Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2021 3 10 /11 /novembre /2021 11:26

 

Acceptez de prendre quelques risques

 

 

C’est difficile d’ouvrir une porte quand on ignore ce que l’on va trouver derrière, mais c’est encore plus difficile de passer sa vie devant la porte sans l’ouvrir. Et le pire, c’est de mourir sans savoir ce qu’il y avait derrière la porte.

Jean-Paul Jody - 1953

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

I
C'est si vrai mais parfois on a peur de ce qui se cache derrière...<br /> Problème d'ordinateur d'ou mon absence mais je suis de retour !<br /> Merci pour ton petit message. Bises
Répondre
D
Bonjour ma chère Simone,<br /> <br /> Dans ma vie, j'étais plutôt un être courageux, avant de prendre de l'âge.<br /> J'étais même un peu téméraire, en prenant toujours des risques.<br /> <br /> Je n'avais pas peur de pousser des portes interdites.<br /> C'est ainsi que je me suis retrouvé dans un bar au Sénégal.<br /> Sa particularité était qu'il était clandestin.<br /> <br /> Les buveurs de vin de palme m'avaient invité, voyant que j'avais un petit coup dans le nez.<br /> Une fois à l'intérieur, je me trouvais dans un véritable piège.<br /> J'étais seul au-milieu d'une bonne soixantaine de sénégalais.<br /> La cabane était constituée de bancs qui étaient alignés en se faisant face à face.<br /> Il n’y avait pas de table.<br /> Si bien que j'étais entouré d'hommes costauds.<br /> En face de moi, les autres avaient les genoux qui touchaient ceux des autres.<br /> <br /> Malgré que j'étais un peu pompette, je savais que je devais garder la tête sur les épaules.<br /> Chaque verre que l'on m'a servi, je le vidais discrètement entre mes jambes.<br /> <br /> Si je m'étais fait prendre à gâcher la marchandise, je ne serais pas là pour raconter mon histoire.<br /> Il fallait que je sorte de cette nasse où je me sentais menacé.<br /> J'ai donc pensé à aller uriner à l'extérieur.<br /> Je n'avais pas prévu que je serais accompagné de deux gaillards.<br /> <br /> Puis vint le moment où on me demanda de payer des bouteilles.<br /> Je savais que j'avais des billets dans la poche gauche, et de la menue monnaie dans la droite.<br /> En montrant que j'étais plein de bonnes intentions, j'ai sorti les petites pièces.<br /> Un sénégalais m'a fait un geste de la main me faisant comprendre assez méchamment… que mon argent ne valait rien.<br /> <br /> J'avais réussi à les bluffer et ils m'ont laissé partir.<br /> <br /> Une autre fois, c'est dans un bar de la Médina que j'ai failli être attaqué.<br /> J'avais pour habitude d'offrir un verre aux chauffeurs de taxi.<br /> Celui-ci fut sympa avec moi, en me disant d'aller à la voiture et de partir.<br /> Il avait compris que j'étais en danger.<br /> <br /> La Médina était interdite aux occidentaux, car trop dangereuse.<br /> Une autre fois c'est avec une fille et un taxi que je m'y étais rendu dans la nuit.<br /> Sauf qu'il y avait du monde devant la case de la demoiselle.<br /> Elle m'a rapidement tiré par les cheveux pour me cacher, avant de demander au chauffeur de retourner en ville.<br /> <br /> A Marseille, j'ai traîné dans les quartiers malfamés.<br /> Dans un bar guère fréquentable, un homme commença à fouiller ma poche droite.<br /> Je lui retirais la main en lui demandant méchamment s'il allait bien.<br /> Soudain, celui-ci me mit un couteau sur la gorge en me disant:<br /> - '' Je suis un voleur..? ''.<br /> Je me raclais la gorge en me disant que si je disais non, il allait se servir.<br /> Sauf que cette fois, je n'étais pas seul.<br /> J'étais avec un videur d'un autre bistrot… que tenaient les parents d'un copain marin.<br /> Ce dernier a tout simplement dit à mon dangereux agresseur :<br /> - '' Laisse-le, il est avec moi ! ''.<br /> J'étais au sein de la pègre, alors que j'étais une personne honnête.<br /> <br /> J'ai souvent eu des aventures de ce genre, qui se sont toujours bien terminées.<br /> Sauf une fois, où j'ai reçu un coup de couteau dans la jambe, en me battant contre deux antimilitaristes.<br /> <br /> Mais lorsqu'on ne craint rien, le vrai danger vient de soi-même.<br /> <br /> <br /> Bonne journée,<br /> Gros bisous. Dédé.
Répondre
A
Je suis bien d'accord avec lui! Gisèle
Répondre
M
Osons, on verra bien !
Répondre
J
A moins que ce soit la porte pour le PARADIS .
Répondre
S
✨Lᵒᵛᵉᵧₒᵤ
E
Bonjour Simone et bisous !
Répondre
M
La curiosité est un vilain défaut, mais pas le culot !
Répondre
V
En ce qui me concerne , j'aime les portes ouvertes chez moi (sauf celle de l'entrée en ce moment !! ) , et ailleurs en bonne curieuse, j'ouvre ; bien sûr si rien ne paraît menaçant ! Bises
Répondre
M
Coucou,<br /> A trop bouger on se prend des tuiles sur la tête.. surtout maintenant. A rester immobile on prend froid.....! OSONS.<br /> @micalement...
Répondre
D
très belle pensée....oser ouvrir les portes de notre vie......! <br /> <br /> merci Simone<br /> <br /> bise
Répondre
=
Il faut savoir oser parfois pour ne pas avoir de regret ...<br /> Si j'avais su ... <br /> Je t'embrasse
Répondre
J
Bonjour Simone<br /> A la maison , les portes restent ouvertes . Dans un autre sens ,même pour les Ami(es) <br /> Quant à les ouvrir dans la vie courante , au sens figuré , je vais vous dire que parfois j'hésite , je n'en ressens pas le besoin ., par précaution certainement .
Répondre
S
❤✿ hello
E
Bonjour Simone. C'est une belle invitation à oser ! Bisous
Répondre
A
C'est pas moi qui dira le contraire! Moi, bêtement sans doute, j'ouvre toutes les portes et j'en prends plein... pas question d'être vulgaire quand même! Gisèle
Répondre
A
C'est pas moi qui dira le contraire! Moi, bêtement sans doute, j'ouvre toutes les portes et j'en prends plein... pas question d'être vulgaire quand même! Gisèle
Répondre
M
Le mieux c'est de laisser les portes ouvertes. Bisous
Répondre
M
Le mieux c'est de laisser les portes ouvertes. Bisous
Répondre

Texte Libre

deytsc

Articles RÉCents