émotions. Une figure marquante comme rarement, jusque dans la maladie, et un parcours qui a touché tellement de facettes de la société française. Au point que cet homme s’apparente à un phénomène, terme souvent galvaudé mais ici opportun.
Ce n’était ni un saint ni un enfant de chœur. Mais à côté ça, quel miroir pour ses contemporains ! Gagneur à l’époque de l’économie superstar, gouailleur dans un monde du slogan, champion avec son club quand la performance sportive devient le dernier liant social, politicien au moment où la France rêve qu’on lui cause au cœur. Tapie est un panneau indicateur des envies et des travers de son temps.
Son existence a scellé le mariage passionnel de l’opportunisme et de la spontanéité. L’intelligence et l’énergie que lui reconnaissait l’expert Mitterrand lui tenaient lieu de viatiques vers la réussite, mais aussi de ressorts dans ses descentes aux enfers, même du fond d’une prison.
Tapie a inventé tant de traits de la modernité appliquée à l’homme public qu’il faut en convenir, par-delà ses noirs côtés : c’était plus qu’un destin français. Tapie était parvenu à apparaître comme une part du destin des Français. Insubmersible sur plusieurs générations, tenant tête jusqu’au bout aux juges chargés de solder l’ardoise.
Il a pleuré et fait pleurer, ri et fait rire, comme d’autres. Lui avait en plus l’art nouveau du parler direct, des vérités qui claquent. Des tribunes aux tribunaux, des palais aux plateaux, ses adversaires en ont fait les frais. Qu’on le taxe de vulgarité ou de vaillance, il portait en lui la marque profonde de la vie, dans sa capacité d’avancer. La mort d’ailleurs, il avouait ne pas « en faire un drame absolu ». Il se savait grand vainqueur sur ce point : son histoire lui survivra.

 

Didier Rose
L’éditorial

 
 
Je pense donc je lis les DNA 
Dernières Nouvelles d'Alsace

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
...tout un personnage avec une vie bien remplie....!

bon mardi Simone...

Denyse xx
Répondre
E
Bonjour Simone. Ca fait plaisir de pouvoir remettre l'adresse de son site. Bisous
Répondre
T
Salut,
C'est un grand monsieur parti du bas. La preuve que l'on peut réussir sa vie même en étant un moins que rien.

On a beau temps dès ce matin .
Cet après midi je vais faire une petite marche pour me dérouiller.

Bonne semaine

Les infos du lundi ne sont pas tristes
Répondre
D
Bonjour ma chère Simone,


Monsieur Tapie était un touche-à-tout.
L’ancien représentant, à grimper les couches sociales à la vitesse grand V.
Faut dire qu’il avait le physique pour plaire et la tchat en plus.

Il était aussi un homme volontaire et ne manquant pas d’énergie.
Peu à peu, il a gravi d'une manière fulgurante l'échelle sociale pour devenir ministre.
En effet, à l'époque du président Mitterrand, il était le seul à se battre face à Jean Marie Le Pen.
Du coup, il avait tapé dans l'œil du président.

Il faut dire que l'homme avait une voix qui portait, face au chef de l'extrême droite.
A l'époque, tout le monde avait regardé l'émission à la télé.

A Marseille, il était considéré comme un Dieu, en ayant ramené la coupe de France au football.
Puis ce fut un patron décrié par certains, admiré par d'autres.
Il achetait des sociétés en déclin.
C'est en écrémant le personnel...qu'il rentabilisa ses entreprises.

Parfois ses méthodes étaient plutôt au bord de la légalité.
Si bien qu'il a goûté aussi à la prison.

Monsieur Tapie était adulé ou détesté.
Il n'y avait pas de juste milieu.

Une chose est certaine, c'est que cet homme ambitieux a réussi à devenir fortuné, en partant de rien.
Il y a eu l'époque où monsieur Tapie a bâti un empire.

Malgré ses démêlés judiciaires, je pense qu'il a réussi.
Même si toutes ses affaires n'étaient pas encore réglées avant son départ.

L'homme s'était lancé dans la chanson, le cinéma et le théâtre.
Il bénéficia même d'une émission télévisuelle, en se présentant comme l'homme de la réussite.
Je me souviens de sa manière volontaire de venir devant les caméras.
C'était l'homme à la mode pour réussir sa vie.

Malheureusement, la maladie s'est emparé de cet homme combatif.
Après des années de combat et la volonté de s'en sortir, monsieur Tapie est décédé récemment.
A l'unanimité, tout le monde a reconnu que l'homme malade fut très courageux pour affronter la maladie.
Il resta toujours le même avec sa combativité légendaire.
Cependant, le cancer qui l'a emporté fut imparable par la médecine d'aujourd'hui.

Nous ne pouvons que nous incliner, devant cet homme qui a su faire rêver une partie de la population.
Paix à son âme.

Bonne journée, mon amie.
Gros bisous. Dédé.
Répondre
A
Kikou Simone

Belle analyse et constat de Didier Rose.
Le phénomène Tapie.

Douce soirée, bisous
Aimée
Répondre
E
Bonsoir Simone. Didier Rose rend un bel hommage à cet homme entreprenant et combatif, prêt à tout pour obtenir ce qu'il voulait. Bonne soirée et bisous
Répondre
=
J'admirais sa force , son amour inconditionnel de la vie !
Je t'embrasse
Répondre
M
J'aime, et j'aimerais toujours, ce Bernard Tapie, pour le meilleur et pour le pire !
Répondre
J
Pugnace , combattif, un ose tout cet homme
Chapeau bas
Qu'il repose en paix
Bel article , bel hommage
Merci à l'auteur
Répondre
S
♥‿♥
L
....Beau portrait décrivant cette personne...Tout un personnage ce Bernard Tapie....

j'aimerais bien tes escargots...!

bon mardi Simone

Denyse xx
Répondre
M
Un superbe hommage avec des mots justes, pas de Bla-Bla. Exceptionnel dans les affaires, incompris par certains... tant pis il avance. Bravo Mr TAPIE
Bises Belle nuit.
Répondre
F
Tout en nuances et contradictions. Comme chacun de nous.
"Un bel hommage réaliste"

Bonne semaine, Simone.
Schmoutz
Répondre
R
Très bel hommage a ce personnage haut en couleur que j'avoue avoir bien aimé. douce semaine bisous htpp://envie2.be/
Répondre
A
Ton "article" vient de me réconcilier avec Tapie qui jusqu'à ce que je lise cet admirable oraison funèbre, m'agaçait profondément. Tel Bossuet, tu le réhabilites, ah! quel plaisir de lire grâce à toi qui était cet homme mi-figue/mi raison. Bravo, bonne journée, Gisèle
Répondre
M
Bel hommage réaliste. Tapie c'était tout à fait celà. Bisous
Répondre

Texte Libre

deytsc

Articles Récents