Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 23:00

 

 

 


 

 

 

 

 
J'ai peur
J'ai peur
J'ai toujours peur
Peur de toi
Peur d'eux
Peur de moi-même
J'ai peur de l'aube
Jusqu'à l'heure du coucher
Et je crois que j'ai peur encore
De rêver


J'ai peur des ombres projetées
De la nuit
De l'hiver
Des conflits
J'ai peur de dire non
Quand on voudrait
Que je dise oui


Et j'ai peur encore
De mes lampes éteintes
Qui pourraient s'allumer soudain
jh

jh Herman

 ..........................................................................................................

 

 


Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 11:55

 



 



On n’est jamais content
là où on est
Il faut autour de soi,
pour exister, des réalités qui durent
Une fois pris dans l'événement,
les hommes ne s'en effraient plus.
Seul l'inconnu épouvante les hommes
Fais de ta vie un rêve,
et d'un rêve, une réalité
Je n'aime pas les sédentaires du coeur.
Ceux-là qui n'échangent rien ne deviennent rien
Chacun est
responsable de tous.
Chacun est seul responsable.
Chacun est seul responsable de tous
Aimer,
ce n’est pas se regarder
 l’un l’autre,
c’est regarder ensemble dans la même direction
Quand on veut faire de l’esprit,
il arrive qu’on mente un peu.





myspace layouts, myspace codes, glitter graphics

 

 xxx
Antoine de Saint-Exupéry
Repost 0
2 avril 2008 3 02 /04 /avril /2008 07:56


  





Notre pays est un Jardin, et de tels jardins ne se créent pas
En chantant "Que c'est beau !" et s'asseyant sous les ombres,
Pendant que de meilleurs hommes que nous,
entreprennent leur vie de travail

En désherbant, avec couteaux cassés,
les gravillons dans les allées.


Il n'y a aucune paire de jambes aussi frêles soit-elles,
aucune tête si dense,

Il n'y a aucune main si faible et blanche,
ni même de coeur si malade,

Qui ne peut trouver besogne nécessaire
qui a besoin d'etre entreprise,

Car la Gloire du Jardin glorifie chacun d'entre nous.

Cherche donc avec gratitude ton Travail et
Oeuvres tant que tu ne recois d'autre Commande,

Même si ce n'est de poser filets sur les fraises,
ou tuer limaces dans les fleurs ;

Et, losque ton dos cessera de te faire mal
et tes mains commenceront à durcir,

Tu te trouveras comme partenaire dans la Gloire du Jardin.

Oh ! Adam était jardinier, et Dieu qui le créa sait
Que la moitié du travail d'un vrai jardinier
s'accomplit sur les genoux,

Donc quand ta tâche est terminée,
lave-toi les mains et prie

Pour la Gloire du Jardin,
et qu'Elle ne meurt jamais !

Et la Gloire du Jardin,
Elle ne mourra jamais !







John Rudyard Kipling
   (Bombay, le 30 décembre 1865 - Londres, le 18 janvier 1936)
est un écrivain britannique.
Prix Nobel de littérature

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 23:00


On y croyait, au calumet de la paix.

Voilà que sont déterrés les cendriers d'une nouvelle guerre.

Avec la loi antitabac, les clopeurs avaient certes été contraints d'en écraser un peu, dans les bistrots.

            Dehors, les pollueurs !

 

Et c'est là tout le problème. La revanche est pour la nicotine un plat qui se mange chaud.

Avec le retour des beaux jours, les pestiférés de la cibiche, agonis sous la bise, reprennent non seulement des couleurs
mais aussi du souffle.


Inutile de vouloir se voiler le nez : les terrasses sont devenues chasse gardée de la tabagie flamboyante.

On peut toujours se brosser pour trouver par temps clair une table extérieure qui ne soit pas dans le brouillard.

A croire que manger au grand air relèvera bientôt de l'abus de langage.

Comme par tout un hiver frustrés, les fumeurs semblent crapoter à tout va, la tête dans les nuages, au propre comme au figuré.

Nuages, nuages

Et cette fois, le vent a tourné : plus question de demander à un voisin s'il n'est pas dérangé par notre salade niçoise pendant qu'il tire sur son cigare.

La terrasse a trouvé dans la réglementation son statut d'aire conditionnée à la fumée.

Puisque l'on a dit et réécrit que la cigarette devait y prendre ses aises !

Difficile d'imaginer renvoyer les flambeurs à l'intérieur, au simple prétexte que l'asphyxie guette à ciel ouvert.

Quant à demander aux accros d'aller voir ailleurs si l'on y respire, voilà qui risque de provoquer d'assez fumasses réactions.

Autant se faire une raison : le non-fumeur n'est plus en odeur
de sainteté quand le climat se radoucit.

Pousse-toi de là que j'y fume ?

La ségrégation par la clope menace de prendre une tournure
très particulière, allant peut-être jusqu'à obliger les allergiques au tabac à faire de la résistance à couvert.

A moins d'être disposés à faire de menus efforts. Après tout, si l'on tient tant à retrouver sa place au soleil, autant y mettre du sien : rien n'impose de ne pas fumer en terrasse.

 



Didier Rose 

Je pense donc je lis les DNA





Repost 0
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 18:17


 
















 
Ne cherche pas la vérité ailleurs,
Elle est en toi, en ton être,
Ne cherche pas la connaissance ailleurs,
Elle t'attend en ta foi intérieure.
Ne cherche pas la paix ailleurs,
Elle est installée dans ton coeur,
Ne cherche pas le bonheur ailleurs,
Il habite en toi depuis l'éternité.
Il faut être et laisser faire,
Toi et le tout formez l'unité.
Ne cherche pas ailleurs, il est là
Et attend un signe attentif.
La vie est une expérience heureuse
Pour celui qui sait se retrouver.
La fontaine de l'âme est fraîche
Pour le chercheur du jour et de la nuit.
Buvons pour de bon à la source de l'âme,
Notre soif sera à jamais étanchée.





(extrait de l'ouvrage "Le Yoga de la Parole")



Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 17:06






Ô nuit, comme un léger murmure
Laisse, à l'heure où tout dort, nos chants remplir les airs
Dieu te fit propice aux concerts
Pour toi, du rossignol il créa la voix pure.
 

Ô nuit, dans l'ombre de tes voiles
Quand chaumes et palais s'effacent à la fois
Dieu prête aux bergers comme aux rois
L'azur si doux du ciel, l'or si pur des étoiles.
 

Ô nuit, si Dieu te fit si belle
C'est pour charmer nos sens lassés pendant le jour
Pour verser la paix et l'amour
Dans l'âme qui gémit, dans le coeur qui chancelle.

 
 
 
 
  





J. P. Rameau (1685-1764)

 


Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 00:00







Voilà bien une nouvelle qui vole haut.

Dans le flot des congrès, forums et colloques en tous genres,
l'un mérite qu'on en prenne particulièrement de la graine :
on attend le premier symposium sur le comportement
du perroquet de compagnie.


Ah, bien sûr, on entend d'ici les railleurs, qui déjà ont
cru bon de se gausser d'imaginaires meetings sur la sexualité
du hanneton ou de supposées conférences sur la socialisation
de la fourmi rouge.


Sauf que là, on n'en démordra pas, c'est du sérieux.
Les invitations ont été envoyées - pas par pigeon voyageur.
Et les lieux où les intéressés sont invités à se poser, dûment balisés.


Les perroquets applaudiront des deux pattes,
s'ils y arrivent sans se latter.
Non pas qu'ils soient invités à s'exprimer : le symposium,
a-t-on bien précisé, s'adresse à leurs propriétaires.
Les plus bavards ne sont pas toujours ceux que l'on croit.


Drôles d'oiseaux

Durant une journée, ils pourront écouter ce qui ne saurait
être assimilé à un beau parleur.

L'orateur, en l'occurrence une oratrice,
est qualifiée d'experte de l'analyse comportementale du perroquet.

Inutile donc de craindre des mots en l'air, de vaines prises
de bec voire d'impromptus virages sur l'aile :
il est prévu de se retrouver entre vraies gens de parole.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le blues
du psittacidé le soir, au bord de la mangeoire,
era déballé. Car l'enseignement sera d'un « niveau très élevé »,
le thème méritant une hauteur de vue.


L'enjeu est de taille, puisqu'il s'agit de montrer
comment accommoder maître et oiseau ; dans ce duo,
il faut éviter de se couper le sifflet pour rien, de faire
le nid d'inutiles plumaisons.


Évidemment, tout rapprochement avec d'autres
perchoirs d'actualité (électoraux, par exemple),
d'éventuels effets de gorge en public ou
autres gazouillements de circonstance,
ne serait que fortuit, voire carrément malveillant.


  Didier Rose 

Je pense donc je lis les DNA

 










Repost 0
Published by Simone - dans Didier Rose
commenter cet article
23 mars 2008 7 23 /03 /mars /2008 00:00

 

  C'était en 2005....souvenir.....

 

 

Date de création : 2005-03-23 15:30:51
189 426 pages vues au total
39 047 visiteurs uniques
Journée record : 31/10/05 (1 986 pages vues)
Mois record : 12/05 (27 789 pages vues)

Bienvenue uppsala (15.02.06)
Blog Rank: 91 (1er)
Visiteurs hebdomadaires: 1410 (741 ème)
Blog niveau:
Privilège.

 

 

 BR  FinJuin +  fin juillet 2006

 

                                             Sept mai 2006

Bienvenue uppsala
Blog Rank: 91 (1er)
Visiteurs hebdomadaires: 1797 (45 ème)
Blog niveau: Privilège.

 

Date de création : 2005-03-23 15:30:51
234 948 pages vues au total
49 117 visiteurs uniques
Journée record : 29/03/06 (2 172 pages vues)
Mois record : 04/06 (28 936 pages vues)

 

 

 

 

 30-31 août 2006 - 01.09.2006

 

 

 

Date de création : 2005-03-23 15:30:51
394 894 pages vues au total
81 104 visiteurs uniques
Journée record : 31/08/06 (3 028 pages vues)
Mois record : 07/06 (49 824 pages vues)

 

 

Liste des meilleurs blogs du 25/8/2006 au 01/09/2006
Page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10    

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Top
commenter cet article
22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 16:51

 







Tu cherches l'ambiance agréable et chaleureuse.
Tu veux vivre détendu dans un climat de joie.
Et tu te mets à acheter, à acheter,
Car parfois ton portefeuille est plus rempli
Que ta tête et ton cœur.
Et tu achètes des meubles anciens et des meubles de style.
Et tu achètes des draperies et de la moquette moelleuse.
Tu veux de la lumière douce, de la lumière de crépuscule.
Un endroit pour s'asseoir.
Un petit coin pour lire.
Un endroit pour manger.
D'une simple pression sur le bouton
Tu fais sortir tout ce que tu peux souhaiter.
Tu as ton propre bar et tu remplis ta maison de musique.
PAUVRE ENFANT DE LA PROSPERITE.
Pourquoi n'as-tu pas l'air heureux ?
Pourquoi ris-tu si peu et pourquoi es-tu si vite à bout de nerfs ?
Pourquoi tous les articles de luxe te laissent
 en fin de compte si vide et insatisfait ?

Parce qu'ils sont des articles morts !
Peut-être très pratiques et très précieux !
Mais avec lesquels tu n'échangeras jamais le moindre gramme d'amour.
C'est l'amour qu'il te faut.
Mais l'amour ne s'achète pas.
Si tu paies l'amour ce n'est plus de l'amour.






Texte de 1980.... trouvé dans une église
Repost 0
Published by Simone - dans Ich
commenter cet article
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 00:00

 

 

 

 

   

 

 
J'enterre les dimanches
A l'aube des lundis
Jours morts sans doute aussi
N'était la foule
Qui coule à l'ombre des rues
Et les enfants qui courent
Et se bousculent sur les trottoirs
Et qui crient
Tant et si bien
Qu'ils nous rappellent
Malgré nous à la vie


Les jours alors s'écoulent
Comme le petit ruisseau
Qui se faufile
Furtivement
Dans la verdeur des prés
Et modèle son cours
Au gré d'une volonté
Qui ne lui appartient pas
 


Et le dimanche suivant
Que l'on sait déjà mort
Dessine un nouveau deuil
A l'horizon prochain
 

 


jh Herman
 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Ils ont écrit
commenter cet article

Texte Libre

deytsc

Articles Récents