Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 01:08

  célèbre chanson napolitaine....

 

 

Réponse au bas de la page  !


 

 


 

 

 

 

 

 

Quelle belle chose qu'une journée de soleil,
Un air serein après une tempête !
Pour l'air frais on se croirait en fête
quelle belle chose qu'une journée de soleil
Mais il n'y a pas un autre soleil aussi beau mon soleil à moi est sur ton front.

 

Quand vient le soir et le soleil se couche
la mélancolie me saisit…
Je resterais sous ta fenêtre
quand vient le soir et le soleil se couche.
Mais il n'y a pas un autre soleil aussi beau mon soleil à moi est sur ton front

 

 

 

 

 

 

 

 

Version française en vers et adaptée à la mélodie


La belle chose qu'un soleil d'aurore,
Jetant au loin l'éveil de sa lumière !
Un frisson passe sur la Terre entière,
La belle chose qu'un soleil d'aurore!
Mais sur mon rêve,
Plus radieux,
Un soleil règne
Que j'aime mieux :
Sa flamme est sur ta lèvre,
Et sa clarté
Brille en tes yeux!
La belle chose qu'un soleil en flammes,
Par les midis d'été brûlant la plaine !
Des senteurs chaudes soufflent leur haleine,
La belle chose qu'un soleil en flammes !
Mais sur mon rêve,
Plus radieux,
Un soleil règne
Que j'aime mieux :
Sa flamme est sur ta lèvre,
Et sa clarté
Brille en tes yeux!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"O Sole Mio"  

célèbre chanson napolitaine publiée en 1898

 

 

 

Repost 0
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 01:06






 

 

 

 

 

 

 

J’ai 80 ans, le mollet rond, la taille itou et le derme aussi tendu que le moral des ménages. Pourtant, en ces temps d’incertitude, je reste valeur sûre : ni le climat flageolant, ni l’euro chancelant ne trompent mon humeur.

Je suis… Non, pas le père Noël, personnage effectivement apparu en 1931 dans une pub de Coca-Cola – mais dont, contrairement à la légende, la naissance et les apparitions sont antérieures, attestées par des illustrés du XIX e siècle.

Je suis en fait Babar. Certes, tombé dans le domaine public, comme certains de mes rivaux dans l’oubli. Pour autant, vivant comme jamais. Un pied de nez aux marionnettes pixelisées, un poids sur l’estomac des héros vidéos.

Défense de se moquer : l’éléphant même vieillissant a bonne mémoire, et encore meilleure presse. Psys, enseignants et même illustrateurs s’ébaudissent, en 27 langues mais pas en alsacien, du succès d’un anthropomorphisme basé sur des vraies valeurs de la vraie vie traditionnelle.

Et ce n’est pas plus mal. Au moment où les télés en viennent à filmer les trains qui arrivent non plus en retard mais à l’heure ; en des temps où la fin de la planète se décide en salles des marchés ; dans une époque où l’on fait ses courses à la kalachnikov, on ne peut en vouloir à un éléphant (même pas rose, n’en déplaise à certains) d’évoquer un monde désincarné, faisant voyager les mômes et leurs parents tête contre tête.

De mauvais esprits ont vu dans l’octogénaire en habit vert assez ridicule un personnage pas si net, époux de sa propre cousine, entretenu par une vieille dame, monarque autocrate. Comme s’il fallait s’offusquer d’un conte dont, par ailleurs, les produits dérivés font les bons comptes.

Babar n’a rien à voir avec le père Noël, c’est entendu. Et c’est un peu dommage : l’esprit régressif des fêtes y aurait encore gagné.

 

 

Didier Rose


 

  Je pense donc je lis les DNA

                Dernières Nouvelles d'Alsace

 

 

 

Merci pour votre visite.

Repost 0
Published by Simone - dans Didier Rose
commenter cet article
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 01:02

 

 


 

 

 

 

 

 

               
Une petite clémentine, rentrant tard le soir,
s'adresse à sa mamandarine.
Ne dis pas à papamplemousse
que je suis sortie avec « Joli citron »
Il avait une super pèche !
Il m'a dit que j'avais de belles prunelles,
La peau douce comme la mangue
Et deux petits abricots mûrs à point.
Bref, qu'avec moi c'était pas pour des prunes.
Puis il a eu un zeste déplacé.
J'ai rougi comme une framboise,
Et je lui ai dit kiwi.
Comme nous étions pressés,
Illico on a croqué la pomme.
Maintenant je suis sûre que
je vais avoir des pépins.

En plus, il m'a dit de ne plus ramener ma fraise.
C'est vraiment la guigne.
Je crois que je me suis fait bananer.
Je vais encore passer pour une poire !
Sacrément mise en boite l'ananas !
Les copines elles melons toutes dit !

 

 

 

 

 


Merci pour votre visite !

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 13:04

 

 

 

 

 

 

 


  
Chers Québécois et Québécoises,
(Idem pour vous Français)

Bonjour, c'est moi, la pluie. Je voudrais répliquer à la campagne de dénigrement que vous menez à mon égard. Je sais que vous me détestez depuis toujours, et cet été encore plus que jamais. Ben savez-vous quoi ? Je suis encore plus tannée de vous autres que vous êtes tannés de moi! C'est fort. Ça fait 400 ans que j'endure, aujourd'hui, je déborde !

Je ne suis plus capable de vous entendre vous plaindre de moi: «Ah ! pas encore de la pluie !  Maudite pluie ! Y fait pas beau !» C'est quoi, ça, il ne fait pas beau ? C'est tout à fait subjectif. Pourquoi le soleil, c'est du beau temps, et la pluie du mauvais temps ? Vous irez en Éthiopie, au 100e jour de sécheresse, voir s'ils trouvent qu'il fait beau. Laissez-moi vous dire que, lorsque j'arrive là-bas, c'est moi, le beau temps.

Pourquoi êtes-vous en adoration devant le soleil ? Le soleil vous brûle, vous donne le cancer et vous tue. Vous êtes absurdes. Vous vous déshabillez quand il fait soleil et vous vous habillez quand il pleut ! Gros quotients ! C'est le contraire qu'il faut faire.

Le soleil, c'est du feu. La pluie, c'est de l'eau. Vous habillez-vous pour prendre votre douche ? Votre peau aime l'eau. Votre peau haït le feu. Vivez en harmonie avec votre corps. Quand il pleut, au lieu de vous couvrir et de vous réfugier dans la maison, enfilez votre maillot et venez dehors. Pas besoin de crème et d'indice de protection. Vous n'êtes jamais autant en sécurité dehors que lorsqu'il pleut. Bien sûr, un éclair peut venir vous chatouiller un peu. Mais là, pas besoin d'avoir peur, franchement !  Avez-vous déjà gagné à Loto-Québec ? Non ?  Ben vous ne serez pas foudroyé non plus.

J'ai un cœur, moi aussi. Comment pensez-vous que je me sens quand j'entends quelqu'un dire: «On a eu un été pourri, il a plu tout le temps» ? C'est pas parce qu'il pleut qu'on ne peut pas avoir un été merveilleux. Que fait l'homme quand il fait soleil ? Il joue au golf. Que fait l'homme quand il pleut ? Il fait l'amour. Vous n'allez pas me dire, messieurs, que vous préférez jouer au golf plutôt que faire l'amour à votre femme? Et vous, mesdames, vous n'allez pas me dire que vous préférez que votre mari joue au golf plutôt qu'il vous fasse l'amour ?

Il n'y a rien de plus romantique, de plus sensuel que moi. Quand on tombe amoureux, on dit qu'on a un coup de foudre, pas un coup de soleil. Le coup de soleil, ça vous rend rouge comme un homard, puis vous pelez pendant deux semaines. Le coup de foudre vous rend heureux et léger.

Pourtant, vous chantez le soleil :   «Soleil  Soleil !» Vos grands poètes écrivent même des odes à la neige: «Ah ! que la neige a neigé...» «Mon pays, c'est l'hiver.» Pour moi ? Rien. À part une toune de Vilain Pingouin. Rien pour remonter un ego. Voulez-vous bien me dire ce que je vous ai fait pour que vous aimiez même la neige plus que moi ? C'est du racisme ! Après que je suis tombée, vous n'avez rien à faire. Vous allez dehors et vous sifflez. Pas de pelletage, pas de millions à dépenser pour tout ramasser avec des camions. Niet. Votre gazon est plus beau. Et l'air sent meilleur. Mais pas le moindre merci. Pas la moindre poésie.

Je suis tannée des petites météorologues qui parlent de moi comme si j'étais la peste ou Ben Laden: «On ne vous dira pas ce qui s'en vient pour la fin de semaine! C'est effrayant! Faut surtout pas que vous soyez fâchés contre moi. Je n'y suis pour rien!»

On le sait bien, que tu n'y es pour rien. T'es pas Zeus ! T'es juste une jolie fille qui lit des cartons. La pluie est un effet spécial qu'aucun Stephen Spielberg n'est capable de reproduire. Au cinéma, parfois, ils font pleuvoir sur un coin de rue, et ça leur coûte un bras! Wow ! Moi, je suis capable de pleuvoir de Gaspé à Gatineau !  Pour pas une cenne ! Profitez-en au lieu de gueuler !

Y a juste Gene Kelly qui a compris qu'on peut avoir du fun sous la pluie. Si toutes les belles filles se promenaient en costume de bain quand il pleut, il y aurait plus de gars sur les terrasses les jours de pluie que les jours de soleil.

Quand il mouille, c'est le temps de laver votre char, ça ne peut pas être plus écologique. C'est vrai, vous n'arrêtez pas de dire que l'eau est rare, qu'il faut l'économiser, il y a même des polices pour surveiller ce que le voisin fait avec son boyau. Et quand cette manne vous tombe du ciel, arrose vos jardins, nettoie vos trottoirs, gratis, vous trouvez le moyen de râler.

Ça va faire ! Le monde change, ben vous allez changer. Le virage vert, vous allez le prendre pour vrai. Vous n'arrêtez pas de dire que vous êtes verts et vous déprimez quand il pleut. C'est pas logique. Qu'est-ce qui rend la planète verte ? Moi! La pluie ! Le soleil la rend jaune caca. Le réchauffement de la planète, ce ne sera pas ma faute à moi, ça va être la faute du soleil, que vous aimez tant. Vous allez disparaître à cause du soleil, pas à cause de la pluie !

Avant, vous aimiez les gros chars qui polluent, maintenant vous aimez les petites caisses électriques. Avant, vous aimiez le soleil, maintenant vous allez aimer la pluie. Le beau temps, ça va être moi. Le mauvais temps, ça va être lui.

Sinon, je m'en vais. Ou plutôt, je reste !

  Texte de M. Stéphane Laporte, La Presse

 

 

 

 

dans mes brouillons depuis 2010.
Merci pour votre visite !

 

Repost 0
Published by Simone - dans news
commenter cet article
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 01:04

 

 

Alain Barrière (né Alain Bellec le 18 novembre 1935 à La Trinité-sur-Mer, France) est un auteur-compositeur-interprète français.
Il a connu plusieurs succès, dont Elle était si jolie, Ma vie et Tu t'en vas.

Né dans une famille de mareyeurs bretons, il obtient un diplôme d'ingénieur des Arts et métiers (promotion Angers 1955, dite « An155 »). Cependant, il préfère se tourner vers la chanson.

 


Puisque le temps nous est donné
Ce jour de boire à ta santé
A tes amours, à l'amitié
Ami pour toi, je viens chanter

Jour attendu et redouté
Mais vrai bonheur de partager
Ce bon moment d'intimité
Alors laissons le coeur chanter

 

 

 

Bon anniversaire
C'est le temps venu
De lever nos verres
A ce temps que tu n'auras plus
Bon anniversaire
Sois le bienvenu
Lève aussi ton verre
Tu prendras bien un an de plus
Une année de plus


Ahahahah le temps qui vient, le temps qui va
Ahahahah ce temps n'a pas prise sur toi
Ahahahah le temps qui vient, le temps qui va
Ahahahah ce temps n'a pas prise sur toi

Que l'on soit pauvre ou fortuné
C'est le jour de tout oublier
Vivre un moment privilégié
A graver dans l'éternité

Salut à toi sérénité
Faut laisser place à la gaieté
Chaque fois c'est un an d'gagné
Alors laissons le coeur chanter

Bon anniversaire
C'est le temps venu
De lever nos verres
A ces douze mois révolus
Bon anniversaire
Sois le bienvenu
Lève aussi ton verre
Tu prendras bien un an de plus
Une année de plus



Puisque le temps nous est donné
Ce jour de boire à ta santé
A tes amours, à l'amitié
Ami pour toi je viens chanter

Jour attendu et redouté
Mais vrai bonheur de partager
Ce bon moment d'intimité
Alors laissons le coeur chanter

Bon anniversaire
C'est le temps venu
De lever nos verres
A ce temps que tu n'auras plus
Bon anniversaire
Sois le bienvenu
Lève aussi ton verre
Tu prendras bien un an de plus
Une année de plus



Alors à toi !
Bon anniversaire !

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Simone - dans Anniversaire
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 01:02

 

 

 

Les cheveux blancs...
 Ils s'aimeront encore longtemps,
 Le coeur n'a pas peur des ans.


 Pour eux, l'hiver s'est installé,
 Dernière saison qui leur ressemble,
 La neige offre ses baisers,
 A ceux que l'amour rassemble.

 Le temps leur paraît si court,
 Dans le silence de leur amour...
 Viendront-ils encore sur ce banc,
 Choisi par eux comme confident.

 Et la musique joue en sourdine
 L'air qui les a réunis,
 Fermant les yeux, il revoit la gamine,
 Qui un jour l'avait séduit.

 Ils s'aimeront encore longtemps,
 Le coeur n'a pas peur des ans.
.....
    Vilette Fulpin 

 

 

Merci pour votre visite.

Repost 0
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 08:08

 

 

 

 

 

 

 

En voilà, une année pleine d’espoir. D’abord parce qu’on a survécu à la frénésie de Noël.

Adieu, les hordes qui ont totalisé des milliards de kilomètres pour boire un vin chaud sous la pluie. Rendez-vous en août à Argelès.

Bizarre impression, le calme revenu, de se retrouver entre soi. Faudra-t-il parler, en Alsace, de la magie de janvier ?

Elle ne durera pas. Une hystérie en chasse une autre. Après-demain commencent les soldes.

En cela aussi, cette nouvelle année est prometteuse. On va rapidement tester ses bonnes résolutions. Saura-t-on résister au cri de l’étiquette barrée, pauvresse livrée comme en pâture au crédit des cartes bancaires ?

La mode serait plutôt à la retenue, l’achat compulsif passera bientôt pour atteinte au triple A national. Certains ont donc pu jurer qu’on ne les reprendrait plus à se faire broyer les panards pour des moufles trop petites bradées à - 50  %.

Rigueur d’abord. Les économistes n’ont pas été avares en vœux. A tous, bonne et onéreuse année. La santé d’abord, celle de l’euro bien sûr.

Du coup, les pétards du réveillon claquaient encore que déjà les hausses fumaient. Facile à retenir, tout ce qui est bon augmente. Les restos, les boissons très alcoolisées, les boissons pas alcoolisées et bien sûr cette spécialité tricolore à classer au patrimoine mondial immatériel : l’impôt.

2012 s’annonce là aussi comme un grand millésime. Normal dès lors qu’ait été interdit à Nouvel An de trinquer hors de chez soi. La bonne humeur à la rue, le symbole a peut-être été jugé trop explicite.

Heureusement, pendant que les uns lèvent le coude, d’autres bossent. Des scientifiques: ils ont inventé une matière constituée à 99,9 % de vide!

Grisant. Et évidemment sans aucun rapport avec l’édifiante campagne électorale de ce début 2012.

 

Didier Rose


 

  Je pense donc je lis les DNA

                Dernières Nouvelles d'Alsace

 

 

 

 

 

smilie

Merci pour votre visite !

Repost 0
Published by Simone - dans Didier Rose
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 12:16

 

 

 

Rien ne va de soie quand on file un mauvais coton.


François RACICOT

Si vous nagez dans le bonheur, soyez prudent, restez là où vous avez pied.
Marc ESCAYROL
Une femme qui veut que son mari lui achète une robe dernier cri aura toujours le dernier mot.
Marc ESCAYROL

Un homme plein de vices finit un jour ou l'autre sous écrou.

Marc ESCAYROL

Pour assurer le quotidien, un milliardaire vit de ses rentes alors qu'un SDF vide ses poches.
Marc ESCAYROL
La retraite est la hantise des parachutistes car ça leur fait un vide.
Marc ESCAYROL
Je suis aveugle, mais on trouve toujours plus malheureux que soi...J'aurais pu être noir.
Ray CHARLES
Comment le temps fait-il pour tourner rond dans des horloges carrées ?
QUINO
De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent.
COLUCHE
La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe.
Jacques PREVERT
Deux choses sont infinies : l'univers et la bêtise humaine, en ce qui concerne l'univers,
je n'ai pas acquis la certitude absolue.

Albert EINSTEIN

Il vaut mieux être cocu que ministre... ça dure plus longtemps et l'on n'est pas obligé d'assister aux séances.
Léo CAMPION
Il y a des globules rouges, il y a des globules blancs, ça semble clair qu'il doit aussi y avoir
des globules rosés…

Jean CARMET

Le métier de croque-mort n'a aucun avenir. Les clients ne sont pas fidèles.
Léon-Paul FARGUE
Paresse : habitude prise de se reposer avant la fatigue.
Jules RENARD
Si le gouvernement créait un impôt sur la connerie, il serait tout de suite autosuffisant.
Jean YANNE
Les pommes de terre cuites sont tellement plus faciles a digérer que les pommes en terre cuite !
Alphonse ALLAIS

 

 

 

        Merci pour votre visite !

 

Repost 0
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 01:03

 

Raffaele Celeste  "Nini Rosso"
19 septembre 1926 — 5 octobre 1994

auteur compositeur italien - Trompettiste jazz

 

  texte parlé  :

    Buona notte, amore
    Ti vedrò nei miei sogni
    Buona notte a te che sei lontana


Bonne nuit, amour
je  vous vois dans mes rêves
Bonne nuit à vous qui êtes loin

 

   Good night, love
    I'll see you in my dreams
    Good night to you who are far away

 

 

 

 

 

 

 

Il silenzio - 
Nini Rosso 
1964
 

 


Repost 0
Published by Simone - dans Vidéo
commenter cet article
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 01:05

 

 

 

 

 

 

 


et si l’on notait les agences de notation ?

Voilà qui serait finalement une juste contribution à la théorie de la relativité, en toute chose.

Les profs – qui rédigent actuellement les bulletins de Noël – sont eux-mêmes notés ;
les examinateurs contrôlés ;
les comptables passés à la calculette ;
jusqu’aux cuistots, moulinés par les guides.

Au moment où trois éminents chefs d’État sont venus à Strasbourg rendre grâce au triple A, jeudi dernier, nos voisins allemands démontraient, et de quelle manière, qu’ils savaient prendre des mesures.

Des vraies : avec un double-mètre.

L’évaluation tient dans certaines cultures, et pas que dans la finance, pour exercice sacré, éternelle quête d’absolu.

Outre-Rhin, tout ou presque fait l’objet de tests sur des critères chiffrés : les pneus, les crèmes solaires, les yaourts, le scotch, les guitares, les carottes bio, le sekt, le papier hygiénique, les chaussettes de ski…

Ne manqueraient plus que des estimations techniques sur les bouquins, les marchés de Noël, les vacances à la mer ou la vie en couple – le « sehr gut » s’annonce hypothétique.

Cette fois, comme on n’arrête pas le progrès mesurable, un très sérieux organisme allemand vient de noter une autre denrée consommable : les parkings bâtis.
On ne sait si le retard d’Angela Merkel à Strasbourg était dû à l’une de ces perfides installations, conçues pour perdre les gens dans des rampes, des couloirs et des escaliers.

Le tableau final en tout cas n’est pas rassurant : près de 20 % de ces machines à sous géantes sont classées « déficientes » ou « très déficientes ».

Et devinez le principal défaut ? « L’étroitesse des places ». Un tiers des parkings à peine satisfont à une largeur recommandable estimée... à 2,50 m.

Voilà une critique qui ne manque pas de sel, dans le pays écoulant le plus de grosses berlines et de 4x4 énormes. Notre schizophrénie automobile a encore de beaux jours devant elle. Les parkings rapetissent ? Faites grossir les voitures!

Coïncidence, on inaugurait le jour même du sommet strasbourgeois, dans cette ville, un nouveau silo à bagnoles: une « quintessence, un exploit ».

Du coup, on s’y est précipité : 2,10 m à peine du côté le plus exigu de certaines places. De part et d’autre du Rhin, on ne doit pas avoir les mêmes valeurs mesurables. Ni peut-être les mêmes voitures.

 

Didier Rose


 

  Je pense donc je lis les DNA

                Dernières Nouvelles d'Alsace

 


 

Merci pour votre visite.

Repost 0
Published by Simone - dans Didier Rose
commenter cet article

Texte Libre

deytsc

Articles Récents